AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 11998
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille   Mer 28 Aoû - 7:19



Coeurs de Rouille
Justine Niogret

Editions e Pré aux Clercs - Collection Pandore
Sortie le 12 septembre 2013

Quatrième de couverture :
La cité du ciel est en plein déclin. Les robots, jadis fidèles serviteurs, régressent jusqu’à devenir des machines stupides ou de terrifiants prédateurs. Saxe est un artiste qui survit en travaillant sur les golems actionnés par magie. Dresde est une jolie automate qui n’a connu que le luxe avant que son maître l’abandonne. Tout les sépare, et pourtant ils vont partager un rêve commun : s’enfuir de la forteresse. Traqués par un tueur mécanique qui écorche les humains pour voler leur peau, ils se lancent dans une course peut-être sans espoir : retrouver la mythique porte ouvrant sur la liberté.

Un roman de Steam Fantasy, inspiré par le meilleur du manga (Fullmetal Alchemist) aussi bien que par les chefs-d’oeuvre classiques (Metropolis), où l’action et la poésie font la part belle à l’angoisse…

Lien Amazon
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
coraline

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille   Lun 21 Oct - 13:14

Mon avis

Saxe, un jeune homme, rêve de quitter cette cité grise et triste qui n'est plus que l'ombre d'elle-même. Il veut partir loin de ces gens qui ne l'apprécie même pas et quitter ce travail ingrat. Il décide donc de fuir et rencontre Dresde, une golem – un assemblage de squelette en métal, de rouages,  de porcelaine et de bien d'autres choses encore... - et contre toute attente tous les deux vont se trouver un but commun : Chercher la porte mythique qui pourrait les libérer de ce monde. Mais peut-être cette porte n'est-elle juste qu'une simple chimère, une veille légende qu'on raconte aux enfants avant d'aller se coucher ? Malgré les doutes, ils décident d'en avoir le cœur net et partent à sa recherche. Cette quête de liberté va être néanmoins semée d'embûches. Ils vont aller de découvertes en découvertes, et seront notamment poursuivis par «Pue-la-viande», un automate détraqué, dégénéré et oublié de tous qui tente de survivre et qui tue. Un parcours donc bien dangereux mais l'espoir les guide...

Il n'y a que trois personnages dans cette histoire, et ils sont tellement bien approfondis qu'ils se suffisent parfaitement à eux-mêmes. On s'attache très facilement à Saxe car c'est un garçon qui a souffert et qui n'est pas heureux, il a besoin de plus de liberté, plus de tout en fait. On aime son courage, sa détermination et ses colères. On adore cette amitié qu'il tisse avec Dresde tout le long du livre, et ce malgré les doutes et les peurs qu'il peut ressentir envers elle (sentiment que le lecteur partage totalement). En effet Dresde est une automate qu'on apprécie rapidement, mais doit-on pour autant s'attacher à elle ? Car après tout ce n'est qu'une machine. Elle a cependant des réactions incroyablement humaines, puis à certains moments son côté "machine" ressort très nettement, comme s'il y avait des vides, des cases à combler, et là, elle fait presque peur. Et malgré tout elle nous faire rire et nous attendri. Quant à Pue-la-viande, lui, il nous glace carrément le sang. Ses capacités et ses réflexions sont juste terrifiantes. Ce Golem est puissant et donne littéralement des cauchemars (j'ai rêvé pour dire qu'une horde de Cafards automatisés aux yeux jaunes me poursuivaient dans les couloirs sombres). Sa manière de s'exprimer à travers tous les autres automates de la cité nous hérissent le poil. Vous l'aurez compris, c'est une ignoble créature.

On évolue dans un univers très sombre, triste et alarmant, les scènes sont parfois dérangeantes, c'est pesant mais envoûtant à la fois. Dans les cités pratiquement tout est créé et reproduit par l'homme, que se soit le vent, les animaux... Tout n'est qu'artifice et tout finit par se dégrader, bref c'est assez effrayant. Puis on réalise que ces cités finissent par être abandonnées, puis reconstruites encore et encore. Je n'en dirais pas plus à ce sujet, je préfère laisser le mystère entier afin que le lecteur découvre par lui-même cet étrange système et ce décor atypique. On découvre un monde où se mêlent les machines et la magie, science fiction, fantasy et steampunk, un monde extrêmement bien maîtrisé et unique. Un monde où les golems tels que Dresde et Pue-la-viande ont disparu. Ils étaient devenus trop dangereux, trop imprévisibles et peut-être trop intelligents, allez savoir... Les humains les ont donc détruits, et ont abandonné ce projet pour mettre au point des agolems : des golems mais sans la capacité de réflexion ni de pensée, des coquilles vides en somme. On se demande alors : pourquoi persévérer à construire des automates ? Et bien tout simplement parce que la paresse des êtres humains fait qu'ils ne peuvent plus se passer d'eux. Du reste on finit par se poser un tas de questions qui sont récurrentes dans ce genre d'univers : Les humains finiront-ils par apprendre de leurs erreurs, jusqu’où seront-il capable d'aller et où sont les limites ? Jusqu’où mènera la vanité et l'ambition de l'être humain ? Ces créatures peuvent-elles vraiment ressentir les mêmes sentiments que nous ? Etc etc... C'est un livre qui laisse donc une empreinte, une marque au lecteur, il reste dans un coin de nos pensées. Le style de l'auteure est assez particulier, il faut un certain temps d'adaptation, mais au bout de quelques pages on s'habitue et on finit par être totalement happé par le roman. La narration est très abrupte par moment, puis les détails surviennent et enfin on comprend la scène, le décor et la situation. Il faut donc savoir où on met les pieds. Un monde où tout n'est pas rose ni gentil. Un monde qui peut être effrayant.
Le livre ne comporte pas énormément d'action, juste quelques scènes par-ci par là, en revanche il y a un suspense qui nous tient en haleine tout de long, c'est véritablement prenant. Ce récit se lit rapidement, c'est court, trop court peut-être justement, car lorsqu'on le ferme, et bien certaines choses demeurent dans le flou. Comme si c'était au lecteur de faire ses propres conclusions, et j'avoue que c'est quelque chose qui a le don de me frustrer un peu.

Une très belle découverte, un livre original qui se démarque franchement des autres et de ce que je peux lire habituellement, c'est donc une auteure que je vais suivre avec plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 11998
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille   Lun 21 Oct - 13:30

Purée tu donnes grave envie !!! Dans ma wish list ! et si l'auteure est présente à Montreuil je le prendrais à ce moment là...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lolabulle

lolabulle

Messages : 653
Date d'inscription : 05/09/2013
Age : 35
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille   Lun 21 Oct - 23:28

Ah justement il me faisait envie celui là! Bon ben j'ajoute à ma wish list!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.little-lola.book.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille   

Revenir en haut Aller en bas
 
NIOGRET Justine - Coeurs de Rouille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COEURS DE ROUILLE de Justine Niogret
» Ô Belgique, ô mère chérie, à toi nos coeurs ...
» "Les raccommodeuses des coeurs déchirés"
» [5 PETITS COEURS]
» Rouille et toile

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Le Pré aux clercs - Collection Pandore-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: