AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BONNEL J.M. - La marque de Tétraskèle - Tome 1: Les filles du destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire Cat

avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: BONNEL J.M. - La marque de Tétraskèle - Tome 1: Les filles du destin   Lun 10 Mar - 20:36


Les filles du destin
J. M. Bonnel

Quatrième de couverture:
Au royaume d'Isylas, une malédiction prive les héritiers royaux de sexe mâle du droit de régner. Ainsi, ce sont les femmes qui se succèdent sur le trône. La marque de Tétraskèle les protège... du moins jusqu'à l'avènement la descendante de la vingt et unième génération.
Car la prophétie annonce qu'alors destruction, malheur et désolation s'abattront sur le royaume. Lorsque vient ce temps maudit, ce sont des jumelles qui naissent : laquelle devra monter sur le trône ? Peut-on empêcher que la prophétie s'accomplisse ? Personne ne peut répondre à ces questions, pas même le druide ni la nécromancienne attachés à la famille royale.
Peut-être, lorsque les deux sœurs auront atteint l'âge adulte, sera-t-on en mesure d'agir pour sauver le royaume du chaos ?


Dernière édition par Cheshire Cat le Mer 12 Mar - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat

avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: BONNEL J.M. - La marque de Tétraskèle - Tome 1: Les filles du destin   Mar 11 Mar - 13:31

Mon avis:

Deux personnes extrêmement différentes l'une de l'autre voyagent ensemble: d'un côté il y a Mavika, sorcière et descendante de la lignée des elfes nécromanciens, et de l'autre Gorak, demi-orc, ancien guerrier sanguinaire devenu druide. Ils doivent rejoindre de toute urgence la capitale du royaume d'Isylas car la reine Isaure Galwynn, vingtième reine de la dynastie, doit bientôt accoucher. Et cette naissance ne sera pas anodine...

En effet, suite à un drame, la famille des Galwynn a été maudite par la déesse Hécate : aucun héritier mâle ne pourrait régner sur le royaume d'Isylas. Il est de plus raconté que, grâce à la déesse Diane, la famille sera protégée par la marque de Tétraskèle pendant vingt génération. Cependant, il est aussi dit que la vingt et unième des filles de la dynastie apportera ruine et destruction ou sera la clé d'une nouvelle dynastie. Tout dépendra du sens dans lequel seront inclinées les branches de la marque de Tétraskèle dont sont porteuses toutes les filles Galwynn: si elles penchent à droite, cela sera bénéfique. Mais si elles penchent à gauche, la malédiction d'Hécate s'accomplira et la famille sera à jamais détruite.

Mavika et Gorak devront donc aider à l'accouchement et tuer l'enfant si elle est porteuse de la marque maudite. Oh surprise, ce sont des jumelles, Fauve et Syane, qui naissent et aucune ne semble porter la marque... Il va donc falloir attendre. Pendant des années, les jumelles, aimées de leur parents, vont grandir, presque fusionnelles malgré leurs caractères bien différents. Mavika et Gorak, eux, s'occupent de leur éducation.

Le jour de leurs quinze ans, il va s'avérer qu'elles portent toutes les deux une marque incomplète. Il faudra donc les départager pour savoir laquelle est amenée à monter sur trône d'Isylas et laquelle est destinée à mourir. Quel cruel destin... Les jumelles vont être séparées de force avec l'accord de leurs parents: Fauve partira avec Mavika et Syane avec Gorak.

Pendant trois ans, chacune va suivre les enseignements de son guide et elles ne se retrouveront que pour s'affronter pour le trône du royaume d'Isylas. Mais un des personnages n'est pas ce qu'il paraît être et la suite de l'histoire semble prendre une tournure dramatique.

Comme les sœurs sont assez jeunes au début du récit, il paraît tout à fait normal qu'elles soient relativement malléables et même si elles se révoltent lorsqu'elles sont séparées, elles vont vite s'y faire. Admettons qu'il s'agisse d'un apanage de la jeunesse de s'adapter facilement aux situations nouvelles: elles gardent l'espoir de pouvoir se retrouver un jour et de réussir à vaincre la malédiction.

Par contre, j'ai eu énormément de mal avec la réaction des parents. Nous voyons bien qu'ils aiment leurs filles au point de leur pardonner leurs écarts de conduite. Et pourtant, alors même qu'ils sont censés être déchirés quand ils découvrent que Fauve et Syane portent toutes deux la marque du Tétraskèle, ils se laissent convaincre par Mavika et Gorak de les séparer et de les leur enlever sans protester. Ils n'essayent même pas de préparer des affaires à leurs filles. Il est simplement dit qu'ils réalisent qu'ils ne pouvaient rien faire pour leurs enfants... Plus tard, Drak, le père des jumelles, va s'en prendre oralement à l'une d'elles sans chercher à comprendre ce qui s'est passé... alors même qu'il en a été séparé pendant plus de trois ans. Quel parent pourrait réagir ainsi?

Sinon, nous sommes amenés tout au long du livre à suivre en parallèle l'histoire des deux sœurs et nous découvrons comment des différences de caractères et d'éducation peuvent radicalement changer des jumelles « parfaites ». L'une sera éduquée pour devenir une guerrière et l'autre, une magicienne. Ce qui est assez amusant, c'est que ces « spécialités » sont en accord avec la personnalité des deux sœurs : Syane, qui est très réfléchie et studieuse, se tourne vers la magie (elle refusera même d'apprendre à se battre avec une épée) et Fauve, gamine au caractère intrépide, s'oriente vers le combat. Certains passages sont certes un peu longs mais pour l'essentiel, cela passe facilement d'autant qu'ils sont nécessaires pour comprendre la suite du déroulement du récit. La relation entre les deux sœurs va devenir conflictuelle mais ce changement ne vient pas directement d'elles. Au cours du récit, nous nous apercevons en effet qu'un des personnages que nous pensions connaître portait en fait un masque et qu'il poursuit son propre but au détriment de la famille Galwynn...

Petit retournement auquel je ne m'attendais pas du tout et qui a relancé mon intérêt pour la suite de l'histoire. Et j'ai hâte de la lire!

Cependant, je préfère prévenir: s'agissant d'un roman jeunesse, les personnages n'ont pas la profondeur que peuvent avoir ceux de récits de fantasy pour adulte. Le déroulement des faits paraît parfois trop simple. Mais à partir du moment où nous savons à quoi nous attendre cela passe sans aucun souci. Il me semble que, si nous passons au-delà des passages qui m'ont gênée concernant les parents, ce livre peut être une bonne introduction au monde de la fantasy pour les jeunes (majoritairement les filles qui pourront s'identifier à l'une ou l'autre des sœurs)
Revenir en haut Aller en bas
 
BONNEL J.M. - La marque de Tétraskèle - Tome 1: Les filles du destin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY
» qualité/marque de vinyl ?
» liste 2000pts sans marque, sans rien d'ailleur
» Grip Nikon ou autre marque pour un D80 ?
» Marque Perpetual

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Black Moon / Hachette Jeunesse :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: