AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 YATES Richard : Un destin d'exception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3908
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: YATES Richard : Un destin d'exception   Mar 10 Déc - 19:25

Un destin d'exception
Richard Yates

Quatrième de couverture:

« Un destin d'exception ressemble à un croisement entre Diamants sur canapé et À l'ouest, rien de nouveau. Impossible à paraphraser, merveilleux à lire. » Zadie Smith
1944, NY. Robert Prentice a dix-huit ans et s'apprête à rejoindre l'Europe pour servir son pays. Il a passé toute sa jeunesse à résister à l'étouffante présence de sa mère, Alice, en butte avec ses démons et ses ambitions extravagantes. Divorcée d'un honnête homme, apprentie sculptrice, elle s'est toujours sentie appelée à vivre un destin d'exception. Son cher Bobby, seul allié des années de tourmente, a vu son enfance hypothéquée, ses études sacrifiées, et a dû endurer les compagnons de fortune, les dettes honteuses et les déménagements à la cloche de bois. Aujourd'hui, engagé comme le reste de sa génération dans le corps militaire, il va pouvoir montrer à tous – et surtout à lui-même – qu'il n'est pas qu'un fils, le fils d'Alice Prentice, posant nu tel un faune, sous les yeux moqueurs des jeunes voisins, pour aider sa mère à donner forme à ses délires. La guerre lui offre enfin l'opportunité de devenir un homme, un vrai, capable de trouver sa place au sein d'une franche camaraderie de garnison et de s'illustrer dans de hauts faits de combats. Abreuvé d'idéalisme, nourri d'héroïsme hollywoodien, il croit, lui aussi, à son destin d'exception. Mais, à la guerre comme à la ville, il comprendra qu'il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus... Deux itinéraires, deux âmes blessées : Robert, par sa guerre ratée, Alice, par ses rêves insensés. Et pourtant, chacun garde toujours l'espoir d'une seconde chance possible, un jour, ailleurs. Dans un roman ouvertement autobiographique, Richard Yates fait le portrait d'une Amérique sans pitié, irrémédiablement en quête d'elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3908
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: YATES Richard : Un destin d'exception   Mar 10 Déc - 19:27

Mon avis sur ce grand, très grand roman :

Ah le bonheur de retrouver Richard Yates et sa plume fabuleuse où chaque mot à son importance, où chaque phrase sonne parfaitement juste, de plonger au cœur d’une histoire forte et douloureuse, de ressentir pleinement les émotions, les doutes et les espoirs de ses personnages. Si j’étais écrivain, je crois que je pourrais tuer pour avoir ne serait-ce qu’un dixième du talent de ce grand homme !

1944, Robert Prentice s’apprête à s’envoler pour l’Europe afin de rejoindre les champs de bataille de la Seconde Guerre Mondiale… Il a été élevé par Alice, sa mère persuadée d’être une sculptrice de génie qui ne survit en fait que grâce à la générosité de son ancien mari et d’amis trop gentils. Contraint d’interrompre ses études pour suivre sa mère au gré de ses déménagements à travers tous les États-Unis, Robert a longtemps cru au talent de sa mère, restant à ses côtés pour la soutenir, l’encourager en dépit des échecs répétés et des grands projets avortés. Mais peu à peu, il ouvre les yeux, aspire à être libre, loin de cet amour maternel étouffant et c’est lui qui se prend à rêver d’un destin d’exception. Être un soldat aimé et admiré, s’illustrer au combat, Robert veut un avenir glorieux. Mais dans la vie, souvent rien ne se passe vraiment comme on le souhaite…

Avant d’aborder ce livre, il faut connaitre plusieurs choses sur Richard Yates. Comme le narrateur de son roman, il a été élevé par une mère sculptrice qui passait son temps à déménager et il a été envoyé au front pendant la Seconde Guerre Mondiale. On comprend alors ô combien Un destin d’exception est autobiographique et le roman prend alors une toute autre dimension. C’est vraiment la relation mère/fils qui habite tout le livre. Une relation néfaste pour l’un comme pour l’autre. D’un côté Robert entretient les grandes illusions d’Alice et d’un autre, celle-ci étouffe son fils, l’empêchant d’exister pour lui-même. Tous deux en viennent à rêver d’une vie exceptionnelle, d’une reconnaissance qui ne vient pas et cela les brise peu à peu. Alice est un personnage atypique pour lequel nos sentiments sont des plus ambivalents. On la déteste pour la vie qu’elle offre à Robert et en même temps, on en peut s’empêcher d’avoir pitié de cette femme qui vit dans une bulle, coupée de la réalité, éternelle optimiste face aux difficultés. Même Robert nous agace autant qu’il nous attriste. Il se rêve en héros mais n’en a pas vraiment l’envergure malheureusement … Ses sentiments troubles envers sa mère sont merveilleusement bien retranscrits et l’on plonge avec bonheur dans la vie de ce jeune homme en quête d’absolu.

Finement écrit, d’une grande force, parfaitement juste, Un destin d’exception est encore un grand Richard Yates. Merci à Robert Laffont de nous permettre de découvrir son œuvre, celle d’un des plus grands auteurs américains, rien que ça !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
YATES Richard : Un destin d'exception
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] "System.Exception"
» Wanted : choisis ton destin de Timur Bekmambetov
» Robert Michel - Hors-Destin - L'Agent des Ombres tome 4
» Destin d'amour
» Le Chevalier du Destin - Riders of Destiny - 1933

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Robert Laffont-
Sauter vers: