AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge

Aller en bas 
AuteurMessage
Aelynah

avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 44
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge   Ven 29 Aoû - 21:48



Un manoir pour refuge
Ena FITBEL

sortie le 4 avril 2014

Quatrième de couverture:
Un Manoir pour Refuge est un roman qui mêle romantico-fantastique et science-fiction. Il s'adresse essentiellement aux adolescents et aux jeunes adultes (young adults). Élève au lycée français de Prague, Mila vit chez sa grand-mère depuis la disparition de ses parents. Chaque nuit, elle fait ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y retrouve une amie chère à son cœur et rencontre Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle tombe amoureuse. Un jour, lors d’un atelier de dessin-écriture, Mila révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, se trouve bouleversé le rêve qu’elle croyait immuable : elle découvre que ses camarades du lycée se sont glissés dans la peau de nouveaux domestiques. Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre fiction et réalité finissent par se brouiller : alors qu’une domestique est assassinée au manoir, une camarade de classe ne se réveille plus... Mila est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar. Commence alors une course contre la montre pour échapper à l’emprise du manoir, mais Mila ne sait si elle pourra se résoudre à abandonner Kenneth...
Revenir en haut Aller en bas
MarionR

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 29
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge   Ven 5 Sep - 0:14

Mon avis :

Mila vit à Prague. Chaque nuit, elle rêve qu'elle est dans un manoir en Écosse. Il s'y passe toujours la même chose mais peu importe, elle s'y sent bien grâce à une belle amitié avec la fille des propriétaires des lieux et aux sentiments qu'elle éprouve pour un certain Kenneth.
Au lycée, pour son projet d'atelier de dessin-écriture, elle s'associe avec sa meilleure amie. Mila étant à l'écriture, elle couche sur papier les détails de son rêve, pendant que sa meilleure amie s'occupe des illustrations. Leur travail étant un bon devoir, l'histoire et les dessins sont montrés pendant l'atelier.
Dès le soir-même, Mila prend conscience que des choses ont changé dans son rêve et se rend compte que ses camarades de classe sont là également. Plus les jours passent, plus Mila s'aperçoit que ce rêve n'est pas tout à fait comme les autres, ni anodin, et qu'il faut à tout prix sortir de cette emprise...

L'histoire se déroule tantôt dans le manoir, qui est à l'origine le lieu principal du rêve récurrent de Mila, tantôt dans la réalité. Une idée bien mise en place, on a assez de repères dans le temps pour savoir à quel moment de l'histoire on se trouve. Toutefois, je trouve que l'on ne sait pas assez de choses sur la réalité car lorsqu'il y a un événement au manoir, donc dans le rêve, ça a des répercussions dans la vie de Mila et de son entourage mais on ne sait pas toujours bien quoi et c'est précisément le genre de détails que j'aurais aimé avoir.

Dans l'ensemble, l'histoire est très bonne et bien développée. Je tiens à souligner notamment l'imagination riche et diversifiée de l'auteure ! Le déroulement de l'intrigue se complexifie au fur et à mesure de son avancement et c'est également une très bonne chose, on ne tombe pas dans la facilité, ni dans l'ennui. Par contre, le sujet tient un peu plus de la science-fiction que du fantastique et ça peut être déroutant tant on ne s'y attend pas. Il y a beaucoup de choses surprenantes, on ne voit pas tout arriver et c'est un réel plaisir d'avancer dans l'intrigue, même lorsque l'on est étonné par le changement de genre.
L'auteure a une écriture fluide et détaille bien l'univers qu'elle a créée. Certaines choses peuvent être améliorées, notamment ce qu'il se passe dans la réalité mais pour tout ce qui est imaginaire, l'auteure a très bien su développer son récit et ça se lit tout seul !

Il y a de nombreux personnages dès le début et je n'ai pas toujours su me rappeler qui était qui... Bien qu'ils soient tous différents, seuls ceux qui reviennent souvent restent en mémoire. Malgré tout, j'ai adoré les retrouver tantôt dans la réalité, tantôt dans le rêve, à essayer de trouver qui est qui et quel est son rôle exactement...

C'est un roman jeunesse que je peux aisément conseiller à ceux qui aiment le mystère et les histoires oniriques, avec une légère touche d'amour et beaucoup de suspense. Il n'est pas parfait mais on passe tout de même un très bon moment.
La science-fiction qui se mêle au fantastique donne une bonne tournure à l'histoire mais elle la complexifie également, ce qui, je trouve, nous empêche de tomber dans l'ennui. Mais autant être prévenu. En tout cas, j'ai beaucoup aimé découvrir cet univers même si le trop grand nombre de personnages rend parfois les choses plus difficiles à assimiler.
Revenir en haut Aller en bas
http://uneenviedelivres.blogspot.fr
Aelynah

avatar

Messages : 458
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 44
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: Re: FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge   Sam 6 Sep - 22:17

Mon avis:

J'ai découvert cette auteure et son roman à l'occasion d'un concours sur une page Facebook. Ma première impression a été pour sa couverture. Au delà du visage de la jeune femme c'est le manoir qui m'a séduite. Son côté château hanté, sombre et empli de secrets inavouables a été le déclic à mon envie d'en savoir plus. Cette ambiance était renforcée par ce voile de brume et ces quelques lumières rares qui semblaient nous enjoindre de les rejoindre.
Je remercie donc Nathalie Chapouille qui m'a permis, en servant d'intermédiaire, de découvrir plus avant ce roman.

Tout d'abord j'ai beaucoup aimé la manière de l'auteure de nous mettre dans l'ambiance par des phrases courtes et pleines d'images. On se sent rapidement entouré du décor et de l'atmosphère au côté d'Elsa, notre héroïne ou de Mila notre narratrice.
Elsa, notre héroïne, se retrouve pour un weekend invitée chez son amie Bridget en Écosse au manoir familial des Heltington.
Au delà du dépaysement touristique, il y a celui aussi de l'ambiance. Nous passons d'une classe d'étudiants de Prague à la campagne écossaise, nature sauvage et indomptée.
Une fois découvert le manoir du roman on ne peut que se sentir happée par son atmosphère. Les descriptions détaillées sans être trop lourdes nous amènent à nous croire en pleine ballade touristique du pays.
En cela les notes de bas de page sont un bon plus pour nous instruire rapidement de détails architecturaux, locaux ou idiomatiques. J'avoue avoir apprécié cette visite guidée au fil des notes.
La suite de l'histoire va continuer à nous entraîner dans ses méandres. La noirceur cachée derrière le décor va nous apparaître. Et nous serons alors happés par l'action. Quel est donc le secret de ce manoir et de ces occupants?

D'un autre côté, nous nous attachons aussi à la vie de notre narratrice, Mila. Car, la vie de Mila n'est pas celle de toutes les jeunes filles de son âge. Orpheline, elle vit à Prague chez sa grand mère. Cette dernière est de cette génération à avoir connu le rideau de fer et sa chute. Elle a même aidé des compatriotes de l'est à s'enfuir à l'ouest. C'est aussi une grande artiste avec ses lubies et ses absences artistiques.

Ses amis, que nous rencontrons à l'occasion d'un club d'écriture sont un mélange étonnant de la jeunesse actuelle, fils ou fille à papa, excentrique, métissé avec des caractères plus ou moins affirmés. Du moins de ce côté-ci du miroir.
Ils nous surprendront tous à bien des égards dans la suite de cette histoire. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences que les gens veulent se donner et essayer de voir outre.

J'ai trouvé très intéressant au début, le parallèle entre la vie réelle de Mila et Tiffany, les auteurs de la nouvelle que nous découvrons au fil des pages et leurs personnages.
Nous suivons deux histoires en une et donc deux récits différents.
On pourrait cependant se dire aussi qu'à suivre deux histoires on risque de se perdre dans l'une ou l'autre. Mais Ena Fitzbel a su trouver la solution pour nous garder attentif. Elle a su nous tenir en haleine grâce au suspens laissé par les interrogations de fin de chapitres. À tel point que l'on regrette un instant de retrouver les autres personnages et de laisser celui-là dans la peine, le danger ou simplement dans l'action inaccomplie.

Et puis ... Le choc! Les deux histoires ne semblent plus faire qu'une et nous sommes scotchés par ce rebondissement.
Le mélange s'est fait telle des blancs en neige dans du chocolat fondu. Tout en douceur, nous les avons vu se fondre l'un dans l'autre et ce n'est qu'une fois la recette finie que nous avons observé ce mélange surprenant et délectable.
En fait je me suis tellement bien investie dans ma lecture que lorsque ma "raison" (sous-titré mon Chéri) m'a rappelé l'heure tardive et le travail du lendemain et que j'ai du éteindre pour dormir un peu, j'ai eu un doute. Et si je me réveillais là-bas avec eux ? Surprenante réaction à une lecture prenante ne trouvez-vous pas?

Par la suite cependant j'ai cru me perdre. Les protagonistes étaient eux-mêmes tout en étant quelqu'un d'autre. Des éléments de science-fiction sont venus se mêler au fantastique du début. Heureusement le style de l'auteure restant le même je me suis baignée dans ce mélange sans m'y noyer.
La science fiction n'étant pas mon domaine de prédilection j'ai donc nagé à la surface de ces chapitres, regardant la suite de ce roman au travers de mon masque de plongée :) et non plus imprégnée en profondeur.
Les héros du début devenant tour à tour figurant puis héros à nouveau, de nouveaux personnages sont aussi apparus et malgré cela et cet atmosphère futuriste je me suis rendue compte que ma lecture restait agréable et divertissante.
Car tout comme les personnages j'ai moi aussi évoluée au fil de ce récit. Pas de la même manière bien évidemment mais je me suis laissée bercer par l'écriture de notre auteure pour ne plus voir la trame mais tout simplement l'image.
Au départ je n'avais de cesse de trouver des explications aux événements et les réponses venant, la compréhension aussi parfois j'ai pu appréhender l'idée que je ne trouverais pas la fin moi même comme dans certain roman. Alors j'ai laissé Ena Fitzbel me guider dans son monde sans plus me poser de questions et ma lecture ne s'en est trouvée que plus facile.
Pourtant un point m'a parfois gênée dans ma lecture, même si j'en comprends l'usage ce sont les expressions idiomatiques de certains personnages. Il est intéressant d'apprendre des expressions imagée issues de pays qui ne sont pas les nôtres, hélas parfois leur trop grande utilisation complique la lecture. Le besoin de consulter à chacune d'elle les notes de bas de pages coupe alors un peu trop le fil et nous sort du chemin de lecture.

Au contraire, un point fort de ce roman : les descriptions de l'auteure sur l'ambiance, les décors ou les personnages. Ni trop lourdes, ni trop simples elles nous emportent dans le récit sans nous y noyer. On finit ainsi par s'y attacher et en vouloir plus. Les scènes d'action semblent se dérouler devant nos yeux et notre cœur bat la chamade avec celui du personnage.

En conclusion je dirais donc que pour un premier roman l'auteure a su nous imposer un style personnel et léger. Le passage du fantastique à la science fiction puis à un retour au fantastique est cependant déroutant de prime abord mais sans être au final gênant pour la suite de la lecture. L'imagination fertile de l'auteure sait nous emporter dans son sillage et j'avoue avoir eu une petite préférence pour les parties en Écosse. L'ambiance du manoir, l'atmosphère, les personnages plus natures y sont probablement pour quelque chose. De plus le final est surprenant et laisse ouverte la porte à de nombreuses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge   

Revenir en haut Aller en bas
 
FITZBEL Ena - Un manoir pour refuge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Barney du mois : Le mystère du vieux manoir
» 10- Le manoir de l'enfer
» Xian : Le Refuge du Requin
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Noirs / Fantastique :: Fantastique :: Autres Auteurs / Autres Editeurs-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: