AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12011
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Mer 13 Juin - 17:01



Pure
Julianna Baggott

Sortie le 3 octobre 2012
J'ai Lu
Quatrième de couverture:
Nous savons que vous êtes là,
nos frères et soeurs.

Un jour, nous sortirons du Dôme pour
vous rejoindre dans la paix.

Pour l'heure, nous vous observons de loin,
avec bienveillance.
Pressia Belze a vécu à l'extérieur du Dôme depuis les Détonations. Luttant pour sa survie, elle rêve d'une vie à l'intérieur, dans la sécurité du Dôme avec les Purs.
Partridge, lui-même un Pur, sait que la vie à l'intérieur du Dôme, sous le strict contrôle du régime des dirigeants, n'est pas aussi parfait que les autres pensent.
Liés par une histoire dont personne ne se souvient très bien, Pressia et Partridge sont destinés à forger un nouveau monde.
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12011
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 12:06

Aujourd’hui, pas besoin d’être fin observateur pour se rendre compte que le genre à la mode dans la section Young Adult est la dystopie. Depuis le succès mondial de Hunger Games, toutes les maisons d’édition nous matraquent de dystopies et de romans post-apocalyptiques de qualité inégale. Aucune plainte de ma part, juste un constat car c’est un genre qui me plaît et dont pour l’instant je ne me lasse pas.
Pourtant Pure a incontestablement réussi à se détacher du lot. C’est un énorme coup de cœur, une claque monumentale. Ce roman est un vrai trésor qui nous prend aux tripes dès les premières pages. C’est sombre, violent, dérangeant mais en même temps tellement humain qu’on ne peut rester indifférent. Pure est sans doute, après Hunger Games, ce qu’on peut trouver de mieux aujourd’hui en Science-Fiction.
Dans un futur proche, à l’issue d’une guerre nucléaire, le monde a été complètement détruit par les Détonations. Quelques personnes, triées sur le volet parmi l’élite de la nation, ont pu prévoir la catastrophe et trouver refuge à l’intérieur d’un Dôme. Les autres n’ont pas eu cette chance et les rares survivants ont dû apprendre à s’acclimater à un univers post-apocalyptique d’une rare violence. Les Détonations ont en effet libéré des radiations d’une très forte intensité modifiant à tout jamais le paysage et les êtres qui le composent. Au moment des explosions, tous les survivants ont fusionné avec ce qu’ils touchaient : objet, animal, minéral, être humain… donnant naissance à des créatures plus ou moins monstrueuses. Tous ont vu leur peau brûler, se couturer de cicatrices, être parsemée de verre, de métal, de plastique. Certains ont même des membres d’animaux. Des mères ont vu leurs enfants s’incruster dans leur chair à tout jamais, les poussières ont fusionné avec la roche et dévorent désormais toutes les créatures qui les approchent de trop près…
Le monde du dehors est gouverné par les dirigeants de l’ORS – l’Opération Révolution Sacrée – qui ont instauré une dictature et un régime de terreur visant à garantir la survie des plus forts. Leur but officiel : renverser le Dôme et ses planqués. À 16 ans, tous les adolescents doivent se présenter au quartier général de l’ORS et on ne sait alors ce qu’il advient vraiment d’eux. Pressia est justement sur le point d’avoir 16 ans et craint plus que tout de devoir laisser son grand-père seul. Les Détonations ont eu lieu alors qu’elle n’était âgée que de 7 ans. Ses parents ont été tués sur le coup et elle s’est réveillée avec des cicatrices sur le visage et sa main droite enserrée dans une tête de poupée. En cherchant à fuir une dangereuse créature, elle fait la connaissance de Bradwell, appelé le « garçon aux oiseaux » car il a fusionné avec des oiseaux qui parsèment désormais son dos et agitent leurs ailes au gré de ses émotions. Bradwell fait partie des résistants qui sont persuadés que tout cela n’est que le fruit d’un vaste complot impliquant les habitants du Dôme.
En parallèle, dans le Dôme, nous suivons le quotidien de Partridge, un Pur (sont appelés ainsi ceux dont le corps est resté intact) de presque 18 ans. À l’intérieur du Dôme, c’est loin d’être la vie idéale telle que se l’imaginent les habitants de l’extérieur. Ils sont aussi soumis à un régime militaire strict, se nourrissent de pilules et doivent subir des séances de codage. Leur but : être prêts à prendre en charge la reconstruction lorsque la Terre sera à nouveau saine. Partridge est le fils d’un haut dignitaire du Dôme dont la mère est morte au cours des Détonations et le frère aîné s’est suicidé quand il a intégré les Forces Spéciales à la fin de son codage. Du moins c’est ce qu’on lui a toujours répété. Mais il découvre que son codage ne fonctionne pas, que son père veut lui faire subir des expériences et surtout que sa mère pourrait être encore en vie. Il décide alors de s’enfuir du Dôme pour la retrouver, laissant derrière lui la jeune fille qu’il aime, Lyda.
Pressia, Bradwell et Partridge se retrouvent et entreprennent alors d’aider ce dernier dans ses recherches, espérant en même temps trouver des réponses à leurs propres questions…

Julianna Baggott a fait un travail extraordinaire et a réussi à faire naître sous nos yeux et avec un réalisme effrayant ce monde post-apocalyptique fruit d’une catastrophe nucléaire. C’est extrêmement visuel et on comprend sans peine pourquoi la Fox s’est empressée d’acheter les droits cinématographiques de la trilogie. Du coup, dès les premières phrases, on est complètement happé par l’intrigue. Ici, étrangement, nul besoin de temps d’adaptation alors que nous sommes face à un monde extrêmement complexe dont on ne prend pas d’emblée toute la mesure. C’est dû sans doute à ce qui fait la grande force de Julianna Baggott : son écriture simple mais en même temps dynamique. Tout le récit est une succession de phrases courtes, très descriptives, mais bizarrement le rendu est parfait et du plus bel effet. Tout est présenté de façon si simple, comme allant de soi, qu’on comprend tout de suite et qu’on s’immerge encore davantage dans l’histoire. C’est rythmé et les aventures s’enchaînent à une cadence soutenue ne nous laissant pas le temps de nous ennuyer malgré la longueur du roman.
Le récit alterne les points de vue avec des chapitres centrés tour à tour sur Pressia puis sur Partridge, et parfois sur des personnages secondaires comme Lyda ou El Capitan (membre de l’ORS). C’est cependant écrit à la troisième personne, ce qui nous permet d’appréhender en parallèle les sentiments des autres personnages.
Tous les protagonistes sont particulièrement bien soignés et attachants. Tous ont leur importance et ça se ressent. J’ai particulièrement apprécié le fait que tous les personnages soient ambigus. Aucun n’est parfait. Pressia par exemple est courageuse, altruiste et généreuse, mais en même temps lorsque son quotidien s’améliore, elle éprouve une satisfaction quelque peu honteuse à porter l’uniforme de l’ORS et à faire partie de « l’élite ». Elle a aussi parfois tendance à se voiler la face, à préférer se conforter dans ses fantasmes joyeux plutôt que de croire une réalité moins réjouissante. Il en est de même pour Bradwell et Partridge qui peuvent faire preuve parfois de mauvais caractère avant de retrouver espoir et de faire preuve de courage.
Ce roman est catalogué Young Adult parce que les héros sont des adolescents. Mais c’est vraiment la seule chose qui peut faire penser à du YA. C’est un monde violent qui se prend corps sous nos yeux et parfois très dérangeant quand on aborde certaines descriptions, notamment celles des mères. Les thèmes abordés sont aussi profonds et ressortent par certains côtés des grandes préoccupations sociales et politiques de notre temps. Ne vous laissez donc pas prendre par la classification car ce roman s’adresse à tout le monde de 15 à 99 ans.
Pure est un bijou littéraire et il vous est impossible de passer à côté !

Et si vous voulez en apprendre plus sur Julianna Baggott et son univers, vous pouvez consulter le compte-rendu des rencontres avec l'auteur lors de sa venue à Paris !

_________________


Dernière édition par Karen le Dim 17 Juin - 12:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
AnZeLe42100

AnZeLe42100

Messages : 2255
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 33
Localisation : saint etienne

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 12:20

Faut attendre octobre aussi !! il me plait bien ce livre !!! plus que HG !
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12011
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 12:26

ça vaut le coup d'attendre! vraiment!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AnZeLe42100

AnZeLe42100

Messages : 2255
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 33
Localisation : saint etienne

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 12:33

Bah ouai :D je pense que celui va etre en précommande bientot :D
Revenir en haut Aller en bas
filoute
Modérateurs
Modérateurs
filoute

Messages : 3469
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 44

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 21:32

ça a l'air sublime ce livre!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12011
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 17 Juin - 21:58

Il l'est !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Admin
Admin
Delphine

Messages : 2193
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Ven 9 Nov - 16:57

Je rejoins Karen! (très belle chro au passage)

Je suis entré dans un univers très éloigné de ce que j'avais pu découvrir déjà. Quand je l'ai ouvert, je ne m'attendais qu'à une chose : un roman qui me marquerait. Et il l'a fait, indéniablement. C'est un ovni dans la littérature.

J'ai été tout de suite immergée dans ce territoire Américain futuriste. Que ce soit le Dôme ou le monde en dehors, tout est extrêmement bien décrit. On voit les images défilées devant nos yeux avec une exquise précision. Et on se dit : comment as-t-elle pu créer un monde si beau et si horrible en même temps, si déchiré ? Que ce soit les Poussières ou les Groupies, les femmes avec les enfants soudés à elles... on ne peut pas y rester insensible.

Pressia, Bradwell, Partridge et Lyda sont criants de vérité. Leurs pensées ont beaux être celles, parfois, d'adolescents... ils prennent des décisions d'adultes et se comportent comme tels. Avec l'institution politique sous laquelle ils vivent, comment s'en sortir sinon ? Ils sont tous admirables.
J'ai adoré Bradwell, surtout en apprenant à le connaitre au fil de l'histoire.
El Capitan est super aussi, une personnage à double facette.

Puis, quand Julianna Bagott lâche une révélation, c'est une bien bien grosse! A chaque fois, elle m'a surprise et pour un bon moment, le temps de digérer l'information.
La tension va crescendo, le mystère du Dôme, le passé de Pressia et Partridge, elle orchestre ça parfaitement bien. J'ai appris qu'elle avait pas mal de romans primés à son actif, sous d'autres noms. Je suis très curieuse de les découvrir!

Voilà. Ce livre est une petite merveille de par son originalité et la plume entraînante de Julianna Bagott.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
petit-lips

petit-lips

Messages : 135
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Dim 9 Déc - 15:06

Citation :
Pressia, vit avec son grand-père dans un monde ravagé. Depuis dix ans, la majeure partie de l'humanité survit dans un univers terrifiant, où tout a été balayé par une attaque nucléaire mondiale : les Détonations. Une petite partie des hommes vit dans un Dôme, à l'abri des menaces extérieures. C'est là que réside Partridge, où il mène une existence presque normale.
Malheureusement, Pressia a bientôt seize ans, âge auquel l'ORS vient chercher les adolescents pour les entraîner au combat, ou les achever. Décidée à ne pas se faire attraper par cette milice, elle prend la fuite. Au même moment, Partridge sort du Dôme en quête de vérité...

L'histoire se met doucement en place, permettant ainsi à l'auteure de nous présenter son univers complètement fou, ainsi que ses personnages principaux. Nous faisons connaissance avec Partridge et Pressia à travers une narration alternée, cela renforce l'envie de découvrir davantage à chaque fin de chapitre.
La relation entre les deux personnages principaux ne prend pas du tout la tournure à laquelle je m'attendais, et c'est plutôt une bonne chose. Nous ne sommes pas dans un cadre d'histoire d'amour, ça change de la plupart des dystopies.
Partridge est un jeune homme de dix-sept ans, un Pur, qui vit dans le Dôme, et dans le mensonge. Il va se rendre compte que quelque chose cloche en lui et décide de sortir pour retrouver une personne qui lui est chère. Il sera confronté à l'horreur des Détonations, à ce monde à moitié mort. C'est un personnage attachant et plein de courage.
Au départ, j'ai eu un peu de mal avec Pressia. Cependant, au fil des pages, elle grandit et se révèle être un personnage vraiment très intéressant à suivre.
J'ai beaucoup apprécié Bradwell. Il est d'un grand soutien pour Pressia et Partridge. Par contre, j'ai trouvé assez invraisemblable qu'il ait, à chaque fois ou presque, toutes les réponses aux questions que l'on se pose.
J'ai appris à aimer El Capitan, ce qui n'a pas été chose facile au départ. Non seulement à cause de sa particularité physique (chut, je ne vous en dit pas plus) mais également à cause de son rôle lorsqu'on le rencontre.

L'univers de l'auteure est vraiment riche et hyper bien travaillé. On évolue dans un monde post-apocalyptique très sombre et assez glauque par moments. La plupart des survivants à ces Détonations sont mutilés, ou ont fusionnés avec les choses / animaux / humains s'étant trouvés à proximité (voire les deux à la fois). Cela donne un aspect clairement monstrueux aux personnages. On rencontre des personnes collées entre elles, des hommes avec des oiseaux dans le dos, ou des ventilateurs en travers de la gorge...
Les fusions hommes-objet ne m'ont pas choquée outre-mesure, par contre j'ai été vraiment mal à l'aise face à certaines fusions entre personnes.
C'est vraiment impressionnant à quel point le monde est parti en cacahuète en même pas dix ans. Et le pire, c'est que je ne doute pas d'une telle issue s'il venait à se passer ce genre de catastrophe. Ce qui est bizarre, c'est que pendant ma lecture je ressentais de la tristesse plutôt que de la colère ou de la rébellion, comme c'est le cas habituellement lorsque je lis une dystopie. C'est vraiment un récit qui prend aux tripes.

Pour conclure, « Pure » n'a pas été le coup de coeur auquel je m'attendais, mais c'est une très bonne découverte. C'est assurément un livre à lire !

_________________
=> Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://lectures-petit-lips.blogspot.fr/
lemondedallison

lemondedallison

Messages : 230
Date d'inscription : 21/11/2012
Localisation : Champagne-Ardennes

MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    Lun 10 Déc - 23:43

ce livre me tente beaucoup , il trouve ma wish list
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1    

Revenir en haut Aller en bas
 
BAGGOTT Julianna - PURE - Tome 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PURE (Tome 2) FUSION de Julianna Baggott
» PURE (Tome 1) de Julianna Baggott
» [Julianna Baggott] Pure
» [Jennifer L. Armentrout] The Covenant Tome 2 : Pure
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: J'ai Lu Nouvelle Jeunesse-
Sauter vers: