AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
Karen

Messages : 12135
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 40
Localisation : Paris

Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Empty
MessageSujet: Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018   Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Icon_minitime1Lun 25 Fév - 9:45

INTERVIEW DE SEAN EASLEY


Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Dsc01710

La star du precedent salon de Montreuil était incontestablement le magnifique stand des éditions Lumen entièrement aux couleurs des Entremondes, la nouvelle série jeunesse de Sean Easley. A l’occasion de sa venue à Montreuil, nous avons eu la chance de pouvoir le rencontrer et l’interroger sur l’univers de ce roman que nous avons beaucoup aimé et qui plaira aussi bien aux petits qu’aux plus grands…

Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Dsc01610

Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Dsc01611

Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Dsc01612

Sean est né et a grandi au Texas, toujours en train de lire ou écrire, à regarder des séries aux intrigues un peu tordues et complexes, ou à jouer aux jeux vidéo. Sa mère étant professeure de langues étrangères, Sean a lui-même développé très tôt une passion pour les langues étrangères. Quant à son père, c’était un sportif qui a fait le tour du monde, transmettant ainsi à Sean un amour inconditionnel pour les cultures du monde entier.  Il était aussi un enfant hyperactif qui s’ennuyait très facilement. L’une de ses professeurs avait ainsi l’habitude de lui donner des tâches supplémentaires quand il avait fini de faire son travail avant tout le monde –ce qui arrivait tout le temps. Elle lui avait ainsi demandé d’écrire un recueil de poèmes. Depuis, il n’a plus jamais cessé d’écrire.
A la fac, il a étudié la littérature, l’écriture et l’éducation. Il a passé plus d’une décennie à enseigner avant de se résoudre enfin à cesser toute activité pour se consacrer entièrement à l’écriture de son premier roman. Et aujourd’hui, il a accompli son rêve : il est écrivain à plein temps et vit toujours au Texas en compagnie de sa femme, son fils, ses deux chiens et son chat.
Sur son site, Sean donne quatorze faits à son sujets, des anecdotes qui permettent de mieux le connaître (comme par exemple le fait qu’il aime bien écrire sans écran, juste en regardant dans le vide ; que sa femme était sa meilleure amie et qu’ils se connaissaient 8 ans avant qu’ils se marient ; ou encore qu’il a joué de la guitare dans un groupe pendant longtemps et qu’il adore chanter. D’ailleurs, il a chanté I Won’t Give Up de Jason Mraz lorsque sa future femme a remonté l’allée le jour de leur mariage, ce qui a fait pleurer tout le monde…). Je lui ai donc demandé s’il pouvait nous donner d’autres anecdotes à son sujet qui ne sont pas inscrites sur son site et les voici :
- C’est son beau-fils qui l’a introduit à sa femme. Il lui donnait des cours pour l’aider parce que sa mère –célibataire- travaillait beaucoup et ne pouvait lui consacrer énormément de temps. C’est ainsi qu’il a fait sa connaissance, a noué avec elle une forte amitié avant de l’épouser 8 ans plus tard. Et il a bien évidemment demandé l’autorisation de son beau-fils avant de se déclarer. La réponse de ce dernier : « il était temps ! ».
- Quand il était plus jeune il est resté coincé dans un casier pendant plus d’une heure (comme dans la scène du roman) et a été sauvé par sa mère qui s’inquiétait de ne pas le voir rentrer. Il a vu après coup qu’il était possible d’ouvrir les casiers de l’intérieur…

Le livre qu’il lit en ce moment et qu’il adore est Nevermoor de Jessica Townsend. Il a commencé à le lire parce que beaucoup de lecteurs lui ont dit qu’il y avait beaucoup de similitudes dans l’atmosphère de leurs deux romans, et c’est vrai.

Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Les_en10

Tournez la clé... et découvrez votre destination !
Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d'hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu'il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges... Jusqu'au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d'un petit magasin, il tombe sur un immense hall d'hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l'inscription : " Découvrez votre destination ! "
Le personnel de l'établissement n'en revient pas : d'habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s'y aventurer a toujours, toujours un prix... Car chacune de ses portes s'ouvre sur un pays différent. D'une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l'océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine ! Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit... Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s'empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l'établissement... L'hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?
Portes qui s'ouvrent sur les pyramides ou la forêt amazonienne, batailles à coups de plumeaux enchantés, animaux de pierre capables de s'éveiller à la vie... Une multitude de surprises attendent le jeune visiteur dans ce lieu aussi fabuleux qu'inquiétant. C'est avec une gourmandise évidente que Sean Easley imagine l'irruption en fanfare de la magie au beau milieu du quotidien. Une nouvelle série à découvrir d'urgence !



Parlons maintenant du roman, et d’abord ses origines. Alors que Sean écrivait un roman tout à fait différent, deux rêves l’ont poussé à abandonner et à commencer l’écriture des Entremondes. Le 1er rêve enfant et le 2nd il y a quelques années alors qu’il était en lune de miel. Enfant, il rêvait souvent d’une cabane perdue dans les bois. Il était en bus avec d’autres enfants mais le bus est tombé en panne et ils ont dû marcher longtemps pour trouver un téléphone. C’est ainsi qu’ils sont tombés sur un grand manoir (celui de Ray dans le roman). Dans le 2nd, il a vu de nombreux corridors sombres qui donnaient la possibilité de se rendre partout dans le monde, de voyager à sa guise à partir d’un seul endroit. Il s’est réveillé en sursaut, fasciné par ces images et il s’est dit qu’il fallait absolument les créer.
La première scène qu’il a écrite concernait d’ailleurs l’Hôtel. Ce n’est que dans un 2nd temps qu’il a imaginé les personnages et l’intrigue. Nicko par exemple est apparu dans ce second temps de processus de création et c’est grâce à lui et autour de lui que l’intrigue générale lui est parvenue.
Tous ses personnages sont inspirés de personnes réelles. Cass par exemple ressemble à la fille d’un très bon ami à lui. Racki a également été construite à partir d’une fille de son entourage, Rokhaya. D’ailleurs, contrairement aux idées reçues, l’endroit du Texas où il vit est très cosmopolite, avec de très nombreuses personnes de cultures et d’origines différentes. Il a par ailleurs beaucoup voyagé avec ses parents ce qui lui a permis de faire des tas de rencontres et de se rendre compte que quel que soit l’endroit où l’on vit, quelle que soit sa culture, on est fait tous pareils. On a juste des arrière-plans différents.
Le personnage qui lui ressemble le plus est Cam. Il a beaucoup de lui en grandissant. Il partage notamment ses peurs sur son futur (Son père voyageait beaucoup, sa mère travaillait sans cesse, et il était souvent perdu, livré à lui-même et à ses doutes).

Il est vrai qu’un grand cosmopolitisme se dégage du roman : les voyages, la rencontre avec d’autres cultures, d’autres langues, d’autres traditions culinaires… Et c’est vraiment une chose naturelle, « normale » qui s’est imposée toute seule. Il est normal de s’intéresser aux autres cultures quand on voyage. Et c’était d’autant plus important pour lui que c’est souvent quelque chose qui manque dans la culture américaine (elle a beau être un melting pot, elle est de plus en plus repliée sur elle-même).

Par ailleurs, même si le roman est classé en jeunesse, une espèce d’intrigue politique se dégage en trame de fond : les machinations politiques de l’Hôtel ou de la Concurrence, les affaires d’espionnage… En fait, le point de départ de tout cela c’est la magie et sa problématique essentielle : doit-on l’utiliser pour le bien ou le mal ? Et cette dichotomie qu’il voulait faire apparaître avant tout. C’est effleuré dans le 1er tome, mais ce sera bien plus présent dans les tomes suivants. Cela tourne aussi autour de la notion de « pouvoir » : il s’agit d’aider les gens de la manière dont ils veulent l’être et non pas de la manière qu’on pense être le mieux pour eux. Et au final, le message le plus important c’est être gentil, tolérant et accepter les gens tels qu’ils sont, avec leurs différences.

La fin du 1er tome est une vraie fin, sans cliffhanger, même s’il va y avoir une suite. Le tome 2, A key for lost things, devrait sortir à l’automne 2019. Il commence exactement là où nous nous sommes interrompus. Nicko a abandonné quelque chose à l’hôtel et nous aurons à comprendre pourquoi. Cameron a acquis de l’influence, un vrai leadership. La question est maintenant de savoir comment il va l’utiliser, ainsi que ses pouvoirs. Il va aussi davantage explorer sa relation avec sa sœur. Il y aura plus de conflits entre eux. Il devra aussi explorer sa relation avec son père. Quant à Ray, il a été chassé de sa maison. Où est-il ? Que fait-il ? Enfin, on verra apparaître une nouvelle forme de magie et comment les gens et les événements vont être transformés, modelés par cette magie.
La série devrait être une trilogie, mais Sean a aussi plein d’idées pour un spin off et même une série Young Adult qui en découlerait. Tout dépendra en fait du succès de la série. Mais il a énormément d’idées, de nouveaux voyages, de nouvelles situations, de nouveaux personnages.
En tout cas, toute l’intrigue est déjà prête et la fin du 2e tome ouvrira sur le 3e de façon plus directe que le 1er. On a hâte de découvrir tout ça…

Un énorme merci à Sean Easley pour cette interview et aux éditions Lumen pour l’avoir organisé et pour leur gentillesse...  coeur


Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018 Dsc01711

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec Sean Easley - Montreuil 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» Faire du vintage avec Photoshop
» [JEU] ROCK BAND : Jouer avec plusieurs instrument sur son HD2 [Payant]
» [REQUETE] Téléphoner avec le VoIP de la BBOX depuis mon HD2
» [AIDE] Utilisation en modem avec Virgin Paradyse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Evénements, Interviews & Co :: Rencontres d'Auteurs - Interviews-
Sauter vers: