AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 B Angela - L'aimer ? Même pas en rêve

Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: B Angela - L'aimer ? Même pas en rêve    Lun 28 Aoû - 21:16



L'aimer ? Même pas en rêve
Angela B

Sortie le 30 aout 2017 aux Editions Reines-Beaux

Quatrième de couverture :

Âgée de vingt-huit ans, Claire a une vie des plus monotones qui ne tourne qu’autour de son travail et de sa meilleure amie, Julie, son parfait opposé. Là où Claire pourrait passer pour une bonne sœur, Julie ressemble à un top model. Un soir où elle n’arrive pas à trouver le sommeil à cause de son voisin, Enrique – mannequin de sa profession – elle frappe à sa porte et celui-ci se moque ouvertement d’elle. Piquée au vif, le lendemain, elle appelle sa meilleure amie et lui demande de l’aide. Elle décide d’opérer une transformation physique radicale qui ne laissera pas son horripilant voisin indifférent. Commence alors entre eux un jeu du chat et de la souris mais lequel des deux fera succomber l’autre en premier ?

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/index.php
belly1605

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 32
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: B Angela - L'aimer ? Même pas en rêve    Mer 30 Aoû - 20:43

Mon avis :

Si l'auteure voulait capter l'attention du lecteur avec son roman, je peux vous assurer que pour le coup, c'est une totale réussite.  Je ne voudrais pas polémiquer mais commencer un roman avec une scène déjà-lu à l'identique dans un autre opus, je me dis soit l'auteure a été "bien inspirée" lors de sa lecture ou soit elle a été trèééés bien "inspirée".  Enfin, il est clair qu'après ce déjà-lu, j'ai subis une petite douche froide, car je me voyais revivre un Wallbanger à la frenchy sauce !

Le début de l'histoire donc, pour ceux qui ont déjà lu le best seller d'Alice Clayton, vous la connaissez déjà. Tandis qu'elle essaye de trouver son sommeil, Claire est perturbée par les prouesses de son - étalon de - voisin, Enrique Martins. Une petite altercation plus tard - avec ses voisins - qui l'obligera à battre en retrait, Claire va non seulement subir le discours de la pré-bonne soeur et un relooking total. Ce qui, par la force des choses obligera son voisin à la trouver un rien plus charmante, plus femme, et évidement, plus si affinités...

Avec un tel démarrage, je dois vous avouer que j'étais un peu sur mes gardes durant toute ma lecture.  Certes, l'auteure ne nous offre pas un total copycat - OUF ! -, mais quelques autres ressemblances vont venir jalonner la trame.

Claire... Je ne sais que dire de ce personnage qui m'a fait passer par toutes les émotions du "personnage bof, mais, je garde bonne espoir de ...".  Je n'avais pas apprécié le second opus de Grey car Ana voulait " changer" Grey, mais ici être si exigeante alors que d'un autre coté on clame haut et fort ne pas être la petite amie de, veuillez m'excuser mais il y a un souci, et vous venez de perdre la totale attention du lecteur que je suis, avec ce jeu de oui-non.  Attention, je comprends totalement qu'elle ne veuille pas d'une relation où son Don Juan continue à jouer au dos d'âne avec toute la gente féminine.  Mais il faut savoir "marcher avant de courir", donc, laissons à Enrique le temps d'accepter d'abord le fait de passer de 100 à la monogamie avant de tirer sur l’ambulance. Outre, cette instabilité, elle était un peu - trop - gnangnan à mon goût.  Je n'ai souris que deux fois, avec Claire sinon, j'étais toujours sur mes gardes.
Quant à Enrique, bon personnage, mais sans plus. Je n'ai pas spécialement eu de grandes effusions pour celui-ci, le mannequin qui entre dans la vie d'adulte. J'ai apprécié que l'auteure ait voulu lui donner - ainsi qu'à ses amis - une part d'humanisme et de réalité, même si ça les faisaient passer pour des abrutis.  Ce n'est pas parce que vous êtes mannequin que vous avez un cerveau de la taille d'un pois chiche.
Pour ce qui est des amis : Julie ... Si vous voulez broyer du noir taper 3615Julie ! Oh la la ! Il est sûr qu'elle ne jouera pas le rôle de Cupidon à la St-Valentin.  Du côté d'Enri nous avons ces BFF : Mick et Joris. Eux étaient plus terre-à-terre, de bons conseil, de bons potes, qui m'ont donné envie de les connaitre. J'espère juste que Mick arrivera à retirer le bâton dans le séant de Julie, je dirais même la flèche qu'elle a dans le cœur. Joris et Bernadette, affaire à suivre...

Sinon, un peu de joie dans cette chronique (on pourrait croire que j'ai une dent contre l'auteure, que je découvre) : Le texte est très bien écrit, on retrouve tous les ingrédients d'une histoire sans trop de prise de tête, avec un rien de suspense et juste ce qu'il faut d'accouplement. Un instant break, comme j'aime les appeler.

Démarrage "difficile" donc pour cette romance, une héroïne qui a soufflé le chaud et le froid, un héros oui mais sans plus, une histoire avec quelques remous. En bref, une story qui me laisse mi-figue mi-raisin, malgré la fin qui vous donne étrangement envie de connaitre la suite...


_________________
a good read, it is divided between experts.....
Revenir en haut Aller en bas
https://thesmallworldofbelly.wordpress.com/
 
B Angela - L'aimer ? Même pas en rêve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une philosophie d'aimer
» A TROP AIMER
» [Taylor Bradford, Barbara] A force d'aimer
» Conjuguaison du verber aimer
» Ma liberté d'aimer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romans Contemporains :: Autres éditions-
Sauter vers: