AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INGELMAN-SUNDBERG Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aeris45



Messages : 78
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 33
Localisation : 45

MessageSujet: INGELMAN-SUNDBERG Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier   Mar 4 Fév - 12:54



Comment braquer une banque sans perdre son dentier
Catharina Ingeman-Sundberg

Sortie le 13 mars 2014

Quatrième de couverture :
Wanted
Il sont cinq, trois femmes, deux hommes.
Cheveux blancs, déambulateurs, ils s apprêtent a commettre le casse du siècle. Si vous les croisez, restez prudents, ne tentez pas de vous inteposer.

Ils s'appellent Märtha, Stina, Anna-Greta, le Génie, le Râteau, ils chantent dans la même chorale et vivent dans la même maison de retraite.Nourriture insipide, traitement lamentable, restriction constantes, pas étonnant que les résidents passent l'arme à gauche. Franchement, la vie ne serait pas pire n prison ! D'ailleurs, à Stockholm, elles ont plutôt bonne presse....Voilà l'idée ! Les cinq amis vont commettre un délit et faire en sorte d'être condamnés : un crime qui fera du bruit. Quand aux bénéfices, ils les redistribueront aux pauvres et aux vieux de ce pays.
Un brin rebelles et idéalistes, un peu fou aussi, les cinq comparses se lancent dans le grand banditisme. Mais tout ne se passe pas comme prévu.
L' aventure s'emballe et nos chères têtes blanches perdent littéralement le contrôle...

lien amazon


Dernière édition par Aeris45 le Mar 4 Fév - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aeris45



Messages : 78
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 33
Localisation : 45

MessageSujet: Re: INGELMAN-SUNDBERG Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier   Mar 4 Fév - 12:55

Mon avis :

Une bande de retraités qui préfère vivre en prison plutôt que dans une maison de retraite et même si pour cela ils doivent commettre un délit, en voilà un sujet étonnant qui m'a tout de suite plu et c'est avec plaisir que je me suis lancée dans l'aventure.

Il ne fait pas bon de vieillir à la maison de retraire du Diamant, les restrictions, les privations, l'abrutissement par médicaments, tout cela doit cesser. Depuis que les nouveaux dirigeants ont pris les rênes, c'est de pire en pire, une excursion aux cuisines du personnel et à leur salle de fitness fermée à clé confirment leurs soupçons.
Nos cinq compagnons d'infortune trouvent que cela suffit et après visionnage d'un reportage sur les prisons, se rendent même compte que les prisonniers sont mieux traités qu'eux. Mais comment aller en prison ? Märtha, cerveau du groupe, a la solution : faire un casse, mais pas n'importe comment.
En premier lieu, ils décident de s'installer au Grand Hôtel dans une suite de luxe, de toute façon l'argent rentrera bientôt, pourquoi s'en priver. A vivre dans le luxe ils en oublieraient presque leur intention première. Une première idée jaillit, pourquoi ne pas profiter que les grosses fortunes soient au spa pour leur voler leurs effets personnels dans les casiers prévus à  cet effet ? Malgré le succès de ce premier vol, le maigre butin ne suffirait même pas a rembourser ce qu'ils doivent à l'hôtel et puis la police n'a même pas l'air de s'être rendu compte de quoi que ce soit.
Ils décident donc de viser plus haut et de kidnapper deux des tableaux les plus connus au musée pour demander une rançon.

Le vol au spa est ce qui m'a la plus amusée dans ce roman, car une fois le vol au musée commis, trop de protagonistes entrent en scène et cela devient un peu long. J'ai particulièrement adoré leurs méthodes et leur inventivité, la police est incompétente à souhait et ne les prend pas du tout au sérieux. Les personnages sont attachants, certains très énervants, à la limite du détestable, ce qui en fait un roman très bien écrit et très rapide à lire.

C'est une lecture distrayante qui prouve qu'à n'importe quel âge et si on a des rêves, il suffit d'un brin d'imagination et d'ingéniosité pour y arriver. Je ne serais pas surprise si l'auteur nous écrivait une suite à ce roman car ses personnages ont vraiment pris goût à toute cette aventure et je pense qu'ils ne diraient pas non à un autre petit braquage.

On a bien eu trois "Oceans" pourquoi pas trois "comment braquer une banque sans perdre son dentier" ?
Revenir en haut Aller en bas
annelaurep



Messages : 151
Date d'inscription : 09/12/2013

MessageSujet: Re: INGELMAN-SUNDBERG Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier   Mar 25 Fév - 13:32


Mon avis:

Je me suis jetée sur ce livre sans même lire la quatrième de couverture. Je ne me suis fiée qu'à la couverture craquante et au titre que je trouve génial. Les deux combinés annonçaient quelques heures de lecture bien agréable. Et je ne me suis pas trompée, je me suis éclatée aux côtés de ces petits vieux si attachants.
Quand cinq pensionnaires d'une maison de retraite décident de devenir un gang de braqueurs qu'est-ce qu'on obtient ? Ocean's forteen en mode Papis et Mamies !

Depuis le changement de propriétaire du Diamant, la maison de retraite dans laquelle vivent les cinq amis, les conditions de vie des pensionnaires se sont considérablement dégradées et sont de plus en plus drastiques. Aussi l'idée germe dans l'esprit de Märtha, la tête pensante de la bande, que même en prison, ils seraient mieux traités. Elle va donc tout mettre en œuvre pour convaincre ses acolytes de se faire emprisonner!
Märtha le Râteau, le Génie Stina et Anna-Greta deviennent donc la Bande des Retraités. Leurs aventures les mettent dans des situations toutes plus drôles et cocasses les unes que les autres mais aussi pleine de tendresse. Qui se méfierait de ces petits-vieux ?
La facilité avec laquelle ils font leurs coups avec des moyens dérisoires et beaucoup de système D est géniale.
L'innocence de ces cinq nouveaux/jeunes délinquants est hyper rafraîchissante et leur petit côté machiavélique leur donne tout le piment nécessaire pour qu'on s'y attache et qu'on les trouve impayables et tellement attendrissants ! Leurs motivations sont tellement légitimes et honnêtes à la base qu'on ne peut que les suivre dans leurs aventures et croiser les doigts pour que leurs coups fonctionnent !

Le fond de l'histoire est plutôt dramatique puisqu'il est question de la maltraitante dans certaines maisons de retraite qui sont des usines à fric. Mais la forme est ultra légère et pleine de gaieté. Le lecteur va de surprise en surprise avec des rebondissements rocambolesques à la manière d'un vaudeville.

Pour conclure, j'aurais adoré avoir des grands-parents comme les personnages du livre. Ils sont drôles, déterminés, courageux et plein de sensibilité. J'imagine parfaitement l'histoire adaptée au théâtre d'ailleurs.
Je vous recommande vivement de lire ce livre qui saura j'en suis sûre vous enthousiasmer et vous émouvoir tout comme je l'ai été.
Revenir en haut Aller en bas
 
INGELMAN-SUNDBERG Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ingelman-Sundberg, Catharina] Comment braquer une banque sans perdre son dentier
» Ingelman-Sundberg , Catharina - Comment braquer une banque sans perdre son dentier
» Pour braquer une banque, utilisez un canon, à neige.
» Comment surelever une voiture sans pont... et sans se la prendre sur la gueule !!
» [AIDE] Changer de Rom sans perdre install logiciels?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Romans & Best Sellers-
Sauter vers: