AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiromichi

avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : Dans un bocal

MessageSujet: DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27   Mer 14 Mai - 13:37


Le liseur du 6h27
Jean-Paul Didierlaurent



Résumé :
Employé discret, Guylan Vignolles travaille au pilon, au service d’une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine...



_________________

Avis manga/manhwa à lire ici~
Bilan Lecture 2013 - Bilan Lecture 2014
Choix de ma binôme : Passion Cannelle

Image du spoile : 04/06/2014
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://hiromichi.skyrock.com/
Hiromichi

avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : Dans un bocal

MessageSujet: Re: DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27   Mer 14 Mai - 13:39

Mon avis  panneaucoeur  :



Guylan Vignolles a 36 ans, enfermé dans une vie monotone et ayant un travail assez atypique. Le jeune homme a comme beaucoup d’entre nous des horaires fixes, un chemin quotidien, ses petites habitudes, son RER du matin.

Il n’aime pas son travail et c’est compréhensible, comment aimer détruire les livres invendus ? Il instaure ainsi tous les matins un petit rituel, pour soulager sa conscience, pour éviter de devenir complètement dingue, mais aussi pour le plaisir des autres voyageurs.

C’est alors que la magie de ce roman nous touche. Il s’ancre dans une réalité que l’on peut connaître parfaitement ou imaginer. Et on se met à sa place, à la place de ceux qui écoutent, on imagine comment cela se passerait si un jour un type s’amusait à faire ça dans son propre wagon. On aurait un sourire ? Garderait-on son casque audio ? Dans tous les cas, les feuillets qu’il lit sont intéressants tout comme ce roman.

On découvre notre héros, si on peut dire cela comme ça, dans sa vie quotidienne, sa vie pas vraiment heureuse mais qui pourrait être pire. On découvre également son mentor, ses amis et collègues. Certains étant beaucoup plus intéressant que d’autres, des originaux, des stéréotypés, de tout.

Et puis le quotidien est bouleversé.

Le livre est vraiment très prenant, chaque parcelle de vie, chaque ligne possède un charme immense. On se laisse consumer par la lecture, on regrettera principalement qu’il se lit malheureusement trop aisément et donc trop vite.

On y rencontre du monde, et on apprend surtout que prendre son courage à deux mains ainsi qu’un hasard plutôt sympa peut rendre une vie beaucoup plus intéressante.

Voilà une petite perle, un livre qui nous fait sourire bêtement et qui donnerait presque envie de lire dans son train, mais à haute voix !



bref, un livre à lire, un vrai petit conte de fée ! ^^

_________________

Avis manga/manhwa à lire ici~
Bilan Lecture 2013 - Bilan Lecture 2014
Choix de ma binôme : Passion Cannelle

Image du spoile : 04/06/2014
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://hiromichi.skyrock.com/
Walkyrie

avatar

Messages : 3326
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27   Sam 18 Oct - 20:49

Pour reprendre le terme de la quatrième de couverture, ce livre est avant tout un conte moderne destiné aux amoureux des livres et de la lecture.

Guylain Vignolles est un homme calme, ayant une vie ritualisée ; le matin il se réveille, mange rapidement, lance deux mots à son confident, un poisson rouge, prend la route du RER, croise un voisin avec son chien, s’installe dans la rame, prend des pages entre ses mains et lit à voix haute des extraits de livre sans lien, des moments de lecture atypiques que savourent les autres passagers… Puis ce moment magique s’arrête, Guylain doit aller travailler, mettre en marche cette affreuse machine appelée la Zerstor 500, une dévoreuse de livre, dangereuse, animale, un amas métallique et électronique que Guylain déteste…

Ce court roman a l’avantage de se lire rapidement. Il faut dire qu’il ne compte qu’à peine 200 pages et que la plume de l’auteur fluide et pleine de poésie moderne accroche aisément son lectorat. Le roman se lit en deux temps, deux parties distinctes qui ne se savourent pas de la même façon.

Dans la première, on nous présente la banale vie de Guylain, ce gringalet de 36 ans, célibataire, solitaire qui vit une vie qu’il déteste et qui chaque jeudi ment à se mère sur sa situation professionnelle d’ouvrière, pour elle il est cadre dans l’édition. Chaque jour, il rebute à retrouver celle qu’il déteste le plus, celle qu’il voit comme une meurtrière insatiable, une bête intelligente qui a broyé les jambes de son pauvre ami. Dans ce contexte de travaille, il doit supporter « le gros », son responsable, toujours à beugler pour gagner en rendement et son collègue sadique, amoureux de cette machine, qui exulte à chaque démarrage de celle -ci et n’aspire qu’à avoir les droits pour cela. Heureusement, il y a le gardien du site, amoureux fou des alexandrins et de littérature classique ancienne. Chaque midi, il le rejoint, échange des extraits et se fond dans divers personnages. Quotidiennement, il égaille les voyages matinaux des autres passagers du RER en leur lisant à voix haute diverses pages de romans, secrètement récupérés au coeur de la Zerstor. Cette première partie est donc placée sur le ton de la monotonie du personnage et de l’horreur que l’invention destructrice fait naître en lui, quelques longueurs par ailleurs, mais elle sont indispensables pour que la seconde partie soit plus « magique ».

Dans la seconde partie, le changement s’annonce. Guylain se fait accoster par deux mamies qui l’invitent à leur faire la lecture chez elle, il s’avère qu’au lieu d’une maison, il découvre une maison de retraite et qu’au lieu de deux paires d’oreille, ce sont plus d’une vingtaine qui semble attendre sa lecture avec impatience. Par ailleurs, il trouve une clé USB à l’intérieur d’une rame de RER, follement excité par la découverte de son contenu, il se précipite chez lui et découvre quatre-vingtaine de textes d’une certaine Julie, Dame – Pipi de son état, une espèce de journal intime électronique qui le fera revivre, vibrer et qu’il lira aux autres, partageant avec d’autant plus de plaisir ces moments, a priori, réalistes. Au fur et à mesure, Guylain s’attache à cette ombre romancière, à cette fille à la vie aussi banale que la sienne mais adorant en secret écrire comme lui aime lire. Et dans un pari fou, son ami invalide Guiseppe lui propose à l’aide des rares indices laissés dans ses écrits de la retrouver. Cette seconde partie est donc axée sur le changement, la perturbation du rythme de vie de notre héros, c’est très addictif et on espère jusqu’à cette fin parfaite finissant comme un conte classique ; pas de surenchère simplement de la justesse.

L’auteur nous offre donc un roman résolument différent, certes un peu facile parfois mais tellement réaliste et triste dans sa première partie comme il est tellement juste et pleins de bons sentiments dans la seconde. Les personnages sont simplement décrits mais terriblement attachants pour les amis de Guylain et absolument détestables pour ceux allant à son encontre. On passe donc par de multiples sentiments et émotions : on tique, on compatit, on rit et on aime.

En bref, un roman à découvrir pour sa double saveur et pour cet univers fondamental pour chaque lecteur passionné autour du livre et de l’écriture. Un bon moment de lecture en perspective !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
fantine73

avatar

Messages : 778
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 55
Localisation : savoie

MessageSujet: Re: DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27   Dim 19 Oct - 8:28

Comme vous Walkyrie et Hiromichi j'ai adoré ce livre ! Un petit ovni littéraire plein de poésie et de charme. Je trouve que ce livre met de bonne humeur ! Quand on le referme, trop vite à mon gout , on a le sourire aux lèvres ! Ici point de surnaturel, de vampires ou de meurtres mais la vie de tout les jours, seulement ce quotidien est vu à travers les yeux d'un être unique Guylain Vignolles, un magicien moderne , un amoureux des livres et des mots. Mais attention ce livre n'est en aucune façon ennuyeux, il s'y passe beaucoup de choses, le combat contre la Zerstor, la recherche de la jambe perdue et surtout sa quête finale ! Très belle ! Guylain est un chevalier des temps modernes, il n'a pas de cheval mais prends le métro, pas d'épée mais des livres comme tous héros il est entouré de compagnons fidèles et surtout il devra conquérir sa belle !
Le seul défaut que je trouve à ce livre c'est qu'il est trop court j'aurais bien suivi encore un peu les aventures de Guylain mais quand j'ai refermé le livre j'avais un tel sentiment de bonheur que je pardonne à l'auteur !
Revenir en haut Aller en bas
 
DIDIERLAUREANT Jean-Paul - Le liseur du 6h27
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Didierlaurent, Jean-Paul] Le liseur du 6h27
» [Dubois, Jean-Paul] Une Vie Française
» DES CRIMES COMME CI COMME CHAT de Jean Paul Nozière
» Jean Paul gauthier
» Jean-Paul Floch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Romans & Best Sellers-
Sauter vers: