Au Boudoir Écarlate
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Au Boudoir Écarlate


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 DURAN Meredith - Une lady sinon rien

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12159
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 42
Localisation : Paris

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Dim 17 Juin - 22:46


DURAN Meredith - Une lady sinon rien Duran_10

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Lady11

Une lady sinon rien
Meredith Duran

Sortie le 3 octobre 2012
Réédition le 9 juillet 2014

Quatrième de couverture:
Licenciée, une mère malade à charge et un demi-frère alcoolique… Nell Whitby collectionne les malheurs. Et si elle n’était pas qui elle pense être depuis toujours ? Sa ressemblance avec lady Katherin, qu’elle a aperçue en photo, est tout de même des plus troublantes. Lady Katherin, la fille du défunt comte de Rushden… dont le titre vient d’être hérité par Simon St Maur.

Acheter sur amazonDURAN Meredith - Une lady sinon rien Ir?t=auboueca-21&l=as2&o=8&a=2290056235


Dernière édition par Karen le Dim 15 Juil - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
Fariboles

Messages : 4076
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Eure et Loir

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Ven 26 Oct - 10:50

Mon avis:


Je ne suis pas une grande fan de Meredith Duran mais là, j’avoue, j’ai été surprise et séduite par une Lady sinon rien. Une histoire originale certes classique dans l’écriture mais qui donne envie de tourner les pages pour arriver à la fin !

Nell Whitby travaille comme cigarière (en gros, elle roule des cigares) dans une usine du quartier pauvre de Bethnal Green à Londres. Elle tente de survivre et de trouver les moyens de soigner sa mère gravement malade. Mais du peu qu’elle gagne, elle doit en reverser la moitié à son demi-frère violent et porté sur le gin, Michael. Mais tout bascule le jour où elle découvre qu’elle est en réalité la sœur jumelle de Lady Katherine et fille du richissime Comte de Rushden. Enlevée à la naissance par celle qui s’est faite passer pour sa mère, elle n’a plus aucun souvenir de son enfance. En désespoir, elle envoie une lettre, un appel au secours au Comte pour qu’il l’aide. Mais sa lettre reste sans réponse… Bien décidée à se venger, elle s’introduit, armée, dans la chambre du Comte et quelle n’est pas surprise lorsqu’au lieu d’un vieil homme, elle trouve, entièrement nu, le séduisant Simon Saint-Maur. Le vieux comte est décédé et c’est Simon qui vient d’hériter du titre….mais pas de l’argent qui va avec. En effet, toute cette fortune doit revenir aux jumelles, Katherine et Nell alias Cornelia. Simon propose alors un étrange marché à Nell : il fait d’elle une vraie Lady, l’aide à faire reconnaitre son identité et en échange, elle l‘épouse, lui permettant ainsi de récupérer une belle part de l’héritage tant convoité.

La première pensée qui vient à l’esprit quand on lit Une Lady sinon rien, c’est que cela rappelle l’histoire de Pygmalion, de My Fair Lady : un homme distingué prend sous son aile une jeune fille née dans le ruisseau et la transforme en une parfaite Lady. Et c’est très bien car il s’agit d’un postulat de base passionnant. Nell n’a plus rien d’une jeune fille de la noblesse. Habituée à travailler dans des conditions difficiles depuis des années, elle est maigre, robuste, musclée, elle jure et s’emporte facilement, bien loin de l’élégance et la retenue qui conviennent à son rang. Son « éducation » donne d’ailleurs lieu à des scènes vraiment cocasses (mention spéciale pour l’apprentissage des danses de salon) où l’on imagine aisément notre cigarière trépigner, s’énerver et lâcher un chapelet de jurons.
Mais elle est aussi très touchante. Elle porte un regard à la fois lucide et ébahi sur la richesse qui l’entoure. Elle a du mal à trouver sa place dans le nouveau monde qui est le sien. Elle sait ce qu’est la faim, le froid et voir l’opulence dans laquelle vivent les riches ne lui fait rien oublier mais au contraire cela la révolte. Et elle comprend aussi bien vite que cet argent, cette fortune inespérée pourrait bien lui permettre de changer la vie des gens de Bethnal Green. Si elle change en apparences, revêtant de beaux habits et des bas de soie, elle reste cette fille du peuple, cette révoltée, une indomptable et franchement, c’est rafraichissant, enfin une héroïne différente !
Face à elle, Simon est un personnage tout aussi fort, intense, habité. Il est déstabilisé par Nell et surtout par les sentiments qu’elle lui inspire. Sur le papier, elle n’a rien pour lui plaire et pourtant, elle l’attire, il la désire plus que tout. Dans un premier temps, il voit en Nell un instrument de vengeance contre le vieux comte qu’il haïssait et qui avait fait de sa vie un enfer sur terre. Mais, presque malgré lui, il va changer, se laisser séduire par le charme singulier de Nell. Il voit en elle celle qu’il a cherché toute sa vie, celle qui peut lui tenir tête et s’embraser d’un regard. Entre les deux, c’est une relation très charnelle, sensuelle qui s’installe avant de laisser place à un amour profond, vrai.
J’éprouvais souvent un profond ennui en lisant les livres de Meredith Duran, ce n’est absolument pas le cas ici. Les dialogues, qui tiennent plus de la joute oratoire d’ailleurs, sont enlevés, vifs, plein d’ironie, d’esprit et souvent équivoques. L’auteur confronte avec bonheur deux univers opposés, deux manières de voir, de penser les choses et c’est simplement réjouissant.

Entre sourires et larmes, Une Lady sinon rien ne peut laisser indifférent ! A découvrir très vite !!!

_________________
DURAN Meredith - Une lady sinon rien Bannia11
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
coraline

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 39

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Mar 6 Mai - 7:56

rajout de la couverture pour la réédition

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
coraline

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 39

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Lun 11 Aoû - 11:08

Mon avis

Nell Whitby est stupéfaite ! Juste avant de mourir sa mère lui annonce que son vrai père est en réalité le comte de Rushden. Vivant dans la pauvreté et venant tout juste de se faire licencier, la jeune femme décide de lui écrire pour lui demander un peu d’aide. Mais n’ayant aucune réponse de sa part, Nell décide de se venger et se rend à son domicile pour le voler et le menacer. Sur place elle tombe sur Simon St-Maur, un jeune homme d’une beauté et d’une arrogance incroyables, qui se prétend être le nouveau comte. Il est en effet le cousin éloigné de Rushden qui a hérité du titre huit mois plus tôt après le décès de ce dernier mais pas de sa fortune à son grand désarroi. Aussi Simon reconnaît immédiatement que la jeune femme est bien la fille de son prédécesseur, celle qui a été enlevée et qui a disparu lorsqu’elle était encore une jeune enfant. C’est un réel choc pour Nell mais une véritable aubaine pour Simon. Car bientôt ce dernier n’aura plus un sous et se marier avec elle est la solution parfaite pour tous les deux. Nell est une riche héritière qui pourrait s’élever au rang de comtesse et récupérer sa place dans la haute société.

Nell a peut-être du sang bleu dans les veines, elle n’est pas pour autant une de ses ladys frêles et timides. Vivant dans les bas fonds de Londres et ayant travaillé comme cigarière, la jeune femme est sale, maigre et musclée à la fois, et ne sent pas toujours la rose. La vie, somme toute, ne l’a pas épargnée. Le regard que porte alors Simon - un homme oisif et un peu débauché - est parfois très dur et humiliant. Il y a une telle différence entre eux, un tel gouffre social qu’on se demande comment Nell va bien pouvoir se faire accepter. Outre l’apparence et les manières grossières de la jeune femme, Simon commence néanmoins à la voir autrement. Force est de lui constater que Nell dégage quelque de chose de plus et qu’il ressent pour elle une très forte attirance.

Quel véritable plaisir de voir ses deux personnages si opposés se rapprocher, de découvrir petit à petit cette complicité qui naît entre eux. C’est beau, sensuel et surtout très touchant. Ils nous charment totalement et l’auteur a su parfaitement retranscrire leurs sentiments. Quelques passages nous font mal car on se rend compte de la dure réalité lorsque que l’on ne fait pas partie de la haute société et de la difficulté de vivre dans les bas fonds. Certains nous touchent par la tendresse, les gestes et les attentions dont les personnages font preuve. Et d’autres encore nous font complètement fondre de plaisir. On prend également toute la mesure avec cette romance historique des règles de bienséance. Nell doit apprendre tous leurs codes, c’est assez impressionnant et intéressant.

Une très belle romance historique donc qui nous fait assurément passer un très bon moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12159
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 42
Localisation : Paris

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Jeu 21 Aoû - 10:01

Mon avis :

Nell Whitby a grandi dans un complet dénuement à Bethnal Green, l’un des quartiers les plus pauvres de Londres. Son travail de cigarière est loin de suffire pour payer les frais médicaux de sa mère et les entretenir, d’autant que son demi-frère, ivre en permanence, devient de plus en plus violent et bien décidé à la prostituer pour gagner plus d’argent. C’est alors que sa mère, mourante, lui fait cette incroyable révélation : le père de Nell n’est autre que le comte de Rushden. Aux abois après la mort de sa mère et l’arrestation de sa meilleure amie Hannah pour un vol qu’elle n’a pas commis, Nell se résout à aller faire payer son père. Elle se rend la nuit dans la résidence du comte mais au lieu d’un vieil homme se retrouve face à un jeune homme magnifique, dans le plus simple appareil. Nell apprend ainsi que son père est décédé des mois plus tôt mais surtout qu’elle n’est pas une bâtarde mais la fille légitime du comte, qu’elle a une jumelle et qu’elle a été enlevée très jeune à sa famille qui l’a cherché partout.
Pour Simon, c’est une excellente opportunité. Le vieux comte a légué sa fortune de façon équitable entre ses deux filles, le laissant endetté. Il lui suffit donc de faire de Nell une lady et de l’épouser afin de remporter l’héritage. Un marché qui convient parfaitement à Nell…
Une très jolie histoire où Simon, notre héros, joue les Pygmalion pour transformer une souillon en lady. Une romance toute en douceur, qui prend le temps d’éclore et d’affronter les différences. Il y a certes du désir dès leur première rencontre (surtout en ces circonstances particulières) mais rien n’est trop rapide. Et cela a beau évoluer en conte de fée pour Nell, pas un instant cela ne paraît niais ou surréaliste.
La romance est aussi un prétexte à évoquer la question sociale des ouvriers en cette fin de XIXe siècle, leurs conditions de vie et de travail et la naissance des premiers mouvements socialistes. C’est surtout le cas au début quand Nell habitait à Bethnal Green et se bat pour transformer les conditions de travail dans son usine de cigares (les accidents, l’absence d’aération qui leur fait respirer des fibres, les maladies, l’alcool pour oublier la misère, la prostitution vue comme une telle nécessité qu’elle n’en est plus une infamie…).
Un bon roman, plaisant et instructif !

_________________
DURAN Meredith - Une lady sinon rien Baniar11
Revenir en haut Aller en bas
DarkAthena

DarkAthena

Messages : 136
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 41
Localisation : Dans une galaxie loitaine, très lointaine....

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Jeu 21 Aoû - 22:01

Après un début un peu difficile, j'ai finalement moi aussi été prise dans le roman.

L'originalité tient au fait que l’héroïne vient des bas-fonds et à tout à apprendre! Et on voit bien la différence de milieu.

Une lecture agréable en tout les cas!
Revenir en haut Aller en bas
http://antrededarkathena59.blogspot.com/
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12159
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 42
Localisation : Paris

DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1Ven 22 Aoû - 9:31

Oui c'est vrai qu'au début on se demande où l'auteure veut nous mener et on a du mal à rentrer dedans et d'un coup ça se débloque et on est complètement emporté !

_________________
DURAN Meredith - Une lady sinon rien Baniar11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




DURAN Meredith - Une lady sinon rien Empty
MessageSujet: Re: DURAN Meredith - Une lady sinon rien   DURAN Meredith - Une lady sinon rien Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
DURAN Meredith - Une lady sinon rien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Boudoir Écarlate :: Romance Historique :: Aventures & Passions :: C -> D :: Meredith DURAN-
Sauter vers: