AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MIÉVILLE China - Lombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MissJZB



Messages : 748
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 29
Localisation : Chez Barrons, Bouquins & Bibelots...

MessageSujet: MIÉVILLE China - Lombres   Jeu 8 Nov - 14:05



Lombres
China Miéville

Quatrième de couverture :
Zanna et Deeba sont londoniennes. Elles mènent une vie tranquille, sont très studieuses et ne se quittent jamais. Mais un jour un renard et un graffiti vont changer le cours de leur existence... Par une entrée dérobée, Zanna et Deeba pénètrent dans la ville délirante de Lombres. Ici sont échoués les choses perdues ou cassées de Londres et même quelques-uns de ses habitants, comme Brokkenbroll, le patron des parapluies cassés, ou Hemi, le garçon a moitié fantôme. Lombres, c'est Londres de l'autre côté du miroir, une ville merveilleuse aux charmes étranges qu'un sombre nuage nommé Smog rêve de détruire.

Acheter sur amazon
Revenir en haut Aller en bas
MissJZB



Messages : 748
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 29
Localisation : Chez Barrons, Bouquins & Bibelots...

MessageSujet: Re: MIÉVILLE China - Lombres   Dim 18 Nov - 19:36

Mon avis pour Place To Be :

Voici un livre jeunesse qui propose un univers loufoque à souhait, et qui fait bien travailler l’imagination. En tout cas, celle de China Miéville est débordante pour lui avoir permis d’inventer ce Londres parallèle, peuplé par des habitants aux physiques atypiques, vivant dans une ville à l’urbanisme « recyclé ». Les jeux de mots sont sympathiques, quoique peut-être trop nombreux… Il y a clairement un message de protection de l’environnement, avec cette lutte contre un ennemi qui se nourrit de la pollution sous toutes ses formes, ce qui est plutôt positif, même si à mon sens, il aurait gagné à être plus sous-jacent. À côté de cela, le récit est bourré d’action, et les chapitres courts donnent un bon rythme à l’ensemble jusqu’au combat final.

Compte tenu de tous ces éléments, Lombres est sans conteste un bon livre, mais malheureusement, me concernant, il a dépassé les limites de l’originalité, me perdant un peu en chemin dans ce monde trop rocambolesque à mon goût. Et autre élément assez négatif — sans doute le point noir qui m’a fait vraiment tiquer — c’est le fait que les deux jeunes filles, censées être les personnages principaux, me sont apparues insipides face aux protagonistes qui les entourent. Et heureusement qu’ils étaient là, car sans eux, il y aurait une absence d’émotion dans ce texte, du moins durant la première moitié du livre. En effet, Zanna et Deeba sont plutôt banales, sans compter que leur façon de parler à la « d’jeuns » est assez agaçante. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où l’absence de négation m’a fait grincer des dents… Heureusement, en cours de route, Deeba devient plus intéressante. Mais il n’en demeure pas moins que j’ai eu plus d’affection pour Hemi, le demi fantôme, mal dans sa peau à moitié éthérique, et Caillet, la brique de lait qui fait office de chien (j’adore!).

Revenons sur l’histoire et l’univers à proprement parler. On est bien dans le classique roman jeunesse avec les ados plus intelligents que les adultes, qui voient des choses qui leur échappent et doivent donc déjouer l’ultime complot pour sauver les deux mondes. Chose plutôt positive, on ne s’attend pas à certaines trahisons. Le fait que le méchant ne soit pas incarné est bien trouvé, d’autant plus que sa méthode de recrutement est plutôt vicieuse. J’ai vraiment adoré le fait que Londres et Lombres soient étroitement liées, les techniques de passage entre les deux villes et les conséquences de la venue d’un londonien à Lombres. Sinon, je n’ai pas vraiment été convaincue par cette histoire de prophétie, qui est finalement aussi fouillie que l’auteur a voulu nous le faire comprendre, avec ce grimoire qui en perd son latin. Il y a quelques longueurs, pas inintéressantes pour les amateurs de l’univers dépeint, mais on aurait pu arriver au dénouement un peu plus vite.

Au final, un livre copieux de par son univers — peut-être un peu trop — qui manque de profondeur dans la première moitié, mais qui a le mérite de se lire facilement et de faire travailler l’imagination dans une ambiance très dépaysante. En prime, on a droit à des illustrations bienvenues par-ci par-là.
Revenir en haut Aller en bas
 
MIÉVILLE China - Lombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOMBRES de China Miéville
» [China Miéville] Merfer
» China Miéville - Les scarifiés
» Kinshasa est AVANT DERNIERE ville la moins sûre
» Un justicier dans la ville, le remake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Pocket jeunesse :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: