AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ELLIS Mary Relindes : Bohemian Flats

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3972
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: ELLIS Mary Relindes : Bohemian Flats   Lun 17 Mar - 12:02


Bohemian Flats
Mary Relindes Ellis

Quatrième de couverture:

Au pied de Minneapolis, sur la rive du Mississippi, se dressent de petites baraques de bois connues sous le nom de Bohemian Flats. C'est là, dans un joyeux chaos, que des migrants venus des quatre coins d'Europe, Tchèques, Irlandais, Finlandais ou encore Russes, échangent leurs histoires, partagent leurs coutumes, et s'épaulent sur le chemin laborieux du grand rêve américain. Parmi eux, Albert et Raimund Kaufmann et leur amie d'enfance, Magdalena Richter, aspirent à un avenir plus libre, loin d'une Allemagne moyenâgeuse et intolérante. Mais la Première Guerre mondiale éclate, et avec elle s'envole la belle harmonie qui régnait dans les Flats. Rattrapés par leur identité allemande, Albert, Raimund, Magdalena et leurs enfants vont être confrontés au passé douloureux de la famille, et à des secrets qu'ils croyaient enterrés pour toujours

Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3972
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: ELLIS Mary Relindes : Bohemian Flats   Lun 17 Mar - 12:03

coeurheart  coeur Mon avis :  coeur  coeurheart 

J’avais tellement adoré Wisconsin, premier roman de Mary Relindes Ellis, que j’attendais avec autant d’enthousiasme que d’appréhension son nouvel opus. Autant le dire tout de suite: j’ai adoré Bohemian Flats ! Une fresque familiale et historique, belle et touchante, qui nous parle aussi d’espoir, d’amour et d’amitié, un pur bonheur !

L’histoire commence en Allemagne, dans les années 1880. Nous sommes à Augsbourg, petite ville conservatrice de Bavière. Deux familles y habitent, deux familles bien différentes dans leur manière de vivre et de voir le monde. D’un côté, les Kaufmann, fermiers plus aisés que la moyenne grâce à leur brasserie. A la tête du clan, le patriarche, Heinrich, homme colérique et implacable, violent aussi. Il mène sa famille à la baguette, distillant peur et haine, les coups pleuvent à la moindre insolence, à la moindre velléité d’indépendance. Si Otto, l’aîné de la fratrie ressemble à son père, il est avant tout bête et méchant, une brute en puissance. Raimund et Albert, les deux autres frères n’ont rien en commun avec lui. Intelligents, brillants même, curieux et ouverts, ils aspirent à davantage que le monde étriqué qu’ils connaissent. Heureusement, leur mère, la douce Annaliese, a réussi à convaincre son époux qu’un fermier éduqué serait un plus pour la brasserie et un pari pour un avenir plus confortable. C’est grâce à elle que les deux garçons peuvent prendre des cours particuliers avec le professeur Richter. Socialiste, libérale, tournée vers les autres, la famille Richter ne ressemble guère aux autres foyers bavarois. La mère, Adelinde Richter, suscite notamment bien des bavardages. D’origine roumaine, sensuelle et différente des femmes allemandes, on murmure qu’elle a même un don de double-vue et de sorcière. Don qu’elle partagerait avec sa fille Magdalena. Amie avec les garçons, bientôt amoureuse et épouse d’Albert, Magdalena aspire elle aussi à une vie loin de l’Allemagne et de ses préjugés. A la mort de son père, Raimund s’enfuit pour les Etats-Unis, afin d’échapper au despotisme de son frère aîné. Il s’installe à Minneapolis, sur les rives du Mississippi, dans le quartier de Bohemian Flats. C’est une joyeuse communauté, faite d’immigrants des quatre coins de l’Europe où entraide, amitié et fête règnent, seuls moyens pour survivre aux difficiles conditions de vie. Albert, Magdalena et leurs enfants viennent rapidement le rejoindre et tous aspirent à un peu de bonheur, à un peu de ce rêve américain. Mais la Première Guerre Mondiale se profile et leur nouvelle vie pourrait s’en voir complétement bouleversée…  

Quel voyage, quel plaisir de tourner les pages de ce livre ! On s’immerge dans une culture, dans une époque, c’est remarquablement bien fait, très bien écrit et il y a ce côté très visuel qui nous donne la sensation d’être tour à tour en Allemagne ou dans les Bohemian Flats auprès des Kaufman. C’est bien simple, une fois que l’on commence le livre, impossible de le lâcher! On veut savoir, on veut aller au bout de notre lecture et comprendre ce qu’il va bien pouvoir arriver à nos héros. Tchèques, Irlandais, Finlandais, Allemands, tous sont là et se mélangent joyeusement dans les Flats. C’est une vie dure, âpre, tragique parfois mais loin de s’apitoyer, de se laisser aller, tous luttent pour un avenir meilleur. Étonnamment, malgré les conditions de vie dramatiques, on ne sent pas la misère, non c’est la joie et l’amitié, l’entraide que l’on ressent. On se dit que tout cela a existé, que toutes ces personnes ont fait de l’Amérique ce qu’elle est, loin de l’image hollywoodienne. Dans ce cadre, tout sonne vrai et juste. On partage les joies et les peines de ces immigrants, on sourit à leurs bonheurs, on pleure leurs pertes, on frémit quand ils sont en danger et l’on se surprend à les encourager, à croire en eux. Ce n’est pas un roman qui nous laisse à distance, il nous prend aux tripes et nous habite, nous fait réfléchir aussi. Avec l’installation d’Albert et sa famille dans le Wisconsin, Mary Relindes Ellis nous emmène aussi à la rencontre des Chippewa, peuple indien qui se meurt, que l’on déplace, génocide silencieux que tout le monde fait mine d’ignorer.  Bohemian Flats, c’est un livre qui nous parle de préjugés, d’intolérance, religieuse ou pas, de la difficulté des immigrants pour être accepter et en cela, c’est une histoire universelle, touchante et parlante. Mais c’est avant tout une histoire de famille, d’amour et d’amitié, une très belle histoire d’ailleurs …

Je ne peux que vous le recommander, vous encourager à dévorer ce livre, vous en sortirez grandis et heureux !        

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
ELLIS Mary Relindes : Bohemian Flats
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mary Relindes ELLIS (Etats-Unis)
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Mary Elizabeth BRADDON
» Mary Shelley (et Frankenstein)
» The Borrowers (Les Chapardeurs) de Mary Norton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Belfond-
Sauter vers: