AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Scène bonus de La Cité des Ténèbres tome 1 : Alec et Magnus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin


Messages: 10080
Date d'inscription: 10/07/2011
Age: 35
Localisation: Paris

MessageSujet: Scène bonus de La Cité des Ténèbres tome 1 : Alec et Magnus   Lun 8 Aoû - 21:47

Pour fêter ses 30'000 followers sur son Twitter, Cassandra Clare a demandé quel couple les fans voulaient, pour un petit bonus inédit. Et bien c'est le couple Malec (Alec et Magnus) qui a remporté la mise. Voici la scène inédite, qui prend place après la fête chez Magnus, dans le tome 1 de La Cité des Ténèbres !

Debout devant la cage d’escalier de la maison de Magnus, Alec fixait le nom écrit sur le mur, sous la sonnette. BANE. Ce nom n'allait pas vraiment à Magnus, pensa-t-il, pas à présent qu'il le connaissait. Si on peut dire connaitre d'une personne chez qui on est venu à une fête, une fois, et qui ensuite vous a sauvé la vie mais ne s'est pas attardé pour être remercié. Mais le nom de Magnus Bane, lui fit penser à quelqu'un de prestigieux, avec de larges épaules et une robe traditionnelle de sorcier, qui tombait flamboyante et lumineuse. Mais ça ne collait pas à Magnus lui même, il ressemblait plus au croisement d'une panthère et d'un elfe dément.
Alec prit une profonde respiration et se lança. Il n'était pas venu aussi loin, pour reculer maintenant. L'ampoule nue bougeant au dessus de sa tête, projetait des ombres discrètes lorsqu'il atteint la sonnette et la pressa.
Un instant plus tard une voix raisonna dans la cage d'escalier. "Qui appelle le grand Sorcier?"
"Euh," dit Alec. "C'est moi. Je veux dire, Alec. Alec Lightwood."
Il y eut un étrange silence, comme si le vestibule lui-même était surpris. Puis un ping, et une deuxième porte s'ouvrit, lui révélant le palier. Il Grimpa les vieilles marches dans la pénombre. Il y avait comme une odeur de Pizza et de Poussière. Le second escalier était éclairé, la porte au bout était ouverte et Magnus Bane était appuyé dans l'entrée.

En comparaison de la première fois où il l'avait vu, il avait l'air presque normal. Ces cheveux noirs toujours dressés en pointes, il paraissait endormi; et son visage était jeune malgré ses yeux de chat. Il portait un teeshirt noir avec les mots 'Un million de Dollars' écrits en travers de sa poitrine avec des sequins, et un jean qui tombait bas sur ses hanches, si bas qu'Alec regarda ailleurs. Il baissa les yeux vers ses propres chaussures... Qui était d'un ennui.
"Alexander Lightwood, "dit Magnus. Il avait juste quelques traces d'un accent, Alec n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, le son harmonieux de ses voyelles peut-être. "Que me vaut ce plaisir?"
Alec regarda derrière Magnus."Avez-vous... de la compagnie?"
Magnus croisa ses bras, ce qui mit en valeur ses biceps, et il s'appuya contre le montant de la porte. "Pourquoi voudrais-tu le savoir?""J'espérais pouvoir entrer et discuter avec vous."
"Hum." Les yeux de Magnus le considérèrent de haut en bas. Ils brillaient vraiment dans la nuit comme ceux d'un chat. "Bon, très bien alors." Il se tourna brusquement et disparut dans l'appartement. Alec le suivit.
Le loft avait l'air différent sans tout ces corps en mouvement à l'intérieur. Il n'était pas... Ordinaire, mais représentait un espace dans lequel quelqu'un pouvait vivre. Comme beaucoup de lofts, il y avait une grande pièce centrale séparé en "pièces" par des fournitures assemblées. Il y avait une collection de sofa disposée en carré et des tables sur leur droite, vers lesquels Magnus appelait Alec d'un geste.
Alec pris place dans un canapé en velours doré avec d'élégantes fioritures sur les accoudoirs.
"Voudrais-du du thé? «demanda Magnus, ses longues jambes tendues devant lui.
Alec hocha la tête. Il se sentait incapable de dire quoi que ce soit. Rien qui fût intéressant ou intelligent. L’apanage des bons mots revenait à Jace. Lui était le parabatai de Jace et c'était la seule gloire qu'il voulait et dont il avait besoin : C'était comme être l'étoile noire de la supernova de quelqu'un d'autre. Mais pour l'heure, c'était un endroit où Jace ne pouvait pas aller avec lui, une chose pour laquelle Jace ne serait d'aucune utilité. "Avec plaisir".
Soudain, il sentit de la chaleur dans sa main droite. Il la regarda, et réalisa qu'il était en train de porter un gobelet de chez Joe, 'l'art du café". Ça sentait le Chai. Il sursauta et manqua de peu de tout renverser sur lui "Par l'ange !"
"J'ADORE cette expression, "dit Magnus. "C’est si singulier."
Alec le fixa. "Avez-vous volé ce thé?"
Magnus ignora la question "Alors..." dit-il. "Pourquoi es-tu là?"
Alec but une gorgée du thé volé. "Je voulais vous remercier, "dit-il, en soulevant le nez pour respirer."De m'avoir sauvé la vie."
Magnus s'appuya en arrière sur ses mains presque allongé. Son T-shirt se souleva révélant une partie de son abdomen plat; à ce moment, Alec n'avait nulle part ailleurs où regarder. "Tu voulais me remercier?"
"Vous m'avez sauvez la vie," répéta Alec. "Mais je délirais et je ne suis pas certain de vous avoir vraiment remercié. Je sais que vous n'étiez pas obligé de le faire. Donc, Merci."
Les sourcils de Magnus disparurent sous la ligne de se cheveux. "Eh bien... de rien?"
Alec reposa son thé " Peut-être que je devrais partir."
Magnus se redressa en position assise. "Après être venu aussi loin? Tout ce chemin jusqu'à Brooklyn? Juste pour me dire merci?" Il sourit."Si tu partais maintenant ce serait un effort inutile." Il tendit une main vers la joue d'Alec, son pouce effleura sa pommette. Ce contact était comme du feu laissant des étincelles dans son sillage. Alec resta pétrifié de surprise. Surpris par le geste mais aussi par l'effet que ce geste avait sur lui. Les yeux de Magnus se rétrécirent, et il laissa tomber sa main. "Ho, ho, " se dit-il.
"Quoi?" Alec avait la soudaine impression d'avoir fait quelque chose de mal. "Qu'est-ce qui se passe?"
"C'est juste..." une ombre bougea derrière Magnus; Avec une agilité fluide, le sorcier se retourna et attrapa sur le sol un petit chat gris avec un tablier de poils blancs. Le chat se blottit dans le creux de ses bras et adressa un regard inquisiteur vers Alec. A présent, deux paires d'yeux dorés le regardaient avec noirceur. "Pas exactement ce à quoi je m'attendais."
"De la part d'un chasseur d'ombres?"
"De la part d'un Lightwood."
"Je n'avais pas réalisé à quel point vous connaissiez bien ma famille."
"Je connais ta famille depuis des centaines d'années" Magnus cherchait son visage du regard. "Ta sœur, c'est une Lightwood. Tu..."
"Elle a dit que vous m'aimiez bien."
"Quoi?"
"Izzy, ma sœur. Elle m'a dit que vous m'aimiez bien. Que vous m'aimiez vraiment bien, bien."
"Que je t'aimais bien, bien?" Magnus camoufla son sourire dans la fourrure du chat. "Excuse moi, mais il est quelle heures là? Parce que je ne me souviens pas avoir dit quoique ce soit à Isabelle..."
"Jace l'a dit aussi." Alec était franc, c'était la seule façon d'être qu'il connaissait. "Il a dit que vous m'aimiez bien, que quand il est venu ici, quand il a sonné, vous aviez été déçu de voir que c'était lui parce que vous croyiez que c'était moi. Ça ne s'est jamais produit c'est ça?"
"Ça aurait dû. Oui, ça aurait pu."
Alec était confus. "Non... Je veux dire Jace, il est...Jace."
"Il est troublant," concéda Magnus. "Mais tu n'es pas du tout sans subtilité. Ce qui pour un Lightwood est une véritable énigme. Ta famille m'a toujours intriguée, comme des Borgias au rabais. Mais il n'y a pas de mensonges sur ton visage. J'ai le sentiment que tout ce que tu dis est franc et direct."
Alec se pencha en avant. "Veux-tu sortir avec moi?
Magnus cligna des paupières. "Voilà ce que je voulais dire. C'est ce que j'appelle être Direct."
Alec se mâchouilla la lèvre et ne dit rien.
"Pourquoi voudrais-tu sortir avec moi?"s'enquit Magnus. Il grattait la tête de Chairman Meow, ses longs doigts rabattant les oreilles du chat. "Ce n'est pas que je ne soit pas extrêmement désirable, mais c'est la façon de le demander. Il m'a semblé que tu avait comme une certitude..."
"C'est le cas," Dit Alec. "Et je croyais que tu m'aimais bien, et que tu dirais oui, et que je pourrais essayer... Je veux dire, nous pourrions essayer..." Il mit sa tête entre ses mains "peut-être que c'était une erreur".
La voix de Magnus se fit douce. "Quelqu'un sait que tu es gay?"
La tête d'Alec se releva brusquement; il trouva qu'il respirait peut-être un peu fort, comme s'il avait couru un marathon. Mais que pouvait-il faire, nier? Alors que le fait qu'il soit là disait exactement le contraire?
"Clary,"dit-il d'une voix rauque. "Elle l'a appris par... Par accident. Et Izzy, mais elle ne m'en a jamais parlé."
"Ni tes parents. Ni Jace?"Alec pensa à ce que pouvait savoir Jace, et refoula cette pensée aussitôt.
"Non, Non, et je ne veux pas qu'ils sachent. Surtout pas Jace."
"Je pense que tu pourrais le lui dire" Magnus gratta Chairman Meow sous le menton. "Il était en mille morceaux, comme un puzzle quand il a cru que tu allais mourir. Il tient à ..."
"Il ne devrait pas." Alec continuait à respirer vite. Il se frotta les mains sur son jean au niveau des genoux. "Je n'ai jamais eu de rencard," dit-il à voix basse."Jamais vraiment embrassé personne, non plus. Izzy a dit que tu m'aimais bien alors j'ai cru..."
"Je ne voudrais pas être antipathique, mais est-ce que tu m'apprécies? Parce que ce truc d'être Gay ne signifie pas que tu doives te jeter au cou du premier mec venu en te disant que c'est bien du moment que ce n'est pas une fille. Les sentiments sont importants aussi."
Alec se souvint de sa chambre à l'institut, d'être en plein délire à cause du poison et de la douleur, quand Magnus y était entré. Il l'avait à peine reconnu. Il était quasi certain d'avoir crié pour ses parents, Jace, Izzy, mais sa voix ne sortait qu'en soupirs. Il se rappelait des mains de Magnus posées sur lui, ses doigts froids et doux. Il se souvint de l'emprise de la mort et d'avoir tenu le poignet de Magnus pendant des heures et des heures, même quand la douleur s'était dissipée et qu'il savait qu'il allait mieux. Il se souvint du visage de Magnus illuminé par le soleil levant, les éclats d'or du soleil étincelants dans ses yeux, et il repensa à quel point il était beau avec son élégance et son regard de chat.
"Oui, "dit Alec."Je t'apprécie."
Il rencontra le regard en coin de Magnus. Le sorcier l'observait avec un mélange de curiosité, d'affection et d'étonnement. "C'est tellement curieux," dit Magnus."La génétique. Tes yeux, cette couleur..."Il s’interrompit et secoua la tête.
"Les Lightwoods, tu savais qu'ils n’avaient pas les yeux bleus?"
"Ce sont des monstres aux yeux verts, "dit Magnus en souriant. Il reposa Chairman Meow sur le sol, et le chat avança vers Alec, et se frotta contre sa jambe. "Monsieur Chairman t'aime bien."
"Et c'est un bon point?"
"Je ne sors jamais avec quelqu'un que mon chat n'aime pas," dit Magnus en se levant." Alors disons vendredi soir?"
Alec fut parcourut par une énorme vague de soulagement. "Vraiment? Tu veux sortir avec moi?"
Magnus secoua la tête."Tu dois arrêter de douter Alexander. Ça rend les choses difficiles." Il sourit. Il avait un sourire comme celui de Jace. Non pas qu'ils se ressemblent, mais c'était le genre de sourire qui illumine tout le visage." Allez, je te raccompagne."
Alec suivit Magnus jusqu'à la porte, sentant qu'on lui avait retiré un poids des épaules, un poids qu'il n'imaginait même pas porter. Bien entendu il aurait une excuse à trouver pour les autres, afin de justifier sa sortie de vendredi soir, un truc auquel Jace n'aurait pas envie de participer, quelque chose qui nécessite qu'il soit seul. Ou bien il pourrait prétendre être malade et se faufiler à l'extérieur à la nuit tombée. Il était tellement absorbé dans ses pensées qu'il manqua de rentrer dans la porte. Magnus était appuyé sur son montant et le regardait à travers des yeux mi clos qui s'agrandirent.
"Qu'est-ce qu'il ya?" demanda Alec.
"Jamais embrassé personne?" Dit Magnus."Vraiment jamais?"
"Non, " répondit Alec, en espérant que cela ne le discrédite pas comme rancard potentiel."Jamais un vrai baiser..."
"Viens là." Magnus le saisit par le coude et l'attira contre lui. Pendant un instant Alec fut complètement désorienté par la sensation d'être si près de quelqu'un, du genre de personne dont il voulait être proche depuis si longtemps. Magnus était grand et mince mais pas maigre non plus; Son corps était fort, ses bras légèrement musclés mais puissants; il était un peu plus grand qu'Alec, ce qui n'arrivait que très rarement, et ils allaient si bien ensemble. Les doigts de Magnus glissèrent sous le menton d'Alec, soulevant son visage et ils s’embrassèrent.
Alec entendit un soupir s'échapper de sa propre gorge et leurs bouches se rencontrèrent avec une sorte d'urgence contrôlée. Magnus, pensa Alec abasourdi, savait vraiment comment s'y prendre. Ses lèvres étaient douces, et il entrouvrit celles d'Alec avec un certain talent, explorant sa bouche: Une symphonie de lèvres, dents, langue, chaque mouvement réveillant une terminaison nerveuse qu'Alec ignorait posséder.
Il trouva la taille de Magnus avec ses doigts, toucha la bande de peau nue qu'il avait essayé d'éviter jusque là, et glissa ses mains sous le teeshirt de Magnus. Magnus tressaillit, puis se détendit, ses mains descendant le long des bras d'Alec de sa poitrine à sa taille, trouvant les passants de ceintures de son jean dont il se servit pour l'attirer encore plus près. Sa bouche quitta celle d'Alec pour trouver sa gorge. Alec sentit la chaude pression de ses lèvres sur cette partie de peau si sensible qu'elle semblait directement connectée aux os de ses jambes. Elles étaient sur le point de céder. Juste avant qu'il ne s'effondre sur le sol, Magnus le laissa partir. Ses yeux brillaient autant que sa bouche.
"A présent tu a été embrassé, "dit-Il, en restant derrière lui, devant la porte ouverte. "On se voit vendredi?"
Alec s'éclaircit la gorge. Il était étourdi mais se sentait vivant. Son sang affluant dans ses veines comme une circulation trop rapide, tout paraissait lumineux et très coloré. En franchissant la porte, il se retourna vers Magnus qui le regarda perplexe. Il s'avança vers lui, pour empoigner son tee-shirt et attirer le sorcier contre lui. Magnus trébucha contre lui, et Alec l'embrassa, avec force et rapidité de manière désordonnée et maladroite, mais c'était tout ce qu'il avait. Il pressa Magnus contre lui, sa propre main entre eux, et il sentit le cœur de Magnus dérater dans sa poitrine.
Puis il interrompit ce baiser, et recula.
"Vendredi" dit-il, et il laissa Magnus. Il descendit la volée de marches, le regard de Magnus posé sur lui. Le sorcier croisa les bras sur son tee-shirt, froissé à l'endroit où Alec l'avait saisi, et secoua la tête en souriant.
"Ah les Lightwoods" s'exclama Magnus "Il faut toujours qu'ils aient le dernier mot."
Il ferma la porte derrière lui, et Alec dévala les marches deux par deux, son sang continuant de chanter dans ses oreilles comme une mélodie.


Dernière édition par Karen le Mar 9 Aoû - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin


Messages: 10080
Date d'inscription: 10/07/2011
Age: 35
Localisation: Paris

MessageSujet: Re: Scène bonus de La Cité des Ténèbres tome 1 : Alec et Magnus   Lun 8 Aoû - 21:52

Cette scène est vraiment magnifique!!!!

Alec et Magnus sont mon couple préféré de la saga....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lulu65



Messages: 32
Date d'inscription: 03/08/2014
Age: 26

MessageSujet: Re: Scène bonus de La Cité des Ténèbres tome 1 : Alec et Magnus   Dim 3 Aoû - 18:37

J'adore, je m'étais toujours demandé comment ils avaient fini ensemble, je me suis imaginée plein de chose mais pas ça, j'aurais cru que c'était Magnus qui lui avait demandé de sortir avec lui mais en fait c'est l'inverse haha j'adore
Revenir en haut Aller en bas
 

Scène bonus de La Cité des Ténèbres tome 1 : Alec et Magnus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -