AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 GODDARD Isabelle - Un lord pour une servante

Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
coraline

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 37

GODDARD Isabelle -  Un lord pour une servante Empty
MessageSujet: GODDARD Isabelle - Un lord pour une servante   GODDARD Isabelle -  Un lord pour une servante Icon_minitime1Ven 7 Fév - 22:28

GODDARD Isabelle -  Un lord pour une servante Lord10

Un lord pour une servante
Isabelle Goddard

Sortie le 1er avril 2014

Quatrième de couverture :

Angleterre, 1817
Aurore a pris sa décision. Pas question d’accepter le mariage que son père lui impose et de sceller à jamais son destin avec un homme qu’elle n’aime pas ! Vite, elle doit s’enfuir pour Bath, où sa bienveillante grand-mère française saura la comprendre. Mais alors qu’elle tente de s’échapper par la fenêtre, elle manque de se rompre le cou ! Par miracle, un inconnu la rattrape. Un séduisant inconnu… bienvenu mais plutôt autoritaire, qui exige de l’escorter. Aurore se rebiffe. Prudence ! Après tout, elle ne sait rien de ce Garreth, qui se plaît en plus à entretenir un certain mystère autour de sa personne. Afin de ne compromettre ni son voyage ni sa réputation, Aurore décide alors d’un stratagème : elle se présente à Garreth comme une simple servante… Et lui, quel rang tient-il, exactement ?

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Cheshire Cat

Cheshire Cat

Messages : 572
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 36

GODDARD Isabelle -  Un lord pour une servante Empty
MessageSujet: Re: GODDARD Isabelle - Un lord pour une servante   GODDARD Isabelle -  Un lord pour une servante Icon_minitime1Dim 10 Aoû - 22:53

Mon avis:

Aurore est une jeune fille issue d'une famille noble mais ruinée. Pour régler les dettes de jeux de son frère aîné, Robert, son propre père veut la contraindre à épouser un homme qu'elle abhorre : Rufus Glyde, ce qu'elle refuse de manière catégorique car elle espère en effet réussir à faire un mariage d'amour.
Devant la volonté inflexible de son père de la soumettre à ce mariage qu'elle estime injuste, elle décide de prendre la fuite pour Bath afin de se réfugier chez Gabrielle Saint-Clair, sa grand-mère maternelle. Pour ce faire, elle bénéficie de la complicité de Fanny, sa femme de chambre, qui lui prête des vêtements afin de passer pour une servante.
Mais en tentant de s'échapper de chez elle, Aurore croise le chemin de Gareth Wendover. Ce dernier, qui la surprend en train de sortir par la fenêtre de sa chambre, la prend pour une servante qui s'échappe de la maison de ses maîtres, Aurore lui déclarant que c'était pour fuir les attentions non désirées du fils de la famille qu'elle partait. Il propose de l'aider en échange d'un marché : Aurore devra le … distraire. Mais elle parvient à lui fausser compagnie pour prendre la diligence qui doit la conduire à Bath. Malheureusement pour elle, Gareth parvient à la rattraper et la fait sortir de force de la diligence au motif qu'elle serait une voleuse...
Puis après quelques péripéties, Aurore parvient enfin à Bath où sa grand-mère l'accueille à bras ouverts. Gabrielle fera même son possible pour l'introduire dans les formes auprès de la haute société de Bath.
Gareth, toujours perturbé par l'effet qu'Aurore a eu sur lui, l'a suivie jusqu'à Bath et l'y croise... Il découvre alors qui elle est réellement ainsi que l’identité de celui qu'elle a fuit... car il le connaît ! Puisqu'étant responsable de son exil sur le continent et de son reniement par l'ancien comte de Denville, décédé depuis en lui laissant titre et fortune...
Et Glyde, qui était parti à la poursuite d'Aurore, la retrouve et parvient à amadouer sa grand-mère qui ne comprend pas les réticences de sa petite-fille à épouser cet homme.
Mais ne dit on pas qu'il faut voir au-delà des apparences ? C'est ce que vont apprendre la grand-mère et le père d'Aurore... Qu'adviendra-t-il d'Aurore ?

Certes, l'histoire peut paraître peu vraisemblable par rapport à l'époque où elle se déroule, mais elle est agréable à lire. Les retournements de situation paraissent effectivement un peu gros car, comme par « hasard », pile au moment où les choses sont grave, apparaît, qui le « chevalier », qui l'éclair de génie permettant de sauver la situation... Cependant, c'est aussi ce qui permet de passer un moment agréable de détente en lisant un roman historique qui vous fait vous évader dans un monde de romance où les premières impressions peuvent être les bonnes… ou pas.

Ainsi, il y est énormément question d'apparences, de volonté, de courage et d'honneur. Tant pour Aurore qui cherche par tous les moyens à échapper à une union contre son gré, que pour Gareth qui a subi les affres de l'exil et du déshonneur à cause des malversations d'un sinistre personnage... Aussi, même si je n'ai pas forcément réussi à m'attacher à ces deux héros, j'ai tout de même pu, d'une certaine manière, admirer les qualités dont ils font preuve au cours du récit. Et ce grâce à une écriture fluide et simple.

Et le début de l'histoire est assez réaliste par rapport à ce que nous connaissons de la vie des nobles de l'époque : mariage de convenance, vente du « nom » d'une famille noble mais ruinée, dettes de jeux... ce qui nous permet de rentrer assez rapidement dans le récit et en même temps de faire la connaissance des personnages principaux de manière assez directe, même si, pour ce qui s'agit de Gareth, nous en savons beaucoup plus que l'héroïne dès le départ... ce qui d'ailleurs lui permet de tomber amoureuse de lui pour ce qu'il est et non pour ce qu'il représente (cela fait chaud à mon petit cœur d'incorrigible romantique)

Un autre point que j'ai trouvé remarquablement « moderne » : le fait qu'il faut se méfier des apparences, et ce dans le bon comme dans le mauvais sens. Ainsi un personnage se présentant comme un vil débauché peut cacher un honneur admirable et un cœur d'or alors qu'un honorable gentleman peut s'avérer être la pire des crapules, prête à tout pour parvenir à ses fins au détriment de tous les autres...

Une lecture légère qui m'a permis de m'évader quelque temps dans un monde de romance où tout est bien qui finit bien (sauf pour les méchants) mais manquant de la profondeur qui m'aurait permis de l'apprécier complètement et de vous le recommander sans réserve... Un premier roman d'une auteur à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
GODDARD Isabelle - Un lord pour une servante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE N'IRAI PAS CHEZ LE PSY POUR CE CON d'Isabelle Alexis
» Lord Byron : sa vie, son oeuvre & la bbc
» Lord-angelos
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Historiques / Harlequins :: Autres séries / Autres auteurs-
Sauter vers: