Au Boudoir Écarlate
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Au Boudoir Écarlate


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -47%
Sosh Abonnement Internet Fibre 300Mbits/s + Livebox 4 ...
Voir le deal
15.99 €

 

 Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12159
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 42
Localisation : Paris

Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary Empty
MessageSujet: Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary   Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary Icon_minitime1Mar 9 Aoû - 21:28

Nous sommes juste après que Clary et Jace soient sorti du Manoir, après la rencontre avec Ithuriel :

(..)"- Si tu veux que j'arrête, dis-le maintenant, murmura-t-il." Comme elle ne répondait rien, il déposa un baiser sur sa tempe.
"- Ou maintenant, reprit-il en effleurant des lèvres sa pommette. "Ou..."
Mais Clary l'avait déjà attiré contre elle, et le reste de sa phrase fut noyé sous ses baisers. Collés l'un à l'autre, ils roulèrent dans l'herbe. Elle sentait des pierres s'enfoncer dans son dos et son épaule l'élançait, mais plus rien de comptait que Jace. Soudain, les doigts de Clary rencontrèrent un objet métallique et, surprise, elle recula. Jace se figea.
"-Qu'est-ce qu'il y a ? Je t'ai fait mal ?
"- Non c'est ce truc, répondit-elle en effleurant l'anneau d'argent pendu à son cou.

SCENE RALONGEE

"- Mon rôle est de te protéger des garçons qui veulent te faire exactement ce que je voudrais te faire."
Clary retint son souffle. Il la regardait toujours mais son expression changea. Il avait un regard qu'elle n'avait jamais vu auparavant, mortel, presque de prédateur. Soudain elle prit conscience de la pression de son corps contre le sien, de ses hanches qui épousaient les siennes, et elle avait mal partout où elle ne le touchait pas, une réelle peine physique.
"Ce que je voudrais te faire", avait-il dit. Ne pensant plus à rien d'autre qu'à combien elle le voulait, elle laissa ses doigts tracer un chemin le long de sa joue jusqu'à ses hanches, surlignant la courbe de ses lèvres du bout de son index.
Elle fut récompensée en entendant sa respiration s'accélerer, ses yeux devenir soudain plus sombres. Il ne bougea pas.
"- Que veux-tu me faire, exactement" murmura-t-elle.
La lumière de ses yeux s'enflamma. Lentement, il inclina la tête jusqu'à ce que ses lèvres soient contre son oreille. Quand il parla, elle sentit son souffle contre sa peau, ce qui la fit frissonner. "- Je pourrai te montrer".
Elle ne répondit rien. Même si elle avait réussi à rassembler ses esprits pour trouver une réponse, elle ne voulait pas lui dire d'arrêter. Elle était lasse de dire non, de s'interdire d'écouter ce que son corps voulait. Qu'importait le prix à payer.
Elle le sentit sourire, ses lèvres contre oreille.
"- Si tu veux que j'arrête, dis-le maintenant" murmura-t-il. Comme elle ne répondit rien, il déposa un baiser sur sa tempe, la faisant frissonner.
"- ou maintenant.." Ses lèvres effleurèrent sa pommette dans un léger baiser, tendre.
"- ou maintenant.." Sa bouche parcouru sa machoire.
"- ou maintenant.." Ses lèvres étaient à présent contre les siennes, ses mots parlés dans sa bouche.
"- maintenant.." il murmura et l'embrassa.
Tout d'abord la pression de ses lèvres était douce, cherchante. Mais comme elle y répondit instantanément - enroulant ses bras autour de lui, passant ses mains dans ses cheveux - elle sentit la pression de son corps changer en quelque chose d'dautre. Soudain il l'embrassait avec acharnement, ses lèvres pressées contre les siennes. Elle sentait le sang dans sa bouche, mais cela n'avait pas d'importance. Elle sentait des pierres s'enfoncer dans son dos et son épaule l'élançait, où elle était tombée depuis la fenêtre, mais plus rien ne comptait. Tout ce qui comptait et excistait c'était Jace ; tout ce qu'elle sentait, souhaitait, respirait, voulait et voyait, c'était Jace. Rien d'autre n'importait.
Il arrêta le baiser, se recula, et elle le relacha avec un petit bruit de protestation. Sa lèvre à lui était enflée, ses yeux grands et sombres, presque noirs de désire. Il chercha les boutons de son manteau, tentant de défaire le premier, mais sa main tremblait tellement qu'il n'y arriva pas. Clary posa sa main sur la sienne, le calmant alors qu'elle aurait du trembler autant que lui.
"- Laisse moi.." dit-elle
Il se figea. Il la regarda alors qu'elle défit les boutons elle-même, faisant travailler ses doigts aussi vite qu'elle le pouvait. Le manteau tomba ouvert. Dessous, elle ne portait qu'une petite blouse d'Amatis et l'air frais de la nuit la frappa et la fit haleter. Elle leva les bras vers lui.



"- Reviens..." lui murmura-t-elle. "Embrasse-moi encore".
Il fit un petit bruit et tomba dans ses bras comme quelqu'un qui rechercherait de l'air après s'être presque noyé. Il embrassa ses paupières, ses joues, sa gorge, avant de retourner à ses lèvres. Leur baiser n'était plus que frénésie maintenant, presque fièvreux - tellement l'inverse de Jace qui ne semblait jamais pressé ou se dépecher pour quelque chose..
Sans le manteau entre eux, elle pouvait sentir sa chaleur, brulant sous son tshirt à lui et à elle, ses mains enroulées autour d'elle, sous la bretelle de son soutien-gorge, longeant sa colonne vertebrale, son toucher enflammant sa peau nue. Elle voulait encore plus de son toucher, de ses mains sur elle, de sa peau sur sa peau - elle voulait être touchée partout, le tenir alors qu'il tremblait comme il tremblait maintenant - et afin qu'il n'y ait plus aucun espace de libre entre eux.
Elle tira sur sa veste à lui et, elle ne su comment, son shirt s'enleva aussi. Leurs mains explorèrent le corps de l'autre : elle fit courir ses doigts le long de son dos et senti sa peau douce sur ses muscles, et quelque chose auquel elle ne s'attendait pas, alors qu'elle y aurait du - les circatrices, comme de petit fils le long de sa peau. Elle pensait qu'il s'agissait d'imperfections mais elle ne voyait pas les choses comme ca : ses marques représentait l'histoire de Jace, incrustées dans sa peau. Une carte de sa vie, de ses combats.
Elle toucha la circatrice en forme d'étoile sur son épaule et se leva pour poser sa bouche dessus. Quelque chose heurta sa clavicule d'un coup froid. Elle recula dans une exclamation de surprise.
Jace se releva sur les coudes et la regarda. "- Qu'est-ce qu'il y a ?" Sa voix était faible, comme droguée. "est-ce que je t'ai fait mal ?".
"- Pas vraiment, c'était ça." effleurant l'anneau d'argent pendu à son cou.
(..)

_________________
Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary Baniar11
Revenir en haut Aller en bas
 
Scène inédite: La Cité des Ténèbres, tome 3, page 246, jace et clary
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Boudoir Écarlate :: Young Adult / Jeunesse :: Auteurs Incontournables :: Cassandra CLARE-
Sauter vers: