AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MAGNE Yves - Et puis le silence

Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire Cat

avatar

Messages : 545
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: MAGNE Yves - Et puis le silence   Dim 19 Nov - 17:47



Et puis le silence
Yves Magne

Quatrième de couverture:

Quelque part en Europe, cinq humanitaires se trouvent au coeur d'une guerre civile. Pour échapper à la menace d’un sniper, ils se réfugient dans une grange isolée. L’un des leurs, blessé grièvement, git à l’extérieur. Ses appels au secours rythment la terrible attente, suscitant angoisse et culpabilité chez ses compagnons…
Oseront-ils lui porter secours et risquer leur vie ? Jusqu’où seront prêts à aller ces hommes et ces femmes qui ont fait le choix de s’engager pour les autres ? Le devoir d’humanité peut-il l’emporter face à la violence aveugle ?
Dans un huis clos oppressant, chaque personnage se confronte à ses faiblesses et interroge ses contradictions. L’espace d’une journée et d’une nuit, les masques vont tomber.

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat

avatar

Messages : 545
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: MAGNE Yves - Et puis le silence   Dim 19 Nov - 17:55

Mon avis:

J'vais crever ! Maman, j'ai mal ! Mon ventre ! M'laissez pas crever !
Ainsi s’époumone Patrick, un humanitaire qui a été blessé alors qu'il se rendait dans un village reculé pour venir au secours des populations avec les membres de l'équipe humanitaire dont il fait partie...
Ces mêmes membres d'équipe qui sont, à quelques pas de là, réfugiés dans une grange et n'osent pas sortir de peur de tomber sous les balles du sniper qui a déjà blessé leur collègue. Mais vont-ils seulement s'en sortir ?

Sur les derniers livres que j'ai lu, je dois reconnaître que Et puis le silence est l'un de ceux que j'ai trouvé le plus difficile à chroniquer car finalement l'un des plus étranges et des plus proches de la réalité.

Car, bien que l'auteur, comme il l'explique dans une note en fin de roman, ait voulu gommer toute référence à une guerre civile particulière, il s'est inspiré de conflits réels (citant quelques ouvrages auxquels il rend d'ailleurs hommage) et cela se transcrit dans une forme de huit clos particulièrement étouffant avec des réflexions de chacun des « héros » du roman : de Patrick, celui qui est grièvement blessé et demeure à l'extérieur de la grange où se sont réfugiés ses collègues humanitaires à Yves-Marie, l'interne qui n'a jamais fini ses études et pourtant exige d'être appelé docteur, en passant par Matteo, le brancardier italien, Romane, l'infirmière ou encore Cristina et le sombre Drago...

Et finalement, dans ce livre, ce ne sont pas tant les personnages qui sont importants (même s'il y en a probablement qui ne manqueront pas de vous faire réagir) ou leurs expériences passées que le lecteur découvrira par le biais de flashbacks, mais bien la situation de guerre en elle-même avec ce qu'elle peut apporter de violence « gratuite » (aperçu du sort malheureux de femmes aux mains de « mercenaires ») et d'introspections sur la nature humaine (culpabilité, volonté de survivre au détriment de la survie d'autres...).

C'est sombre, violent et parfois déconcertant mais une chose est certaine : le récit ne vous laissera pas insensible ! Quand bien même vous n'apprécieriez pas vraiment les personnages (ce qui a été mon cas car finalement à part un que j'ai détesté, les autres m'ont plutôt laissée insensible), les circonstances décrites ne pourront que vous pousser à réfléchir et peut être même à voir les choses sous un autre angle... En effet, comment réagiriez-vous si un collègue, ami ou membre de la famille était gravement blessé et que vous l'entendiez hurlez de douleur mais que vous ne pouviez lui venir en aide qu'au risque de connaître le même sort ou tout simplement d'être abattu à vue ?

Et d'une certaine manière même si parfois le silence est à craindre, je me suis dit que finalement, il pouvait être le bienvenu dans des situations  de conflit... Quand bien même cela puisse présager de choses catastrophiques à venir et d'angoisse pour les survivants. Et le livre a également confirmé l'admiration que je pouvais avoir pour les humanitaires intervenant dans les zones de conflits...

Chapeau bas à l'auteur pour un roman "hors du commun".
Revenir en haut Aller en bas
 
MAGNE Yves - Et puis le silence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yves MARROCHI [photographe]
» Grzegorz Rosinski et Yves Sente - Moi Jolan - Thorgal T30
» Joue de boeuf, à la manière de Yves Camdeborde
» Yves Swolfs - La grande battue - Légende Tome 3
» [Grevet, Yves] Méto - Tome 3: Le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Jean-Claude Lattès-
Sauter vers: