AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 VAN CAUWELAERT Didier - Les Témoins de la mariée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Walkyrie



Messages : 3288
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 32
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: VAN CAUWELAERT Didier - Les Témoins de la mariée   Sam 22 Fév - 22:13

Les Témoins de la mariée
Didier VAN CAUWELAERT

Édition France Loisir

Quatrième de couverture :
« Nous étions ses meilleurs amis : il nous avait demandé d’être ses témoins. Trois jours avant le mariage, il est mort dans un accident de voiture.
Ce matin, à l’aéroport, nous attendons sa fiancée. Elle arrive de Shanghai, elle n’est au courant de rien et nous, tout ce que nous savons d’elle, c’est son prénom et le numéro de son vol.
Qui aurait pu se douter qu’un tel drame redonnerait un sens à notre vie, et nous ferait enfin découvrir le bonheur ? A nos risques et périls… Elle nous bouleverse, nous fascine, nous rend fous, mais cette Chinoise de vingt ans est-elle la femme idéale ou bien la pire des manipulatrices ? »

Mon avis :

Marc Hessler est un photographe célèbre, riche et ayant un énorme succès avec les femmes. Aussi quand il annonce à ses 4 meilleurs amis qu’il va se marier, ceux -ci tombent des nus. D’autant plus que lorsqu’il leur montre la photo de l’heureuse élue, il s’agit d’une jeune chinoise, Yun, au physique banal. Leur mettant devant le fait accompli, il leur demande d’être ses témoins et ceux de sa fiancée. Malheureusement, Marc décède le lendemain dans un violent accident de voiture, les 4 témoins n’ont donc pas d’autre choix que de se rendre à l’aéroport pour accueillir la jeune chinoise et lui annoncer la terrible nouvelle.

Yun est une ancienne esclave de Shanghai, faussaire talentueuse exerçant dans les sous-sols de Shanghai. Cette femme, embellie par la chirurgie esthétique, manie la langue de Molière avec une facilité déconcertante. C’est le personnage centrale du roman et le plus finement travaillé, que l’on a beaucoup de mal comprendre. Alors qui est vraiment cette jeune femme ? Un lègue de choix de leur ami décédé ? Ou une manipulatrice au dent longue ? Yun est troublante, joue double-jeu, connaît les 4 amis sur le bout des doigts et jongle finement avec la psychologie et les faiblesses de chacun tout en tenant un rôle de révélateur de talents des uns et de prise de conscience aux autres.

Ces 4 amis devenus, à l’aube de la quarantaine, dépendant financièrement et matériellement  de leur ami et sombrant chacun dans le déni de leur vie ratée, tombent chacun sous le charme de cette jeune fille et se révèlent au fil du récit. Hermann Banyuls dit "Bany", abandonné à la naissance dans un célèbre vignoble est l’ancien bras droit de Marc, son homme à tout faire en quelque sorte. Il est passionné de littérature et conçoit discrètement du biocarburant, mais redoute toute forme de consécration. Marlène Farina est une responsable de galerie d’art, bisexuelle et qui voue un culte au talent des autres sans apprécier le sien. Jean – Claude Chagnot, gérant d’un hôtel de luxe,  est un homme qui se perd dans son amour pour son ex femme et qui déteste sa fille de 12 ans à l’origine de leur séparation. Lucas Spardi est bel homme, devenu paraplégique suite à un accident, il a quitté son job de journaliste et  soutient ardemment le Tibet dans son combat contre l’envahissement de la chine mais n’écrit plus.

L’auteur signe ici une histoire dont on ne démêle le vrai du faux qu’à la fin du roman, il nous embrouille, nous perd, nous rend perplexe face aux révélations et aux  actes de cette énigmatique jeune chinoise de 19 ans. Une réflexion sur les limites de l’amitié et l’influence d’une tierce personne dans sa propre vie. Tour à tour, nous suivons le point de vue des 4 comparses face à la mort de leur ami et à intrigante chinoise. Cela rend le roman plus intimiste et laisse entrevoir les points de vue et les interrogations de chacun. L’écriture est fluide et soignée, le texte se lit aisément. Le drame et les traits d’humours se succèdent, nous entraînant dans une palette d’émotions. Bref, un roman qui mérite notre attention tant les révélations et le dénouement finaux sont surprenants !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
VAN CAUWELAERT Didier - Les Témoins de la mariée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Van Cauwelaert, Didier] Les témoins de la mariée
» VAN CAUWELAERT Didier
» [Van Cauwelaert, Didier] La demi pensionnaire
» LES TEMOINS DE LA MARIEE de Didier Van Cauwelaert
» [Van Cauwelaert, Didier] Vingt ans et des poussières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Autres éditions-
Sauter vers: