AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3952
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   Lun 29 Avr - 16:35



La maison des sept femmes
Leticia Wierzchowski

Sortie le 03 juin 2013

Quatrième de couverture:



1835. Dans les états du sud du Brésil, la révolte gronde contre la politique économique de l’empire. Décidés à défendre leurs droits et le produit du travail de leurs terres, les grands propriétaires terriens gauchos entrent en guerre civile contre les impériaux. À leur tête, le général Bento Gonçalvez da Silva. Bien qu’il envisage un conflit court, il prend soin de protéger sa famille en conduisant sa femme, ses soeurs
et ses nièces dans l’estancia de la Barra, propriété isolée où elles vont attendre la fin de la guerre. Celle-ci durera dix ans. Dix ans à la poursuite de la liberté pour les esclaves du Rio Grande do Sul et de l’autonomie pour les grandes provinces du Sud.
Pendant ce temps, Manuela, jeune nièce de Bento, raconte l’attente épuisante, les peurs et les espoirs d’un foyer féminin où le temps semble suspendu. Sa vie changera à jamais à l’arrivée de Giuseppe Garibaldi, venu prêter main-forte aux républicains. Tout à son premier amour, elle ne remarque pas les égarements de sa
soeur Rosario, que l’attente fait peu à peu sombrer dans la folie. Comme sa mère et ses tantes, elle vit plus que jamais au rythme de la guerre, sachant pertinemment que leurs vies en seront bouleversées à jamais.

Acheter sur Amazon


Dernière édition par Fariboles le Mer 11 Sep - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   Mar 28 Mai - 10:31

Rajout de la couv. Celui là me donne trop envie, c'est pas souvent qu'on voit des histoires comme celle là wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   Lun 12 Aoû - 19:53

coeurheart coeur  Mon avis coeur coeurheart

C'est un véritable coup de cœur pour ce livre, cette famille, ce pays et ses hommes qui se sont battus. Pendant la lecture de cette saga familiale, on sent presque le goût du Maté sur notre palais et le minuano souffler (nom donné pour désigner le vent d'un froid glacial et soufflant sur le Rio Grande do Sul). On entend presque les intonations portugaises à chaque mot lu, et quand on ferme les yeux, on voit ces sept femmes qui sont sur la terrasse de l'estancia nous saluer de leurs mains fines et fragiles.

Brésil, 1835. Bento Conçalves souhaite qu'on reconnaisse les estancieiros (grands propriétaires terriens du Sud) et leurs revendications, ils réclament l'indépendance de leurs provinces face à l'empire. Certains hommes, eux, parlent avec ferveur d'une république et de la fin de l'esclavage, tandis que d'autres veulent simplement que le régent les écoute. Tous ont leurs idéaux, leur rêves, et c'est le 19 septembre 1935 que la révolution Farroupilha éclate, dirigé par Bento Conçalves. Pour protéger sa famille, il décide de l'envoyer dans l'estancia de la barra, en leur promettant de vite revenir. Ainsi sa tendre épouse, ses sœurs et ses nièces se retrouvent isolées de tous et de tout dans la pampa. Mais si Bento espérait un conflit court, le Brésil connaîtra en réalité la plus grande révolution du pays qui dura ainsi 10 ans. Des années d'attente, d'angoisse, de désillusions pour ces sept femmes. Mais aussi des années de combats, de petites victoires, et de doutes pour ces hommes. Et au final leurs vies à tous vont être bouleversées.

C'est à travers la vie de ces sept femmes, et des lettres qu'elles échangent avec les hommes sur le front qu'on découvre leurs craintes, leurs peurs et leurs espoirs. Les jeunes filles au début rêvent de bal à la cour, minaudent, rougissent et espèrent une simple attention dès que des beaux et vigoureux soldats font leurs apparitions. Tandis que l'une d'elles se renferme dans un monde imaginaire et totalement mystérieux, tombant irrémédiablement dans la folie. Il y a aussi le journal intime de l'une des jeunes filles, Manuela. Elle nous raconte toutes ces années vécues à l'estancia, où elle attendra désespérément son seul et unique amour, un jeune révolutionnaire Italien, Guiseppe Garibaldi. Les femmes les plus âgées, elles, luttent contre cette guerre de toutes leurs forces, elles sont pleines de courage et de sagesse. Elles régissent la vie de la famille, en déployant des manœuvres dignes d'une bataille. Mais elles redoutent aussi que les soldats impériaux les attaquent, et ceux malgré les précautions prises. Et puis parfois les mauvaises nouvelles arrivent, avec leurs blessés, leurs  morts. On a beau savoir que la guerre apporte irrémédiablement son lot de souffrance, et bien lorsque la tristesse s'abat sur cette famille, elle nous atteint tout autant. Toutefois même au comble du chagrin, les femmes se soutiennent les unes et les autres, mais elles n'ont pas le temps non plus de s’apitoyer sur leur sort. Puis la vie suit son cours, et l'espoir renaît même si c'est de courte durée, alors on sourit avec elles, on souffle un peu. Néanmoins jour après jour, cette famille attend péniblement et fébrilement des nouvelles de leurs hommes, et elles tardent par moment à arriver.
On découvre aussi les tenants et les aboutissants de cette guerre. On suit l'évolution de cette révolution année après année, on vit les batailles comme si on y était. Certains passages sont poignants, réalistes et durs à la fois, car on ne nous épargne pas les détails. On entend presque le bruit des os qui craquent sous l'épée, on sent quasiment l'odeur du sang et de la peur. En fait les hommes de Bento ont beau vouer une haine incommensurable contre les impériaux, il leur est parfois difficile d'abattre sa lame sur l'ennemi, mais il n'ont pas le temps de réfléchir, et se reprennent très vite. Ils se battront ainsi jusqu'au bout, malgré l'épuisement, les blessures, et la malchance. La révolution Farroupilha épuisera tout le monde, même le si fort et charismatique Bento Conçalves. Car lui aussi passera par des moments de doutes et de fatigues intenses, pourtant il luttera pour l'honneur.

Ce livre est une petite merveille, qui nous raconte donc le combat des femmes qui sont dans l'attente d'une vie plus paisible, qui espèrent de tout cœur un accord pour la paix. Mais on retient aussi que la révolution a été dure, éprouvante et traumatisante pour tout le monde. C'est raconté d'une manière admirable, et le coté historique du livre est très présent. Cela peut paraître un peu long à lire si on n'aime pas cet aspect là,  mais personnellement je ne l'ai pas ressenti. Car c'est totalement passionnant de découvrir année après année tous les intervenants de cette révolution, ainsi que les dates et les événement les plus marquants. De plus la plupart des protagonistes de ce livre ont réellement existé, alors on est systématiquement ému par leurs histoires. C'est remarquablement bien écrit, extrêmement bien construit et très réaliste. De ce fait, on s'attache à tous les protagonistes et à leurs vécus, et c'est les larmes aux yeux que j'ai fini cette superbe histoire. J'étais triste pour certains personnages, heureuse pour d'autres. Il est donc vraiment difficile de les quitter, et ils resteront tous dans mon cœur.

Un livre fort, poignant, passionnant, magnifique ! Si vous aimez les romans historiques, le Brésil, les sagas familiales avec des femmes pleines de courage, alors cette histoire vous touchera forcément.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11888
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   Mer 14 Aoû - 7:13

Tu donnes trop envie Coraline ! Il a l'air merveilleux ce roman ! Et puis je ne connaît pas grand chose à la révolution brésilienne thinking 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   Mer 14 Aoû - 17:08

Oh oui il l'est merveilleux vraiment, moi non plus je connaissais franchement rien à cette révolution et punaise c'est super intéressant (dire que je detestais l'histoire quand j'étais gamine et que maintenant ça me passionne ...) j'ai appris plein de trucs. Mon mari me disait : Punaise ce devrait être moi en train de lire ce livre ...c'est mes origines quand même lol, du coup il va le lire aussi ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
WIERZCHOWSKI Leticia : La maison des sept femmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Wierzchowski, Leticia] La maison des sept femmes
» Idées pour photos de grossesse ?!
» 4 sept: Maison de rêve (8x8)
» Lulu Femme Nue de Davodeau
» Pâte à tartiner "maison"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Jean-Claude Lattès-
Sauter vers: