AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BEN KEMOUN Hubert - La fille seule dans le vestiaire des garçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5435
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: BEN KEMOUN Hubert - La fille seule dans le vestiaire des garçons   Lun 2 Déc - 18:20



La fille seule dans le vestiaire des garçons
Hubert Ben Kemoun

Sortie le 27 avril 2013
Aux Editions Flammarion

Quatrième de couverture :

Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons. Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer. Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes.

Lien Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5435
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: BEN KEMOUN Hubert - La fille seule dans le vestiaire des garçons   Lun 2 Déc - 18:21

Mon avis

La fille seule dans le vestiaire des garçons nous raconte l'histoire d'une jeune fille pleine d'espoir qui connaîtra l'humiliation, la douleur et la rage et peut-être bien d'autres choses encore... On rit au début, puis on doute, on s'affole, on suffoque en espérant pouvoir récupérer notre souffle à la fin !

Marion fait partie des intellos du collège alors forcément on ne lui prête pas trop attention. Et pourtant Enzo a décidé de s'intéresser à elle. Et si au départ elle paraît furieuse voire violente avec lui, il saura malgré tout faire preuve de délicatesse et la séduira. Elle va ainsi finir par accepter un rendez-vous. Elle va lui autoriser un baiser, son premier et vrai baiser avec un garçon, elle consentira même à quelques mains baladeuses, mais pas trop. Seulement Enzo a filmé à son insu leur rencontre. Et la vidéo «Marion Est Une Fille Super...Facile» ne tardera pas à être diffusée sur Youtube, à faire le tour de la toile et bien évidemment du bahut. Marion, submergée de honte et de rage, veut alors se venger car elle ne peut clairement pas laisser les choses ainsi. Seule dans le vestiaire des garçons, elle s'apprête à agir. Mais les conséquences de ses actes pourraient bien s'avérer redoutables...

Marion est une jeune adolescente pleine de répartie, elle est douée pour la musique et a un talent fou avec les mots. C'est dans un carnet très précieux à ses yeux qu'elle retranscrit tout ce qu'elle ressent. Elle exprime ses sentiments avec une plume poétique, c'est vraiment très beau et parfois aussi douloureux. Mais la jeune fille a tendance à classer les hommes dans la même catégorie que son père. Un père lâche qui a abandonné sa famille. Heureusement Marion, sa mère, et son petit frère Barnabé restent soudés. Certes, tout n'est pas parfait, ils se chamaillent et se disputent mais ils sont ensemble, se soutenant à leur manière. Barnabé est très protecteur envers les femmes de la maison, il voudrait tellement les aider. C'est incroyablement touchant de voir ce petit garçon faire preuve d'autant de douceur et de tendresse envers elles. Mais les épreuves que subit Marion vont mettre à mal l'équilibre de la famille et surtout celui de la jeune fille. Sa vie de jeune adolescente va être chamboulée. La rage, la honte, l'incompréhension et la confusion vont s'emparer d'elle. Et Marion va alors se renfermer sur elle-même et ne se confiera à personne.

Tous les personnages sont renversants, ils nous touchent en plein cœur. Marion ne peut laisser personne insensible face à ses doutes, ses peurs et ses souffrances. Mais aussi face à ses joies, ses espoirs et ses passions. Un clin d'œil tout particulier au petit frère, qui est un garçon sensible, poignant, assez inoubliable et totalement adorable. On a envie qu'il nous prenne dans ses bras nous aussi. Cette histoire nous montre parfois l'utilité mais aussi la nocivité des outils mis à disposition des adolescents d'aujourd'hui et les méfaits que peuvent avoir les réseaux sociaux quand on les utilise bêtement et/ou pour faire du mal. Elle nous expose les violences physiques et psychologiques que peuvent subir les jeunes. Mais aussi les risques lorsque l'on n'ose pas parler et/ou quand on n'a personne à qui se confier. On ressent clairement aussi le manque et l'absence du père dans la famille. Un récit qui prouve aussi que tout acte a des conséquences et que la vengeance n'est pas forcément la meilleure des solutions. C'est un livre assez court mais il est extrêmement bien construit et très complet, rien ne manque, tout est là, tout nous touche. C'est vraiment très bien écrit, l'auteur a une plume très belle et puissante, un peu poétique dans les pensées de Sophie, et parfois soutenue quand les ados s'adressent entre eux. C'est parfait et tout cela rend le récit très réaliste, vif et vrai. Le lecteur souffre, on ressent une boule au ventre, anticipant les événements jusqu'au dénouement final.

Un livre intense et beau à la fois que je conseille vivement et qui ne laissera personne indifférent.

Quelques beaux et touchants passages du livre :

« Cendrillon allait au bal, mais sans heure fatidique pour la fin de son tourbillon magnifique [...] Cendrillon n'avait même pas besoin de perdre sa chaussure de vair pour que le prince la retrouve, Enzo possédait maintenant bien plus que ma pointure, il avait entre les mains le GPS de mon âme. »

Un dialogue très poignant entre Marion et son petit frère lorsqu'elle est triste :

« - Eh bien non, je pars pas, moi ! Je t'aime trop pour qu'il t'arrive du mal, et je te laisserai jamais partir, comme papa. Je suis pas un abandonneur, moi ! Et c'est vraiment pas drôle comme tout le monde crie dans cette maison, aujourd'hui. Et quand ça ne crie pas, ça pleure ! C'est nul ! Vivement que je sois plus grand pour régler leurs comptes à tous les amoureux qui vous font du mal à maman et à toi.
-C'est pas une histoire d'amour , imbécile ! J'ai perdu quelque chose à quoi je tenais énormément. Casse-toi Barny, je t'en prie, laisse moi tranquille !
-Perdre quelque chose... quelqu'un... c'est ce que je dis, c'est bien une histoire d'amour. Et c'est pas parce que j'ai perdu au niveau 5 que je suis un imbécile ! Mais moi je t'aime de toute façon, et là, y'a pas de niveau. Je t'aime bien mieux et bien plus fort que tous les autres.
Au lieu de sortir, il a traversé la chambre, comme un prince, charmant et triste, et il est venu s'asseoir près de moi.
-Tu fais quoi là ? J'ai demandé, déconcertée. Je t'ai dit dehors, s'il te plaît !
-Je vais prendre ton chagrin, t'en as bien de trop, tu peux bien partager.Et puis, comme ça, ça t'aidera. Ça y est je crois que ça vient.
-De quoi tu parles, Barny ? Fiche-moi la paix, je t'en prie !
-Mes larmes, je sens qu'elles viennent. Tu vas voir, ça va t'en faire beaucoup moins.
Il a pleuré, solidaire et sincère, jusqu'à ce que ça se tarisse dans mes yeux. Des garçons pareils à Barnabé, ça n'existait pas en plusieurs exemplaires. Nulle part. Hélas. »


Et quand Marion se sent inspirée :

« Demain sera mon jour
Si tu sais lire mon amour.
Demain tombera ma fièvre
Si tu peux comprendre le silence de mes lèvres.
Pas de quoi en faire une chanson, mais déjà un chouette début de refrain.
À creuser. Pas comme une tombe, mais comme une bonne piste.
Demain. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
 
BEN KEMOUN Hubert - La fille seule dans le vestiaire des garçons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SEULE DANS LA NUIT d'Ann Rule
» Seule dans la nuit • Ann Rule
» Une petite fille de 1 an survit cinq jours seule dans une forêt
» Naître fille dans un corps de garçon et inversement, plus fréquent qu'on ne le pense
» [Ben Kemoun, Hubert] Juste une erreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Autres Editeurs :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: