AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 QUINN kate - La maitresse de Rome

Aller en bas 
AuteurMessage
nataly

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: QUINN kate - La maitresse de Rome   Dim 17 Fév - 9:18





La maîtresse de Rome
Kate Quinn

Quatrième de couverture :
Jeux du cirque, complots, banquets, orgies... Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l'univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.
Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Théa ne tarde pas à être remarquée de l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Théa doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.

Lien Amazon


Avis de Karen :

Des mois que les copines parlaient de ce roman, que j’ai vu les coups de cœur se multiplier un peu partout, et je comprends désormais parfaitement pourquoi. Ce roman est une pépite, un énorme coup de cœur pour l’historienne que je suis, l’amoureuse de l’Histoire, de l’Antiquité et des grandes épopées.
A la fin du roman, on peut retrouver un avis enthousiaste de Diana Gabaldon : « Un livre rempli de grands personnages… Si captivant qu’on ne peut le lâcher avant d’avoir fini. Il se grave en lettres brûlantes dans l’imagination, si bien qu’on s’en souvent encore longtemps après l’avoir refermé ». On ne peut être que d’accord. Mais ce qui frappe surtout c’est la similitude entre leurs deux chefs d’œuvres. Comme dans le Chardon et le Tartan, ce n’est pas une simple romance – quoique sublime - que nous avons ici. Kate Quinn nous offre un vrai voyage dans le temps, une immersion totale et complètement réaliste dans la Rome impériale de la fin du Ier siècle. Un roman bouleversant, intelligent, parfaitement pensé et conté qui nous parlent de destins exceptionnels à une époque charnière de l’Empire. Splendeur et décadence, raffinerie et barbarie, une civilisation toute en contradiction qui nous est merveilleusement restituée ici. A lire absolument !

Rome, an 82. Après Vespasien et Titus, Domitien est le troisième empereur de la dynastie Flavienne à régner sur Rome, restaurant ainsi un climat de paix et de sécurité nécessaire après l’anarchie du règne de Néron et de la fameuse année des quatre empereurs. Pour gagner le soutien du peuple, les empereurs ont compris qu’il fallait répondre à leurs besoins élémentaires et leurs plus bas instincts. C’est ainsi que les édiles organisent méticuleusement le ravitaillement de Rome en blé et en autres denrées indispensables et que les Flaviens ont fait construire au cœur de Rome le plus grand amphithéâtre au monde, le Colisée. « Du pain et des jeux », les mots même que Juvénal a écrit à la même période.
Théa a 15 ans. Seule rescapée du massacre de Massada en Judée, elle a grandi auprès d’un marchand d’esclaves grec, avant d’être vendue comme esclave personnelle de Lepida Pollia, la fille de l’organisateur des jeux de l’empereur, Quintus Pollio. Elle doit veiller à tous les besoins personnelles de sa capricieuse maîtresse, ainsi qu’à ceux, différents, de son père. Une existence amère et pénible mais qu’elle accepte parce que dans l’ordre des choses. Ce que Théa craint par-dessus-tout c’est accompagner Lepida au Colisée participer aux jeux. Elle déteste la violence des combats, la mort gratuite d’hommes et d’animaux sous les yeux assoiffés de sang d’une foule surexcitée. Un jour pourtant, elle participe à un spectacle qui capte son attention. Un prisonnier gaulois destiné à mourir parvient à retourner son épée contre ses gardes et à en tuer plusieurs avant d’être blessé. Une action qui a soulevé l’enthousiasme de la foule et a conduit Gallus, directeur d’une école de gladiateurs à racheter le jeune homme pour en faire un combattant. Il devient ainsi Arius, un gladiateur imbattable adulé par les Romains. Il soulève dès lors l’intérêt de Lepida, attirée par des amants brutaux et énergiques, et qui charge Théa de nombreux messages de sa part pour le gladiateur. Entre eux c’est un véritable coup de foudre. Seule Théa parvient à rompre sa carapace et à lui rendre des parcelles d’humanité. Lepida découvre cependant leur liaison et ne supportant pas d’avoir été supplantée par une simple esclave, vend Théa à un lupanar de la côte, alors même qu’elle attend un bébé.
Des années passent, grâce à ses dons musicaux, Théa est parvenue à sortir de la prostitution la plus misérable et à se placer sous la protection d’un riche mélomane. Tout en peaufinant son art et en élevant Vercingétorix, le digne fils de son père, Théa se trouve de riches amants et finit par soulever l’intérêt de l’empereur, devenant ainsi la maîtresse de Rome…

L’histoire s’étale sur près de quinze ans et nous offre une vraie chronique d’une période charnière de l’histoire à travers le destin exceptionnel de plusieurs personnages.
Théa et Arius tout d’abord, des amants maudits qui mettront des années à se retrouver et qui devront affronter maints obstacles avant de pouvoir vivre en paix. Leur romance est juste sublime, toute en passion et en émotions intenses. On a mal pour cet homme qui n’a connu toute sa vie que la douleur et la mort et qui ne sait comment aimer. Pour cette femme si forte et si pragmatique malgré toutes les horreurs qu’elle a vécues et qui ne pense pas avoir droit au bonheur. Les moments où ils peuvent être réunis sont si beaux qu’ils nous étreignent le cœur et l’âme.
Lepida est aussi un personnage central de l’histoire. On la hait de toutes nos forces, d’une haine farouche qui ne cesse de croître au fil des pages. C’est une véritable garce, une femme sans cœur, cruelle et sadique, le parfait pendant féminin de l’empereur Domitien. Elle se sait d’une incroyable beauté et en joue pour séduire tous les hommes qui peuvent lui apporter quelque chose et profiter de tous les plaisirs de la vie. Sur ordre de l’empereur, elle a dû épouser le sénateur Marcus Vibius Augustus Norbanus, un lettré infirme bien plus âgé qu’elle. Un homme sage et intègre qu’on finit par adorer et à qui on souhaite enfin de trouver le bonheur. Ils ont une fille, Sabine, qui souffre d’épilepsie et qui est complètement négligée par sa mère.
Paulinus est le fils d’un premier mariage de Marcus. Légèrement plus âgé que Lepida, il finit par tomber dans les filets de sa belle-mère qui ne voulait que nuire à son mari. Il hait la jeune femme de toutes ses forces mais ne peut s’empêcher dans le même temps de la désirer et se dégoûte pour cela. Pour lui échapper, il décide de partir en campagne aux côtés de l’empereur. Grâce à son action héroïque, les Barbares sont contenus pour un temps et Paulinus devient préfet du prétoire, dirigeant ainsi la garde prétorienne, la garde rapprochée de l’empereur. Revenu à Rome, toujours tourmenté, il vient à trouver le salut dans le temple de Vesta, auprès d’une humble vestale, Justine. J’ai adoré leurs échanges, la sérénité des moments passés ensemble, leur amitié, leur amour.
Et il y a Domitien, Maître et Dieu, bon stratège, efficace dans les affaires de gouvernement, mais qui se révèle être un être cruel et tordu, un tyran dans sa maisonnée.
Derrière tous ces histoires, on voit l’Histoire en marche, et notamment la construction de la destinée de Trajan, futur empereur, qui s’est distingué contre les Daces et donc le règne coïncidera avec la Pax Romana, l’apogée de l’Empire Romain. Sans doute un personnage central du prochain tome, L’impératrice des sept collines (Rome), qui aura pour héros Vix (fils de Théa et Arius) et Sabine (fille de Lépida et Marcus). Un tome que je vais m’empresser de dévorer…

Un roman brillant et passionnant qui remplit toutes ses promesses et plus encore…



Revenir en haut Aller en bas
http://natalyetseslivres.blogspot.fr/
nataly

avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Dim 17 Fév - 9:19

Citation :
: Quel plaisir que de se replonger dans cette période romaine à la fois si belle, intéressante, mais aussi si cruelle et dangereuse.
Avec ce premier roman de Kate Quinn, nous nous retrouvons dans cette époque admirable entre l’an 81 et l’an 96, au côté de personnages très présents et forts en caractère.

Rome sous le règne de l’empereur Domitien, Théa l’esclave de Lepida, jeune aristocrate plutôt capricieuse, tombe sous le charme d’Arius le Barbare ( gladiateur). Dès lors, elle mène Lepida à une extrême jalousie ce qui va la faire se retrouver vendue comme catin. Heureusement, grâce à son talent, elle sera prise sous l’aile d’un mécène comme chanteuse, jusqu’à Domitien qui s’éprendra d’elle pour son malheur. Elle sera obligé de ne plus penser à Arius en espérant que de son côté, il survive aux combats. Mais Lépida ne va pas si facilement accepter la nouvelle position de Théa qui est devenu « la maitresse de Rome » puisque favorite de l’empereur.

Kate Quinn utilise une magnifique verve avec son roman. Elle possède une écriture fluide, entrainante, rythmée. Elle a su avec beaucoup de brio mêlé des faits historiques (la vie des douze césars, le monde des vestales, les juifs rebelles de Masada, les combats de gladiateurs…) avec de l’amour, de la trahison, des espoirs, de l’action. C’est une sorte de saga historique avec les complots fomentés, les amours passionnés, le pouvoir désiré, les combats dans les arènes, les débauches des nobles…. Tout cela forme une histoire plus que palpitante, qu’il nous est impossible de lâcher et nous entraine avec elle.
Les chapitres se succèdent avec beaucoup d’entrain sans temps morts. Ils sont emmenés par les deux principales héroïnes Théa et Lépida sous l’utilisation du « Je » comme si elles s’adressaient à nous à travers les pages. Et elles nous offrent donc chacune leur point de vue selon les épisodes de leur vie.

Théa connait une grande évolution dans sa vie très mouvementée. En effet d’esclave elle deviendra prostituée, chanteuse, puis favorite de l’empereur et donc très influente dans Rome. Elle est toujours pleine d’espoir malgré les difficultés parfois très grande sui se mettent sur sa route. C’est une femme passionnée, amoureuse, courageuse, instruite.
Lépida qui est à la base très détestable démontre un caractère très trempé dans cette Rome ou la condition féminine est plus que dangereuse. Elle est envieuse, vicieuse, débauchée, cruelle telle une vipère. Elle ne cherche aucunement l’amour ni aucun sentiments mais seulement une forte position d’influence dans cette Rome antique. Elle est vraiment un personnage fort intéressant dans toute cette saga puisqu’elle intervient dans nombre d’évènements.
Arius le Barbare est un gladiateur non par choix mais par obligation de par sa position d’esclave. Il est fort, amoureux, et rustre aussi.
Domitien quant à lui est vraiment un empereur cruel : il peut décider de tuer n’importe qui n’importe quand pour son bon plaisir. Ses mœurs sont plus que douteuses et détestables. Mais à travers ce côté cruel, il mena Rome sur le bon chemin comme on nous le dit dans le roman.

En clair, c’est un sacré coup de cœur pour moi. J’ai adoré replonger dans ce roman historique et passionnel (attention il ne s’agit pas d’histoire à l’eau de rose et heureusement !). J’ai hâte de pouvoir lire la suite. Décidemment cette période romaine est un pur délice.

Revenir en haut Aller en bas
http://natalyetseslivres.blogspot.fr/
Milka2B

avatar

Messages : 1081
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 39
Localisation : Sur une Ile

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Dim 17 Fév - 19:01

Il est de coté ds mes futurs achats, j'attendais un peu avant de le prendre, mais apres avoir lu ta critique je ne pense plus hesiter
Revenir en haut Aller en bas
Shushu

avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 25/03/2013
Age : 36
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 17 Avr - 15:09

Ce livre est en un mot = WAOUH !!!

Il est superbe. Je n'ai pas pu le lâcher tant j'étais transportée à l'époque de l'antiquité, où les gladiateurs et leur combat à mort faisait la joie des citadins et de la bourgeoisie.

Entre amour, manigance, vengeance.... c'est une merveille qui nous colle à la peau. J'ai été émerveillé par l'histoire de cette esclave et de ce gladiateur qui lutte pour leur survie, qui subissent d'horrible coup du sors, mais qui malgré tout vont trouver du réconfort auprès de l'un et l'autre. Une magnifique histoire d'amour qui va être mis à rude épreuve et dans les années ne les ont pas épargné.
Hé oui, Arius a été mon Russel Crow dans ce bouquin !! Mais si l'hsitoire des personnages n'est pas là même, je l'imaginais très bien ;) et Théa est subblime, imble et très noble avec tout ces coups bas que la vie lui réserve.

Les faits historiques sont très très bien travaillés, on se rend compte que l'auteur n'est pas une novice, qu'il y a derrière une vraie passion, des recherches poussées et une réalité très troublante qui fait froid dans le dos.
Les personnages sont juste à point. Lépida en garce de tout les temps, un empereur à la hauteur de son statut, un général qui va faire grand bruit.

Je le conseille plus que vivement, c'est un véritable coup de coeur coeur coeur coeur coeur coeur

à dire qu'il a un préquel et un tome 2 avec la fille de Lépida, Sabina et Vixx le fils de Théa et Arius. ( bien que j'ai été déçue car je m'étais imaginée une suite complètement différente de celle du livre sad )
Revenir en haut Aller en bas
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 17 Avr - 16:58

J'aime beaucoup cette période de l'histoire et je n'ai lu qu'un livre ou deux de cette époque.
Il faudra que je pallie à cela et ce livre a l'air superbe pour ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 1 Aoû - 19:15

Ca y est il a rejoint ma PAL !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 34
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 1 Aoû - 20:06

Il me tente bien aussi, j'attendrais ton avis Noisette, on a généralement le même genre de goût pour les romances.
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 1 Aoû - 21:35

Pas de souci, je le lis ce mois-ci normalement. sourie 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Candyshy

avatar

Messages : 479
Date d'inscription : 12/09/2011
Age : 40
Localisation : derrière mon livre

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Ven 2 Aoû - 8:16

Je le lis ce mois-ci également et j'ai hâteeeee :)
bonne lecture Noisette

_________________
Mon blog de lectures : Au Boudoir de Candyshy

Jensen & Jared <3
Revenir en haut Aller en bas
http://auboudoirdecandyshy.over-blog.com/
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 8 Aoû - 11:58

Mon avis :

Après avoir vu ce livre sur bon nombre de blogs, je me suis dis qu'il fallait que je le lise aussi. Et bien, j'ai bien fait car ce livre est un coup de coeur du début à la fin !

Dans ce premier tome de la saga Rome, nous suivons Thea une jeune esclave. Celle-ci a pour maîtresse Lepida Pollia. (une sale petite peste si vous voulez mon avis) Elle va donc pour la première fois avec sa Maîtresse voir les célébres jeux de Rome, où s'affrontent bon nombre de gladiateurs et d'animaux, dans un combat des plus sanglants et des plus horrifiants. Là, elle va croiser le célèbre Barbare " Arius", un gladiateur qui va gagner les faveurs de la foule à force de victoires contre ses adversaires, sans aucune once de pitié. Ils vont découvrir l'amour ensemble et aussi les pires souffrances, car de nombreuses personnes vont se dresser entre eux...

Les personnages de ce roman sont vraiment haut en couleurs et on ne peut que les apprécier à leur juste valeur. Thea et Arius sont vraiment touchants. Leurs sentiments sont vraiment bien décrits par l'auteur, on se sent vraiment happé par leur histoire.
Certains personnages sont vraiment détestables dès le début de l'histoire, et on ne peut que les mépriser au vu de leurs actions. Je parle notamment de Lepida, qui se révèle être une femme horrible, se prenant pour la plus belle de toutes, et surtout ayant un attrait certains pour manigancer toutes sortes d'intrigues portant préjudice à Thea et à sa propre famille, qu'elle déteste.
L'empereur aussi a un côté très malfaisant et on peut que lui vouloir les pires horreurs après ce qu'il fait subir à ceux qui se dressent face à lui.

Je suis incapable de vraiment vous expliquer ce que la lecture de ce livre m'a fait ressentir, tellement mes émotions étaient fortes.
La plume de l'auteur est fantastique, très légère et l'on voit qu'elle connait son sujet sur le bout des ongles. J'ai bien aimé la découpe des chapitres ( ou parties ) qui s'étalent durant une quinzaine d'années, ainsi que la voix donnée à différents personnages, afin que l'on puisse comprendre ce qu'il pense et les intrigues sous-jacentes de l'histoire.

Dans ce roman, pas de pitié envers qui que ce soit. Ce roman a un côté très réel, car on voit Rome d'une nouvelle manière : les intrigues de la cour, les mensonges, les trahisons, les mises à morts, l'horreur sanglante des jeux de Gladiateur, les viols, les incestes aussi, les orgies ... Bref, une Rome où l'on n'aurait pas aimé vivre. Où celui qui n'est pas assez fort pour survivre dans ce monde de barbare, risque de perdre la vie à tout moment où se faire soumettre par plus fort que lui...
J'ai eu de nombreuses surprises aussi pendant la lecture, car certaines révélations m'ont stupéfaits. L'intrigue est vraiment prenante. Le récit vole de rebondissements en rebondissements. Pas un seul instant, on ne s'ennuie, bien au contraire. L'action, les révélations sont présentes en nombres et font de ce roman une véritable épopée. Encore, un peu on s'y croirait vraiment.

Je ne suis pas fan habituellement de romans historiques, mais là je dois dire que ce livre m'a ébloui de pleins de manières différentes. Bref, un roman magnifique, d'une beauté à couper le souffle. Des paysages et des personnages envoûtants. Et lorsque l'on tourne la dernière page, on ne peut qu'en redemander encore et encore ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Stella's books

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 41
Localisation : Bethune

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 8 Aoû - 13:25

j'ai hésité à me le prendre, mais je crois qu'il va atterrir dans ma wish
Revenir en haut Aller en bas
http://leslivres2stella.blogspot.com
Walkyrie

avatar

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 34
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 8 Aoû - 19:29

ok Noisette, il rejoindra ma PAL un de ces jours !sourie 
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 8 Aoû - 20:34

J'espère bien wink 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rome

avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 27/12/2012

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Lun 12 Aoû - 20:54

Dan sma PAL celui-là, mais il se rapproche de plus en plus du haut de la pile, donc, je ne vais pas tarder à le lire, je vous dirais ce que j'en pense.
Revenir en haut Aller en bas
Puls

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 37
Localisation : Languedoc-Roussillon

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 14 Aoû - 13:13

Ma première romance historique et wahou la barre est très haute !

Nous suivons l'histoire de théa 14 ans, esclave juive, acheté pour servir dame lepida pollia du même âge, dans une rome ou le règne de l'empereur domitien viens de démarer....

Et comme tout bon empereur qui se respecte, les jeux font parti des rituels de l'époque ou animaux, gladiateurs, esclaves, ont un rôle sanglant à jouer.

Mais voila, tous les romains idolâtre leurs gladiateurs, et arius, esclave devenu l'un d'eux, ne manque pas de s'attirer les faveurs de tout rome....

Tout au long du roman, nous voyagons dans ce rome antique, ou les trahisons vont de pairs avec les complots, les amours impossibles, et la politique de l'époque se résume à l'empereur, le maître et dieu qui fait justice dans son royaume...

un roman incontournable, et j'espère qu'une suite sera prévue bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
noisette2011

avatar

Messages : 2652
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30
Localisation : Dans la tanière des SnowDancer ...

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 14 Aoû - 14:17

Oui la suites est l'impératrice des 7 collines et elle est déjà parue chez Presses de la cité, il me semble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Puls

avatar

Messages : 234
Date d'inscription : 20/03/2013
Age : 37
Localisation : Languedoc-Roussillon

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 14 Aoû - 15:02

Merci, je le commence dès ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Mara

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Mer 14 Aoû - 20:29

J’ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman. coeurheart 
Il avait tout pour me plaire: une histoire d’amour contrariée qui prend place dans une grande fresque historique au temps de la Rome antique.

L’auteur ne nous laisse pas de temps morts. Elle n’épargne pas ses personnages et certains ne verront pas la fin du roman, à mon grand désespoir. De multiples rebondissements ponctuent l'histoire.

Les personnages sont l'un des gros points forts de ce roman à mon avis.

Malgré son épaisseur, ce roman se lit d’une traite et je n’ai pas vu le temps passer.
Revenir en haut Aller en bas
http://mondedemara.canalblog.com/
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11943
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Lun 18 Aoû - 12:18

Chronique rajoutée en 1er post. Un ENORME ENORME coup de coeur pour moi ! ce roman est juste sublime !!!  coeur coeurheart coeur 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
DarkAthena

avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 14/03/2014
Age : 38
Localisation : Dans une galaxie loitaine, très lointaine....

MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   Jeu 14 Mai - 13:41

Un gros coup de cœur pour ce roman que j'ai dévoré ce weekend, justement à l'occasion d'un séjour à Rome !! coeur coeur Je l'ai même commencé après la visite du Colisée et du forum romain lol! , donc en plein dedans!!!

Une pure merveille, dans tous les sens du terme!

Je ne vois pas quoi rajouter de plus à ce qui a été dit, mais c'est juste sublime love2
Revenir en haut Aller en bas
http://antrededarkathena59.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QUINN kate - La maitresse de Rome   

Revenir en haut Aller en bas
 
QUINN kate - La maitresse de Rome
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA MAÎTRESSE DE ROME de Kate Quinn
» [Quinn, Kate] La maîtresse de Rome
» [Quinn, Kate] L'impératrice des sept collines
» [Kate Quinn] Rome Tome 3 : L'impératrice des sept collines
» Italie - Rome - Eté 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Historique :: Romans Historiques-
Sauter vers: