AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GREEN John - Le Théorème des Katherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: GREEN John - Le Théorème des Katherine   Dim 2 Sep - 23:00



Le Théorème des Katherine

John GREEN
Nathan

Quatrième de couverture :

    Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux.
    Dix-neuf fois la fille s'appelait Katherine.
    Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy,
    et surtout pas Catherine, mais
    KATHERINE.

    Et dix-neuf fois, il s'est fait larguer.
[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: GREEN John - Le Théorème des Katherine   Dim 2 Sep - 23:01

Citation :
Mon Avis :

Ce roman avait parfois reçu un accueil mitigé et je suis ravie d’avoir ainsi pu me faire ma propre opinion, surtout que cette histoire s’est révélée très agréable et divertissante.

L’histoire en elle-même est assez convenue : un jeune homme entrant dans l’âge adulte et victime d’un énième chagrin d’amour, qui se lamente sur son triste sort jusqu’à ce que son meilleur ami prenne les choses en main et le secoue en l’emmenant faire une virée en voiture qui les amènera à rencontrer les habitants d’un petit village perdu au fin fond du Tennessee.

Colin, le héros surdoué, est d’ailleurs clairement agaçant au départ. On a l’impression que le ciel est en train de lui tomber sur la tête et même s’il est vrai que sa situation peut paraître un peu cruelle (largué 19 fois par 19 filles s’appelant Katherine), j’ai trouvé qu’il en faisait trop, qu’il ne pensait qu’à lui, qu’il voulait apparemment que le monde ne tourne qu’autour de lui dans sa recherche éternelle de passer du stade de « surdoué » à celui de « génie », négligeant par là-même son entourage. Je le trouvais insupportable avec son « bout manquant » et l’humour un peu gras/scato d’Hassan dans les premières pages m’a assez inquiétée.

Heureusement, les choses se sont très vite améliorées de mon point de vue et l’intrigue s’est pleinement développée à l’arrivée de notre duo infernal dans la petite ville de Gutshot. L’ambiance et les personnages y sont tellement pittoresques que je me suis vite retrouvée happée dans la chaleur estivale de leurs péripéties, appréciant particulièrement Lindsey – pleine d’humour et d’apparente assurance. L’action n’est pas forcément au rendez-vous, à part dans l’épisode de la chasse au cochon que j’ai vraiment trouvé hilarant, et pourtant les pages défilent à travers les réflexions et les flashbacks de Colin. Le côté « geek surdoué » est très bien rendu et d’autant plus réaliste par les relations qu’il peut entretenir avec Hassan. Ils vont mûrir aux côtés de Lindsey et de sa mère Hollis, et vont apprendre que leur vision des choses jusqu’à aujourd’hui n’était pas forcément adaptée à la réalité. Colin va comprendre que la quête qu’il s’était fixée n’était pas forcément la bonne, celle qui lui apporterait le plus pour combler son « bout manquant ».

Comme le titre le suggère, il y a également un côté « mathématiques » dans ce roman. J’ai toujours eu horreur de cette matière mais cela n’a pas gêné ma compréhension de l’histoire, le principal étant de saisir la signification globale des courbes tracées par Colin (pas très nombreuses d’ailleurs). Les détails du théorème en lui-même ne sont que facultatifs et pour les plus férus des lecteurs, un appendice propose même le mode de raisonnement de Colin et la logique qu’il a suivie pour tenter d’établir cette fameuse formule capable de prédire le potentiel largueur/largué dans toute relation amoureuse.

La fin en soi n’est guère surprenante elle non plus. Je l’avais devinée dans le 1er tiers de ma lecture, et pourtant j’ai ri, souri et grimacé avec eux. L’humour ponctue le texte (Ah ces notes de bas de page !!!) et la fin apporte une jolie réflexion sur la vie en société et la place d’un homme dans l’Histoire.
Une jolie découverte que je ne peux que conseiller. Un récit comportant certes quelques petites failles… à l’image de son héros… ce qui en fait une aventure d’autant plus humaine que nul n’est parfait en ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11810
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: GREEN John - Le Théorème des Katherine   Lun 31 Déc - 10:41

J'ai tellement adoré Qui es-tu Alaska ? Que je vais me procurer celui-ci au plus vite ! Obligé !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
GREEN John - Le Théorème des Katherine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Green, John - Le Théorème des Katherine
» Green John Lassetire
» [Green, John] Nos étoiles contraires
» Green, John - Nos étoiles contraires
» QUI ES TU ALASKA ? de John Green

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Nathan-
Sauter vers: