AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ROWELL Rainbow - Eleanor et Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5410
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Mer 12 Mar - 11:40



Eleanor et Park
Rainbow Rowell

Sortie le 5 juin 2014

Quatrième de couverture :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths.... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un vértable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là. 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5410
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Mer 12 Mar - 11:40

Oh lui je le veux  panneaucoeur 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
Cirilai

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 31
Localisation : I'm a stranger in a strange land

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Mer 12 Mar - 14:58

Oh, le résumé est plus qu'attrayant et en plus c'est signé Rainbow Rowell!coeurheart  Je le veux aussi lol! 
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetsblog-homesweethome.blogspot.fr/
Cindy_vw

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Dim 20 Juil - 13:47

Mon avis

Nous sommes en 1986, dans une petite ville des Etats-Unis, où chacun se connaît. Où chacun a son siège dans le transport scolaire. Où une stricte hiérarchie règne dans les couloirs du lycée. Un train-train qui est bouleversé par la venue d’Eleanor, nouvelle élève. Eleanor est trop forte, trop rousse, s’habille de manière trop étrange que pour ne pas être remarquée. Elle se trouve très vite en butte aux moqueries et autres coups bas de ses condisciples. Elle ne trouve qu’un peu de répit qu’aux côtés de Park, 16 ans, dans le bus. Peu à peu, les jeunes gens s’apprivoisent, se découvrent des goûts communs avant de tomber amoureux l’un de l’autre. Une situation qui se voit vite menacée d’une part, par la famille d’Eleanor, d’autre part, par les préjugés en vigueur dans la communauté…

Eleanor & Park, ce n’est pas seulement l’histoire d’amour entre deux jeunes gens, aussi brillante soit-elle, pas plus qu’une dénonciation du harcèlement scolaire. Elle parle du fait d’être issu d’une famille avec peu de moyens, d’être sous la coupe d’un adulte violent et autoritaire – dans ce cas-ci, le beau-père parfaitement horrible d’Eleanor – de voir sa propre mère faire des choix qui ne sont pas en votre faveur. Elle parle aussi de l’intégration d’une famille mixte – celle de Park, dont la mère a fui la Corée avec son futur mari, un soldat américain – d’avoir le sentiment de ne pas être à sa place, de décevoir les attentes que chacun a placées en lui.

Les éléments sombres et très durs de cette histoire sont décrits sans fard d’aucune sorte, sans que l’auteur ne porte un jugement également sur les motivations des personnages, comme la mère d’Eleanor. Et l’histoire d’amour qui se tisse entre les deux ados, à la fois simple, ardente et très drôle par son côté geek, contrebalance de manière brillante le quotidien d’Eleanor & Park. On sent toute la tendresse que Rainbow Rowell réserve à ces jeunes gens, à leur découverte des sentiments et du sexe, à leurs premiers pas dans le monde des adultes. Personnellement, il m’a manqué une pointe de résolution à la fin de cette très belle histoire, j’aurais sans doute apprécié un peu plus d’explications quant au devenir de certains personnages. Pour moi qui n’avais guère apprécié « Fangirl » du même auteur, « Eleanor & Park » m’a réconcilié avec l’écriture de Mrs Rowell.

En conclusion, un très beau roman à découvrir, à savourer également. Je parie que vous tomberez vite en amour avec Eleanor & Park !
Revenir en haut Aller en bas
http://cindyvanwilder.wordpress.com
Hiromichi

avatar

Messages : 785
Date d'inscription : 10/11/2012
Localisation : Dans un bocal

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Mer 27 Aoû - 6:49

Mon avis ^^:

Eleanor revient vivre avec sa mère et ses frères et sœurs après un an d’exil à cause de son beau-père. Ici, elle ne connaît personne, elle n’a pas d’amis et quelque chose en elle ne lui donne pas envie de s’intégrer. Elle est rousse, elle a un peu plus de poids, elle ne s’habille pas comme les autres, elle est nouvelle... elle sera la nouvelle tête de turc !

Cette pensée frappe Park, le métissé coréen du bled (avec son petit frère). Il est un peu fin, avec un visage un peu féminin, il n’est pas une victime mais marginal : il est sur le fil. L’arrivée de la demoiselle est dans un sens positif pour lui, celle-ci attirera l’attention loin de lui, mais au final, la jeune fille est placée à côté de lui dans le bus. Il ne veut pas avoir affaire à elle, il l’ignore donc, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’elle lit ses comics par dessus de son épaule.

Les deux personnages principaux sont très différents même s’ils possèdent également beaucoup de points communs. On aura dans cette lecture, un très grand plaisir à les voir évoluer l’un avec l’autre. D’abord une ignorance totale, puis peu à peu une curiosité naissante, une amitié tacite, une légère envie de possession pour enfin nous laisser fondre dans une douce romance qui nous fait avaler les pages.

La narration est simple mais très agréable, on alterne les points de vue, on apprend à les connaître, à comprendre comment ils fonctionnent et surtout dans quel environnement ils vivent. Les mots nous transmettent avec perfection leurs sentiments, ce qu’ils vivent jour après jour. On entre dans une douce routine ponctuée de nouveautés plus ou moins plaisantes.

C’est une romance si banale mais si belle, elle marque, elle donne envie de la lire et la relire. Les personnages principaux sont extrêmement attachant, les secondaires ont leur rôle et ils s’y tiennent. Il y a une sorte de mini-intrigue, qui bien qu’assez facile à deviner, on s’en fiche, ce n’est pas le point central du roman, c’est la découverte de l’autre qui prime.

Le roman est comme emprunt d’une profonde nostalgie, le fait qu’il se place dans les années 80 joue aussi, la technologie étant à ce moment encore assez peu accessible à tous. Cela ajoute une certaine poésie, douceur... on se coupe du monde actuel le temps de la lecture et ça aussi est plaisant.

Au final, nous avons ici un livre très agréable qui nous ne laisse pas voir le temps passer et qui nous donne envie de les suivre encore longtemps même si on sait que les quitter à ce moment là de leur histoire est le meilleur pour le roman !


_________________

Avis manga/manhwa à lire ici~
Bilan Lecture 2013 - Bilan Lecture 2014
Choix de ma binôme : Passion Cannelle

Image du spoile : 04/06/2014
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://hiromichi.skyrock.com/
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11554
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Jeu 28 Aoû - 16:03

Mon avis :  coeur coeurheart coeur
ENORME COUP DE COEUR pour ce roman sublime, cette magnifique histoire toute en pudeur et en douceur mais en même temps si intense ! Un roman qu'il faut absolument lire !
Nous sommes à la fin des années 80, Park s'est fait sa petite vie au lycée. Il n'est pas populaire mais en même temps tout le monde le laisse tranquille et c'est tout ce qu'il demander. Un matin, dans le bus scolaire, tous voient monter une nouvelle élève, rousse, grosse, mal habillée, et personne ne veut qu'elle s'assoie à côté d'eux. Sauf Park qui n'a pas le coeur à l'humilier davantage. Et c'est ainsi chaque matin : Eleanor vient s'installer à côté de lui qui l'ignore ostensiblement et continue à lire ses comics et écouter son walkman. Mais un jour il se rend compte qu'Eleanor lit par dessus son épaule, et il s'en pouvoir s'en empêcher, il se met à tourner les pages plus lentement pour lui permettre de tout lire. Puis viennent les premiers regards, les premiers échanges, les premiers effleurements. Ils se découvrent l'un et l'autre et deviennent tout l'un pour l'autre.
En quelques mots, en quelques phrases bien senties, Rainbow Rowell parvient à nous faire ressentir toute une foule d'émotions. Au départ, comme Park, on ne comprend pas Eleanor, on ne comprend pas surtout pourquoi elle s'habille de façon si excentrique au lieu de rester discrète. Puis on découvre l'horreur de son quotidien, le fait d'être si pauvre qu'on ne peut pas avoir de brosse à dent, de devoir cohabiter avec un beau-père au regard lubrique et méchant, de vouloir protéger à tout prix ses petits frères et soeurs. Et à côté de ça, en parallèle, on rencontre la famille de Park si exemplaire et aimante. 
On les suit dans la découverte de leurs sentiments, des sentiments si innocents et si beaux qu'ils nous étreignent à notre tour. Impossible de rester insensible à leurs déclarations chocs, à leurs regards en coin, purée notre coeur bondit ne serait-ce que quand ils se prennent la main pour la première fois...
Enfin bref, je comprend parfaitement pourquoi John Green a tellement conseillé ce roman. C'est une merveille, il est parfait ! 
Pour finir de vous convaincre, la chronique de Cécile : http://leslecturesdececile.fr/eleanor-park-de-rainbow-rowell-ou-le-livre-parfait-du-debut-a-la-fin/


"Eleanor avait raison : elle n'était jamais jolie. Elle ressemblait à une oeuvre d'art. L'art n'avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses."

"Je ne t'aime pas bien, Park, a soufflé Eleanor, et pour une fois elle semblait vraiment le penser. Je... (sa voix n'était plus qu'un souffle) je crois que je vis pour toi."

"- Tu es sûr de vouloir me présenter ?
- Oui. Je veux que tout le monde fasse ta connaissance, tu es ma personne préférée de toute la vie."
"La première fois où il lui avait pris la main, ça avait été si bon que tout le reste avait disparu.
ça avait été meilleur que la somme de toutes les fois où elle avait eu mal."
"Elle était un petit peu trop loin, alors il a mis sa main dans son dos pour l’attirer vers lui. Il a essayé de faire ça comme si c’était quelque chose qu’il faisait tout le temps, comme si la toucher à un nouvel endroit ne revenait pas à découvrir le passage du Nord-Ouest."

_________________


Dernière édition par Karen le Mar 2 Sep - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3326
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Mar 2 Sep - 13:26

Tentant celui là, je vais le noter !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Walkyrie

avatar

Messages : 3326
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Dim 12 Mar - 8:55

Je viens de le finir, une romance époustouflante vraiment, je reviendrai avec un avis plus précis !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Walkyrie

avatar

Messages : 3326
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: ROWELL Rainbow - Eleanor et Park   Dim 26 Mar - 20:56

Ce roman est une romance young adult sublime, c’est innocent, tendre, vrai, sensible, un plaisir à voir naître et à ressentir sur fond de musique punk rock et de comics des années 80.

Eléanor est de retour dans sa famille après un an d’absence. Sa mère vit avec un homme alcoolique et dominateur qui n’apprécie pas beaucoup Eleanor. Elle rentre au lycée et pour cela doit s’y rendre en bus chaque matin. Sa première entrée dans le bus n’est pas des plus simples, houspillée et moquée par la bande de dur à cuir. C’est finalement Park qui la « sauve » en lui offrant une place à côté de lui non sans une certaine animosité. Park ne comprend pas cette fille ronde, rousse, habillée en homme et arborant des colifichets improbables dans sa chevelure ou encore une cravate nouée à son poignet. Le genre de chose qui attire indéniablement le regard pour une fille qui semble vouloir s’effacer. Au fil des jours, Eleanor s’assoit près de Park, et Park se rend vite compte que la fille zieute ses comics qu’il adore lire, ralentissant volontairement sa lecture pour qu’elle en profite pleinement, puis lui en prête. Une relation amicale se noue alors entre les deux adolescents qui se rendent vite compte qu’ils sont plus intéressants qu’ils n’en ont l’air.

Ce roman est une pépite émotionnelle, on suit avec avidité la relation naissante entre les deux personnages qui offrent son lot de papillons dans le ventre, de l’amitié à l’amour, on angoisse aussi beaucoup pour Eleanor et sa vie de famille difficile, on s’extasie devant le comportement de Park qui transpire la bonté, la sincérité et certainement un peu aussi la maturité, bref on vit à travers ce roman, on ressent une foule de sentiments du début à la fin.

Eleanor est une adolescente au look excentrique, un peu trop ronde qui subit le harcèlement des autres au lycée. des mots orduriers inscrits sur ses livres, des insultes, des moqueries… Son seul moment de joie va vite se réduire à ses quelques minutes de trajet au côté de Park, cet « imbécile d’asiatique » comme elle le surnomme au premier abord, celui – ci ne semble pas la juger, elle va découvrir les comics, la musique punk rock, des échanges rapides, succincts mais importants, un rayon de lumière à travers les brumes de sa vie. Eleanor subit aussi la violence conjugale au sein de sa famille, sa mère s’est remariée à un alcoolique qui dérive dès qu’il a trop bu et qui ne la supporte pas. Elle est très protectrice avec ses frères et sœurs et tente donc de canaliser son ressenti pour pouvoir rester auprès d’eux. Eleanor c’est aussi une fille intelligente et pleine d’humour offrant une vraie métamorphose auprès de Park qui est finalement sa seule échappatoire à une vie morne et triste.

« Je ne t’aime pas bien, Park, a soufflé Eleanor, et pour une fois elle semblait vraiment le penser. Je… (sa voix n’était plus qu’un souffle) je crois que je vis pour toi. »

Park quant à lui est issue d’une famille heureuse, un père américain ancien militaire et une mère coréenne qui s’aiment comme des adolescents, il est plutôt discret, tranquille avec un côté geek prononcé (et plus que charmant !) et attire peu le regard sur lui. J’ai adoré ce personnage. Pourtant Park n’est pas très sûr de lui, est souvent en conflit avec ce père imposant alors que lui est chétif, pas très grand avec des traits asiatiques prononcés qu’il a plutôt du mal à accepter. Persuadé qu’il n’est pas digne de ce père qui attend beaucoup de ses fils. Bref, Park n’aime pas son physique et vit plutôt mal ses origines. Sa rencontre avec Eleanor va bouleverser son quotidien, tout d’abord intrigué, il va vite s’attacher à cette fille différente. Des échanges silencieux, puis plus éloquents, Park se démarque par sa patience, sa douceur, il est tout en finesse, le seul reproche qu’on peut lui faire c’est d’avoir ressenti ce sentiment de « honte » vis à vis de sa relation avec Eleanor, ne souhaitant pas attirer l’attention, pour le reste, il est parfait, attachant et attentif.

« Eleanor avait raison : elle n’était jamais jolie. Elle ressemblait à une œuvre d’art. L’art n’avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses. »


C’est donc une relation saine et innocente qui lie nos deux protagonistes, une relation très forte qui monte en puissance tout au long du roman, c’est d’une douceur incroyable, on  en retient parfois notre respiration face à ces deux personnages que tout sépare et qui pourtant découvrent l’amour mais aussi le sexe avec pudeur et une certaine pureté, c’est beau tout simplement.

L’auteure joue sur les deux points de vue et cela ajoute énormément de force à ce livre, on suit le ressenti de chacun des personnages, on s’identifie et on ressent pleinement leurs émotions. C’est bien écrit, c’est fluide, c’est sincère. Très addictif, le roman se dévore ! L’auteure évoque une foule de thèmes liés à l’adolescence : le mal-être, les premiers émois, le harcèlement scolaire, les problèmes familiaux, mais aussi l’immigration, l’acceptation des autres, des thèmes forts que les adolescents se prennent en pleine figure au moment où leurs hormones sont en ébullition et où ils sont souvent le plus sensibles.

En bref, vous ne pouvez que tomber amoureux en lisant ce roman…
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
ROWELL Rainbow - Eleanor et Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Royaume-Uni] Thorpe Park
» Linkin Park
» Mansfield Park vu par Nabokov
» Rainbow
» [Disneyland Park] Matterhorn Bobsleds (1959)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Pocket jeunesse :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: