AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CLEDEN Marie-Anne - Mary's blues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roanne

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Grand ouest

MessageSujet: CLEDEN Marie-Anne - Mary's blues   Mer 26 Mar - 8:08


Mary's blues
Marie-Anne Cleden


Quatrième de couverture :

Riv est apparu au crépuscule, avec la pluie.
Au début, Mary a cru que cet homme étrange, assis sur son toit, était l’une des manifestations de ses rêveries éveillées. Mais il n’a pas disparu dans l’ombre d’un clignement d’œil. Nu, magnifique, désirable, il l’a regardée avec une intensité troublante ; comme s’il voyait au plus profond d’elle-même, comme s’il comprenait tout ce qu’elle ressentait. Et Mary a su qu’elle l’attendrait chaque soir de pluie…

(ça, c'est la présentation de l'éditeur, comme dirait la charmante auteure il y a aussi un Kraken, des mariages désastreux, des fés facétieux et un voisin très charmant (mais pas tout nu...) ; et Paris bien sûr !)


Dernière édition par Roanne le Mer 26 Mar - 8:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://plumes-sauvages.blogspot.fr
Roanne

avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 09/05/2013
Localisation : Grand ouest

MessageSujet: Re: CLEDEN Marie-Anne - Mary's blues   Mer 26 Mar - 8:10

J’ai lu Mary’s blues grâce à la générosité de l’éditeur, qui me l’a offert en service de presse après que j’ai signalé mon intérêt pour le titre. Suite à ma lecture, je ne peux que le remercier pour ce beau cadeau. Je crois que, le week-end au cours duquel j’ai lu ce roman, j'ai bu au moins autant de thé que Mary... Et des chocolats au lait, aussi. Ça c'est la faute du voisin ! (tout est toujours la faute du voisin, qu’on se le dise !)
Mary’s blues est un coup de cœur pour différentes raisons.

Tout d’abord, ce n’est pas une simple romance et celle-ci n’apparait pas de la façon prévue, ce qui la rend surprenante. D’ailleurs, à ce titre, je pense qu’il y aura deux réactions sur la fin :
- il y a des lectrices, comme moi, qui vont applaudir cette surprise et le choix de l’auteur (qui n’est pas le plus facile, parce qu’il fallait l’art et la manière de l’amener) ;
- d’autres lectrices qui seront déçues parce qu’elles attendront autre chose qui ne leur sera pas offert sur un plateau.
Pour ma part, je me répète, j’admire le choix assumé de l’auteur et j’ai adoré cette fin qui va à contresens de la plupart des romans urban fantasy.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé l’équilibre entre l’omniprésence de Paris, le « décorum » de la ville étant planté de façon à la mettre en valeur sans en cacher pour autant les défauts, et l’intrigue urban fantasy. Celle-ci est extra, juste assez déjantée pour m’avoir emballée, juste assez sérieuse pour ne pas tomber dans le ridicule pour autant. Il y a bien quelques facilités, mais elles sont mineures et ne m’ont pas dérangée.
Puis Riv et ses acolytes sont tellement… tellement… adorables ? impertinents ? touchants ? merveilleux ? flippants ? (oui, flippant, il y a un Kraken dans l’histoire, quand même !)
Je crois que je ne regarderai plus jamais le pont des Arts de la même façon…

Surtout, il y a Mary. Ce roman est avant tout un beau portrait de femme. Mary est entière et atypique. Sous le vernis de perfection qu’elle entretient, citadine jusqu’au bout des ongles, professionnelle, elle est en réalité sauvage, solitaire, et sort les griffes dès que l’on tente de percer la bulle qu’elle a développée autour d’elle pour protéger son indépendance.
De plus, cette bulle lui sert aussi à profiter seule de ses mondes intérieurs, qui prennent de plus en plus d’importance car elle n’attend plus rien de la vie qu’elle n’ait déjà obtenu… ce qui fait qu’elle s’isole de plus en plus, se coupe de la réalité et supporte d’autant moins les contraintes et contrariétés, surtout celles liées à son travail. Sa stagiaire Sandra sera celle qui en fera le plus les frais, car elles sont trop différentes pour se comprendre, mais certains clients vont aussi souffrir du détachement de la jeune femme. C’est là qu’interviendra Riv, ondin qui va prendre un aspect très agréable afin d’entrer en douceur dans la bulle de Mary et tenter de lui faire reprendre pied… alors qu’elle sera évidemment bien plus attirée par le monde enchanteur qu’il lui fait découvrir. Elle ne lui rendra pas la tâche facile !
Je me suis attachée à Mary car elle fait des erreurs, se montre parfois injuste ou s’auto-apitoie, tout en étant à la fois entière et capable de soulever des montagnes quand elle prend fait et cause ou s’attache. Elle a donc une complexité liée à la présence de plusieurs facettes qui font qu’elle est tout sauf lisse ou parfaite. Cela la rend très réaliste.

Riv, l'ondin, est un personnage hyper attachant. Sa mission consiste à chercher un nouveau médiateur. Ce médiateur doit être humain, car il représentera la féérie auprès de ses semblables, afin de raviver les croyances de ceux-ci dans le royaume féérique et de juguler un mal qui touche les créatures surnaturelles : elles fuient notre monde pour la féérie ou bien disparaissent.
Riv demande son aide à Mary pour deux raison. D'une part, elle possède l'ouverture d'esprit nécessaire pour l'aider à trouver la perle rare, d'autre part, le lien qu'il créé avec la jeune femme lui donne l'énergie dont il a besoin pour atteindre son objectif.. En échange, il cherche à l'aider elle à ne plus fuir sa réalité et à s'épanouir de nouveau. L'intervention impromptue d'un autre fée va bousculer le plan établi et entraîner Riv et Mary bien plus loin que prévu...

J’avoue que parmi les personnages, j’ai aussi eu un coup de cœur pour Sandra et Cyril.
Ces deux personnages sont en opposition avec Mary et je les ai d’autant plus appréciés.
Sandra, sous sa cuirasse gothique, souffre de la défiance de Mary, du fait que celle-ci se montre souvent injuste avec elle, quand bien même certains griefs sont justifiés. Lorsque Sandra explose contre Mary, à un moment, j’ai ressenti toute sa frustration.
Cyril de son côté, si doux et patient, force le respect. J’ai bien cru que Mary allait le briser et en piétiner les miettes, tant elle se hérisse à chaque fois que quelqu’un essaye de forcer sa bulle, même si c’est de façon involontaire. Elle sait se montrer très désagréable et le pauvre voisin en fait plusieurs fois les frais. En même temps, il le cherche et en redemande, alors je ne l’ai pas plaint non plus !...

Voilà en tout cas un roman qui me confirme que la combinaison féérie + Paris peut décidément me faire vibrer. Et que Marie-Anne Cleden est une auteure à suivre !
Revenir en haut Aller en bas
http://plumes-sauvages.blogspot.fr
MarionR

avatar

Messages : 332
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 28
Localisation : Franche-Comté

MessageSujet: Re: CLEDEN Marie-Anne - Mary's blues   Mer 2 Avr - 21:20

Ce que je pensais être une romance n'est finalement pas que cela. En effet, il y a bien une histoire d'amour ou, plutôt, une histoire où il est question de sentiments, mais le fantastique prend une grande place au fur et à mesure que l'on avance dans la lecture.

Mary mène une petite vie bien tranquille : célibataire, sans enfant, un bon job dans l'organisation de mariages. Seulement, cette petite vie devient une routine qu'elle a de plus en plus de mal à supporter. Que ce soit ses amis, ses clients, elle a de plus en plus de mal à s'intéresser et à aimer les gens. C'est ainsi qu'elle rencontre Riv, un fé. Parce qu'elle croit au monde de Féerie et parce qu'inconsciemment elle n'a jamais cessé de l'appeler, Riv lui est apparu un beau jour de pluie. En effet, il ne peut se matérialiser et se déplacer que sous sa forme liquide. Dès lors, elle ne pense plus qu'à lui, se coupe encore plus du monde extérieur pour pouvoir le retrouver et lui parler, alors que le but de l'ondin est de la réconforter et de la tourner vers les autres...

L'histoire ne s'arrête pas là et c'est peut-être même à partir de là qu'elle commence réellement. Tout ce qu'il se passe après concerne le monde de Féerie. On se trouve toujours dans notre monde (avec, de temps en temps, un aperçu de Féerie quand même) mais Féerie rencontre des problèmes et, dès que Riv en fait part à Mary, elle décide de l'aider autant qu'elle le peut. Je ne saurai pas trop résumer ce qu'il se passe exactement car j'ai pas mal décroché... En effet, l'intrigue était vraiment prenante au départ, bien expliquée et fluide. Mais, petit à petit, à force de longueurs, elle perdait de son intérêt. L'auteure tourne souvent autour du pot et l'intrigue en a pris un coup... Je n'ai pas réussi à être captivée d'un bout à l'autre, ni à comprendre vraiment ce qu'il se tramait.

Point positif, les personnages sont vraiment bien développés. Je n'ai pas beaucoup accroché à Mary, que j'ai trouvée un peu trop "sauvage" avec les autres, sans que les raisons en soient vraiment expliquées, mais j'ai bien aimé Riv. Il est touchant, sensible et tout le temps intrigant.

Je ne peux pas dire que le style est mauvais, car les choses sont bien présentées et bien expliquées, et le début est assez prenant. Mais j'ai trouvé que l'intrigue perdait petit à petit de son intérêt, que ça traînait un peu en longueur et que ça rendait le tout nettement moins intéressant. Je serai plutôt curieuse de découvrir une réelle romance de cette auteure qu'un roman fantastique, car je n'ai pas accroché avec son style pour ce dernier genre.
Revenir en haut Aller en bas
http://uneenviedelivres.blogspot.fr
 
CLEDEN Marie-Anne - Mary's blues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Harlequin :: Collection -> HQN-
Sauter vers: