AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11913
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mar 15 Mai - 19:43



Les Cendres de l'Oubli
Carina Rozenfeld

Sortie le 6 septembre 2012



Quatrième de couverture:

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...

Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s'aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis...
Aujourd hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche.
Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même.
S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.
Avis de Karen :
La Collection R fait sa rentrée avec un excellent premier titre, un roman remarquablement bien écrit : Les Cendres de l’Oubli de Carina Rozenfeld. C’est d’une vraie lecture plaisir qu’il s’agit, de celles qui nous font passer un merveilleux moment de détente, qui laissent un sourire rêveur aux lèvres et qui nous font dire, une fois la dernière page tournée : encore…
Anaïa Heche quitte Paris avec ses parents et déménage dans le sud de la France, dans le mas hérité de ses grands-parents. Elle vient de finir le lycée et s’apprête à faire sa rentrée à l’université, en licence d’arts et de lettres. Elle se rend à la fac, angoissée à l’idée de ne connaître personne et de ne pas réussir à s’intégrer, quand elle tombe sur Garance, une amie d’enfance qu’elle avait l’habitude de retrouver chaque été. Soulagée, elle commence sa petite vie d’étudiante, entre ses cours, la musique et le théâtre – ses deux passions- et les nouveaux amis qu’elle se fait. Pourtant, Anaïa ne peut s’empêcher d’être préoccupée par les évènements étranges qui s’enchaînent autour d’elle : chaque nuit, elle fait des rêves très réalistes dans lesquels elle se rend dans une tour pour y retrouver un mystérieux étranger dont elle ne perçoit que la voix chuchotée et qui semble attendre son retour ; des grains de beauté apparaissent sur sa paume gauche en formant un schéma ; elle cicatrise plus vite que la normale ; ses nouveaux amis, Eidan et Enry, se comporte étrangement avec elle et semblent lui cacher de nombreuses informations… Anaïa est troublée. Mais pour comprendre ce qui lui arrive, il va lui falloir chasser les cendres de l’oubli et se souvenir qui elle est….
Le roman est construit avec cinq degrés différents de narration qui rendent la lecture encore plus vivante et dynamique : le récit proprement dit raconté par Anaïa à la première personne ; les rêves mystérieux qui agrémentent ses nuits et qui deviennent de plus en plus précis ; les discussions Facebook et msn avec ses amis (sous leur forme « ordi », une façon originale de présenter les choses, et très plaisante à lire.) ; les paroles des chansons qui émaillent le texte ; et enfin les scénettes de théâtre auxquelles participe Anaïa dans son cours.
L’écriture de Carina Rozenfeld a aussi un grand pouvoir d’évocation. On entre dès les premières pages dans le récit en se laissant porter par les images et les émotions qu’elle parvient à faire naître par la seule force de ses descriptions. Ces dernières sont vraiment magnifiques, très poétiques et intenses. On sent l’odeur des pins, le bruit des cigales, la passion qui anime Anaïa quand elle tient son violoncelle, l’angoisse qui l’étreint quand, chaque nuit, elle pénètre dans la tour et ne parvient pas à rejoindre son autre moitié, on ressent avec intensité la menace diffuse qui plane sur elle et la frustration de ne pouvoir l’identifier… Et Carina ne s’éloigne jamais de son sujet. On sent que chaque mot, chaque phrase, est pensée de façon à sonner juste. C’est ainsi que tout tourne autour du feu et ses variantes. Il imprègne tout le vocabulaire du début à la fin. Anaïa elle-même possède une longue chevelure rousse qui l’aureole comme des flammes et son nom de famille – Heche – signifie « feu » en hébreu (c’est peut être une coïncidence, mais j’en doute…). Tout comme le phœnix, l’oiseau mythique, elle doit renaître de ses cendres et on ne l’oublie jamais…
Il n’y a pas de véritable romance, mais plutôt les prémices d’une histoire d’amour qu’on devine et qu’on espère. A la fac, Anaïa rencontre deux garçons, Eidan et Enry. Eidan est un brun ténébreux aux yeux sombres. Enigmatique, il ne cesse de titiller la jeune fille en lui lançant des sous-entendus graveleux. En sa présence, elle est décontenancée mais aussi troublée. Eidan n’est pas son genre mais il l’attire comme jamais, et on la comprend parfaitement, c’est Eidan quoi… Enry est très différent. C’est un grand blond aux yeux bleus, le sosie parfait de Chris Hemsworth dans Thor. Avec lui, elle est tout de suite à l’aise et il la fait rire. Il a un côté rassurant dont elle a besoin. Mais voilà, alors que l’un l’embrase, l’autre lui vole sa chaleur. Anaïa va devoir choisir et déterminer leurs véritables motivations. Le désir qu’elle manifeste pour les garçons est doux, latent, comme s’il couvait encore sous la cendre et n’attendait qu’une étincelle pour exploser au grand jour. Le roman n’est pas pour autant exempt de passion. Mais ne pouvant encore s’exprimer en amour, cette passion est complètement focalisée sur la musique et c’est juste magnifique.
La musique est en effet omniprésente. Anaïa est une virtuose en violoncelle et ne peut s’en passer. On sent que la musique lui est aussi indispensable que l’air qu’elle respire. Les passages où elle joue du violoncelle sont sublimes, extrêmement émouvants. Eidan est aussi chanteur et guitariste dans un groupe de rock et Anaïa va les rejoindre le temps de quelques morceaux. Mais surtout la musique fait partie intégrante du récit. Il est égrené par les paroles des chansons qu’Anaïa écoute et qui collent parfaitement à l’histoire. Trois chansons m’ont particulièrement touchés pour leur parfaite adéquation avec l’intrigue, la beauté de leurs paroles et, après les avoir écoutés, leurs mélodies : Meaning de Cascadeur, Breathe me et I’m in here de Sia. Mais on savoure aussi les extraits de Kiss, Led Zepelin, Police, Scorpion, Nirvana… Cette musique est un véritable enchantement des sens. Elle est placée avec tellement de justesse, présentée d’une telle manière qu’elle vibre aussi en nous sans avoir le son. En fait, Carina Rozenfeld a créé une véritable bande originale de son œuvre que l’on écoute inconsciemment en fond sonore, la musique accompagnant à la perfection les mots. On sent la musicienne en parallèle de l’écrivaine…
Une fois que l’on a ouvert ce livre, on ne peut plus le lâcher. Fantastique, romance et musique s’entremêlent pour nous offrir un roman original et palpitant. L’écriture dynamique et poétique, le style résolument moderne, se combinent parfaitement avec le récit dont le rythme monte crescendo avant de nous offrir un final éblouissant mais ô combien frustrant. J’ai plus qu’adoré cette fin à la Autant en emporte le vent, avec ce « demain » plein de promesses…
Le tome 2 est prévu pour mars 2013, inutile de préciser combien il est attendu…
Voici la playlist deezer du roman : http://www.deezer.com/fr/music/playlist/91726321

Avis de Fariboles:

Encore un pari réussi pour la Collection R avec le premier tome de Phænix de Carina Rozenfeld!
Les Cendres de l’oubli est un livre original, poétique, d’une grande douceur où le lecteur se sent comme porté dans une bulle hors du monde, hors des considérations physiques, léger, libéré.

A 17 ans, Anaïa dit au revoir à Paris, ses amis, Juliette et Simon et déménage avec toute sa famille dans le Sud de la France. Ses parents ont tout plaqué pour restaurer le vieux mas familial et en faire des chambres d’hôtes. Passionnée de littérature et de théâtre, elle fait sa rentrée en lettres dans une nouvelle fac… pas facile d’être nouveau, on se sent un peu dépassé et un poil perdu ! Mais surprise, dès le premier jour, elle retrouve Garance, une camarade d’enfance qui la guide sur le campus, heureuse de revoir son amie. Entre ses cours, le théâtre, son violoncelle dont elle joue merveilleusement et ses nouveaux amis, Anaïa est prise dans le tourbillon d’une vie d’étudiante classique, ordinaire, presque banale. Mais, ce qu’Anaïa tait, c’est que depuis quelques temps, elle fait des rêves étranges, obsédants, récurrents, de plus en plus précis autour d’une vieille tour, d’un escalier et d’un homme sombre et énigmatique qui lui murmure « tu es revenue…chez toi ». Elle n’a aucune idée de qui est cet homme auprès duquel elle se sent bien, en paix. Chaque réveil est un retour brutal à la réalité, elle se sent en manque, incomplète. Et à ces rêves, s’ajoutent aussi de curieux phénomènes comme de mystérieux grains de beauté apparaissant dans sa paume et de brusques poussées de fièvre aussi soudaines que violentes. Et que dire de l’attitude d’Eidan et Enry, deux étudiants qui semblent la connaitre depuis toujours et attendre d’elle quelque chose d’important, de vital mais qui refusent de répondre à ses questions. Anaïa est bousculée, ébranlée, elle pressent qu’il y a peut-être plus, quelque chose de plus grand, de plus ancien et qui la dépasse totalement…

Porté en plus par une couverture sublime et forte, Les Cendres de l’oubli est une lecture atypique, à la lenteur étudiée et voulue, qui nous laisse pleinement le temps de nous imprégner de l’histoire, de nous laisser envahir par les sentiments d’Anaïa, pour faire nôtre ce livre. Carina Rozenfeld est une conteuse à la plume magnifique, aérienne et musicale, qui nous surprend toujours et c’est encore le cas ici. Loin, bien loin des clichés habituels de Young Adult, Phænix ne ressemble à aucun autre livre du genre. Pas de vampire, de loup-garou, de fille torturée, mal dans sa peau qui n’attend que le regard d’un homme pour se révéler,… et tant mieux, c’est rafraichissant et stimulant ! On plonge dans un mythe du phénix, cet oiseau qui renait de ces cendres, totalement revisité, éclaté et réapproprié. Aussi surprenant que cela soit, on adhère à cette histoire, on y croit. Carina réussit à faire surgir le surnaturel par petites touches crédibles et à l’ancrer dans un monde bien réel, ordinaire. C’est un livre où il ne se passe presque rien ou si peu mais où chaque mot, chaque phrase est indispensable, apportant un indice ou au contraire soulevant une nouvelle interrogation. Carina nous livre un récit d’un rare délicatesse, tout en pudeur et poésie mais un récit sous tension aussi. Tout au long de la lecture, on pressent qu’un danger plane sur Anaïa, qu’elle a une destinée bien plus grande et comme la chaleur oppressante du Sud, cela pèse sur le récit, on se demande ce qu’il va bien pouvoir se passer au bout du compte. Mais l’auteur aime torturer son lecteur en ne lui donnant que le minimum, l’alléchant pour lui donner envie de tourner bien vite les pages, avide d’en savoir plus.
Tous les personnages sont attachants à leur manière, avec leurs doutes, leurs peurs et leurs envies. D’un côté, la lumineuse et touchante Anaïa, d’un autre Enry, sympa, drôle et chaleureux et au milieu, celui qui capte notre attention, nous attire et nous retient Eidan. Sombre, profond et magnétique, il est fascinant. C’est un personnage complexe, intense et comme souvent, son p’tit côté torturé nous donne encore plus envie d’aller vers lui. Ce qu’il ne peut dire simplement à Anaïa, il le lui chante de sa voix grave et envoûtante. Et dans Phænix, on peut presque dire de la musique qu’elle est un personnage tant elle habite d’un bout à l’autre le roman et sert à nos deux héros de support pour exprimer leurs émotions. Chansons connues pour la plupart, elle donne un caractère encore plus concret, réel au roman. Un seul petit bémol, le récit est parfois, à mon goût, un brin trop pudique, il occulte un peu le désir, la dimension charnelle de l’attirance, l’envie, la soif de l’autre…

Les Cendres de l’oubli est une lecture magnifique, onirique et captivante. Avec Phænix, Carina Rozenfeld nous offre une histoire originale, intense qui prend racine dans une mythologie complètement revisitée… Il fallait oser et là, BRAVO c’est fait avec maestria ! Laissez-vous aussi embraser par Les Cendres de l’oubli, vous ne le regretterez pas …


Avis d'Angel:

Les Cendres de l'oubli est le premier roman que je lis de Carina Rozenfeld et il ne sera sans doute pas le dernier! C'est une histoire très belle et originale que l'auteur nous livre ici.

Anaïa vient de déménager dans le sud de la France, elle a laissé à Paris sa meilleure amie Juliette et Simon le garçon dont elle est secrètement amoureuse. Depuis son arrivée, la jeune fille fait des rêves étranges, elle se retrouve au milieu des bois, dans une tour avec quelqu'un qui lui chuchote "tu es revenue" et ne trouve aucunes explications à ceux-ci.
De plus, elle est angoissée par sa rentrée en première année de licence d'Art et de Lettres. Mais la jeune fille va retrouver Garance, l'amie avec qui elle jouait quand elle passait ses vacances chez ses grands-parents et elles vont vite redevenir très proches. A la fac, Anaïa va aussi faire la connaissance d'Enry, un jeune homme souriant et très sympathique qui suit les même cours qu'elle. Mais aussi d'Yvan et Eidan qui partagent les mêmes modules et font partie d'un groupe de musique qui se produit en concert.
Anaïa voue aussi une passion au violoncelle et c'est une artiste de talent.
Autant elle est à l'aise avec Enry, autant elle trouve Eidan très étrange, d'autant plus que ce dernier ne cesse de la regarder et ils se croisent souvent dans les mêmes lieux.

Eidan est un jeune homme ténébreux, l’opposé d'Enry. J'ai tout de suite eu envie de découvrir ce qu'il cache, d'en apprendre plus sur lui.
Anaïa est un peu perdue dans cette nouvelle vie, ce que je comprends tout à fait, et pourtant elle avance malgré tout et sait tenir bon quand il le faut.
Il y a plusieurs choses que j'ai vraiment aimé dans ce livre, tout d'abord avant chaque nouveaux chapitres, on retrouve des commentaires postés sur facebook, des échanges entre Anaïa et ses nouveaux et anciens amis, ce qui donne un petit côté léger et sympathique.
Mais surtout, se sont les références à la musique -à des chansons- elle est très présente dans ce roman, du classique en passant par le rock, et c'est une manière très originale pour l'auteur de l'utiliser afin de faire passer des messages, des émotions. J'en ai eu plus d'une fois la chair de poule, et j'ai découvert de très beaux morceaux! J'ai adoré!

Je me suis laissée emporter par la plume de l'auteur fluide et poétique à certains moments, tout en délicatesse et parfois si forte, tant dans la description des lieux, des personnages, que dans certaines situations. Combien de fois aurais-je aimé être à la place d'Anaïa...
Et il y a un côté mystérieux et mythologique qu'on a hâte de découvrir un peu plus !
C'est une très belle découverte pour moi, bien que la fin m'a presque déchiré le cœur, je n'ai plus qu'une hâte : lire la suite!

Acheter sur amazon


Dernière édition par Karen le Lun 27 Aoû - 15:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
filoute
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 3450
Date d'inscription : 26/04/2012
Age : 43

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 24 Mai - 13:41

naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaannnn je veux des journées de 180 heures!! c'est po possible autrement!! comment qu'on va faire pour tout lire!!! hein!! dites moi!! mdr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11913
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 31 Mai - 22:06

Rajout de la couv!!!! purée j'adoooooooorrrrrrrrreeeeeeeeee ! Elle est trop belle! C'est la couverture parfaite pour ce livre!!!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Founa
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 4397
Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 31
Localisation : Perdue dans une histoire

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mar 28 Aoû - 2:36

Mais il ne sort qu'en septembre, vs avez lu les VO????
Revenir en haut Aller en bas
http://fou-na.blog4ever.com/
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11913
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mar 28 Aoû - 5:38

La VO est française. Carina est une auteure française. Nous avons eu la chance de le recevoir en avant première

_________________
Revenir en haut Aller en bas
escrimette

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 20 Sep - 18:14

j ai commencé ce livre et j'en suis presque a la fin en deux jours seuleument !!!!!! Il est magique!

C'est comme si on etait transporté dans un autre univers!!!!!!!

Et je suis d'accord avec toi karen c'est vraiment génial que ce soit un auteur francais qui ait fait ce livre!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11913
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 20 Sep - 18:17

Viiii Les Français aussi sont doués...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
escrimette

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 20 Sep - 18:19

Ouai!!! et j espère que tu pourra la ramener!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
escrimette

avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 16/12/2011
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Dim 23 Sep - 10:11

voila je l ai terminé et comme vous pouvez vous en douter j attend le deuxieme avec impatience

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3960
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Dim 23 Sep - 23:00

ça va être long d'attendre la sortie du tome 2 ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Lun 24 Sep - 13:11

Voila finis et décidément je deviens accros la collection R !! KALEB , LA SÉLECTION , STARTERS et maintenant LES CENDRES DE L'OUBLI - PHÆNIX

Anaîa emménage dans le var dans le mas familial que ses parents ont décidé de rénover.Elle doit quitter ses amis et rentrer en université , elle qui vient de paris c'est un grand changement , la peur de pas avoir d'amis l'angoisse des 1ers jours de rentrés , quoi de plus banal pour une jeune fille de 17 ans mais c'est sans compter les rêves étranges qu'elle fait depuis quelques temps où une mysterieuse ombre lui chuchotte " tu es revenue " deviennent de plus en plus précis et qu'il l'attire, aussi les grains de beauté sur sa paume qui la démangent , cette chaleur qu'elle ressent sans pour autant la brûler et sa rapidité a cicatriser .
heureusement des le 1er jour elle retrouve une ancienne connaissance de vacance et se lie rapidement d'amitié avec elle ainsi que Enry qui ressemble au héros du film Thor , il est beau , blond les yeux bleus , plein de vie , entraînant. Elle se sent bien avec lui , il sait la mettre a l'aise et sait s'imposer a elle. il remarque les grains de beauté lui aussi ,il semble en savoir plus qu'il le prétend mais ne lui dit rien

Elle va faire la rencontre de Eidan , taciturne mystérieux mélancolique ,brun aux yeux sombres ,le sourire en coin qui parle a demi mot et qui aura le don d'énerver ana.
Il appartient a un groupe de musiciens qu'il mène en maître et lui propose de les rejoindre car elle est une virtuose du violoncelle , elle est fascinée par leur musique et nous avec , entre Nirvana Led Zepellin , Sia etc ou pourrait presque entendre la voix rauque de Eidan allié a l'instrument d'anïa , c'est magique envoûtant , les paroles des chansons sont bouleversantes et sommes frappés autant qu'ana par leur intensité , ainsi que ses regards sombre et pleins de sentiments qu'il lui adresse , il ne voit qu'elle .
mais il peut rien lui dire , c'est a elle de découvrir qui elle est vraiment !

Au fil des pages on se demande comment va évoluer l'histoire et si enfin elle va finir par retrouver ses souvenirs, tout se déroule en douceur . on se laisse entraîné dans ce tourbillon d'émotions : l'angoisse , le manque les incertitudes, car anaïa n'avait jamais eu de petits amis avant et la d'un coup beaucoup de monde semble s’intéresser a elle , pourquoi ? que lui veut -on ? de quoi doit elle se souvenir ? où est mon chez moi ?
on evolue tranquillement dans un monde fantastique mais tellement rendu réelle avec les intermèdes facebook , les cours de la fac , le décors du sud on l'on sent nous aussi ses odeurs , le craquement du pin séché sous nos pieds , la musique ou l'on sent que l'auteur maitrise son sujet

Quand on arrive a la dernière page on se dit : - mince déjà !!!!
on sent pas les pages deffiler , la lecture est simple et très bien écrite . j'ai adoré et totalement envoûté par l'univers !!!!!
j'ai trouvé que l'évolution était prévisible mais ça n'enlève rien au charme du livre et on a hâte de découvrir le tome 2.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
noushka

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Lun 5 Nov - 19:58

Plus que quelques jours avant que je le commence!!

J'ai hate!!! En plus, les critiques qu'il y a dessus me donnent envie à MORT!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Angel
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5026
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mer 7 Nov - 15:00

Noushka, tu ne devrais pas être déçue, bonne lecture et dis nous vite ce que tu en penses!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
noushka

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mer 7 Nov - 20:10

Ne t'inquiète pas Angel, je devrai te dire mon avis dans quelques jour.

Maintenant je sais qu'il ne me décevra pas. Enfin j'éspère...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3960
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 8 Nov - 8:19

Y'a pas de raison, il est vraiment très bien !!! J'attends la suite avec une folle impatience !!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
noushka

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Jeu 8 Nov - 15:00

Si tu le dis Fariboles!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
noushka

avatar

Messages : 318
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 18
Localisation : val de marne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Lun 19 Nov - 19:12

Fariboles, Angel et tous ceux qui m'ont conseillé ce livre je les remercie!! Je viens de commencer et je kiffe a mort!!! Et merci aussi à Karen qui me l'a prêté et conseillé!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Delphine
Admin
Admin
avatar

Messages : 2189
Date d'inscription : 27/06/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Ven 8 Fév - 0:58

Un pur moment de bonheur! Je suis entré dans cette histoire si facilement, en ayant directement adopté les pensées d'Anaïa....

Plus que le mystère qui plane au dessus de notre musicienne, c'est comment tout nous transporte, nous immerge dans ses rêves et dans sa vie d'étudiante, qu'on tourne les pages vite, trop vite. Ce sont les mots mis sur ses sensations quand elle se réveille après un rêve, quand elle se sent en feu et puis sur son incompréhension, son désarroi face à ce secret fait autour d'elle.

J'avais directement deviné le "vrai" Eidan et le "vrai" Enry et donc une bonne partie de l'hisoire, mais ce n'était pas plus gênant que ça, seulement envie de dire à Anaïa de faire des liens si aucun souvenir ne lui revenait -- oui, oui, en plus avec ses conversations entres amis, que ce soit sur facebook ou pas, ça donne envie de s'y mettre aussi... Et puis les petites références telles Thor, ou Harry Potter sont vraiment sympa.

La musique, les sons, les paroles qui sont présents tout le long du récit rendent l'ensemble très beau -- et c'est vraiment super de mettre toutes les paroles, parce qu'il y a souvent des livres qui traite de musique qui cite les titres et artistes, le rendu des notes, mais c'est tout. J'ai écouté la playlist du coup sourie

Il y a plein de moments, des réflexions d'Anaïa en particulier que j'ai relié à l'histoire que j'écris..

Et d'ici le très attendu second tome, deux questions restent : comment est née cette guégerre en Eidan et Enry? Comment Anaïa parviendra t-elle a retrouver Eidan? en espérant aussi avoir le fameux passé de nos trois personnages wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3960
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Ven 8 Fév - 12:27

Heureusement, il arrive bientôt le tome 2 !!!! On a envie de savoir comment cela va se finir....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mallou14

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 27
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   Mar 11 Mar - 19:05

Mon avis :
Je viens tout juste de finir Phænix : les cendres de l’oubli ! Et…ouaw ! J’ai totalement adoré et adhéré à l’histoire ! C’était magique :)

Je l’ai acheté à mon premier salon du livre de Paris en mars 2013 et je l’ai fait dédicacer par Carina Rozenfeld. Voici ce qu’elle m’a écrit : "Voici une histoire de rêves et de mythes… Voici une histoire d’amour et de musique… Voici l’histoire du Phænix qui doit jaillir des cendres de l’oubli…" C’est une très très bonne description de ma lecture (ben oui forcément ^^)

Une histoire de rêves et de mythes… On suit Anaïa qui vient d’emménager en Provence dans la maison de ses grand-parents et qui fait sa rentrée dans une nouvelle école. La nuit, elle fait des rêves étranges concernant une tour, un homme mystérieux qu’elle connaît mais dont elle ne se souvient pas. La lecture est assez fluide et on alterne entre rêves(?) et réalité. Entre les chapitres, il y a aussi des passages de conversation facebook, msn, … c’est très sympa :)

Une histoire d’amour et de musique… Ca c’est sûr ! Tout d’abord la musique est partout, que ce soit du classique ou du rock. J’ai adoré cela tout au long du roman, et il y a même la playlist à la fin et j’ai déjà tout écouté ^^ Je trouve que ça donne un bonus à l’histoire, ça la fait vivre. Anaïa joue du violoncelle, je trouve le son produit par cet instrument intense et magnifique. Elle intègre un groupe de rock, et là j’avais vraiment envie d’entendre les différents morceaux repris par le groupe, de les entendre jouer eux ^^

Ensuite une histoire d’amour ! En effet, il y a Eidan et Enry dans cette histoire, Anaïa ne sait plus où donner de la tête avec ces deux là ! Ils attendent qu’elle se souvienne, mais lequel complétera le Phænix avec elle ? Personnellement, j’ai toujours eu un petit faible pour Eidan et j’ai eu beaucoup de mal avec Enry, je n’ai pas réussi à l’apprécier ^^

L’histoire du Phænix qui doit jaillir des cendres de l’oubli… On remarque facilement le æ dans Phænix, les deux lettres sont liées, e dans l’a. Le a est forcément pour Anaïa, mais le e ? On le sait tout à la fin, et justement cette fin m’attriste complètement ! On n’a pas toutes les réponses à nos questions. Je veux lire la suite :D

Bref, cette lecture m’a conquise et je vous la recommande chaudement ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://thenotebook14.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROZENFELD Carina - PHAENIX - Tome 1 : Les Cendres de l'Oubli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rozenfeld, Carina] Phaenix - Tome 1: Les cendres de l'oubli
» PHAENIX (Tome 1) LES CENDRES DE L'OUBLI de Carina Rozenfeld
» [Rozenfeld, Carina] Phaenix - Tome 2: Le brasier des souvenirs
» Rozenfeld, Carina - Phaenix T1 : Les cendres de l'oubli
» [Carina Rozenfeld] Phaenix tome 2: Le brasier des souvenirs

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Young Adult / Jeunesse :: Collection R-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: