AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12135
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Empty
MessageSujet: KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah   KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Icon_minitime1Jeu 26 Déc - 14:50

KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Kaye10

La vie secrète de lady Deborah
Marguerite Kaye

Sortie le 1er février 2014
Quatrième de couverture :
Sussex, 1817
Depuis qu’elle est veuve, lady Deborah vit des aventures extraordinaires… mais, hélas, à travers des romans. Que peut-elle espérer de plus ? Elle n’est pas de celles dont le charme sulfureux suscite le désir des hommes, son mari le lui a bien assez fait comprendre. Pourtant, une rencontre inattendue bouleverse soudain sa vie. Eliott… Ce jeune homme libre et séduisant fait naître en elle une troublante attirance. Le mystère, les secrets dont il s’entoure n’y sont pas étrangers car, tout la mettant en garde contre lui et son mode de vie, il lui fait entrevoir des trésors de sensualité qu’elle n’a jusque-là connus qu’en rêve. Céder ? Ce serait pure folie. Mais comment résister ?… La passion qu’elle imaginait ne découvrir que dans les livres est soudain au creux de sa main...

Lien AmazonKAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Ir?t=auboueca-21&l=as2&o=8&a=228031147X



Revenir en haut Aller en bas
Cindy_vw

Cindy_vw

Messages : 562
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 36
Localisation : Belgique

KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Empty
MessageSujet: Re: KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah   KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah Icon_minitime1Dim 16 Fév - 16:08

Mon avis

Mon premier Harlequin historique depuis… des lustres et je dois dire que je craignais un peu le résultat ! En fin de compte, j’ai été agréablement surprise par cette romance entre deux personnages non conventionnels, qui ne correspondent guère aux poncifs du genre. D’un côté, nous avons donc Lady Kinsail, de son prénom Deborah, une jeune veuve qui a été mariée à un rustre et hypocrite du pire acabit. J’avais deviné le « secret » du bonhomme à la moitié de l’intrigue, mais au vu de l’innocence de la jeune femme, de son isolement (pas de domestiques, pas d’amis proches, ce qui change là aussi des intrigues classiques), je ne trouve pas improbable qu’elle-même ne l’ait pas soupçonné. Dans une sorte de catharsis, Deborah a donc inventé un personnage de fiction nommé Bella Donna, une femme fatale avant l’heure, qui aime torturer sensuellement ses amants et parvient toujours à ses fins. Ses romans font fureur parmi son public, mais le souci, c’est que Deborah connaît le fameux syndrome de la page blanche ou, plus prosaïquement, du manque d’inspiration.

Quand le roman s’ouvre, elle est obligée de séjourner chez son odieux beau-frère, qui ne prend pas de gants pour lui reprocher d’avoir été une mauvaise épouse. Furieuse et souffrant d’insomnies, elle sort donc prendre l’air en pleine nuit… et entre soudain en collision avec un cambrioleur ! Car de l’autre côté, nous avons Elliott, ancien soldat rescapé des champs de bataille européens et qui souffre chaque jour de voir ses compagnons d’infortune revenus au pays, méprisés et dédaignés par la société. Afin de leur venir en aide financièrement et surtout de se venger des responsables politiques fermant les yeux sur leur situation peu glorieuse, il s’est mué en cambrioleur, devenu célèbre malgré lui, et surnommé le « Paon » en raison de la plume qu’il laisse sur les lieux de ses forfaits. Cette nuit-là, alors qu’il vient de cambrioler le manoir des Kinsail, rien ne tourne cependant comme prévu : la gouttière à laquelle il s’accrochait lâche et le voilà catapulté sur un témoin potentiel… ou plutôt une lady éberluée de le voir apparaître sur son chemin !

Cette rencontre était de bon augure, car elle m’a rappelé un héros de fiction qui a bercé mon adolescence, Arsène Lupin ! D’autant plus que le gentleman cambrioleur de Maurice Leblanc et Elliott ont plusieurs points en commun : un grand charisme, une faculté à faire chavirer les ladies dans leurs bras et un sens aigu de la justice dans ce cas-ci. Cependant, en bon héros de romance, voilà Elliott chamboulé par sa rencontre plutôt mouvementée avec Deborah. Celle-ci n’est pas en reste, surtout quand elle apprend que le voleur rencontré la veille n’est autre que le célèbre Paon. Et si elle tenait là le moyen de ranimer son inspiration défaillante ?

Comme je le disais plus haut, j’ai été agréablement surprise par le dénouement de cette romance, qui est pimentée en outre d’humour et d’une bonne dose de sensualité. Peu de personnages secondaires dans cette histoire, ce qui nous laisse le champ libre pour mieux faire connaissance avec notre futur couple. Le jeu qui s’instaure entre eux est bien mené et si la romance n’est pas exempte de clichés, elle demeure cependant suffisamment originale, réaliste et touchante pour que je me sois attachée aux protagonistes. Les scènes sensuelles sont bien écrites et dans l’ensemble, j’ai apprécié ce moment de lecture. Une agréable romance historique, une auteur à découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
http://cindyvanwilder.wordpress.com
 
KAYE Marguerite - La vie secrète de Lady Deborah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Riyoko Ikeda - La rose de Versailles (Lady Oscar) T1
» Lady S. - Série [Van Hamme & Aymond, Philippe]
» Une simple marguerite
» Lady Death. Bronze
» un sampler the fishing lady

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Historiques / Harlequins :: Autres séries / Autres auteurs-
Sauter vers: