AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 DICK Philip K. - Les joueurs de Titan

Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire Cat

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: DICK Philip K. - Les joueurs de Titan   Dim 5 Oct - 22:51



Les joueurs de Titan
Philip K. Dick

Quatrième de couverture:

Non contente d'avoir rayé de la surface de la planète la quasi totalité de la population mondiale, la radiation de Hinkel a aussi rendu les hommes stériles. En contrepartie, les deux millions d humains restants sont devenus presque immortels. Ils doivent cependant partager la planète avec les Vugs, une race extraterrestres que la logique rebute et qui ont instauré le Jeu, un mode d administration ludique et aléatoire vous permettant, en un coup de dé ou de bluff, de devenir propriétaire de la moitié des Etats-Unis, ou de perdre votre femme...

Acheter sur amazon
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: DICK Philip K. - Les joueurs de Titan   Dim 5 Oct - 22:54

Mon avis:

Planète Terre dans un futur post apocalyptique. Ses habitants ont vécu deux coups durs : le premier, l’éradication de 99 % de la population terrestre par les radiations de Hinkel, arme utilisée par les Chinois rouges, le 1 % restant étant quasiment stérile. Cependant, pour pallier à ce problème, les survivants ont acquis une longévité importante en subissant une opération d’ablation de la glande de Hynes.
Le deuxième coup dur a été l’invasion de la planète par les Vugs, créatures venues de Titan. Ces derniers ont institué un Jeu, avec des règles bien définies, chez les humains qui permet aux "Possédants" de parier des villes (et ses habitants "non-possédants"). Et les personnes dotées de pouvoir psychiques ont interdiction formelle de jouer sous peine d’être "bannies".
Pete Garden vient justement de perdre au jeu sa femme Freya ainsi que la ville de Berkeley. Et il compte bien faire le maximum pour récupérer cette ville à laquelle il tient tant. Mais celui qui l’a gagnée l’a déjà vendue à un agent immobilier en échange de la ville de Salt Lake City qui agissait pour le compte de Jérôme Luckman, le meilleur joueur actuel au Jeu. Et ceci n’est que le début... Car au cours de cette tentative de reconquête où il fait appel à Joseph Schilling, un de ses amis qui a déjà joué et perdu contre Luckman, Pete va faire la connaissance d’autres parties à un "Jeu" bien plus important que ce qu’il imaginait face à ces fameux "Joueurs de Titan". Le sort de l’humanité est entre ses mains !

Dans ce livre, nous retrouvons de manière plus ou moins présente une bonne partie des thèmes chers à Philip K. Dick : complots, pouvoirs psychiques et télékinésiques, usage de drogues et d’alcool, paranoïa, aliens... Bref, tous les ingrédients pour un bon livre de science-fiction K. Dickienne avec pour fil conducteur ce "Jeu" qui ressemble fortement à un Monopoly à l’échelle planétaire où des groupes de Possédants jouent entre eux des villes d’une région (il faut être propriétaire dans la région pour avoir le droit de jouer avec le clan). Et tout joueur qui perd au Jeu perd également son conjoint.

Ainsi Pete Garden, le personnage principal, qui vient de perdre la ville de Berkeley au cours d’une partie avec les Pretty Blue Fox (son "clan"), a également perdu sa femme Freya, à laquelle il ne tenait de toute façon pas particulièrement (il en déjà eu 18 en la comptant) Et il sait que son groupe est dans l’obligation de lui trouver une nouvelle femme. Mais ce qu’il veut, c’est récupérer "sa" ville de Berkeley qui a été racheté par Monsieur Luckman, le plus grand joueur actuel au Jeu... Mais celui-ci va être assassiné, entraînant une enquête qui va révéler de nombreux mystères sur les Vugs et leur société. Et alors, notre "petit" personnage peureux, shooté aux tranquilisants et à tendances alcooliques et suicidaires va se découvrir des réserves cachées de courage et d’intelligence.

Et c’est justement ce qu’il y a de génial avec les personnages de héros créés par Philip K. Dick : bien que nous sachions rapidement qui ils sont, ils ne sont jamais parfait et nous ne savons pas ce qu’ils peuvent devenir. Ceci créée une souplesse dans le récit avec laquelle l’auteur joue en fonction de ses besoins pour conduire l’intrigue dans le sens qu’il veut. Ainsi à partir d’un but purement matérialiste, le héros, un temps soupçonné du meurtre de Luckman, va s’apercevoir qu’il a été manipulé par des Vugs et que ces derniers ont pour but de détruire de manière définitive l’humanité en la conduisant à son extinction (en faisant assassiner les hommes qui arrivent à avoir des enfants) et qu’il est le seul en mesure de les battre à leur propre Jeu. Mais pour cela, Pete va devoir découvrir à qui il peut réellement se fier, échapper aux pièges tendus par des gens (y compris certains en qui il avait confiance), exploiter toutes les ressources qu’il a à disposition et devenir le meilleur joueur qui soit. Et au cours de ce "processus", nous sommes amenés à suivre le processus d’enquête du héros qui cherche à comprendre ce qui a bien pu se passer, y compris avec lui-même ! Car il a des pertes de mémoire partielles... Point original et idée géniale de la part de l’auteur selon moi.

Je n’en dis pas plus sur l’histoire afin de vous laisser la découvrir par vous-même. Attendez-vous à quelques surprises ! Enfin, rien d’étonnant avec un roman de K. Dick. Et je dois reconnaître que sur tous ceux que j’ai lu dernièrement, c’est vraiment l’un des meilleurs. Il est totalement abouti et ne laisse par ce sentiment de manque que certains de ses "premiers" ouvrages ont pu laisser après leur lecture.

Le style est très fluide, malgré peut être quelques longueurs au début de l’ouvrage pour mettre tous les éléments de l’intrigue en place. Une fois rentrée dans le récit, je n’ai pu que le dévorer d’une traite tellement j’avais hâte de savoir comment les choses allaient se passer et quelle allait être la fin (même si passé les trois quart du livre je commençais à me douter de la fin, je ne savais pas du tout comment l’auteur ferait parvenir au résultat) Et même cette fin reste un peu ouverte... Mais chut... Allez lire le livre ! wink

Petite observation : je me suis demandée, au vu des caractéristiques de Pete Garden, si l’auteur n’avait pas créé son héros à son image avec ses dépendances, sa paranoïa, les nombreuses femmes... A vous de me le dire.

En attendant... Que diriez-vous d’une petite partie de Monopoly ?
Revenir en haut Aller en bas
 
DICK Philip K. - Les joueurs de Titan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dick Philip K. - Blade Runner / Les Androïdes rêvent-ils de Moutons Electriques?
» DICK, Philip Kindred
» [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château
» [Dick, Philip K.] Minority report
» SF : Philip K. DICK ou le visionnaire hallu-ciné

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fantasy / SF :: J'ai Lu :: collection Philip K. Dick-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: