AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASHTON Lysa S. - De cuir et de soie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11517
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: ASHTON Lysa S. - De cuir et de soie    Jeu 21 Aoû - 10:37


De cuir et de soie
Lysa S. Ashton

Archipoche
Sortie en juin 2014

Quatrième de couverture :

« Je ne suis pas une nymphomane. Je suis une Initiée. Nous, les Initiés, avons accepté des règles extrêmement sévères. Nous savons que le plaisir est dans la soumission, l'obéissance à un maître : le Prince. »
C'est Alice, 35 ans, qui parle. Conseillère d'un politicien influent, elle vient de rencontrer l'homme qui a libéré le don qui sommeillait en elle depuis l'adolescence. Elle peut désormais assouvir toutes les tonalités de son plaisir...
Roman d'apprentissage sensuel où se réalisent les désirs et les fantasmes les plus secrets, les plus inavouables, De cuir et de soie vous envoûtera...


Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11517
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ASHTON Lysa S. - De cuir et de soie    Jeu 21 Aoû - 10:40

Mon avis :

« Il n’y a d’humiliation heureuse que consentie, au plus fort des mystères de la vraie soumission. »

Un bon roman érotique, sans prétention, sans faux-semblants, qui sait où il veut mener le lecteur et le fait de manière efficace et directe.
Avertissement : Amateurs exclusifs de romances à la Fifty Shades & co passez votre chemin. Aucune romance ici, pas l’ombre d’un sentiment amoureux, juste une quête frénétique de sexe et de plaisirs interdits.
Au début du roman, Alice, 35 ans, se présente à nous comme une Initiée qui obéit aux ordres de son Prince, des ordres qui l’obligent à s’ofrir à des inconnus choisis au hasard mais selon des critères bien précis. Elle nous présente d’emblée une réflexion qui nous explique que l’Initiation est entièrement consentie, qu’elle a été recherchée et qu’elle est même devenue salvatrice.
Elle se propose ensuite de nous raconter ce qui l’a mené là…
Alice est née à New York dans les années 1970 de parents issus de la beatnik generation, de purs produits de la new wave qui a prôné l’amour libre et la libération sexuelle. Ses parents ne le lui ont jamais caché et Alice est frustrée, limite honteuse de ne pas être aussi libérée et spontanée que ses parents. Mais avec ses cheveux roux et son air de jeune fille bien sage, elle fait incontestablement partie des premières de la classe et méprise toutes les pétasses qui pullulent au lycée. Alice mène cependant une vie cachée, une vie intérieure emplie de fantasmes violents et de séances de masturbation à répétitions. Alors même qu’elle n’a aucune expérience directe, ses fantasmes ne parlent que de rapports violents, de soumission, d’humiliation, et de plaisirs incommensurables. C’est qu’Alice possède le don, un don qu’elle mettra des années à comprendre et à utiliser…
Le roman se partage en deux parties : l’une sur l’adolescence d’Alice et la découverte de ses fantasmes les plus profonds, l’autre sur une Alice devenue adulte qui rencontre son mari et son Prince. La première est la plus longue et la plus détaillée et nous présente une succession d’événements tellement proches dans le temps qu’ils paraissent être davantage de l’ordre du fantasme que de réels souvenirs. Elle nous raconte les premières fellations prodiguées à des camarades insipides, les désirs inavoués qu’elle nourrit à l’encontre d’un policier rencontré des années plus tôt, les scènes de sexe hardcore qu’elle a pu espionner et qui lui ont fait comprendre ce qu’elle désirait vraiment. Et pourtant, ce n’est qu’à la fac, où elle étudie les sciences politiques, qu’elle connaîtra sa première expérience, une expérience classique qui lui fait comprendre aussi que ce n’est clairement pas ça dont elle a envie. Ce qu’elle veut c’est être initiée.
De cuir et de soie nous présente donc la quête d’une femme, une quête affirmée et réfléchie qui n’a pour seul but que le plaisir et la satisfaction personnelle. En quelques réflexions pertinentes et profondes, elle essaye de comprendre pourquoi c’est ce qui l’attire, le faisant comprendre du même coup au lecteur qui n’est pas choqué un seul instant par ce qui lit (à partir du moment où il sait dans quoi il met les pieds). Juste un peu émoustillé peut-être…
Inutile de préciser donc à quel point la référence à Fifty Shades, même a contrario, est hors de propos et même ridicule…
Un bon roman érotique qui s’assume et nous fait découvrir les dessous sexuels d’une élite new yorkaise triée sur le volet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
ASHTON Lysa S. - De cuir et de soie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soie, et autres oeuvres d'Alessandro Baricco
» IWC Ingenieur sur bracelet cuir
» [VDS] Housse Noreve Cuir Tradition Noire HTC HD2
» [ACCESSOIRES] Présentation étui cuir personnalisable "easecase"
» Entretien pipe gainée de cuir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Erotique :: Autres Editions-
Sauter vers: