AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ladies Club du 7 décembre 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3948
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Ladies Club du 7 décembre 2013   Mar 10 Déc - 13:56




Une deuxième réunion du Ladies Club tout aussi passionnante que la première.

Une présentation des prochaines sorties Milady Romance, un focus sur la Romance Historique, la présence d’Eléonore Fernaye (auteur de Scandaleuse Elisabeth), une équipe aux petits soins pour nous recevoir, des bloggeuses sympathiques, quelques macarons et autres délices, des litres de délicieux thés … tout était réuni pour faire de ce moment une réussite !


Isabelle Varange, directrice éditoriale de la collection Milady Romance, a pris la parole pour nous parler des prochains titres et de ses coups de cœur. Entre janvier, février et mars, une chose est certaine : nous allons passer de très bons moments de lecture !


Confessions d’une fan de Jane Austen de Laura Viera Rigler

Après sa rupture, Courtney Stone noie son chagrin avec un verre d’alcool dans une main et un roman de Jane Austen dans l’autre. Un matin, elle se réveille non pas dans son lit à Los Angeles, ni même dans son propre corps, mais dans la chambre d’une autre femme, à l’époque de la Régence Anglaise. Même si Courtney n’était pas préparée à l’inconfort de la vie au XIXe siècle, elle ne manque pas d’y retrouver un certain charme et surtout d’être captivée par l’énigmatique Mr Edgeworth, qui pourrait bien ne pas être le coureur de jupons qu’elle pensait…



Tribulations d’une fan de Jane Austen de Laura Viera Rigler

1813. Fille d’un gentilhomme anglais, Jane rêve d’une autre vie que celle d’épouse dévouée. Mais, elle était loin d’imaginer qu’elle se réveillerait un matin dans le corps d’une dénommée Courtney, au XXIe siècle. Jane va devoir s’adapter à ce monde étourdissant, où une jeune femme peut se rendre à une entrevue galante sans chaperon…
Son seul point commun avec Courtney semble être la passion qu’elles vouent à Jane Austen. Jusqu’à sa rencontre avec Wes, jeune Homme tout aussi troublant que celui qui lui a brisé le cœur au XIXe siècle…


Cela commence en janvier avec les Viera Rigler, une sorte de double roman autour de l’univers de Jane Austen, Confessions d’une fan de Jane Austen et Tribulations d’une fan de Jane Austen. C’est dans le style de la série de la BBC, Lost in Austen, en moins burlesque. Imaginez un peu, vous êtes une jeune femme du XXIème siècle à Los Angeles qui, un soir après une rupture, décide de noyer son chagrin dans l’alcool et dans les romans de Jane Austen et qui le lendemain se réveille dans le corps d’une autre, en pleine époque Régence ! Et dans l’autre tome, vous êtes Jane, une Lady du XIXème siècle qui se retrouve parachutée dans le corps de Courtney et dans son monde. Choc culturel, émancipation des femmes, amours romanesques … cela semble vraiment génial !


Fangirl de Rainbow Rowell

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Show, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la Fanfiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

Autre coup de cœur, cette fois-ci en février, un livre que tout le monde attend avec impatience, Fangirl de Rainbow Rowell. Un roman merveilleux, unique, fait pour tous les fous de livres, hymne à l’écriture, à la fanfiction. C’est aussi un livre qui nous parle du délicat passage à l’âge adulte, de la difficulté à s’ouvrir aux autres, à faire face aux bouleversements de la vie. Sous la plume de Rainbow Rowell, cela donne un roman délicat et drôle, qui ne peut que nous toucher en plein cœur…


Et préparez les mouchoirs pour mars car nous allons avoir un nouveau Jojo Moyes, La Dernière lettre de l’amant. C’est un roman qui se passe de nos jours et dans les années 60, deux femmes, deux destins, deux histoires d’amour. Dans les années 60, Jennifer Sterling se réveille dans une chambre d’hôpital après un grave accident de voiture. Elle n’a plus aucun souvenir de son nom, de son mari, de sa vie… De retour chez elle, elle tombe sur une lettre d’amour qui lui est adressée. Qui est ce mystérieux amant ? Où est-il, qu’est-il devenu ? Son mari, fou de jalousie lui dit qu’il est mort mais Jennifer ne peut le croire… De nos jours, Ellie est journaliste, coincée dans une histoire compliquée avec un homme marié. Lorsqu’elle découvre par hasard une lettre d’amour entre deux amants, elle décide d’enquêter pour savoir ce qu’ils sont devenus… Un roman qui a l’air fabuleux, très émouvant !


Nous avons eu ensuite un focus sur la Romance Historique, « conférence » animée par Isabelle et Eléonore Fernaye. La Romance Historique est un sous genre de la Romance et du Roman Historique. Les premières romances historiques se sont grandement inspirées des romans de Jane Austen. En 1937, Georgette Heyer a sorti sa première Romance Historique d’époque Régence. C’est une période que l’on retrouve énormément en RH, elle a même un prix à part au RITA. Les premiers livres sont des romances très codifiées, avec de nombreux détails historiques et sans sexe ;).
Une autre période bien présente en RH est celle du Moyen-Age. Il faut dire que c’est idéal avec tous les enjeux autour du mariage et des guerres. C’est là que l’on trouve les romances avec les mâles alphas par excellence de la romance, les fiers Highlanders. C’est aussi la période où les femmes étaient un peu plus libres, elles pouvaient certes posséder un commerce et jouir d’une certaine forme d’indépendance mais elles étaient tout de même prisonnières des carcans religieux, moraux et familiaux (surtout pour les femmes de haute naissance). Si la Renaissance n’inspire guère les auteurs de romance, ce n’est pas le cas de l’ère victorienne. C’est même la période reine du genre !
Il faut dire que la société et les mœurs ont changé (le divorce est à nouveau autorisé en France) et souvent, nous rencontrons des héroïnes plus affirmées et effrontées.  Elles refusent notamment les mariages arrangés, préférant suivre leur cœur. Si malgré tout, elles y sont contraintes, elles se battent pour faire évoluer cette relation en une belle histoire d’amour. En 2014, nous aurons d’ailleurs chez Milady, une romance victorienne qui aborde le thème de la mode.
On a peu de romances historiques sur les années qui suivent l’époque victorienne, quelques-unes à l’ère edwardienne, d’autres dans les années 20-30 (alors que l’on a de nombreux films/téléfilms sur cette période).

Eléonore Fernaye a ensuite pris la parole pour expliquer pourquoi elle écrivait de la Romance Historique, Isabelle  a décrit ce qu’elle en attendait en tant que lectrice…
Elle adore l’Histoire et elle trouve que cela permet de rendre plus crédible la romance. Les enjeux autour du mariage, les conventions sociales, les hommes sont notamment bien différents  de ceux de notre époque.  
Ce que l’on attend dans une RH, c’est une héroïne qui a des attributs héroïques, qui ose se dresser contre son environnement. On veut que nos héros refusent les convenances, qu’ils se battent pour être ensemble. Dans une romance contemporaine, la vie des héros est rarement en danger alors qu’en RH, ils risquent leur vie, leur réputation, … Les obstacles rendent l’histoire bien plus palpitante et satisfaisante. Le décorum, les rituels jouent aussi un rôle très importants, ils s’installent pleinement le lecteur dans l’histoire, le plongent dans une vraie atmosphère. Les valeurs mises en avant sont aussi celles d’un autre temps (et que c’est dommage), courage, loyauté, grandeur d’âme. La contexte permet aussi de jouer sur le secret, la loi et les circonstances obligent en effet souvent nos héros à se cacher, à vivre leur histoire dans le secret et cela rend tout cela bien plus piquant. Le sexe est notamment l’une des transgressions ultimes et l’on d’être glauque, c’est souvent des scènes ultra-sensuelles.  

Une rencontre placée sous le signe de la bonne humeur et de la convivialité !
Un grand merci à toute l'équipe de Milady Romance pour ce merveilleux moment


Dernière édition par Fariboles le Mar 10 Déc - 14:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cindy_vw

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Ladies Club du 7 décembre 2013   Mar 10 Déc - 14:01

Merci pour ce compte rendu détaillé !
(Pas moi qui dirai le contraire pour la romance historique hé hé  sourie )
Revenir en haut Aller en bas
http://cindyvanwilder.wordpress.com
 
Ladies Club du 7 décembre 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feu d'artifice du 31 Décembre 2013
» La reine des neiges (4 décembre 2013)
» SAINT SEIYA : Club Dorothée : Spécial Kurumada (6 Février 2013) Post 4 page 1
» MAQUETT EXPO, 7 et 8 décembre 2013 à CHERBOURG
» 31 décembre 2013 !!! Serez-vous présent sur Disneyland Paris?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Evénements & Co :: Salons-
Sauter vers: