AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BINH DUY Vuong : Loin des yeux de ma mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3907
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 35
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: BINH DUY Vuong : Loin des yeux de ma mère   Mer 22 Jan - 22:01



Loin des yeux de ma mère
Vuong Duy Binh

Quatrième de couverture:

"Puis-je dire qu'à mon âge j'ai déjà vécu tout ce que la vie pouvait m'offrir ? J'ai traversé tant d'épreuves et de situations périlleuses qu'il me semble que plus rien ne peut me surprendre. J'ai connu la guerre, l'exil des boat people, les camps de réfugiés, l'orphelinat dans un pays étranger, avant que de solides études me fassent voyager dans le monde entier. Alors, je ne me plains pas puisque la vie m'a finalement gâté. Je me dis souvent qu'un ange gardien m'accompagne. Il m'arrive de penser que s'il n'y avait pas eu la révolution communiste et sa victoire, je serais sans doute resté à Saigon dans le quartier de Cholon, où je suis né. Dans le meilleur des cas, j'aurais fait de courtes études, peut-être jusqu'au baccalauréat, j'aurais ensuite fondé une famille et vécu de petits boulots. Dans le pire des cas, je serais resté un paysan illettré et aurais repris la boutique de mes parents dans un village au milieu des rizières. Mon destin en a décidé autrement et je me lève tous les matins en me disant que je suis un homme heureux. Ma plus belle prouesse est d'avoir réussi à faire venir mes parents, ma soeur et mon frère auprès de moi à Paris. Le parcours aura été long et semé d'embûches, et j'ai eu envie de raconter cette histoire ordinaire et exceptionnelle à la fois. La voici."
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3907
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 35
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: BINH DUY Vuong : Loin des yeux de ma mère   Mer 22 Jan - 22:02

Mon avis :

Il est des livres que l’on rencontre, qui nous parlent vraiment sans que l’on sache finalement bien pourquoi… Ils ont ce don rare et précieux de nous toucher profondément, de nous faire réfléchir et dont on ressort grandi. C’est indubitablement le cas avec Loin des yeux de ma mère. Un joli témoignage, sincère, juste et merveilleusement écrit, un très bon moment de lecture !

Des années 68 à nos jours, nous allons voir le monde avec les yeux de Vuong, petit garçon de Saïgon, plus particulièrement du quartier de Cholon où vivent les chinois immigrés au Vietnam. Né au sein d’une famille ordinaire, ni pauvre, ni riche, il aurait pu avoir une enfance normale, entre rires et larmes, innocente et préservée. Au lieu de cela, il connaitra la séparation dès son plus jeune âge avec un père parti rejoindre la jungle et les vietnamiens révoltés avec lequel il ne parviendra jamais à nouer/renouer le lien, les années de guerre et de terreur dans un pays à feu et à sang, la prison où il voit sa mère battue devant lui, la précarité des camps des boat people après la fuite de son pays, la France et son foyer pour réfugiés. Vuong, devenu Brice, a connu bien des désillusions, il a souffert de l’absence de sa famille mais a su se battre et s’en sortir grâce à son courage, à son désir de s’instruire, de mener à bien de solides études et une belle carrière. Il en faut de la volonté et du courage pour faire tout cela !    

Vuong Duy Binh nous entraine sur le chemin de son enfance, une enfance à mille lieues de celle que nous connaissons, enfants européens. Si l’on est au début un peu perdus avec tous les noms des membres de sa famille et de ses amis, ils nous deviennent bien vite familiers. On sourit de ses facéties, on tremble lorsque ce petit bout se retrouve au milieu de la jungle ou en pleine zone de conflits, on espère aussi avec lui. Mais ce qui est extrêmement touchant dans ce récit-témoignage, c’est la simplicité avec laquelle il nous raconte tout cela. Vuong ne s’apitoie jamais sur son sort, ne tombe pas dans le pathos et ne cherche pas à ce qu’on le prenne en pitié. Non, il nous montre qu’avec du courage, de la volonté, on peut toujours s’en sortir. On découvre aussi ce que c’était d’être un enfant dans un pays en guerre, dans une nation qui se déchire. C’est un visage du Vietnam que l’on ne connait pas forcément, si ce n’est à travers les films américains qui traitent du conflit. Là, tout nous semble plus tangible, plus réel et c’est assez déstabilisant. En filigrane, en fil rouge, il a cette mère, omniprésente même absente. L’amour de ce garçon, puis de cet homme pour sa mère est bouleversant et magnifique, un très beau message. On le sait dès le départ, dès la quatrième de couverture, ils se retrouveront, tant mieux, cela nous aide à poursuivre le récit sans trop de crainte, à affronter les pages !       

Un livre fort, poignant et sincère servi par une belle écriture. Un beau message d’espoir et d’amour.  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
VUONG



Messages : 1
Date d'inscription : 25/01/2014

MessageSujet: Re: BINH DUY Vuong : Loin des yeux de ma mère   Sam 25 Jan - 0:06

Bonjour, en parcourant Google, j'ai découvert votre page et j'ai lu votre avis sur mon livre. Je voulais vous dire à quel point vous avez trouvé les mots justes pour parler de mon histoire. Je vous remercie et je suis sincèrement très touché. Amicalement. Duy Binh
Revenir en haut Aller en bas
 
BINH DUY Vuong : Loin des yeux de ma mère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin des yeux, près du coeur [Alec]
» Loin des yeux près du coeur (troisième partie) - Les petites histoires du Grand Conseil
» Loin des yeux, près du coeur...
» Dans les yeux de ma mère
» LA PENSEE DU JOUR.......!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Romans & Best Sellers-
Sauter vers: