AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11954
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2   Ven 14 Nov - 9:51



La Symphonie des Abysses - Livre 2
Carina Rozenfeld

Collection R
Sortie le 20 novembre 2014

Quatrième de couverture :

La conclusion du nouveau diptyque de Carina Rozenfeld. Un hymne à la liberté, envers et contre tout !
Le premier volet est dans la sélection du prix Imaginales des lycéens 2015.

Divisé en deux parties, ce second volet raconte tout d'abord l'histoire d'Eyal, le personnage entrevu dans la ville de Portes à la fin du premier tome. On le suivra dans sa recherche de vérité, jusqu'à ce qu'il rencontre Abrielle, Sand et Cahill. Tous les quatre parviendront à dénicher des informations sur l'Anneau et comprendront enfin pourquoi il a été conçu.
Malgré une réalité difficile à accepter, leur quête de liberté ne s'arrête pas à cette étape. En effet, un passage existe bel et bien dans le Mur et nos amis savent désormais ou il se trouve...
Mais un peuple de gardiens veille jalousement sur cette entrée. Il leur faudra trouver un moyen de déjouer leur attention afin de parvenir de l'autre côté. La vérité sur la symphonie des abysses et l'identité de celui qui la chante pour eux est à ce prix...

Lien Amazon


Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11954
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2   Ven 14 Nov - 9:58

Mon avis :

Une conclusion parfaite à cette saga que j’ai adoré !

Dans les premières pages débute la partition d’Eyal, rencontré à la toute fin du tome précédent. On remonte le temps et on découvre son monde sur cette partie de l’Anneau. Eyal vit à Portes, en compagnie de son père Yibo et sa petite sœur Yael. La ville connaît depuis plusieurs siècles une véritable ségrégation entre Sombres et Clairs qui vivent chacun de leur côté dans la Ville Sombre et la Ville Claire. Eyal est un Inversé, un métis. Son père, le maire de Portes, un Sombre, est tombé amoureux de sa mère, une Claire, et, lorsqu’il a su qu’elle était enceinte, l’a amené avec lui pour qu’elle devienne sa femme secrète, sous couvert d’être sa servante. C’est que de tels rapprochements sont interdits. Eyal a grandi en sachant que son père l’aimait mais qu’il ne pouvait en aucun cas lui faire de démonstrations d’affection. En tant qu’inversé, il n’a pas le droit de savoir lire et écrire et de nombreux emplois lui sont interdits. Mais Eyal a soif de liberté et, en cachette, s’est souvent faufilé en dehors des portes pour explorer le monde extérieur. C’est là qu’il avait rencontré des hommes étranges qui lui ont parlé d’autres contrées sur l’Anneau et qui lui ont donné l'envie d'en découvrir plus et qui sait acquérir sa liberté. Un jour, en se rendant à la Bibliothèque pour son père, il a entendu des hommes parler d'une pièce secrète qui renferme les plus vieux manuscrits et donc les récits des premiers temps de l'Anneau. Eyal supplie son père de lui faire obtenir le travail nocturne d'homme de ménage de la Bibliothèque, travail inoffensif vu qu'il n'est pas censé savoir lire. C'est ainsi que nuit après nuit, Eyal explore les recoins de la vaste Bibliothèque et tombe enfin sur un immense sous-sol abandonné qui lui livre peu à peu tous ses secrets, des secrets tellement énormes qu'il ne sait à qui se confier.
Arrive alors le 7e chapitre où se déroulent les événements que nous connaissons : Abrielle, Cahill et Sand arrivent à Portes, et alors que la population les pourchasse, Eyal leur vient en aide. Après avoir compris qui ils sont, il leur confie son incroyable découverte, et ils décident tous ensemble de quitter la ville pour partir à la recherche de la porte de sortie et découvrir ce qui se cache derrière la Symphonie des Abysses….

« Ce sont des voix qui s’entrecroisent, qui chantent, qui crissent, qui appellent. C’est une mélopée étrange qui jaillit de l’eau, qui attend une réponse. Mais pour la donner, il fallait que plusieurs partitions se retrouvent, s’ajoutent, que plusieurs destins s’entrechoquent de sorte que, une fois toutes ces mélodies mêlées, elles puissent composer une réplique à la symphonie des abysses… »

Le premier tome était dans l'action, mais avant tout et surtout dans l'émotion, celle de Gabrielle qui découvre la musique, celle de Ca et Sa qui découvrent l'amour qu'ils se portent, un amour profond qui transcende le genre. On a lu le tout le coeur serré et battant devant la magnificence des mots et de ce qu'ils faisaient naître en nous. Dans ce second volet, nous sommes dans un registre quelque peu différent. L'émotion est toujours là bien sûr, mais l'action est omniprésente, c'est un vrai roman d'aventure que nous offre là Carina Rozenfeld, une quête semée d'embûches menée par des héros hors du commun, des héros en quête de vérité mais aussi et surtout d'identité, celle qui leur a été retirée dans leurs mondes respectifs. Inutile de préciser donc qu'on ne s'ennuie pas un seul instant, et qu'on suit avec passion et intérêt leurs parcours qui les mène toujours plus près de la vérité.
Car oui, -et Dieu sait à quel point c'est rafraîchissant -, l'auteure nous offre la vérité. Nous avons toutes les réponses à toutes les questions, ce qui devient assez rare pour être souligné. Combien de derniers tomes dernièrement nous ont énormément déçus et nous ont laissé la très désagréable impression de s'être fait avoir par l'auteur qui ne connaît même pas les réponses aux mystères qu'il a créés (la palme venant sans conteste au dernier tome de L'Epreuve de James Dashner). Ici, nous découvrons tout, le pourquoi de l'Anneau, des différents mondes, des modifications génétiques à Désex, de la Ségrégation à Portes, comment le monde extérieur a vécu entre temps et ce qu'est la Symphonie des Abysses. Nulle frustration donc quand on ferme la dernière la page. Juste une immense satisfaction et un plaisir extrême.
Comme le premier tome, ce roman est aussi bourré de réflexions profondes et de messages forts sur l'Egalité et la Liberté. Après le genre, on aborde ici la couleur de peau et la stupidité de toutes les politiques de Ségrégation. Eyal, et surtout sa petite sœur Yael (leurs prénoms comportent les mêmes lettres comme pour montrer qu'ils sont égaux alors même qu'ils n'ont pas la même couleur de peau), ne comprennent pas qu'on puisse juger des personnes sur leur seule couleur, qu'on puisse les maltraiter et leur imposer des mesures vexatoires et humiliantes. Ils ne comprennent pas que toute fraternité, tout amour, entre eux soit interdits. Et leurs réflexions sont si logiques, si pleines de sens, qu'on ne peut qu'être d'accords.

Une saga géniale qui mêle émotions, actions, aventure, romance, réflexions profondes, le tout porté dans un univers fascinant et original, et surtout complètement crédible. Une série merveilleuse que tous les ados devraient avoir dans leur bibliothèque (et pas seulement les ados d'ailleurs…  wink )

Et encore une fois mention spéciale à la couverture qui est magnifique et se marie parfaitement avec la première...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 34
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2   Ven 2 Jan - 19:26

Cet opus clos ce dyptique de manière frustrante et finalement assez peu convaincante. Tout comme le premier tome, on plonge rapidement dans la lecture du roman qui apporte son lot de réponses, mais qui manque toutefois de profondeur et de complexité.

Eyal est un jeune métis de 19 ans vivant dans une société régie par un Règlement intérieur strict où les différences ne sont pas acceptées et où les personnes n’ayant pas la peau suffisamment foncée sont des parias. Rêvant d’égalité et de vivre sereinement, Eyal recherche les origines secrètes de son monde qui lui permettrait enfin de connaître la liberté. Sa rencontre avec Abrielle, Sand et Cahill, va profondément modifier sa vie. Ensemble, ils découvriront la vérité sur l’Anneau et peut-être enfin la solution pour jouir d’une liberté dont chacun d’entre eux rêve.

Le récit démarre donc de manière déroutante et longuement avec le personnage d’Eyal rencontré à la toute fin du livre 1 mais qui n’avait pas suffisamment marqué pour établir dès le début le lien avec les trois personnages principaux du premier tome. Eyal est un « mélangé » pour son peuple noir qui ne tolère pas les peau pâles. Ses origines sont secrètes, entre un père à la peau sombre, aujourd’hui maire de la ville, et une mère à la peau pâle, décédée depuis. Eyal a toujours vécu dans le secret et la discrétion, il est officiellement un domestique et son statut de métis ne lui donne pas accès à l’éducation. Pourtant sa mère et sa demi-soeur, Yaël, 11 ans, lui ont appris certaines choses. Il cherche les secrets de l’histoire de son peuple, celle qui n’est pas écrite dans les livres d’histoire, celle qui n’est pas inculquée au peuple, celle qui peut-être permettra de changer les choses. Certes, l’histoire de ce personnage est intéressante et soulève à nouveau le thème de la tolérance et des différences physiques, pourtant c’est long à démarrer, le roman ne décolle vraiment qu’autour de la centième page avec l’arrivée des trois protagonistes qu’on avait laissé, blessés et amochés mais pleins d’espoir à leur arrivée à Portes. Très vite, ils se rendent à l’évidence qu’ils ne sont pas les bienvenues dans cette ville de peaux sombres et doivent rapidement fuir, Eyal leur propose son aide car il voit en ces étrangers, un espoir de découvrir la vérité et surtout la confirmation que d’autres personnes vivent sur l’Atoll. Abrielle est toujours aussi fade malgré sa sensibilité musicale et son rôle déterminant dans la découverte de la symphonie des Abysses. Sand et Cahill sont eux toujours aussi touchants et différents, autant Sand apprivoise son nouveau physique rapidement, il faut dire qu’il est avantageux, autant Cahill est toujours sur sa réserve et vit très mal ses modifications physiques qui sont loin d’être celle de Sand. Pourtant, on ressent toujours leurs sentiments profonds l’un pour l’autre et misent à mal par cette transformation.

Plusieurs choses sont à reprocher à ce récit ; la description répétitive de la Symphonie des Abysses (on ne compte plus le mot mélopée…) qui finit par être lassante et donc moins intrigante, car le cœur de l’histoire tourne véritablement autour de cette musicalité marine. Ensuite, le côté enfantin des protagonistes, des réactions puériles contrastantes avec des attitudes « violentes » et détachées dans certaines situations. Ceci rend inévitablement le lecteur perplexe, et on se perd dans l’âge de nos personnages. Est – ce des adolescents ? (Yaël à 11 ans, Abrielle en a 16) ou de jeunes adultes ? (Eyal, Sand et Cahill ont plus de 18 ans). Là encore, on contente le public young adult (public visé, j’en ai bien conscience) mais cela manque terriblement de profondeur, de réalisme et de caractère pour satisfaire pleinement un public plus adulte. Enfin, il y a cette fin très ouverte, peut-être même un peu trop, beaucoup le ressentiront ainsi, certes on peut s’imaginer l’avenir des personnages, mais on a davantage l’impression d’une ouverture sur un troisième opus plutôt qu’une véritable conclusion d’un diptyque.

Quand au point positif, il y en a bien sûr, d’une part l’originalité de l’histoire et les réponses aux questionnements induits du tome 1 trouvent ici des réponses étonnantes et franchement bien trouvées qui expliquent notamment le « parquage » et le mode de vie de chacune des sociétés rencontrées dans chacune des villes visitées par nos héros et surtout l’instauration de ce Règlement Intérieur qui caractérise l’ensemble de l’Atoll ; privation de l’Art (on ne dessine pas, on ne chante pas…), de l’Amour (pas de contact physique, pas de démonstration public, …), des Libertés (couvre – feu, interdits selon vos origines…), etc. La Symphonie des Abysse, qu’est-elle ? La réponse à cette question est certes un peu alambiquée, mais c’est magique et plein de poésie. Enfin, la pluie de la Lune et ses conséquences sur l’Atoll et ce qu’il y a au delà du mur, n’est qu’une métaphore d’un avenir malheureusement possible… Le style et l’écriture de l’auteure sont toujours aussi fluides et agréables à lire, le roman se lit vite, même si cela manque un peu plus de complexité dans le vocabulaire. Enfin, il y a cette jolie couverture qui est en parfaite adéquation avec la première et qui rend magnifique ce livre-objet.

En bref, une lecture plutôt agréable mais au regard de la fin du premier tome, on s’attendait à mieux. Un peu déçue mais le roman vaut tout de même la peine d’être lu.
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROZENFELD Carina - LA SYMPHONIE DES ABYSSES - Livre 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rozenfeld, Carina] Phaenix - Tome 1: Les cendres de l'oubli
» [Rozenfeld, Carina] Phaenix - Tome 2: Le brasier des souvenirs
» Rozenfeld, Carina - Phaenix T1 : Les cendres de l'oubli
» PHAENIX (Tome 1) LES CENDRES DE L'OUBLI de Carina Rozenfeld
» [Carina Rozenfeld]Doregon, tome 3 : Les cracheurs de lumière

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Collection R-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: