AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3992
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012   Mer 6 Juin - 21:26

Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012



Un grand merci à Marika pour avoir pris un moment de son précieux temps au milieu de son marathon miladyen pour nous accorder cette jolie interview !




Biographie:
Marika Gallman est née en 1983, en Suisse. Collectionneuse acharnée de post-its et de personnalités multiples, elle rate de peu une carrière de scénariste à Hollywood en écrivant à seulement 12 ans le scénario d'un Indiana Jones 4 qui ne sera pas retenu, faute de frigo dans l’intrigue. Elle se console devant ses séries préférées, dont elle rejoue les scènes cultes chaque nuit à voix haute dans son sommeil, quand elle ne se relève pas en douce pour regarder des films d'horreur. Attirée par les ambiances sombres et les hommes aux dents pointues, elle se lance dans l’écriture de son premier roman, Rage de Dents, en 2009.
http://www.marikagallman.com/


Bonjour Marika,
Tout d’abord, nous avons cru comprendre que tu avais plusieurs personnalités. Histoire de trier les questions, à laquelle avons-nous affaire aujourd’hui ?
Comme on sait qu’elles sont bagarreuses, tu es autorisée à en citer deux. Pour ne pas faire de jalouses, nous les saluons toutes.

Non, non, mes personnalités ne sont pas bagarreuses... enfin mes personnalités de base. J’ai une personnalité qui est très « poum poum poum », qui est comme une puce. C’est celle qui est vraiment présente ces derniers temps car je suis très fatiguée. C’est un peu comme un système de veille. Sinon, j’ai aussi une personnalité qui est très noire, qui n’est jamais contente et qui est là avec nous en ce moment.

On va commencer par parler de toi, des Imaginales et après, on passera directement à Maeve.
D’abord, la question qui tue : alors Épinal, j’imagine que tu es crevée, que c’est ta 5ème, voire 10ème interview ?
Non, vous n’êtes que la 2ème donc ça va !

Et comment ça se passe ?
Ça se passe très bien, je dors très peu, mais c’est une ambiance absolument géniale. J’étais venue en public l’année dernière et c’était déjà super sympa. En tant qu’auteur, c’est tout aussi sympathique sauf qu’à la place de marcher et de regarder les gens assis depuis en haut, tu es assis et tu regardes les gens passer depuis en bas …

C’est vraiment différent en tant qu’auteur que touriste ?
Ça fait bizarre parce que c’est différent. Je n’ai pas vraiment pu assister à des conférences… mais au final les 2 expériences sont très plaisantes.

On a eu vent de plein de petites rumeurs et notamment d’un petit stylo violet que tu as toujours sur toi.
Fouille son sac à la recherche du fameux stylo violet qui est en fait celui de Simone Elkeles et aussi des lunettes violettes.
Le violet est ma couleur préférée… ;)


Est-ce que tu as eu le temps d’aller faire signer des livres, de parler à des auteurs … ?
Je n’ai pas eu le temps pour les dédicaces mais j’ai parlé à beaucoup d’auteurs. Un peu avec Jaye Wells, Mercedes Lackey encore plus, David Anthony Durham, Sophie Dabat que j’ai rencontrée à une conférence et qui est très très sympa. Mais aussi avec Lionel Davous, le coup de cœur des Imaginales cette année et qui est une personne charmante. Et enfin MaryJanice Davidson qui a une personnalité absolument excellente.
J’avais dit : si aux Imaginales vous me voyez approcher d’un livre, vous pouvez me canarder à vue ! J’ai tellement de trucs à lire qu’il est hors de question que je reparte avec un livre !

C’est ce que l’on s’est dit aussi avant de partir et on en a déjà acheté…
J’ai encore 30 livres qui datent de moins de 2 mois que je n’ai même pas encore ouverts et je ne vais malheureusement pas avoir le temps de les lire... Je vais bientôt me remettre à écrire et quand j’écris, je n’arrive pas à lire.

Quel(s) auteur(s) aimerais-tu voir ici ? On nous a chuchoté Patrick Rothfuss (Le Nom du Vent). Qu’as-tu aimé dans ce livre ?
À la conférence Bit-lit du Salon du Livre l’an dernier, Stéphane Marsan a parlé de ce livre avec un "si vous l’aimez pas, je vous rembourse", ce qui me parle dans le sens où je n’aime pas grand-chose voire presque rien et du coup, je me suis dit : "je suis une chieuse, je vais le prendre". J’ai pris une claque monumentale en lisant ce bouquin, pas de remboursement du coup.
C’est un livre magnifique. Je n’avais pas lu de Fantasy depuis 10 ans et là, l’histoire est intéressante, les personnages sont touchants. C’est le genre de livre que tu ne contentes pas de lire, tu le vis. D’ailleurs, rien que quand tu lis le prologue, tu entends ce dont il parle, tu entends le rythme et tu as juste envie de connaître le Nom du Vent. On est tellement pris dans l’histoire que je suis d’ailleurs tombée amoureuse d’une fille en même temps que le héros. J’envoyais des messages désespérés à Julie quand il devait monter sur scène. Je savais qu’il allait très bien s’en sortir mais j’étais tellement stressée pour lui, je voulais me rassurer, être certaine que tout allait bien se passer pour lui. C’est vrai que j’aimerais bien le rencontrer. Mais je serais certainement bouche bée, j’irais me cacher et je n’oserais rien lui dire…

Tu peux nous citer ton top five des livres ? En plus, si tu es si difficile que cela ça va être un super top five !
Le Nom du Vent dont on vient de parler.
Hyperion de Dan Simmons alors que je n‘aime pas du tout la SF et c’est pourtant un des meilleurs bouquins que j'ai jamais lus. Pour celui-ci aussi, j’avais pris une claque. En fait, je pense que j’aime un bouquin quand je prends une claque.
J’ai toujours été une petite lectrice, j’ai toujours voulu écrire et cela fait perdre tellement de temps de lire en fait…
L'Aliéniste de Caleb Carr
Récemment, j’ai lu un peu de bit-lit, urban fantasy … et j’ai adoré les Kate Daniels !
Et j’ai récemment cédé à la pression en lisant Hunger Games et là aussi, claque monumentale ! Je suis en train de terminer le 3 et j’ai été surprise d’avoir autant aimé. Pas parce que je m’attendais à ce que ce soit mauvais mais plutôt parce que je m’attendais à ce que ce soit juste tellement grand public. Ça l’est mais c’est aussi très profond.

Questions cons pour te préparer à ce qui va venir après :

1/ Quelle est la sonnerie de ton téléphone ? Peux-tu nous la siffloter ?

En ce moment, ça dépend de qui m’appelle… J'ai le thème principal de Star Wars. Pour les copines, j'ai la sonnerie de Sex & the City. J’ai aussi la Marche Impériale si mon éditeur m’appelle , ça met bien dans l’ambiance, je trouve. Kill Bill pour ma mère... Elle ne le sait pas d’ailleurs. J’ai aussi quelques personnes avec Indiana Jones. Il faudra que je trouve une sonnerie spéciale pour Julie aussi…

2/ Il paraît que tu es très bonne pour les imitations. Toutes les voix d’animaux qu’utilise la sorcière dans Willow (film) ? Une démonstration ?

Et Marika nous a fait une excellente imitation de Fin Raziel qui se transforme en chèvre.

3/ Ah mais attends, t’aurais pas une carte de visite sur toi ?

Carte de visite violette et derrière, surprise….




II/ Maeve, c’est ton tour !






1/ Alors, ça fait quoi d’être la première auteure francophone (oui suisse, pas française !) de Bit-lit publiée chez Milady ? Beaucoup de pression, avant et après ?
Avant, beaucoup de pression. Enfin, c’est surtout moi qui me suis mise la pression parce que c’est dans ma nature. Ça faisait vraiment peur et depuis que le tome 1 est sorti, ça fait vraiment plaisir. Pour l'instant, c’est génial. Je m’attendais à ce que tout le monde disent « de toute façon, c’est de la merde, elle écrit en français » mais pour le moment les retours sont dans l’ensemble plutôt bons. Pas mal de positif, du négatif aussi mais beaucoup moins que ce à quoi je m’attendais. Ça fait très plaisir.

La sortie du tome 2, en septembre ?
Presque. Bien essayé ! Disons à la rentrée !

Y’a pas d’oreilles miladyennes qui trainent, ils te traitent bien ?

Ils sont atroces… non ils sont géniaux ! Vraiment une équipe super, ils sont humainement adorables et professionnellement plus que bien. Je suis très heureuse d’être chez Milady.

Maeve, c’est une héroïne particulière, c’est la vraie camionneuse percutante... Tu as de la chance qu’elle ne t’entende pas ! D’où t’es venue le personnage ? Comment t'es-tu dis "elle il faut que je lui écrive un livre" ?

En fait, c’est Maeve elle-même qui me l’a dit. En vérité, tous les personnages me parlent. J’ai des conversations avec chacun d’entre eux, un peu comme un duo Acteur/Réalisateur qui échangent sur le rôle.
Suite à Twilight où je n’avais pas du tout accroché avec Bella, j’ai fait une anti-Bella. J’avais ce truc absolument atroce dans la tête qui s’appelait Maeve et qui me disait : "Tu sais, il faut faire une histoire avec moi." On a discuté et c’est de là qu’est venu le truc avec les implications que cela peut avoir d’avoir un personnage aussi atroce que Maeve. Quand les gens me disent qu’ils l’aiment bien, je me demande s’ils aiment bien le personnage en général ou l’effet qu’il a sur eux parce que tu te dis qu’elle ne pourrait jamais être ta copine et c’est peut-être ça aussi qui a fait que j’ai compris que j’avais envie de lui donner une existence parce qu’il y a tout un challenge pour qu’elle devienne fréquentable. C’est intéressant de partir de quelqu’un qui est foncièrement détestable et puant à la base pour en faire un héros !

Justement il fallait oser en faire ton héroïne. Et si tu nous la vendais ! Peux-tu nous donner ses qualités, ses points positifs ?

Elle a sa propre idée du Mal et elle n’a pas envie d’être mauvaise. D'ailleurs, sa propre idée du Mal n’est pas forcément la même que celle des autres. Elle a une idée du Mal qui est biaisée. Elle se bat contre ça, ce qui fait qu'elle a des aspects bien pires que ceux contre quoi elle se bat, avec beaucoup d’énergie et de force. Du coup, certains côtés plus faibles ressortent même si elle ne le voit pas. Elle est tellement forte qu’elle est fragile. C’est la dualité du personnage qui me parle.

À l’inverse, qu’est-ce qui te donne envie parfois de lui en coller une ?

Ce qu’elle pense, ce qu’elle dit. Elle est complètement égoïste, elle ne fait pas attention aux autres. Elle peut agir pour ses amis mais est-ce qu’elle fait ça pour le principe "personne ne fait ça à mes amis" ou bien "pour vraiment défendre son ami" par affection. Elle ne le sait pas forcément elle-même.
Égoïste et têtue, elle n’admet jamais quand elle a tort. Ça, c’est d’ailleurs un trait commun, c’est une partie de moi.


En toute objectivité, tu peux nous dire ce qui fait ta force d’auteur ? Tes personnages, ta plume… ?

Peut-être un certain niveau de recul que j’arrive à prendre sur mon texte jusqu’au moment où tu as besoin d’avoir un œil extérieur. Mais j’arrive assez à revoir mon texte avec un œil neuf, voir si au niveau de l’histoire cela va, si les phrases s’agencent bien. Je retravaille beaucoup mes textes, je n’hésite pas à retravailler 20 fois un paragraphe s’il ne sonne pas bien.

Nous sommes plusieurs dans le staff à avoir lu Maeve, et on s’accorde sur pas mal de points. Ton écriture fait l’unanimité, elle est percutante grâce à l’humour de Maeve qu’on sait qu’elle tient de toi. Mais à côté de cela, on relève certains points dirons-nous « contestables ». Il n’y a pas de vrais références sur les lieux, on ne sait pas où cela ce passe. Est-ce que c’était volontaire ?

C’était complètement volontaire. Quand j’ai eu l’idée de la série, je me suis dit : "Je vais placer ça où ?". Placer ça en Suisse, c'était pas très glamour... Moi ça me parle mais pas à l’ensemble des gens donc je ne me voyais pas trop mettre ça en Suisse. Alors je me suis dit : "Bon, on pourrait mettre ça en France mais je ne connais pas assez la France non plus ou sinon peut-être placer ça aux USA mais je n’ai jamais mis les pieds là-bas…" Je me suis donc dit : "Si tu mets ça nulle part, tu donnes juste des références visuelles mais pas géographiques, tu peux basiquement placer ça où tu veux." Au final, la personne qui lit le roman le situe où elle veut.

C’est ce que l’on a fait mais on se posait la question, on avait peut-être raté quelque chose…
Mais non, c’était volontaire. Et si le lieu où cela se passait avait une importance, je pense que j’aurais fait des recherches. J’aurais implanté ça dans un lieu européen, c’est quand même ma mentalité, là d’où je viens. Et je n’ai pas la sensation - on verra pour les prochains -, que mon histoire ait besoin d’être géographiquement placée quelque part.

Continuons sur tes personnages. Lequel te plaît le plus, en dehors de Maeve bien sûr ? Et pourquoi ? Quelle sera sa place dans le tome 2 et dans les suites ?

J’aime beaucoup Lala. Dans le tome 1, on ne le voit pas encore beaucoup. Lala est un personnage aussi large que haut, doux et tendre mais ce n’est pas la première chose qu’on va voir chez lui. Il y a des petits flashs par moments qui permettent de voir que ce n’est pas juste une brute. Il a beaucoup plus de profondeur, c’est pareil pour tous les personnages d’ailleurs. Dans le tome 1, Maeve est tellement centrée sur elle-même qu’elle ne fait pas attention aux autres et qu’elle ne les regarde pas, et comme on voit tout par ses yeux, on a une vision restreinte, on ne voit pas très loin. Dans le tome 2, elle voit un peu plus loin. Du coup, Lala a une certaine profondeur qui va se dévoiler. Sinon j’aime beaucoup Lukas qui n’est pas forcément commun, il cache peut-être des choses. C’est certainement le perso qui a le plus de moi en lui, il a plus d’émotions.

Et justement, dans Maeve qu’est-ce que tu as mis de toi ?

Son caractère fort. Ça m’a aidée d’avoir un caractère fort pour la dompter mais on n’a pas du tout les mêmes moteurs. Mais ses reparties, son humour, il viennent de moi même si elle est très pince sans rire et plate dans son humour alors que je suis plus vivante.

Tu ne caches pas avoir été marquée par Star Wars ou autres références geeks. Est-ce que tu penses que ça se ressent dans tes livres ?

Y’a pas mal de références oui mais quand tu les lis, tu les remarqueras pas forcément. Ce n’est pas suffisamment mis en avant pour être remarqué au premier coup d'oeil. Du Star Wars, du Willow, des Goonies… tout ce avec quoi j’ai grandi.

Les gens qui t’ont vue et te connaissent, ils pensent quoi de ton livre ?

Maeve, c’est trop toi ! C’est horriblement vexant, alors oui sur le côté fort caractère... sinon tu te dis : "Je suis égoïste à ce point-là ? Je bois autant ? Est-ce que je me bats ?" Non, je déteste les alcools forts, la tequila, j’aime bien la bière, je ne suis pas pour la castagne, je suis plutôt de bonne humeur.

Est-ce qu’il t’ont fait des suggestions ?

Non, mon beau-père est venu vers moi et il m’a dit « Marika, est-ce que tu as des problèmes de gestion de la violence ? Est-ce que tu as envie de taper sur des gens ». Oui, comme tout le monde mais je ne le fais pas !

Est-ce que tu as des projets dont tu veux/peux nous parler ?

Finir Maeve. Tant que je n‘en ai pas fini avec elle, je ne peux pas me concentrer sur autre chose. Le tome 2 est terminé, on fait les dernières corrections et le tome 3 est déjà bien avancé.



L’interview s’est déroulée assis sur l’herbe au bord de la Meuse et sous un ciel bleu. Un cadre enchanteur pour une interview très plaisante. Marika est aussi passionnante que son livre. Elle est adorable et très affable. Ça a été un réel plaisir que de discuter avec elle.
Un énorme merci à missJZB, notre admin, pour avoir préparé l’interview.
Revenir en haut Aller en bas
didilafana

avatar

Messages : 1850
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 30
Localisation : Saône et Loire

MessageSujet: Re: Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012   Jeu 7 Juin - 0:00

Merci pour cet interview, l'auteur a l'air vraiment sympas. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
MissJZB

avatar

Messages : 748
Date d'inscription : 05/11/2011
Age : 31
Localisation : Chez Barrons, Bouquins & Bibelots...

MessageSujet: Re: Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012   Jeu 7 Juin - 0:23

Elle l'est

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AnZeLe42100

avatar

Messages : 2255
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 33
Localisation : saint etienne

MessageSujet: Re: Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012   Jeu 7 Juin - 7:00

Elle a l'air super adorable et trés naturelle !! j'aime ses auteures qui se prennent pas la tete !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Marika Gallman aux Imaginales 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Critiques pour "Rage de Dents" de Marika Gallman *
» Opération e-book - Bragelonne
» [Marika Gallman]Maeve Regan, tome 5 : Sur les Dents
» [Marika Gallman] Les Chroniques de Hallow, Tome 1 : Le Ballet des Ombres
» Interview de Raymond Feist pour les Imaginales d’Epinal 2006

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Evénements & Co :: Rencontres d'Auteurs / Dédicaces-
Sauter vers: