AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Belle et la Bête

Aller en bas 
AuteurMessage
Delphine
Admin
Admin
Delphine

Messages : 2193
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Essonne

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 13:43

La Belle et la Bête La-Belle-et-la-b%C3%AAte-Jean-Cocteau-Affiche1

La Belle et la Bête
sortie le 25 septembre 2013, à l'occasion de sa restauration par la SNC
Réalisé par Jean Cocteau, première projection en 1946.
Avec Josette Day, Jean Marais, Marcel André



Synopsis :

Il était une fois une jeune fille d'une grande beauté appelée Belle. Son père, un marchand ruiné, s'égare un soir dans la forêt et prend refuge dans un château lugubre. Le lendemain, le marchand cueille une rose dans le parc du château pour la rapporter à Belle. Mais il se fait surprendre par le maître des lieux, une Bête à l'aspect mi-humain mi-animal, qui le condamne à mort pour son geste. Belle renonce à sa liberté et accepte de vivre avec la Bête pour épargner son père. Elle va alors découvrir, au-delà de l'aspect terrifiant de la Bête, une âme pure dont elle tombe peu à peu amoureuse...

La Belle et la Bête 21008157_2013052415483014
La Belle et la Bête 21008161_20130524154831562
La Belle et la Bête 21008155_20130524154829452

Secrets de tournage

C'est au début des années 30 que Jean Cocteau a voulu porter le conte de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1747) sur grand écran. Cocteau était avant tout poète et dramaturge. Il aimait énormément lire et c'est comme cela qu'il fit la connaissance de cette Bête aux allures sombres et mystérieuses. La film sorti en 1946 qui en résulte est son second long-métrage. Il a tout de suite voulu voir Jean Marais dans le rôle de la Bête. Ce dernier endosse d'ailleurs en plus le jeu d'Avenant, le prétendant de Belle au village. Il fallait parfois jusqu'à 5 heures de pose pour faire tenir le masque de la Bête, en véritable fourrure, sur le visage de l'acteur. Jean Marais faisait à ce titre preuve d'une très grande patience.
Le premier assistant de réalisation René Clément, venait de terminer son premier long-métrage quand il a rejoint Jean Cocteau sur le tournage. Cocteau avait un sens particulier et bien à lui de s’imaginer chaque scène, il fallait donc souvent le rediriger et faire ce qui était possible pour l'époque. C'est là que René Clément lui a été d'une grande aide.
Le film fut essentiellement tourné en 1945 en Touraine. L'équipe a constamment dû s'arranger pour palier aux problèmes de bruit : une basse-cour pas loin de la maison de Belle, une école d'aviation avec leurs exercices de loopings... Il fallait aussi trouver le matériel adéquat, ce qui n'était pas toujours facile. Cocteau est allé demander six draps blanc dans un village, pour les draperies du couloir au château. Tout le monde n'avait pas forcément des draps propres et surtout peu voulait les donner pour les besoins d'un film !
L'ensemble du film est construit sur la maîtrise de l'éclairage. Les bobines de nitrates utilisées ne permettaient pas de tourner de jour. C'est en fait un jeu permanent d'intensité et d'assombrissement de la luminosité, et le tout est parfaitement réussi. Pour les habits et notamment les bijoux, dorures, et perles de Belle ou encore les pierres des costumes de la Bête, on utilisait un faisceau lumineux centré sur l'objet à faire luire. Christian Bérard était le principal décorateur et gérant des costumes, tous très très beaux.
La bande musicale de George Auric a été ajouté et élaborée une fois le film assemblé. On ressent vraiment cette atmosphère obsédante quand on découvre le domaine de la Bête, puis l'attirance de Belle pour cette homme au cœur finalement bon et généreux, avec un accompagnement plus doux et léger. L'ensemble donne parfois un aspect lourd et brouillon à la musique, avec un son qui ne semble pas maîtrisé. Ça n'enlève pourtant rien à la magie du film, bien au contraire !

Processus de restauration

L'acquisition de la Belle et la Bête par la Société Nouvelle de Cinématographie s'inscrit dans un projet de restauration d'une centaine de films. Les droits du film ont été cédé par le Comité Cocteau. Il ont également aidé à la restauration qui a pris environ 2 ans. Des techniciens de la SNC aux différents collaborateurs, avec La Cinémathèque Française et les Fonds Culturels Franco-Américains, on peut compter une vingtaine de personnes ayant travaillé à la restauration du chef-d'oeuvre de Cocteau.
Une restauration peut prendre de quelques mois à plusieurs années selon l'identité du films, l'état de la pellicule d'origine, le budget et les moyens disponibles.
Le grand défi pour La Belle et la Bête a été de nettoyer la pellicule pour rendre une image de qualité au visionnage, tout en conservant l'âme de la version d'origine. Ce qui n'est pas chose aisée car se rapprocher du grain d'image comme il l'était il y a soixante ans auparavant demande beaucoup de dosage et un travail minutieux à des techniciens qui eux ont tendance à épurer et embellir l'image de façon surfaite.
On a retrouvé des miettes de sandwich et des coupures sur la pellicule, ainsi que des bandes décollées et une couleur qui se désagrège car elle n'a pas toujours été bien conservée. Le film est aujourd'hui contenu dans un boitier protégeant son fichier numérique, alors que la bande de 1946 s'étend sur plusieurs rouleaux de plus de 50 mètres de pellicule ! 25 copies du film restauré seront projetées cette année, date du cinquantenaire de la mort de Cocteau.

Une exposition en hommage à l'oeuvre de Cocteau aura lieu du 2 octobre au 22 novembre à la cinémathèque. On y retrouve notamment son journal de tournage et la robe portée par Félicie (Mila Parély), une des sœurs de Belle.

Un grand merci à Ellen Schafer pour toutes ses explications !!
Mon avis :

La Belle et la Bête est vraiment un beau film, avec une esthétique particulière qui fait tout son aura. La volonté de garder le noir et le blanc de la part de la SNC est tout à fait justifiée car colorer le film aurait gâché le talent déployé sur le jeu de lumière.
Les dialogues paraissent très théâtraux, mais c'est l'esprit du film qui le veut. Ça s'inscrit finalement bien dans la continuité de l'histoire, et ça met en valeur le remarquable jeu des acteurs.

Belle a des sœurs méprisables au possible et un père bienveillant et généreux. Félicie et Adélaïde sont de sacrées fripouilles et elles ne manquent jamais de trouver un prétexte pour profiter de la bonté et de la naïveté de Belle. Même si ça fini en Happy End pour notre héroïne, elle ne mettait pas vraiment de cœur à se défendre contre ses aînées et j'ai trouvé ça dommage. On peut supposer que Jean Cocteau s'est inspiré des sœurs de Cendrillon pour cette partie. J'ai beaucoup aimé une scène où Belle en revenant voir son père malade, offre son collier à Félicie et celle-ci en le touchant, le transforme en racine...

La Bête et son domaine amènent une dimension magique que l'on prend plaisir à découvrir et ces scènes sont celles que j'ai de loin préférées. Le château a une atmosphère inquiétante inoubliable avec ces candélabres s'allumant à notre passage, ou ses rideaux blancs dans le couloir qui semblent voler... On est alors en total accord avec les réactions et émotions de Belle et on ne peut que croire à ces instants magiques. La démarche et les manières de la Belle sont très étudiées, mesurées, et gracieuses. On suit une vraie évolution dans leur relation : de cette très jolie scène où la Bête porte Belle jusqu'à dans sa chambre la première fois qu'elle la voit, à celle où Belle propose d'elle-même de faire quelques pas en sa compagnie sur le pont du château. Elle L'accepte et se rend compte ensuite qu'elle est malheureuse séparée d'Elle, car elle a été la seule à La voir à sa juste valeur en tant que personne et à lui faire confiance. Et on a envie que cette magie se poursuivre et ne s'arrête pas ! On est en même temps déçus en découvrant le véritable visage de la Bête et heureux pour Belle et le Prince.

On comprend alors que la Bête est par sa présence le personnage préféré de Cocteau, qui impressionne autant qu'Elle inquiète, surtout quand Elle sombre dans la folie à la simple idée que Belle ne La quitte. Elle emmène à Elle seule tout le film. Le ton tragique de l'histoire est allégé par les moqueries du frère de Belle, Ludovic, et d'Avenant, qui a déjà demandé plusieurs fois sa main. Ils apportent un côté drôle et loufoque, qui ressort encore plus à la fin du film.

Un film restauré et une occasion à ne pas manquer donc, à voir autant pour le découvrir ou le redécouvrir sur grand écran ! Superbe !


Dernière édition par Delphine le Mer 23 Juil - 2:46, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

Walkyrie

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 35
Localisation : Sud Clermont

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 14:52

Je l'ai vu et j'avais vraiment bien aimé ! C'est mon disney préféré aussi, j'adore cette histoire !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
zebuline

zebuline

Messages : 71
Date d'inscription : 13/10/2011

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 14:54

ce film est très beau !! je le regarde encore avec plaisir !!!

_________________
La Belle et la Bête Bibliotheque3
Revenir en haut Aller en bas
http://lesetageresdezebuline.blogspot.com/
lolabulle

lolabulle

Messages : 653
Date d'inscription : 05/09/2013
Age : 36
Localisation : Orléans

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 15:12

Ce film est un bijoux d’esthétique. Avec beaucoup de sensibilité jean Cocteau à su reproduire le conte original de Mme Leprince Beaumont.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.little-lola.book.fr/
zebuline

zebuline

Messages : 71
Date d'inscription : 13/10/2011

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 15:14

je me demande si la restauration va beaucoup modifier l'image ^^ moi j'ai le dvd et ça va je trouve que la qualité n'est pas si mal pour un film si ancien...

_________________
La Belle et la Bête Bibliotheque3
Revenir en haut Aller en bas
http://lesetageresdezebuline.blogspot.com/
Delphine
Admin
Admin
Delphine

Messages : 2193
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Essonne

La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1Dim 22 Sep - 15:24

Explications sur le tournage et la restauration du film ajoutées !

_________________
La Belle et la Bête Weddin10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Belle et la Bête Empty
MessageSujet: Re: La Belle et la Bête   La Belle et la Bête Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
La Belle et la Bête
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La belle andalouse
» Navires Français de la belle époque au 1/700 éme.
» Belle (Belle et la bête)
» Estelle dans "Satie et la Belle excentrique", Paris, 22 novembre 2010.
» Belle-mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cinéma / Séries :: Cinéma-
Sauter vers: