AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 MONTEFIORE Santa - La fille qui aimait les abeilles

Aller en bas 
AuteurMessage
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3978
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: MONTEFIORE Santa - La fille qui aimait les abeilles    Mar 7 Nov - 15:35


La fille qui aimait les abeilles
Santa Montefiore

Quatrième de couverture:

« Un de nos auteurs favoris, qui nous promet de belles histoires d’amour et de famille, d’un continent à l’autre, sur plusieurs générations. »
The Times

1973. Trixie Valentine est amoureuse du leader d’un groupe anglais de rock qui passe l’été sur la petite île au large de Cape Cod (Massachusetts) où elle a grandi. La jeune femme en a assez de sa vie isolée, et rêve des grandes villes du monde. Elle ne veut pas finir comme sa mère, Grace, qui s’occupe des jardins des grands propriétaires depuis qu’elle a quitté l'Angleterre avec son mari, Freddie, à la fin de la guerre. Trixie ne comprend pas non plus son obsession pour les abeilles…

1937. L’Angleterre se prépare au combat, et la jeune Grace Hamblin va se marier. Mais alors qu’elle est sur le point de s’engager avec Freddie Valentine, elle est déchirée entre cet amour de jeunesse et le superbe aristocrate qu’elle sait ne jamais pouvoir épouser.

De l’Angleterre des années 1940 jusqu’à l’Amérique des années 1970, La fille qui aimait les abeilles est le récit magnifique de deux femmes aux prises avec un amour débordant.

« Une superbe histoire d’amour et de mort. »
Vogue US
Lien Amazon
Revenir en haut Aller en bas
Fariboles
Admin
Admin
avatar

Messages : 3978
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Eure et Loir

MessageSujet: Re: MONTEFIORE Santa - La fille qui aimait les abeilles    Mar 7 Nov - 15:36


Dans la famille Montefiore, que je connaissais et adorais Simon, le mari, spécialiste de l'histoire Russe et auteur à succès de magnifiques romans. À présent, je vais aussi suivre les sorties de son épouse, Santa. Je la découvre pour mon plus grand bonheur avec ce roman, La fille qui aimait les abeilles. Une histoire douce-amère, nostalgique et touchante qui nous parle de bonheur, d'amour, de liberté, de choix douloureux, des relations mère-fille,... Vraiment une très jolie lecture !

Côte- est américaine, île de Tekanasset, dans les années 1970.
Trixie Valentine a 19 ans, elle est jeune, belle, fougueuse et passionnée, prête à conquérir le monde et surtout, elle aspire à quitter sa petite île natale, à la mentalité plutôt étriquée, où tout le monde se connaît et où les langues médisantes vont bon train... Elle est surtout pour le moment follement amoureuse du beau Jasper, anglais, guitariste et chanteur d'un groupe de rock promis à un bel avenir sur les scènes américaines. Si son père Freddie voit tout cela d'un mauvais œil, sa mère, la belle et douce Grâce, qui parle aux abeilles, la couve d'une regard bien plus tolérant et indulgent. Elle rêve pour sa fille d'une vie plus joyeuse et libre que celle qu'elle a connu auprès de son triste époux, qu'une blessure lors de la Seconde Guerre Mondiale a profondément changé. Et surtout, dans le secret de son cœur, lorsqu'elle est seule auprès de ses chères abeilles, Grâce se souvient de son grand amour de jeunesse, celui pour qui elle aurait peut-être tout quitter et auprès de qui, sa vie aurait été tout autre ...

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est surtout l'histoire de Grâce dans les années 30-40 qui va occuper la majorité du roman. Tant mieux, c'est celle qui est la plus touchante, tragiquement touchante. À 14 ans, Grâce vivait en Angleterre, dans le sublime Dorset, auprès de son père qui s'occupait seul d'elle depuis la mort de sa mère alors qu'elle était toute petite. Jardinier en chef pour un grand domaine, il lui a transmis sa passion des abeilles et sa main verte. Elle menait une vie simple et heureuse, passant la plupart de son temps avec Freddie, son meilleur ami. Meilleurs amis ? Sans doute plus que cela et au fil des ans, ils vont se découvrir amoureux. Oui mais... Grâce a un jour croisé le regard de Rufus, Lord Melville, aristocrate au cœur généreux, séduisant et gentil, il a fait chavirer le cœur de Grâce qui ne peut l'oublier même s'ils savent que leur amour est condamné à n'être qu'un doux rêve. Cependant, la guerre qui éclate te plonge le pays dans le chaos pourrait bien changer la donne et faire voler en éclats toutes les convenances et autres certitudes.

La fille qui aimait les abeilles est un roman avec une atmosphère unique, parfois teintée de magie, de surnaturel. C'est un livre qui se ressent, qui prend le temps de s'installer, qui nous invite à entrer dans les vies des personnages principaux, à gratter la surface pour en comprendre l'âme, les désirs, les envies, les espoirs et les drames. C'est un roman qui nous dit que dans la vie rien n'est blanc ou noir, que parfois des sacrifices sont nécessaires, que renoncer à un grand amour n'est pas forcément renoncer à l'Amour, qu'il y a d'ailleurs plusieurs formes d'amour. Il nous invite aussi à oser, à se lancer dans l'aventure parfois à l'aveugle, sans assurance de réussite, le bonheur est à portée de main mais qu'il faut faire un pas en avant pour s'en saisir. J'ai beaucoup aimé aussi les passages entre Grâce et son père, empreints d'une grande douceur et de sagesse, ils nous invitent à la réflexion, nous donnent envie de nous poser, d’observer la nature, de prendre le temps de respirer, de penser.
Seul petit bémol pour moi, la fin un peu trop fleur bleue alors que ce n'était pas nécessaire mais bon, le reste du roman est excellent, on oublie vite cette légère sensation de too much !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
MONTEFIORE Santa - La fille qui aimait les abeilles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Soucy, Gaétan] La petite fille qui aimait trop les allumettes
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TOM GORDON de Stephen King
» LA PETITE FILLE QUI AIMAIT LA LUMIERE de Cyril Massarotto
» [Massarotto, Cyril] La petite fille qui aimait la lumière
» [King, Stephen] La petite fille qui aimait Tom Gordon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Charleston-
Sauter vers: