AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel

Aller en bas 
AuteurMessage
Delphine
Admin
Admin
avatar

Messages : 2189
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel   Dim 29 Sep - 18:18



Le Pays sous le ciel
Matilde Asensi

sortie le 18 octobre 2013

Quatrième de couverture :

Nous sommes en 1923. Elvira De Poulain est une peintre espagnole qui vit en France. Elle apprend la mort de son mari, un homme d’affaires établi à Shangaï, dans des circonstances étranges. Accompagnée de sa nièce, elle entreprend un long voyage en paquebot pour rejoindre la Chine post-impériale, et régler la succession de son époux. Dès son arrivée, elle se trouve embarquée malgré elle sur la piste du mausolée du premier empereur, immergée dans le milieu interlope des gangsters, de l’opium et des intrigues politiques.

acheter Le Pays sous le ciel
Revenir en haut Aller en bas
Cindy_vw

avatar

Messages : 562
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel   Jeu 26 Déc - 14:13

Mon avis:

Je ne connaissais pas cette auteur avant ce roman et je dois dire que pour un premier récit, elle m’a complètement époustouflé !

Nous sommes en 1923. Dans un bateau à destination de la Chine, Elvira de Poulain, peintre espagnole devenue Parisienne, se rend à Shangaï où son époux, Régis, vient de trouver la mort aux mains de bandits. Plus qu’un mari, c’est un ami, qu’elle avait épousé non pas par amour mais par convention, que vient de perdre Elvira. Elle espère aussi que l’argent légué par Régis lui permettra de s’en sortir financièrement dans sa vie solitaire à Paris. Accompagnée de sa nièce, Fernanda, sa seule famille, elle découvre Shangaï, gigantesque métropole au carrefour de l’Orient et de l’Occident, avec son faste, ses excès, mais aussi ses dangers. Des dangers auxquels Elvira va être confrontée directement, en découvrant le passé de son défunt époux et le véritable héritage qu’il lui laisse…

Il est une chose que je tiens à saluer de prime abord, c’est l’immense travail de recherche qu’a dû accomplir l’auteur, pour parvenir à nous plonger aussi vite et aussi facilement dans le contexte de la Chine dans les années 20. Travail sur le cadre historique, mais aussi sur la culture chinoise, qui m’a complètement fasciné. Certains passages explicatifs auraient pu être raccourcis pour plus de lisibilité, mais dans son ensemble, c’est une totale réussite que l’auteur nous offre avec ce roman, d’un point de vue culturel.

Qu’en est-il de l’intrigue ? J’avoue que là aussi, j’ai été surprise. Croisement entre une quête digne d’un Indiana Jones, avec tous les rebondissements que cela implique, et une réflexion sur la liberté offerte à une femme à cette époque, l’histoire m’a captivée et fascinée. J’ai adoré partir aux côtés d’Elvira et de ses compagnons d’aventure dans cette Chine tiraillée entre tradition et modernité, dans ce temps si agité par les conflits politiques de quelques-uns, se répercutant sur une immense population n’ayant pas voix au chapitre. Les paysages sont décrits de manière si réelle que j’ai vraiment eu l’impression de partir dans ce long périple.

Si je n’ai qu’un seul bémol à exprimer, c’est au niveau des personnages. S’ils sont bien caractérisés, intrigants chacun à leur manière, et même pour certains, attachants, j’aurais amé voir davantage d’émotions, surtout dans la narration d’Elvira, puisque l’histoire est racontée de son point de vue. En parlant d’Elvira, j’ai apprécié de voir les contradictions inhérentes de ce personnage, entre son désir de liberté et ses attitudes parfois peu conventionnelles – son humour m’a fait sourire à plus d’une reprise pendant ma lecture – et le poids que son éducation ainsi que les traditions familiales font encore peser sur ses épaules.

En conclusion, c’est à un voyage haletant et passionnant que nous convie ce roman soigneusement documenté. J’ai adoré découvrir la plume de Matilde Asensi, dont j’espère lire les autres œuvres bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
http://cindyvanwilder.wordpress.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel   Mar 7 Avr - 18:17

Je suis une grande fan de Matilde Asensi, malheureusement ce roman a été celui que j'ai le moins apprécié. Je pense que c'est surtout dû à l'héroïne. Elvira est le pur produit de son époque, et rien que pour cela je devrais être plus... "cool", mais je ne parvenais pas à passer outre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel   

Revenir en haut Aller en bas
 
ASENSI Matilde : le Pays sous le ciel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous un ciel d'orage
» Salers ville grise sous un ciel gris.
» sous le ciel du soir, lourd de nuages...
» La gare de Strasbourg sous un ciel magnifique juste avant le couché du soleil
» [Schoepfer, Marie] Lisa au pays des Cigales - Lisa sous le ciel de Camargue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Charleston-
Sauter vers: