AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MASTON Vincent : Germain dans le métro

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: MASTON Vincent : Germain dans le métro   Mar 28 Jan - 11:20


Germain dans le métro
Vincent Maston

Sortie le 03 février 2014

Quatrième de couverture:

Germain a tout pour lui : timide, spécialiste de musiques obscures que personne ne connaît, grand amateur de concerts, bègue flanqué de l’orthophoniste la moins efficace de Paris, amoureux transi de cette même effroyable orthophoniste.
Pour surmonter tant de handicaps, une seule oasis : le métro. Mieux que ses séances d’orthophonie hebdomadaires, le réseau souterrain (ses couloirs, ses quais pittoresques, ses charmants autochtones) se transforme pour lui en véritable exutoire. Le voilà super héros, redresseur de torts, justicier des temps modernes.
C’est au hasard d’un trajet qu’il croise une fille aussi douée que lui pour faire trébucher les passagers. Ainsi donc, il n’est pas le seul ! Sont-ils nombreux à pratiquer ? Se pourrait-il qu’il existe des bandes organisées ?
Mais dans le métro comme sur un ring, on ne peut pas bousculer les autres sans risquer de prendre des coups.
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: MASTON Vincent : Germain dans le métro   Lun 3 Fév - 13:27

Mon avis

Qui n'a jamais été dans le métro sans se faire rudement bousculer, sans se prendre un coup de coude, ou bien encore assister à une vive dispute entre passagers. Parfois les gens sont tout simplement dans leurs pensées, dans leur monde, et ne font pas toujours attention, quand d'autres ne sont pas du tout civilisés, et incroyablement sans-gêne. Mais parmi tous ces gens, il y a ceux, comme Germain, qui se délectent des mauvais comportements, et se vengent. Peut-être l'avez-vous déjà croisé ?

Germain est bègue, et croyez bien que ce n'est pas facile tous les jours. Il prend pourtant des cours depuis deux ans chez une orthophoniste. Cependant les résultats sont quasi inexistants, et on ne peut pas dire qu'elle excelle dans son métier. Toutefois son béguin pour cette dernière lui donne envie de rester, de persister, et plus encore... Mais comment inviter une femme à boire un verre, et tenir avec elle une conversation, quand on ne peut pas aligner trois mots correctement ? Dès qu'il ira mieux, c'est promis, il lui proposera. En attendant, pour expulser sa colère, Germain se rend dans le métro, et punit les gens dont les comportements l'insupportent. Il leur marche alors sur les pieds, leur fait des croche-pieds etc etc. Rien de bien méchant, mais pour Germain, c'est indispensable, sans le métro, soyons claire, sa vie serait un enfer. Puis un jour, il remarque une jeune femme, qui fait exactement la même chose que lui : elle observe et agit ensuite avec discrétion et grande habilité. En fait, Germain découvre qu' il n'est pas le seul à se venger, tout un groupe s'y adonne. Mais dans le métro, comme sur un ring, on ne peut pas bousculer les autres sans risquer de prendre des coups...

Germain est un homme de trente ans qui a tout tenté pour mettre fin à son bégaiement, mais rien y fait. À son travail, son patron, et meilleur ami, l'emploie en tant que caissier, avec une pancarte indiquant qu'il est muet, évitant ainsi les incidents dû aux clients impatients. Germain est malgré tout bien entouré, il a des amis, et une famille aimante, voire même un peu agaçante. Il est un passionné de musique, et quand il se rend dans les concerts, il s'y sent totalement à son aise. Car dans cet univers, bègue ou pas, tout le monde se comprend. Mais tout cela ne l'empêche pas d'avoir parfois envie de hurler et de tout casser. On comprend d'ailleurs parfaitement sa détresse, quelle frustration cela doit être de ne pas pouvoir exprimer clairement et simplement ses sentiments. Sa relation avec son père est incroyablement touchante, on les voit évoluer tout le long du roman, et ce n'est que du bonheur. Il en va de même pour son histoire d'amour qui est simple, tendre, et mignonne à souhait. Oh bien sûr ils vont rencontrer des difficultés, car Germain ne fera pas toujours les bons choix. L'auteur ne s'attarde pas en revanche sur le passé sentimental de cet homme, c'est peut-être quelque chose qui manque, on aurait aimé en savoir davantage. Il en va de même sur son enfance, mais pour ce dernier point, on se doute bien le genre de moqueries dont il a été victime. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, tous jouent un rôle important dans la vie et l'évolution de Germain.

La plume de l'auteur est plus qu'évocatrice ! Nous avons le point de vue de Germain narré à la première personne, et plus d'une fois il s'adresse directement au lecteur. On s'attache immédiatement à cet homme, et il nous prend souvent l'envie de se retrouver vraiment face à lui, de lui sourire, de le rabrouer un peu aussi, et de l'écouter patiemment nous parler de ses groupes de musiques qui le passionne tant. Le récit est terriblement addictif, il n'y a pas de temps mort, rien n'est laissé au hasard. Il y a aussi beaucoup d'humour, tantôt dérisoire ou bien sarcastique. De fait, on sourit énormément, et même les remerciements de l'auteur à la fin du roman, nous donnent envie de rire. Mais tout le roman ne se passe pas ainsi, dans la joie et la bonne humeur. Il prend une tournure inattendue, avec un soupçon de gravité. On ne sait pas comment l'histoire va se dérouler, on est totalement surpris par certains événements. Alors on dévore les pages pour connaître le dénouement. Ce livre nous parle d'un homme souffrant de bégaiement, mais ce thème est abordé sans jamais tomber dans le larmoyant, c'est surtout une belle histoire avec ses joies et ses peines, et tout plein de rebondissements. On sent aussi la passion de l'auteur pour la musique, qu'il a transmis à son personnage, avec cette ambiance si particulière des concerts et des festivals.

Germain dans le métro est une belle surprise, j'ai dévoré ce livre en à peine quelques heures, impossible de le lâcher tant que la dernière page n'était pas tournée. Vincent Maston aurait voulu être une rock-star dit-il, mais il est devenu ingénieur en informatique. Avec ce premier roman, il promet en tout cas une belle carrière en tant qu'écrivain, car c'est une très belle réussite, qui donne envie de lire autre chose de lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
 
MASTON Vincent : Germain dans le métro
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau stade, à toit amovible, pour les "BLEUS" ou le PSG.
» St Germain des Angles, La Californie
» [Germain, Sylvie] Magnus
» TLM (Transport Location Moreau )(St Germain 86)
» Voyage dans le temps... en triporteur [Éts Debray et Caïffa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Jean-Claude Lattès-
Sauter vers: