AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'ORMESSON Jean : Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3927
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: D'ORMESSON Jean : Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit   Lun 9 Sep - 22:30

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Jean d'Ormesson


Quatrième de couverture:

Cette histoire universelle tient à peu près debout et se laisse lire sans trop d'ennui.

J.O.

«Tu t'es donné beaucoup de mal, mon cher amour, pour aboutir à bien peu de chose. J'ai été enchantée d'apprendre que la lumière transportait du passé à la vitesse record de trois cent mille kilomètres à la seconde, que cette vie que nous avons tant aimée nous venait des étoiles, que notre vieux Soleil qui nous éclaire et nous chauffe était parvenu à peu près au milieu de son âge et que, capables de choses si grandes, si charmantes et si gaies, les hommes n'étaient pas là pour toujours. Tout ça me fait une belle jambe. Tout ça, franchement, m'est un peu égal. Ce que je voulais savoir, je ne le sais toujours pas. Ce qui va nous arriver, et à toi et à moi, dans quelques années à peine, ou peut-être même demain, quand le temps sera écoulé de notre passage sur cette Terre, m'est toujours aussi obscur.
Je t'ai souvent entendu dire que tu souhaitais écrire des livres qui changent la vie des gens. Tu n'as pas changé grand-chose à la fragilité passagère et si affreusement menacée de mon amour pour toi.»

Jean d'Ormesson, de l'Académie française, est normalien et agrégé de philosophie. La plupart de ses livres ont été de grands succès, dont C'est une chose étrange à la fin que le monde, Robert Laffont, 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3927
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 36
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: D'ORMESSON Jean : Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit   Lun 9 Sep - 22:32


En 2010, Jean d’Ormesson nous livrait le formidable et touchant C’est une chose étrange à la fin que le monde. Suite plus que réussie et qui complète le vers d’Aragon, Un jour je m’en irai sans en avoir tout dit est tout aussi mordant et élégant, en un mot : délicieux !
 
On entre en D’Ormesson un peu comme on entre en religion, avec respect, foi et espérance mais une pointe d’inquiétude aussi. Est-ce que ce nouvel opus sera à la hauteur des précédents ? L’académicien saura-t-il à nouveau nous conter ses douces aventures sentimentales ? Remonterons-nous avec bonheur le fil de ses souvenirs, percerons-nous les secrets de son originale famille ? Et surtout, Jean d’Ormesson a-t-il toujours sa plume malicieuse, drôle et tendre qui donne l’impression d’une lecture aérienne et lumineuse ? Autant d’interrogations qui sont balayées dès les premières pages, que dis-je, dès les premières lignes, on le sait tout de suite, ce roman-là, on va le savourer.
Car oui, un Jean D’Ormesson, c’est presque une friandise, un plaisir pas vraiment coupable mais tout simplement délectable, gouleyant même…

Ici, l’auteur nous parle d’une certaine Marie, jeune femme qui va le pousser à se dépasser, à délaisser l’oisiveté qui était la sienne pour se rêver en écrivain. Il nous parle aussi de sa jeunesse, du temps qui passe, du grand Univers, de Dieu, de la société qui évolue en bien ou en mal, de la déesse Science qui l’on vénère aujourd’hui, du hasard qui s’invite dans nos vies. Il livre avec malice les hauts faits et autres drames familiaux mais comme souvent, il est surtout question d’amour.
On passe, on saute presque d’une idée à l’autre, d’une pensée à une théorie, on ne sait jamais où Jean d’Ormesson va nous amener et c’est cela qui est magique et fascinant. On a la sensation de feuilleter un album de souvenirs vivaces, de pénétrer au cœur de la mémoire d’un de nos grands hommes et c’est un pur délice. Et la dernière page tournée, on se retrouve avec un large sourire aux lèvres même si, comme souvent avec lui, il ne s’agit pas d’une lecture follement optimiste ni vraiment pessimiste mais plutôt douce-amère, comme l’est la vie en somme !
 
Au cœur d’une rentrée littéraire souvent tapageuse, racoleuse et glauque, Jean d’Ormesson nous revient avec un roman tendre, gai et lumineux de ceux qui nous font aimer passionnément les livres et les belles histoires…  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3345
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: D'ORMESSON Jean : Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit   Mar 10 Sep - 20:32

Humm tentant !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
 
D'ORMESSON Jean : Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ormesson, Jean (d')] C'est une chose étrange à la fin que ce monde
» Une fête en larmes de Jean d'Ormesson (*)
» [Collection] La Guerre Secrete (Baudinière)
» J'irai dormir chez vous...
» [AIDE] HTC Desire HD se décharge très rapidement - Charge CPU à 99% tout le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Robert Laffont-
Sauter vers: