AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre avec Nalini Singh - Paris - Milady Tour mai 2014

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11943
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Rencontre avec Nalini Singh - Paris - Milady Tour mai 2014   Jeu 24 Juil - 14:27

RENCONTRE CHALEUREUSE AVEC NALINI SINGH


Nalini Singh est l’auteure à succès de deux séries qui plaisent énormément en France : PsiChangeling chez Milady et Chasseuse de Vampires chez J’ai Lu. Malgré son succès international et ses hordes de fan, elle est restée extrêmement simple et humble et surtout d’une gentillesse sans borne. D’ailleurs ses parents et sa sœur étaient avec elle, et on comprend très vite que c’est de famille.
Des cinq auteures présentes, c’est Nalini qui a eu le plus de monde et elle a signé sans relâche, durant des heures, des centaines de romans, sans jamais se départir de son sourire si doux et si communicatif. Nous avons pu la rencontrer pour une interview…

Avec mon impatience notoire, je suis rentrée directement dans le vif du sujet, à savoir… Kaleb !
Q° : Dès que PsiChangeling a été publiée, nous l'avons adorée et sommes tombée amoureuse de l'histoire de Judd ! Depuis le premier tome, on est impatient de découvrir l'histoire d'Hawke et de Sienna. Mais depuis que j'ai découvert le personnage de Kaleb, je veux absoluement lire Heart Of Obsidian. Saviez-vous depuis le début que vous alliez faire de lui un héros ? Pouvez-vous nous parler un peu plus de lui ?
Nalini : Oui bien sûr. J'ai écrit le premier chapitre de ce qu'est devenu Heart Of Obsidian lorsque j'ai écrit le deuxième tome de la série PsiChangeling, lorsqu'il fait sa première apparition. Il faut toujours savoir où l'on va dans son roman : je savais donc déjà ce que j'allais faire de lui quand j'ai commencé à écrire sur lui. Quand à vous donner plus d'information à propos de Kaleb, ce n'est pas trop possible sans vous spoiler le tome 12, comme vous ne l'avez toujours pas en France donc... continuez à lire ! (rire) Kaleb est un personnage complexe qu'il faut découvrir, couche par couche, mais il faut aussi savoir lire entre les lignes pour le comprendre : car ce qu'il dit n'est pas forcément la vérité ou ce qu'il veut dire. On ne peut pas se reposer sur la généralité des événements, il faut vraiment savoir lire entre les lignes dans Heart Of Obsidian. Il a été dans Silence depuis longtemps : il est froid et distant, mais il y a une petite fissure dans ses émotions, c'est ça l'histoire de Heart Of Obsidian."
En tout cas, c’est le tome qui fait l’unanimité et qui est devenu le préféré de très nombreux fans ! Pitié que nous n’ayons pas trop à attendre !!!

Q° : Dans le sixième livre, on a rencontré les frères de Mercy : Bastien, Sauge et Grey : va-t-on les voir plus ? On les aime beaucoup…
Nalini : Bien sûr ! Je pense à des nouvelles : il y en aura une sur Bastien qui sortira en décembre en anglais. C'est une anthologie publiée en commun avec Ilona Andrews, Lisa Shearin et Milla Vane. J'étais vraiment excitée de le publier.
Quant à Grey, il est assez jeune, c'est l'un des plus jeunes de la meute : donc non, pas tout de suite. J'attends qu'il soit plus mûr, mais j'adorerais écrire sur lui comme sur d'autres membres de la meute"

Q° : Dans Chasseuse de Vampires, on aimerait en savoir plus sur Illium, on attend avec impatience un livre qui lui soit consacré…
Nalini : Beaucoup de gens m'en parle. J'adore les Sept de Raphaël, vraiment, c'est pourquoi je ne veux pas me précipiter, et écrire un livre qui décevra les lecteurs, qui ne sera pas assez bien pour ce personnage. Je veux donner à chacun l’histoire qu’il mérite. Or, aujourd’hui, je pense que si j'en écrivais une, les gens seraient excités et l'achèteraient tout de suite mais seraient déçus au final. J'ai quelques idées pour lui mais j'attend que tout se mette en place pour écrire son livre.
Q° : Et à propos de Venin ?
Nalini : C'est un peu pareil surtout que Venin est le plus jeune : jeune en temps que vampire mais aussi en temps que Sept. A quel tome êtes vous ? (nous : cinquième plus les nouvelles) okay, et bien dans le cinquième tome il est avec Galen au refuge, qui lui fait office de mentor, il gagne donc en maturité mais il n'est pas encore près pour une relation sérieuse.

Q° : En France on adore classifier les livres par genre : romance, urban fantasy, paranormal, erotic... la série Chasseuse de vampire, lors de sa sortie a fait débat, est-ce selon vous, de la paranormal romance ou de l'urban fantasy ? (nous-mêmes dans le forum, ne savions pas trop où le poster au départ, avant d’optr à l’unanimité pour la Romance Paranormale).
Nalini : C'est assez difficile mais mon éditeur aux Etats Unis l'a classifié comme de l'urban fantasy romance : il y a trop de romance pour de l'urban fantasy mais trop d'urban fantasy pour de la paranormal romance, c’est donc un mélange des deux, et un nouveau genre du coup.

Q° : Dans la série Chasseuse de vampire, on a rencontré beaucoup d'archanges, tous avec des buts politiques très différents. Favashi est très intrigante : va-t-on en apprendre plus sur elle ? et sur les autres archanges ? Car dans les précédents volets de cette saga on a beaucoup vu Lijuan et Michaela par exemple…
Nalini : C'est vrai mais je ne veux pas avoir trop de personnages dans un seul livre : j'utilise mes personnages quand l'intrigue en a besoin. Mais on a un aperçu de Favashi dans Archangel's Legion (Tome 6). Et dans le livre que je viens de terminer Archangel's Shadow on en apprend plus sur Titus. Plus on avance dans l'histoire plus on apprend à connaitre les personnages : par exemple vous verrez un peu plus Astaad dans les prochains livres.
Tous les personnages ne sont pas noirs ou blancs, et c’est ce que j’essaye vraiment de faire transparaître dans mes archanges : ils ont des nuances de gris, même Raphael. Ils peuvent aussi aller du noir au blanc en un instant.

Q° : Nous avons été à votre conférence lorsque nous étions à la nouvelle Orléans et toutes les questions étaient sur PsiChangeling, aucune sur chasseuse de vampires. En France les deux séries connaissent le même succès : est-ce différent au niveau international ?
Nalini : Non je pense que il y avait seulement plus de questions sur PsiChangeling lors de cette conférence. En général j'ai beaucoup de questions sur Ilium et Aodhan par exemple. Mais c'est vrai que les PsiChangeling se vendent plus que Chasseuse de Vampires car j'ai commencé à l'écrire après Psichangeling, qui avait déjà eu le temps de construire sa notoriété. En France, les sorties ne sont pas trop espacées je crois alors qu'aux états unis les livres mettent plus de temps à sortir.


Q° : Comment l'idée d'écrire Psi Changeling vous est-elle venue ? Cette série est tellement intelligente, complexe et originale…
Nalini : Tout d'abord j'ai toujours été fascinée par le fait que l'on n'exploitait pas son cerveau à 100%. Je me suis donc demandé qu'est-ce qu'il se passerait si on était au maximum de ses capacités, constamment ? Je me souviens que cela m'est venu en étant assise à regarder le mur. Et ensuite je me suis demandé : et si le fait d'utiliser son cerveau à 100% tout le temps devenait néfaste ? Si l'on devenait fou ? Si l'on devenait un criminel ? Quelle serait la solution ? Il fallait faire un choix pour survivre : les Psi ont proposé Silence. Pour la partie changeling, disons que j'ai toujours aimé les métamorphes, les loup garou etc mais je n'ai jamais trouvé un livre qui me convenait où cette métamorphose n'était pas due à un virus ou contrôlé par la lune et n'était pas douloureuse. Ce n'était pas pour moi de vrais métamorphes qui pouvaient changer à volonté et je voulais que le personnage soit aussi à l'aise dans son corps humain que dans son corps animal. Je voulais lire ça, cette histoire, c'est pourquoi j'ai commencé à l'écrire car je me suis dit en tant que lectrice si je voulais la lire, alors d'autres le voudraient aussi. Et inconsciemment, ces deux idées se sont mises ensemble. C'est assez inhabituel au début, je me suis dit "okayy c’est bizarre". Mais j'ai écrit le premier livre en trois semaines, j'habitais au Japon à l'époque : je rentrais à la maison le soir, je laissais tomber littéralement mon sac et j'allumais l'ordinateur pour écrire. C'était un brouillon mais d'habitude mes brouillons sont assez sommaires : celui là était assez complet. On a quasiment repris tout ce que j'avais écrit. Je n'étais pas dans l'optique d'écrire pour vendre : j'écrivais pour moi, pour avoir une histoire qui me plaisait. Mais là j'avais un livre complet ce qui est assez rare pour un premier jet. Je me demandais si quelqu'un pourrais aimer ce que j'avais écrit.

Q° : Et vous avez contacté une maison d'édition ?
Nalini : Pas tout de suite. Pour proposer un livre aux maison d'éditions, il faut avoir un agent aux Etats Unis. J'ai donc cherché un agent et j'en ai trouvé un qui était super excité et intéressé par mon livre. On a donc fait une liste de maison d'éditions susceptibles d'être intéressées : il en avait une que l'on trouvait génial et que je rêvais d'intégrer. Mon agent a envoyé le manuscrit et nous avons eu deux réponses : la maison d'édition que je voulais et que je trouvais parfaite, qui adorait mon livre, mais aussi une autre maison qui adorait également mon livre. Il a fallu choisir : je les ais rencontré et ils m'ont fait leur offre. J'ai finis par choisir celle qui me plaisais au départ car l'offre était intéressante mais aussi car j'ai ressenti une connexion avec mon éditeur. Ca fait maintenant 10 ans que je suis avec mon lui.

Q° : Et avez vous une idée pour la fin de la série Psi Changeling ? Non pas que nous voulions que vous arrêtiez : mais avez vous une idée pour la fin ?
Nalini : Au départ je ne savais pas trop . Mais j'avais l'habitude de regarder la télé : il y avait cette série qui passait quand j'étais petite : l'homme de nulle part. Un jour vous revenez de voyage et votre vie a disparu. Il n'y avait jamais de fin, il ne trouvait jamais. Moi, je vais vers un point que je m'étais fixé au début qui atteint son crescendo au livre 12, qui a été construit tout au long de la série et ensuite il faudra je pense deux autres livres pour les retombés de cette événement. Je savais depuis le livre 1 où je me dirigeais mais certaines histoires se sont rajoutées au fil du temps. Le tome 14 sera la fin de l'histoire originale je pense. Mais je veux continuer à explorer cet univers, par exemple voir la meute des faucons, qui a des liens avec Hawke et Lucas. Je veux explorer le monde mais tout en gardant les connexions avec les personnages originaux. Mais ceux qui veulent poursuivre cette aventure pourront lire ces nouveaux romans, tandis que ceux qui veulent une fin pourront s'arrêter au tome 14.

Q° : On peut noter un différence dans votre manière d'écrire entre la série Psi Changeling et Chasseuse de Vampires : est ce fait de manière délibérée ?
Nalini : J'écris comme cela me viens mais c'est vrai qu'il y a une différence : l'univers de Chasseuse De Vampires est plus violent parfois et même l'histoire d'amour est plus sombre. Donc je pense que mon écriture change automatiquement selon que j'écrive PsiChangeling ou Chasseuse de Vampires. C'est un changement qui se fait naturellement.


Nalini, entourée de sa mère et de sa soeur, Ashwini

Un énorme merci à Nalini Singh, pour sa gentillesse, son sourire et sa disponibilité, ainsi qu’aux éditions Milady pour avoir permis cette interview !

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec Nalini Singh - Paris - Milady Tour mai 2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHASSEUSE DE VAMPIRES (Tome 07) LES OMBRES DE L'ARCHANGE de Nalini Singh
» Progrès : série amour (Collection du) / Paris-Tour-Eiffel
» Bourse de Paris - Palais Brongniart - samedi 15 mars 2014
» Cherche covoiturage avec PAF pour Paris - Festi Angouleme
» PFDF Mars 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Evénements & Co :: Rencontres d'Auteurs / Dédicaces-
Sauter vers: