AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SALATKO Alexis - Folles de Django

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cajou



Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: SALATKO Alexis - Folles de Django   Jeu 2 Jan - 12:09


Folles de Django
Alexis Salatko

Robert Laffont
Sortie le 22 août 2013


Quatrième de couverture :

Pour le soixantième anniversaire de sa mort, un roman chante la vie fulgurante du plus grand jazzman français. Si sa musique est dans toutes les têtes, la vie du plus grand guitariste de jazz, Jean Reinhardt dit Django, elle, est moins connue. Rien ne prédisposait ce gamin né en 1910 dans une roulotte au lieu-dit La Mare aux Corbeaux, près de Charleroi, à devenir le roi du swing. Rien si ce n'est ce caractère hors norme, instinctif, enfantin, capricieux, inspiré... En un mot génial. Parmi les rencontres qui lui ont permis de passer de l'ombre à la lumière, Alexis Salatko recrée trois anges gardiens aux noms de symphonies : Maggie l'Héroïque, Jenny la Pathétique et Dinah la Fantastique. Trois générations de femmes enragées de jazz, folles de Django, qui ont cru en lui et l'ont accompagné au long de sa flamboyante carrière.

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plumedecajou.com
Cajou



Messages : 22
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 38
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: SALATKO Alexis - Folles de Django   Jeu 2 Jan - 12:10

Dans "Folles de Django", Alexis Salatko nous présente la vie du célèbre guitariste "à 3 doigts", Django Reinhardt. On le découvre dans sa roulotte de Manouche, tout petit, aux côtés de son père, et on ne le quitte plus jusque sa fin. Ce roman vous fait voyager à ses côtés dans le monde entier, de Paris à New York en passant par Londres et la Belgique, d'aventure en aventure, entre vie personnelle et Histoire, de nouveaux contrats à de nouvelles expériences musicales, entre fêtes et concerts. Et surtout au milieu de toutes ses femmes, toutes folles de lui.

J’ai aimé découvrir la vie de ce grand (le plus grand ?) jazzman. Sa vie swingue, elle brille, elle scintille, entre excentricités et petites folies au quotidien. Mais malheureusement, j’ai également trouvé que les choix narratifs swinguaient…. un peu mou.

En ouvrant le roman, j’ai été charmée par la plume que j’ai trouvée colorée, vivante, et souriante… comme l’image que j’ai de ces Manouches (et de mon grand-père aux origines tziganes). Par exemple, les premières lignes nous livrent le souvenir le plus lointain du héros : dans ces pages, déjà si belles, le petit Django n’a que 3 ans et assiste, entre fascination et effroi, à une partie de chasse, quémandant un peu d’affection de son père, qui n’en n’a cure.

Mais après, les choses se sont un peu gâtées pour moi. En effet, j’ai trouvé l’écriture très inégale : parfois, des chapitres (trop rares) où l’on entendait résonner les accents de la voix de Django, mais surtout des chapitres (trop nombreux) où j’avais l’impression de lire une fiche encyclopédique résumant une année ou un épisode, une écriture trop « journalistique » et « technique » à mon gout, une écriture un peu froide et distante, qui manquait d’un petit supplément d’âme, du petit grain de folie de Django.

Par contre, du côté de la découverte du personnage en lui-même, là je n’ai point été déçue et j’ai aimé voyager entre les bistrots de Montmartre, Londres, New York, Bruxelles et même Blankenberge. En outre, on croise une multitude de clins d’œil aux grands noms qui ont fait cette époque : une brève référence à La ruche de Soutine et Modigliani, Louis Armstrong, Marcel Cerdan, Jean Cocteau, Joséphine Baker, Charles Trenet, ou encore Marlene Dietrich et Édith Piaf.
Et si tout ce monde semble rempli de paillettes, j’ai trouvé la vie de Django plutôt triste… Il ne m’a jamais semblé maitre de son destin, ni jamais vraiment…. heureux. J’ai parfois aussi été un peu fatiguée par son côté d’éternel ado insouciant, lunatique, flambeur, galvaudant son talent, noceur, et de temps en temps arrogant. Un séducteur également, qui préfère « courir la jupe que le cachet ».

Malgré ces bémols, j’ai apprécié découvrir ce personnage flamboyant et je suis tout de même tombée sous le charme de cette histoire et surtout des femmes qu’on y rencontre, toutes « folles de Django ». Notamment Maggie, que j’ai trouvée forte, piquante et tellement passionnée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plumedecajou.com
 
SALATKO Alexis - Folles de Django
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Robert Laffont-
Sauter vers: