AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VENS Pierre - La nuit grecque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs


Messages : 5011
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: VENS Pierre - La nuit grecque   Dim 1 Juin - 13:27



La nuit grecque
Pierre Vens

Sortie le 30 avril 2014
Aux éditions Albin Michel - LITT.G

Quatrième de couverture :

Il a suffi de quelques heures pour que Vincent, quadra marié, père de famille et chef d entreprise, mesure le naufrage qu est sa vie. Le temps d une rencontre totalement inattendue dans un bar d Athènes, à mille lieues de son quotidien et de sa morale.
Récit d une passion violente et bouleversante, La nuit grecque raconte la révolution intime d un homme et la découverte de son identité.

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs


Messages : 5011
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: VENS Pierre - La nuit grecque   Dim 1 Juin - 13:29

Mon avis  coeur 

Vincent, un quadragénaire, ne sais plus comment sortir de l'impasse dans laquelle il se trouve. Son entreprise coule, son appartement à Paris risque d'être vendu, sa vie de couple est devenue terne voire insignifiante, et il risque de perdre la confiance de sa belle famille qui lui tient beaucoup à cœur. Sa vie en somme est un vrai naufrage. Mais un soir en se rendant en Grèce, dans un bar, il remarque un sourire, puis le corps et la personne à qui il appartient. C'est un homme, et là, dans cette brume d'angoisse qui est devenue sa vie, Vincent voit enfin clairement ce qu'il veut et c'est ce garçon qu'il désire plus que tout. Il n'a jamais eu de relation homosexuelle et ne sait pas comment s'y prendre, pourtant avec Théo, les gestes et les paroles viennent tout naturellement...

Vincent perdu dans ses propres conflits intérieurs et par tous ses problèmes extérieurs ne voit pas toujours l'amour que lui porte son amant et sa femme, ignore complètement son fils, pourtant en demande d'attention. Tous représentent au final un poids incommensurable qui le fait se sentir pris à la gorge, coincé. Ne sachant plus comment sortir de cette situation, il oublie alors les besoins de ses proches pour se concentrer uniquement sur les siens. Vincent se montre clairement égoïste, menteur et manipulateur, mais devient au fil des pages et du temps plus grand et plus fort. C'est un tout autre homme que l'on découvre et c'est touchant. Au final ce quadragénaire en plein marasme social et sentimental va aussi et surtout découvrir la rédemption. C'est beau, douloureux aussi, mais beau avant tout.

Si au départ France, son épouse, nous paraît bien capricieuse, on finit par découvrir qu'elle est aimante et toujours à ses côtés pour le soutenir. C'est une femme courageuse et admirable tant dans ses pensées que dans ses agissements. Théo aussi au départ représente un personnage un peu immature, exaspérant et frivole mais il est en réalité tellement plus que ça. C'est un jeune homme passionné, sentimental et très attentionné. Théo représente la fraîcheur, l'insouciance et la décadence. Avec lui Vincent se sent revivre et redevenir enfin homme, loin des exigences du quotidien et de sa femme. L'alcool coule alors à flot, les chambres d'hôtels sont sens dessus-dessous, les rires et le sexe débridé sont dans ces moments là leurs uniques priorités. Des promesses parfois mensongères et indispensables sont également échangées. Mais c'est le besoin de l'un et de l'autre qui prime sur tout le reste. Ils vivent finalement une vraie passion avec ce désir fou et insatiable, où la douleur physique et psychologique sont parfois nécessaires quand les mots ne suffisent plus.

On peut se poser des questions sur l'orientation sexuelle de Vincent, devient-il homosexuel ? L'a-t-il toujours été, et était-ce enfui au plus profond de lui ? Est-ce la crise de la quarantaine ou juste une révolte passagère ? Mais en fin de compte peu nous importe, ce qu'il ressent est bien réel, et puissant. Ainsi sa passion et sa vie deviennent nôtres et on cesse d'essayer d'analyser, on se laisse tout simplement et naturellement emporter.

Le rythme du récit est incroyablement addictif,  parfois rapide et court quand c'est nécessaire, puis lent avec juste ce qu'il faut de détails lorsque c'est plus calme. Le lecteur est happé par cette ambiance à la fois électrique et contemporaine, douce et feutrée, de Londres, d'Amsterdam, de Paris et de la Grèce. La plume de l'auteur est tout simplement magnifique, alternant poésie et modernité avec quelquefois des passage crus, et ce, sans jamais tomber dans l'excès ni dans la vulgarité. Pierre Vens décrit à perfection le monde impitoyable des affaires, des banquiers et des actionnaires lorsqu'une entreprise s'effondre. On ressent jusque dans nos tripes cette angoisse, ce harcèlement au quotidien dont notre personnage est victime. Alors comment sortir de cette impasse et de cette noirceur qui l'agressent au quotidien ? Et c'est à travers un sourire, celui d'une jeune homme grecque que Vincent va découvrir la liberté, l'oubli de soit et surtout la passion. Une passion dévorante qui va devenir au fil du temps comme une addiction, puis viendra également le manque de son amant  - admirablement bien narré - qui deviendra un poison et une véritable torture pour l'être. Il se retrouve alors dans un tourbillon d'émotions, alternant entre doute, exaltation, ambiguïté, joie et souffrance. Les sentiments des différents personnages nous sont dépeints avec beaucoup de profondeur et de réalisme, c'est de toute beauté. On s'attache donc forcément à eux et on ne cesse de se demander comment toute cette histoire va se terminer. La fin peut d'ailleurs paraître frustrante, le lecteur comprend bien ce qu'il se passe, et pourtant on aimerait tellement plus de détails encore. Mais en faut-il réellement plus ? tout n'a-t-il pas déjà pas été dit ? Quoi qu'il en soit lorsque l'on referme ce livre on ne peut s'empêcher de le relire afin de se délecter encore plus de chaque passage plus lentement.

Un premier roman de Pierre Vens envoûtant et touchant où le mot passion prend clairement tout son sens.

Extraits sans spoiler qui sont juste très beaux et représentent parfaitement le livre dans la globalité.


« Il est loin de lui. Il ne connaît rien de lui. Il lui a juste offert une parenthèse des instants suspendus. Quelques minutes plus tard, Vincent se couche, et prie pour que la nuit efface sur son corps les stigmates d'une rencontre inavouable et lumineuse. »

« Il a besoin d 'être seul. le petit résidu de vie qui lui reste vacille comme la flamme d'une bougie sous cloche. Ce qui demeure vivant en lui, il ne veut plus le partager avec personne, de peur de le voir s'éteindre définitivement. Son dernier souffle, il veut le protéger, y compris de sa propre femme. Il ne pense plus à les rendre heureux, ceux qu'il aime, il veut juste survivre encore un peu. »

« Il est réveillé en pleine nuit. Trois heures. Il ne sait plus où il est mais rien n'existe plus que son désir pour Théo. Dans un demi-sommeil il remarque qu'il bande comme un malade. Il ne reconnaît pas le chambre. C'est Théo qui l'a réveillé. Il l'a entendu. Dans la nuit il perçoit un corps, c'est celui de son amant, il veut l'enlacer, l'embrasser. Il tend le bras, touche l'épaule qui dépasse du drap de lin blanc et revient à lui. Merde ! il devient dingue, il est certain, absolument convaincu d'avoir senti l'odeur de l'homme qu'il désire, le corps de celui qu'il veut étreindre. Sa femme n'a pas bougé, murée dans son sommeil. Il se retourne, les tripes nouées par la frustration, laissé à l'embarras des corps. Il aurait pu le jurer à en crever. Théo était, l'espace d'un instant, allongé près de lui. Il découvre le manque de l'autre. »

« Le manque de Théo est un poison qui s'insinue en lui, qui se diffuse partout, dans chaque veine, dans chaque organe. Il sent vivre et grandir un monstre, caché dans l'obscurité de ses entrailles et qui le met dans un état de fébrilité qu'il n'a jamais connu. Son ventre est noué et lourd, son dos se couvre de picotements comme de petites griffures, sa nuque se raidit puis se relâche au rythme d'ondulations qui viennent des profondeurs. Il n'est pas malheureux, juste épuisé de ces flux qui le prennent, le projettent tout entier vers le souvenir de l'absent puis l'en éloignent progressivement pour l'abandonner, malmené par le ressac. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
lena polskaia



Messages : 195
Date d'inscription : 11/02/2014
Localisation : NICE

MessageSujet: Re: VENS Pierre - La nuit grecque   Dim 1 Juin - 18:13

Très bel avis, ça m'a donné envie de découvrir ce livre.
Curieusement, cet homme marié avec son jeune amant, la Grèce et un amour nommé Théo, c'est le même tiercé, (mais dans le désordre) que le Journal d'une robe noire, de HV Gavriel, roman également passionné et émouvant, que je te recommande Coraline, si tu ne le connais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs


Messages : 5011
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: VENS Pierre - La nuit grecque   Dim 1 Juin - 19:21

Merci je note le titre  wink 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
Ally49



Messages : 1806
Date d'inscription : 11/09/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: VENS Pierre - La nuit grecque   Lun 2 Juin - 4:06

Coraline tu m'as vendu du reve ... je crois que je vais succomber !

_________________
"Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites,orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées (...)mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux."

Alfred de Musset - On ne badine pas avec l’amour - Acte II, Scene 4, extrait



Mon livre en cours :Pas Sans Lui (Tome 3) de Katie McGarry
Revenir en haut Aller en bas
 
VENS Pierre - La nuit grecque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit grecque de Pierre Vens
» Pierre Bordage
» Le pont de pierre à Bordeaux 1er test de nuit
» Pierre GRIMAL - La Mythologie grecque
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: M/M Romances (Gay) :: M/M Romances VF :: Romances contemporaines-
Sauter vers: