Au Boudoir Écarlate
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Au Boudoir Écarlate


 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

 

 PRATES V.I - Comme l'Obsidienne

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelynah

Aelynah

Messages : 484
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 47
Localisation : Penn Ar Bed

PRATES V.I - Comme l'Obsidienne Empty
MessageSujet: PRATES V.I - Comme l'Obsidienne   PRATES V.I - Comme l'Obsidienne Icon_minitime1Ven 15 Juil - 15:22

PRATES V.I - Comme l'Obsidienne Jul6_c10


Comme l'Obsidienne
V.I Prates

Editions Rebelle - Sortie le 23 avril 2016

Quatrième de couverture :


Je ne suis personne. Juste une âme perdue qui se réveille au milieu de nulle part, sans souvenirs, sans nom et sans passé. La seule chose qui me relie au monde, c'est ce signe d'appartenance à la cité d'Héraklion. Une cité parfaite où le vice, le mensonge, le crime n'existent pas et où les étrangers ne sont pas admis. La question qui m'obsède à présent, c'est pourquoi j'en ai été bannie ? J'ai besoin de connaître la vérité sur mon histoire, ainsi que sur mes actes. Et pour cela, je n'ai qu'une solution : me soumettre aux sept épreuves qui sont imposées à quiconque souhaite pénétrer dans la cité. Un pari risqué. Un pari mortel. Si je réussis, je serai à nouveau admise parmi eux, au risque d'être reconnue. Si j'échoue, j'en mourrai."[/i]
Lien Amazon
Revenir en haut Aller en bas
Aelynah

Aelynah

Messages : 484
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 47
Localisation : Penn Ar Bed

PRATES V.I - Comme l'Obsidienne Empty
MessageSujet: Re: PRATES V.I - Comme l'Obsidienne   PRATES V.I - Comme l'Obsidienne Icon_minitime1Ven 15 Juil - 15:23

Mon avis:
Elle, c’est une jeune femme perdue, sans souvenirs ni sensations de son passé.
Elle, c’est une rencontre avec ce couple qui va lui permettre de prendre une décision pour son avenir et leur redonner un espoir.
Elle, c’est celle que nous appellerons Fallon à défaut de mieux pour l’instant.

Enfin, Elle, c’est V.I Prates l’auteure de cette dystopie que j’ai eu du mal à débuter pour cause d’un emploi du temps trop chargé mais qu’une fois entamée j’ai dévoré.

Entre la plume de V.I Prates et son personnage c’est un coup de cœur que j’ai senti poindre assez rapidement. L’écriture nous embarque facilement à la suite de ce personnage perdu et empli de doute. Petit à petit, de brèves images, des sensations remontent à la surface et donnent à ce couple qui l’a recueilli des soupçons sur ce qu’elle est et d’où elle vient.
Mais c’est un détail caché qui les convaincra qu’elle a eu une vie particulière avant que Lohan ne la trouve affaiblie et attachée dans cette vieille bâtisse. C’est aussi ce détail et ce qu’elle va découvrir en elle qui vont la pousser à retourner en arrière vers Heraklion afin de passer les sept épreuves, celles dont personne ne revient pour retrouver son passé et ainsi peut-être se recréer un avenir… ou mourir en essayant.

J’ai adoré la façon presque liquide qu’à l’auteure de nous propulser dans ce roman. Après les premiers paragraphes vous vous sentez comme emporté par le courant. Tout d’abord faible, elle nous pose les jalons de cette nouvelle existence inconnue, puis de plus en plus d’écueils apparaissent et le courant s’emporte et nous avec.

Car tout comme Fallon, une fois passé les portes d’Heraklion il n’y a plus de retour possible. J’ai été alors happée par le récit, par les épreuves et leurs tenants mais aussi par cette cité « parfaite » dont nous découvrons les coulisses sombres et les personnages si marginaux dans leur grandeur.
Heraklion est enfermée pour ne pas être contaminée par les vices extérieurs mais au fil des pages nous voyons bien que les leurs propres sont pourtant présents : jalousie, arrogance, dénigrement sont les premiers à faire leur apparition. Et Fallon, par son caractère entier et fier semble presque trop pure parmi eux. Et pourtant au fil des découvertes sur son passé, le lecteur se rend compte qu’elle n’est pas une oie blanche, une colombe prête au sacrifice. Fallon a de la force de caractère à revendre, une sincérité et des règles de vie comme le respect ou la tolérance.
Ce sont ses différences qui vont faire pencher la balance en sa faveur… ou non, lors des épreuves. Car tous les juges ne lui sont pas acquis. Et c’est avec toujours plus d’acuité qu’elle va devoir faire ses preuves mais aussi protéger ses arrières.
Car chaque épreuve met Fallon devant un cas de conscience, un souvenir parfois mais surtout face à elle-même. Cela fait alors ressortir toute la force de ce personnage, ses interrogations aussi et le but vers lequel elle tend de plus au plus au fil des souvenirs qui resurgissent.
V.I Prates sait admirablement animer sa plume tel un fleuret pour nous administrer de légères blessures de doute, de consternation ou d'émotions. À qui se fier?
Mais surtout : où est la vérité?
L’auteure a vraiment bien su faire monter la pression par son style sans fioritures excessives, sans déploiement de sensations. Sa fraicheur, son naturel dans sa manière de nous plonger dans le récit nous le font vivre et ressentir comme Fallon, avec enthousiasme, anxiété et beaucoup d’anticipation.
Car ces épreuves sont comme un jeu de piste. Elles nous mènent vers ce final magnifique et étourdissant qui nous donne presque envie de dire :"non!!! Pas déjà fini? J'en veux encore! Je veux savoir de quoi l'avenir sera fait? J'en veux plus. "
Elle a été bluffante de bout en bout en nous tenant en haleine. Emportée par la vague d'encre de sa plume, j'ai quitté le réel pour ne plus faire qu'un avec Fallon. Mais aussi j'ai frémi pour Kail, pour Lorh et ces autres personnages qui,sortant petit à petit de l'ombre, nous ont montré le chemin de la lumière.
Ici tout n'est qu'apparence et fausseté. Au travers de ces personnages complexes et torves, l'auteure a su mener sa barque de main de maître. C'est donc sur un coup de cœur que j’achève cette lecture et sur un coup de blues que je referme ce roman si prenant.

Revenir en haut Aller en bas
 
PRATES V.I - Comme l'Obsidienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Boudoir Écarlate :: Romans Noirs / Fantastique :: Fantastique :: Editions Rebelle - collections Lune de Sang et Chimères-
Sauter vers: