AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HORNBY Gilles : La reine des abeilles

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3970
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: HORNBY Gilles : La reine des abeilles   Mer 2 Avr - 11:46


La reine des abeilles
Gilles Hornby

Sortie le 2 avril 2014

Quatrième de couverture:

Bienvenue à l’école primaire de St Ambroise.
L’action se déroule sur une année scolaire. Toutes les mères sont inscrites à un même comité pour lever des fonds qui permettront d’organiser, au cours de l’année, différentes sortes d’événements : déjeuners entre mères, bourses aux vêtements et bibelots, bal de l’été, dîners-tombolas, jeux concours, etc. Mais ces activités doivent entrer dans le cadre bien défini par Béa l’invincible, la Reine de la ruche, qui mène la danse et se sent investie de droit divin. Il y a aussi Heather, qui désespère de se porter volontaire, d’être remarquée, de faire partie du groupe. Et Georgina, mère de famille heureuse en couple, excellente cuisinière, mais à l’apparence négligée. Et Rachel, illustratrice de livres pour enfants, séparée depuis peu de son mari, observatrice amusée mais parfois tenue à l’écart. Et la riche Deborah (appelez-la « Bubba ») à la chevelure blonde toujours impeccable, qui possède une domestique, un jardinier et un placard rempli de vêtements de designers, et qui brûle d’accéder au trône…Aucune de ces mères n’est en reste pour se faire remarquer par le nouveau proviseur, Tom Orchard, qui attire les femmes comme un pot de miel les abeilles.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3970
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: HORNBY Gilles : La reine des abeilles   Jeu 17 Avr - 15:47

Mon avis:

Dans la famille Hornby, je demande Gill ! Une comédie douce-amère, grinçante et ironique qui n’est pas sans rappeler Desperate Housewives ou La couleur des sentiments, en tout cas, j’ai beaucoup aimé !

C’est jour de rentrée à l’école maternelle publique de Saint Ambrose. Toutes les mères sont là, impatientes de se retrouver pour échanger les derniers potins et mettre en place les projets de l’année. Car rien ne va plus : grosse coupe budgétaire oblige, les chers bambins ne pourront pas avoir leur bibliothèque ! Qu’à cela ne tienne, de l’argent, nos mères de famille vont en trouver et en premier soutien, elles peuvent compter sur le nouveau et séduisant directeur fraichement débarqué de la City, Tom Orchard. A la tête du comité, il y a forcément la parfaite et adulée Bea, la reine de la ruche. Tout le monde est pendu à ses lèvres, se bat pour attirer son attention et quel honneur lorsqu’elle vous confie une tache. Rachel, en plein divorce, est sa meilleure amie ou plutôt était car là, Bea la snobe et ne lui adresse plus la parole… Georgie, mère de famille nombreuse, heureuse, amoureuse, préfère son foyer, sa ferme au petit monde de l’école. Elle savoure plutôt ses pauses cigarette en compagnie de  Jo l’irrévérencieuse,  celle qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.  Heureusement, Bea peut compter sur Heather, mal dans sa peau, effacée, qui préfère suivre le mouvement que se faire remarquer et sur Bubba, nouvelle arrivée, qui vient de mettre en pause sa brillante carrière le temps d’élever ses enfants (mais on murmure que son fils Milo est tout de même bien étrange…). Mais, il semblerait qu’il y ait du nouveau à Saint Ambrose, en la personne d’une mystérieuse et charmante jeune femme brune qui vient de s’installer dans le beau manoir victorien de Mead Avenue… De quoi agiter la Ruche et perturber toutes les petites abeilles qui bourdonnent autour de leur reine !

Gill Hornby nous offre une comédie pleine d’ironie sur les mères de famille, situation qu’elle connait bien puisqu’elle est mère de quatre enfants.  Elle croque ses personnages avec autant de férocité que de tendresse et l’on se prend à suivre les aventures de ces femmes avec bonheur. Bea, ah Bea, odieuse et mielleuse Bea. Elle règne sur son petit monde avec une telle suffisance, une telle certitude qu’elle est parfaite, que tous doivent se calquer sur sa façon d’être, de penser et agir en fonction de ses désirs. Elle me rappelle Hilly Holbrook, l’horrible peste de la Couleur des sentiments et pendant tout le roman, on espère qu’une chose, qu’enfin quelqu’un lui rabatte son caquet et mette à jour sa mesquinerie ! Rachel est le personnage central du roman. C’est elle qui observe la Ruche, ses travers, ses alliances. Mais surtout, elle va évoluer, changer, s’épanouir loin de la tutelle étouffante de Bea. Elle va prendre son envol, dire adieu à son mari, à sa vie d’avant - mais elle est pleine d’espoir ! Georgie est déjantée. Elle jure, fume, refuse tout, sa maison est un chaos permanent mais en même temps, c’est la plus heureuse de toutes et de loin. Elle est la seule à vraiment s’épanouir dans sa vie de famille (elle a d’ailleurs renoncé à une brillante carrière d’avocate sans remord) et c’est elle qui pousse les autres à ouvrir les yeux, à se révolter et sortir du moule.  Et il y a Melissa, la mystérieuse brune qui peu à peu se dévoile, se rapproche des unes et des autres et qui se révèle tout simplement fascinante !
Le roman est rythmé par les différents temps de l’école : la dépose du matin, le déjeuner, la récré, la fin de la classe mais aussi par les événements marquants de l’année. Le vide-grenier qui mobilise tout le monde, le bal qui tourne au cauchemar, le quiz de l’été, les ventes de gâteaux…  C’est aussi l’occasion de donner la parole aux enfants qui observent et subissent le monde des Grands.

Gill Horny nous livre une comédie de mœurs fraiche, originale et mordante. C’est drôle mais cela nous titille aussi, ne sommes-nous pas finalement comme toutes ces femmes ? Dans quelle catégorie nous rangeons-nous ? Un livre agréable, qui se lit vite et avec lequel on passe un très bon moment !        

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
HORNBY Gilles : La reine des abeilles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La reine des abeilles/Grimm
» Les Abeilles ? Des Reines ! - Poème Villanelle
» Reine des Abeilles [TP]
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» LA REINE DE LUMIERE (Tome 1) ELORA de Mireille Calmel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Jean-Claude Lattès-
Sauter vers: