AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COOPER David - Le sang des gladiateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Founa
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 4341
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 30
Localisation : Perdue dans une histoire

MessageSujet: COOPER David - Le sang des gladiateurs    Lun 6 Oct - 19:10



Le sang des gladiateurs
David Cooper

Quatrième de couverture :

90 après J-C. Aquilée est une ville réputée pour ses combats de gladiateurs qui s'affrontent dans ses arènes aussi célèbres que celles de Capoue. Hadrien, fils du Consul Quintus Sarrius Valerius, va rencontrer Seylan, un Calédonien, capturé par son frère Arius, esclave offert à son père pour combattre à son tour dans l'arène. Tout un monde sépare les deux hommes prêts à tout pour se retrouver.

Un roman adapté du livre "Sang et Honneur" de Kyrian Malone et Jamie Leigh rédigé en 2011, revu et corrigé par David Cooper dans une romance 100% H/H.
Revenir en haut Aller en bas
http://fou-na.blog4ever.com/
Founa
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 4341
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 30
Localisation : Perdue dans une histoire

MessageSujet: Re: COOPER David - Le sang des gladiateurs    Ven 24 Oct - 18:54

Mon avis

Une histoire mignonne et légère se situant dans la Rome antique et qui se lit en un rien de temps.

En rentrant de guerre de Danube, Arius, l’ainé du Consul Valerius ramène avec lui un esclave celte pour son père. Il comptait en faire un esclave domestique. Mais ce dernier se révèle très vite un combattant hors pair qui trouve sa place dans le ludus du consul comme gladiateur. En plus d’être un excellent combattant, il réussit le tour de force d’attirer l’attention du second fils du consul, Hadrien, qui d’habitude ne s’occupe guère des combats. Très vite, une alchimie se développe entre Seylan le Celte, rebaptisé Déimos pour l’arène d’Aquilé, et Hadrien. Bien que de manière différente, ce dernier est lui aussi esclave. Il doit se plier aux décisions de son père, aux règles de la société et subir les désirs de plus en plus insistants de son frère. Il n’est pas libre d’aimer qui il veut. Et l’arène peut à tout moment lui enlever ce Celte qui a su capturer son attention. Mais il ne peut résister et abandonnera tout pour vivre l’amour avec celui qu’il désire ardemment.

Je me suis plongée dans la série Spartacus car je suis devenue fan de Nagron. En lisant le résumé j’admets que j’espérais découvrir des similitudes entre les personnages de l’histoire et Nagron. Même s'il s'agit de gladiateurs, d'esclaves et que cela se passe à Rome, ce ne fut pas le cas et je n’en suis pas déçue.
Nous sommes d'abord marqués par les personnages.
Hadrien romain, fils d’un puissant consul est promu à un avenir riche et tout tracé. Ayant subi un accident de cheval très jeune qui l’a laissé handicapé, il ne peut espérer devenir guerrier. Mais le courage ne dépend pas seulement du physique et c’est quelqu’un d’intelligent, de logique et de réfléchi qui peut se mesurer à la vie de Rome. C’est pour cela qu’il presse son père de le laisser y aller. De plus, il veut échapper à son frère, car il prévoit que ce dernier ne bridera plus son obsession pour lui.
C'était sans compter sa rencontre avec Seylan. Ce dernier est l’image du parfait guerrier, fils d’un des chefs Celtes qui tient tête à Rome et qui préfère mourir plutôt que d’aller à l’encontre de ses principes : protéger ceux qu’il aime, en l’occurrence Hadrien. Bien que ce dernier soit du peuple ennemi et de la famille qui le retient esclave, il ne met pas en doute ce qu’il ressent.

Bien sûr, leur amour ne se vit pas sans heurts et ni tragédies. Même s’ils vivent un coup de foudre l’auteur fait évoluer la relation avec douceur et pudeur. Ils s’apprivoisent et les mots utilisés sont vraiment jolis. On est émus par leur situation, on craint aussi bien pour Hadrien que pour la vie de Seylan. Un évènement odieux va alors tout précipiter et ne plus laisser le choix à nos personnages. La fin est par contre un peu trop facile, j’aurais aimé que ce soit un peu plus corsée. En même temps, on ne boude pas notre plaisir avec le Happy End, qui aurait manqué à l'histoire sinon !

Une belle histoire d’amour impossible donc, avec laquelle j’ai passé un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://fou-na.blog4ever.com/
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11792
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: COOPER David - Le sang des gladiateurs    Lun 27 Oct - 8:49

Mon avis :

Première impression en refermant ce livre c'est une horrible frustration : mais c'est quoi cette fin ? La première chose donc que j'ai fait c'est écrire à la maison d'édition qui m'a tout de suite rassurée en me disant que les auteurs ont bien prévu une suite.
En tant que passionnée de l'Antiquité, j'ai tout de suite été attirée par le résumé en me disant aussi que les auteurs n'avaient pas du tout choisi la facilité. Le héros principal n'est autre en effet que le futur empereur Hadrien alors qu'il n'est encore qu'un jeune consul promis à un brillant avenir. Comment concilier la véracité historique avec une romance gay ? Curieuse donc...
Dès les premières pages, on sent que les auteurs se sont longuement documentés et maîtrisent leur sujet, et cela se voit autant dans les descriptions que dans le vocabulaire utilisé. J'ai trouvé par contre que parfois le contexte historique n'était pas complètement intégré au récit et nous coupait dans notre élan.
L'histoire quant à elle est romantique à souhait, douce et prend le temps d'éclore. C'est mignon comme tout et très plaisant à suivre mais ça manquait à mon goût d'intensité et de passion... Dans la suite peut-être...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
COOPER David - Le sang des gladiateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spartacus : Le Sang des Gladiateurs
» Spartacus, le sang des gladiateurs - 2010 .... - Steven S. DeKnight
» JAMES COOPER [ Photographie. ]
» Le Sang des héros
» David Brooks, John Wayne et le travailleur américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: M/M Romances (Gay) :: M/M Romances VF :: Romances historiques-
Sauter vers: