AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HAYES Gwen - FALLING UNDER - Tome 1 : vertiges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5533
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: HAYES Gwen - FALLING UNDER - Tome 1 : vertiges    Lun 24 Mar - 20:11



Falling Under : vertiges
Gwen Hayes

Sortie le 23 avril 2014
Aux Editions Panini Books

Quatrième de couverture :

Theia Alderson a toujours mené une vie calme dans la petite ville de Californie, Serendipity Falls. Mais quand un garçon terriblement beau apparaît dans les couloirs de son école, Theia sait qu'elle l'a vu avant; pas autour de la ville, non, mais dans ses rêves.

Comme Haden l'invite un jour et la repousse le suivant, la seule chose que Theia sait pour sûr, c'est que l'attraction incroyable qu'elle ressent envers lui est plus forte que sa peur.

Et quand elle découvre qui est vraiment Haden, Theia n'est pas sûr de vouloir lui résister, même si le prix de cela est son âme.

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
Aelynah

avatar

Messages : 421
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 43
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: Re: HAYES Gwen - FALLING UNDER - Tome 1 : vertiges    Sam 30 Mai - 17:20

Mon avis:

Theia vit avec son père qui la surprotège. Elle est comme prisonnière de sa vie et n'a aucun droit réel de s'épanouir à l'extérieur. Il l'a considère comme une belle plante d'intérieur qu'il faut protéger de toutes interférences. Et surtout de toutes actions insensées comme un débordement d’enthousiasme.
Pourtant un jour, un événement inexplicable arrive et à partir de ce moment,  la vie ou plutôt les nuits de Theia vont changer la donne.
Ses rêves (ou est-ce du somnambulisme ?) semblent l'emmener dans un labyrinthe de plantes pernicieuses vers un petit pavillon et un homme inconnu. Il la terrorise , un peu, fait bouillir ses sens, beaucoup et semble en plus s'immiscer dans sa vie réelle, à son grand désarroi mais paradoxalement aussi sa plus grande joie.
A partir delà, tout va devenir très étrange dans sa vie et dans notre lecture...

Le personnage de Theia est déjà assez surprenant. Elle semble avoir une vie cadrée dans les moindres détails par son père depuis la mort de sa mère ce qui la rend bien triste par le manque de "vraie" relation entre eux.
Sa seule révolte personnelle consiste, parfois, à vouloir en savoir plus sur cette mère qu'elle n'a jamais connue. Pourtant le retour de flamme est généralement acide. Car son père ne veut en parler et leur relation faite de piques et de cynisme nous laisse pantois. Il semble tout faire pour qu’au contraire de sa mère, elle rejette des sentiments comme l’enthousiasme et surtout l’impulsivité.
Le lecteur ne peut donc que plaindre cette pauvre héroïne pour cette vie sans véritable joie familiale. Heureusement pour elle, Theia a deux très bonnes amies :
- Amy, la grande rêveuse, fleur bleue, férue d'ésotérisme et autres signes du destin, habillée d’arc-en-ciel, les pensées toujours dans l’au-delà, elle a tout de la copine un peu sorcière qui s’ignore.
- Donny, elle, serait plutôt la terre à terre, plus épicurienne que romantique : « un joli postérieur sert à s'envoyer en l'air et non à parler d'amour ».
Leur trio avec Theia, la sérieuse, est donc un joyeux mélange de douceur, de fraîcheur et d'optimisme mais aussi de loufoquerie et de délire adolescent. Mais quand les choses vont se gâter elles seront aussi aux premières loges pour l’entraide et le soutien malgré le côté particulier des événements.

Alors, lorsqu'Haden Black arrive au lycée, il est normal pour Donny d'envisager de le croquer tout cru, pour Amy de penser coup de foudre et pour Theia de ne pas savoir quoi faire de ce jeune homme qui lui fait battre le cœur et perdre le souffle.
D'autant plus qu'il ressemble trait pour trait à celui de ses rêves éveillés qui la troublent chaque nuit depuis quelques temps.
Il est taciturne, de prime abord froid et en même temps lorsque nous suivons ses pensées nous pouvons aussi lui trouver un côté torturé qui laisse présager une suite de roman assez sombre.
Ses relations avec Theia vont nous plonger dans la perplexité car il est le jour et la nuit, il souffle le chaud et le froid. Il semble jouer avec elle comme un chat avec une souris avant de la croquer, si ce n’est qu’ici le chat est tourmenté par son désir de la croquer et celui de la protéger.
Concrètement, l'arrivée d'Haden nous plonge dans une ambiance un peu glauque et noire qui va nous glisser dans l'expectative jusqu'à obtenir de plus amples réponses.
La rencontre avec Madame Varnie,  la voyante, va faire avancer les choses de façon brutale et mystérieuse. Ce personnage atypique et un vrai cliché à lui tout seul. Il va rajouter dans l’histoire une touche d’insolite et d’ésotérisme supplémentaire.

Au fur et à mesure l'atmosphère semble être pervertie par l'obscurité, cette ombre maléfique qui grandit autour de la ville mais surtout autour de la vie de Theia. Comme un halo d'une lueur noire, elle l'entoure et l'habille. La suite de l'histoire est un Romeo et Juliette romantique et gothique. Esprits, démons, exorcismes ou malédictions, tout se rejoint pour nous plonger dans un récit fantastique et sombre.
Là où les débuts m'avaient plongée dans la perplexité, la suite du roman m'a séduite. Ce n'était plus une nième histoire d'amour malheureuse entre deux créatures de deux mondes différents mais aussi une lutte sauvage contre la partie sombre qui est en nous. Chaque être  humain ou non possède une part de ténèbres et parfois il suffit simplement de l'accepter pour enfin espérer un avenir différent.
Jusqu'aux dernières pages de ce tome, le lecteur va tour à tour espérer, ruminer, blasphémer aussi contre tous les diables, démons et autres manifestations surnaturelles. Jusqu'au dernier moment il va chercher à deviner, et la surprise n'en sera que plus grande lorsqu'enfin la solution apparaîtra dans sa nudité crue.

Ce n'est pas un coup de cœur car j'ai eu trop de mal à me lancer dans ce roman, les quelques soucis techniques pour le lire ont bien failli me le faire abandonner maintes fois et pourtant j'ai tenu bon... et je ne le regrette absolument pas.
L'évolution des personnages est fidèle à l'avancée de l'action. Chacun va devoir avancer pour s'aider soi-même ou simplement pour aider ceux qu'il aime. Car une fois le premier pas en avant franchi, rien ne pourra changer l'avenir et la vision nouvelle que chacun en retirera.
C'est donc une découverte très intéressante que je dois aux éditions Panini et à la plume entraînante de Gwen Hayes. Elle a su exprimer la dualité de ses personnages principaux au travers de leurs sentiments, de leurs actions et des passages où le lecteur s'immisçait dans les pensées de l'autre. Même si la majeure partie du roman est centrée sur Theia, sur sa vie, sur son besoin de renverser les barrières imposées par son père, la présence d'Haden sera à elle-seule une clé importante et en cela l'auteure a su nous plonger dans tout ce maelström de sentiments, de sensations et de pensées confuses que ressentiront la majorité des personnages.

_________________
"La vie c'est comme les chocolats... on ne sait jamais ce que l'on va trouver dedans" (Forrest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
 
HAYES Gwen - FALLING UNDER - Tome 1 : vertiges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Autres Editeurs :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: