AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg

Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
coraline

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 37

McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg Empty
MessageSujet: McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg   McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg Icon_minitime1Lun 7 Juil - 13:02

McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg Rose_e10

La rose d'Edimbourg
Amanda McCabe

Sortie le 1er août 2014

Quatrième de couverture :

Angleterre et Ecosse, 1564
Convoquée par la reine Elisabeth, Celia est stupéfaite. La souveraine attend d’elle qu’elle se rende à la cour d’Edimbourg, pour suivre discrètement les projets de mariage de Marie Stuart. Bien qu’elle ne se sente vraiment pas l’étoffe d’une espionne, Celia ne peut refuser cette délicate mission. Comment décevoir la reine elle-même, quand on est veuve et sans ressources ? Résignée, Celia tente de se consoler en rêvant des plaisirs de cette cour d’Edimbourg qu’on dit si raffinée… Mais le rêve en rose tourne au gris quand elle découvre qui se cache dans l’équipage en partance pour l’Ecosse – l’homme qui a fait battre son cœur, avant de le briser trois ans plus tôt. Le même qui, aujourd’hui, lui adresse un de ses sourires ravageurs, comme s’il semblait déterminé à la reconquérir…

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Cheshire Cat

Cheshire Cat

Messages : 572
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 36

McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg Empty
MessageSujet: Re: McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg   McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg Icon_minitime1Lun 10 Nov - 21:06

Mon avis:

Angleterre 1564. La reine Elisabeth Ière règne depuis quelques années sur le royaume. Cependant, elle se méfie de sa cousine, Marie Stuart, reine d’Écosse et l'une des possibles prétendantes au trône d'Angleterre.
Elle charge donc Dame Celia Sutton, jeune veuve, d'accompagner un convoi vers Édimbourg pour devenir une des dames de compagnie de la reine Marie et essayer de deviner quels sont les plans de celle-ci concernant son probable remariage : Elisabeth compte d'ailleurs proposer un candidat !
Cependant, pour cette « mission », Celia sera assistée par John Brandon, avec qui elle a eu une aventure et qui l'a abandonnée. Le voyage promet d'être tumultueux, d'autant que le charme de Celia ne laisse pas insensible Lord Knowlton, l'un des membres du convoi.
Et puis qu'en sera-t-il lorsqu'ils arriveront à la cour d’Écosse ? D'autant que nombreux sont les espions des pays étrangers présents à cette cour ainsi que les gens mécontents d'avoir à leur tête une reine catholique alors que la majeure partie du pays est protestante.
Qu'adviendra-t-il de Celia, qui n'a plus nul part où aller et de John qui n'a jamais pu oublier celle qu'il avait abandonné trois ans auparavant ?

Roman sympathique mais que je ne pense pas relire. Il se lit assez facilement mais ce qui m'a le plus intéressée et n'apparaît qu'en petites touches est l'aspect historique des relations entre Elisabeth Tudor et Marie Stuart. C'est presque dommage que cet aspect ne soit pas plus approfondi... J'ai même été faire quelques recherches après ma lecture sur ce passage de l'histoire Anglo-écossaise. Car bien que décrits de manière romancée les trois personnages concernés par cette partie de l'histoire ont réellement existé : bien évidemment Elisabeth et Marie (la première ayant plus tard fait exécuter la seconde), mais également Lord Darnley... Il s'agit d'une page de l'histoire du Royaume-Uni que nous je ne connaissais pas vraiment et cela m'a intéressée d'aller chercher plus loin.

Mais revenons au roman. Nous avons deux personnages qui ont déjà vécu une aventure, et qui se retrouvent quelques années après. Celia garde une certaine rancune envers John qui l'a abandonnée... Elle découvrira même qu'il est responsable de l'arrestation de son frère William qui complotait contre la reine Elisabeth. John, lui, est tombé amoureux de Celia alors qu'il était en mission pour la reine et ne peut s'empêcher d'être émotionnellement perturbé lorsqu'il la retrouve pour une mission « commune ». Mais l'un comme l'autre ne va pas réussir à rester éloigner de sa « moitié ». J'ai d'ailleurs trouvé dommage que le livre s'étende sur ce jeu de « séduction », au détriment de l'intrigue de l'histoire : un complot contre Elisabeth ! (cet aspect est mineur dans le livre et c'est dommage)

De même, comme nous pouvons nous y attendre dans ce type de roman, toute l'histoire se déroule sans grosse anicroche, mais justement, les personnages semblent trop facilement accepter ce qui leur arrive et il y a trop de longues descriptions (l'environnement, les sentiments...) pour que la lecture soit faite d'un trait. J'ai ainsi du m'interrompre trois-quatre fois parce que je décrochais de l'histoire... Et le roman, quoique relativement bien écrit, ne parvient pas totalement à faire rentrer le lecteur dans cette histoire, ni à être convaincu/à apprécier un personnage... les valeurs dont les uns ou les autres font preuve ne sont pas mises en valeur.

Selon les indications trouvées sur le site de l'auteur, La rose d’Édimbourg est le tome 2 de sa série sur les reines Tudor. Le tome 1 a été traduit en 2010 sous le titre La tentation d'une Lady et porte sur Anton Gustavson, le cousin de Celia, et sa rencontre avec Lady Rosamund Ramsay (je ne l'ai pas lu et cela ne m'a pas paru essentiel pour comprendre ce tome)
Revenir en haut Aller en bas
 
McCABE Amanda - La rose d'Edimbourg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Panthère Rose
» Une petite fleur rose au 50 mm
» LA rose écarlate
» Rose,ma petite cochonne d'amour...p.4
» [Collection] Rose noire / NICEA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Historiques / Harlequins :: Autres séries / Autres auteurs-
Sauter vers: