AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan

Aller en bas 
AuteurMessage
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Mar 18 Avr - 21:41



Le poids de l'océan
Heidi Cullinan

Sortie le 24 mai 2017
Aux éditions Bookmark

Quatrième de couverture :

Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l'arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent - et intéressé par Jeremey - mais également autiste.
Mais Jeremey ne s'en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l'accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.

À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
coraline
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 5539
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Mar 18 Avr - 21:41

Il a l'air top ce livre !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/index.php
Mél



Messages : 187
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Ven 26 Mai - 14:06

Mon avis :

Quand on entre dans ce livre on est happé tout de suite et irrémédiablement. Vous voilà prévenu avant la lecture  coeurheart  , il faut vous aménager du temps car vous ne voudrez plus arrêter de lire jusqu'à la fin.

L'auteur nous donne les points de vue de nos deux personnages centraux : Emmet et Jeremey.

Nous commençons donc par celui d'Emmet et ses explications sur sa situation. Et au travers de lui, je trouve qu'Heidi Cullinan, l'auteur a su nous expliquer et nous montrer ce que peut être l'autisme. Il est toujours difficile d'expliquer comment peut se traduire un « trouble » pour les personnes qui ne le vivent pas elles mêmes, j'en fait l'expérience régulièrement et là elle le fait merveilleusement bien. Cela ne m'a donné qu'une envie : être là avec Emmet et communiquer avec lui, il a tellement de choses à dire, d'explications à donner. Donc à peine commencé le livre que j'avais déjà quasiment les larmes aux yeux.

D'entrée de jeu aussi, l'auteur avait toute mon attention car elle transforme des difficultés en super pouvoirs et c'est absolument fantastique, je ne peux qu'approuver ! Nous avons donc dans ce livre une flaupée de personnages à super pouvoirs, Emmet en premier mais aussi Jeremey, David, Darren ou même la petite Carly.

Ce livre est une émotion géante avec des sourires, des larmes, un ventre qui se noue et des picotements dans les doigts. Il est magnifique. J'ai eu tellement souvent les larmes aux yeux depuis le début de la lecture, c'est beau, émouvant, tendre et prenant.
J'adore la façon dont l'auteur nous décrit la dépression, l'autisme ou même un peu la tétraplégie de David, c'est clair, simple, compréhensible et donc totalement accessible à nous lecteurs qui ne connaissons pas forcément bien ces maladies/handicaps.

Emmet est absolument formidable, il est intelligent et finalement bien plus fiable que les personnes dites « normales »... mais qu'est ce la normalité de toute manière ?
Jeremey, quel personnage sensible ! Et doté d'une force incroyable, j'ai eut envie de le protéger, de l'aider, il est comme un petit oiseau que l'on a envie de prendre sous son aile et en même temps ce n'est pas ce dont il a besoin, il est fort, il faut juste qu'il le comprenne.
Jeremey et Emmet sont amoureux, dès le début Emmet nous explique son amour pour lui et il se démène pour le connaître et l'apprivoiser, à sa manière à lui mais d'un amour véritable et fort.

Les scènes de sexe sont... intenses, décuplées par les esprits spéciaux de Jeremey et Emmet. Ils se cherchent et cherchent tout au long du livre un moyen de vivre ensemble. Emmett est très organisé de ce côté là et il est rafraîchissant dans sa franchise, il ne mâche pas ses mots et sa maman n'a pas toujours très envie de tout connaître, voyons Emmett !   wink

C'est aussi l'histoire d'une belle amitié entre les trois personnages (David et nos amoureux), qui se construit et qui leur permet d'avancer sur le chemin du bien vivre. J'ai apprécié énormément le passage du flash mob, quelle réussite !!! Je les imaginais très bien tous, là, dans ce magasin, une belle victoire  sourie

Donc je n'ai qu'un mot, enfin plusieurs : à quand la suite ? Je sais qu'un tome 2 est sorti en VO vite vite mxm Bookmark offrez le nous en cadeau. Donc un conseil : à lire absolument, un véritable coup de cœur pou moi.

Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11943
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Ven 26 Mai - 15:13

Mon avis :

Je te rejoins complètement Mel, ce roman est une merveille. J'ai eu la chance de pouvoir le lire en anglais, de le relire plusieurs fois, et ma dernière lecture, en français, m'a encore une fois époustouflée.

Dès le premier chapitre, Emmet David Washington se présente à nous. Il a 19 ans, est d'une intelligence suprême et, depuis quelques mois, il est fou amoureux de son voisin, Jeremey, qu'il a peu stalké aussi bien chez lui que sur les réseaux sociaux pour en apprendre davantage sur lui. Car Emmet est autiste et il veut mettre toutes les chances de son côté pour paraître aussi "normal" que possible quand il se présentera pour la première fois à Jeremey. Et quand il le fait enfin, c'est juste fabuleux. Sauf que Jeremey se comporte aussi étrangement et on découvre qu'il souffre d'une dépression sévère et de crises d'anxiété chroniques. Une réalité qui n'arrête pas Emmet qui va faire de multiples recherches sur le net pour comprendre la maladie de celui qui devient très vite son meilleur ami et pour qui il a bon espoir qu'il devienne son meilleur ami.
Et quand Jeremey commet l'impensable, il comprend qu'il doit le soustraire de son environnement néfaste et ils emménagent ensemble au Roosevelt, une résidence qui réunit des personnes aux besoins particuliers. C'est parti pour une vie à deux pour ces êtres exceptionnels qui ont ravi nos coeurs dès la première page...

On le comprend donc très vite : Emmet est certes autiste mais il est surtout d'une intelligence rare. Il sait ce qu'il veut dans la vie et entreprend tout ce qui est en son pouvoir pour y parvenir. Et ce qu'il veut, c'est devenir le petit ami de Jeremey et vivre avec lui comme tous les couples le font. Il a surtout eu la chance de vivre au sein d'une famille merveilleuse qui l'a soutenu dès sa naissance en lui expliquant que rien ne cloche fondamentalement chez lui et en s'adaptant avec brio à ses exigences particulières.
Ce qui n'est absolument pas le cas de Jeremey dont la famille nie sa maladie et aggrave même son anxiété et sa mésestime de soi constante.

Mais ce qui fait avant tout la force de ce roman c'est le talent de son auteur, Heidi Cullinan. A coup de métaphores exceptionnelles (l'océan, la pieuvre...), elle nous permet d'appréhender complètement ce que sont l'autisme et la dépression. Et on a mal pour ces personnes qui ne peuvent exprimer fondamentalement ce qu'ils sont au fond d'eux et qui restent tellement souvent incompris.

Le roman se découpe clairement en deux parties. Dans la première, Emmet et Jeremey font connaissance, deviennent amis avant de s'avouer leur amour et leur désir. Dans la seconde, ils sont installés au Roosevelt et ont de multiples défis à relever dont le moindre est la présence de David, un tétraplégique beau comme en Dieu en qui Emmet voit un rival. Un autre personnage génialissime qui va devenir un membre à part entière de la team des Blues Brothers du Roosevelt. Vous n'écouterez plus jamais Happy de Pharell Williams comme avant...

Un petit bijou littéraire à ne surtout pas manquer !

Dans le tome 2, Heidi Cullinan revient sur Emmet et Jeremey deux ans après, puis les tomes 3 et 4 se concentreront sur David et Darren (elle ignore encore l'ordre). Dieu que j'ai hâte de découvrir leurs histoires !!!


_________________


Dernière édition par Karen le Ven 26 Mai - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mél



Messages : 187
Date d'inscription : 23/05/2017

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Ven 26 Mai - 15:36

Karen, ce roman est une pure merveille et j'ai tellement hâte de pouvoir lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11943
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Ven 26 Mai - 16:39

Tu ne vas pas être déçue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3358
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 34
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   Jeu 24 Mai - 22:40

Une belle histoire qui ouvre à la tolérance et sensibilise au handicap encore bien trop stigmatisé actuellement. Le sujet est traité sainement et avec beaucoup de pudeur, à découvrir vraiment !

Le poids de l’océan est une romance m/m pas comme les autres. J’ai profité d’une promotion de la maison d’éditions pour l’acquérir, je l’avais repéré sans me lancer, pourtant c’était un tort car le roman est très juste, pas de fioritures inutiles, pas d’excès de bons sentiments, pas de surréalisme non plus, et surtout l’ensemble n’est pas romancé, au contraire, la partie romance est réaliste et tout à fait plausible avec ces petites imperfections qui en font une jolie histoire touchante, sensible et convaincante. On touche du doigt un réalisme frappant et déboussolant sur des sujets presque tabous, l’amour, la sexualité et la vie de couple de personnes ayant un handicap qu’il soit visible ou non.

Emmet est très intelligent, adore regarder passer les trains et compter les lézardes sur les trottoirs. Emmet est autiste. Avec le soutien infaillible de sa famille, il vit au plus proche d’une normalité définie par la société, ils ont fait en sorte que dans la vie tout se passe pour le mieux pour lui. Ce dernier a un secret, depuis quelque temps, il regarde Jeremey dans son jardin, Jeremey qui ne sourit pas, qui n’a qu’un seul ami, Jeremey qui le fascine, Emmet souhaitant qu’il devienne son petit ami tout simplement. A l’occasion d’une fête des voisins, Emmet se décide à aller à la rencontre de Jeremey, si ce dernier est d’abord déstabilisé par l’attitude d’Emmet, les deux adolescents deviennent rapidement ami, jusqu’au jour où un acte inconsidéré de Jeremey nécessite une attention particulière. De là, les deux jeunes hommes vont mutuellement s’aider à affronter leurs « faiblesses » et les difficultés qui se présenteront à eux.

Les deux personnages sont très différents l’un de l’autre et ceci est d’autant plus marqué par leurs pathologies psychologiques respectives mais aussi par leurs contextes familiaux très opposés.

Emmet, c’est la force intelligente et directe avec une famille aimante qui le soutient, s’adapte et fait en sorte que sa vie soit la plus facile possible. C’est un personnage absolument génial qui m’a complètement conquise. Sa façon directe de dire les choses, de les penser voire même de les ressentir, sans aucun filtre et qui ne comprend pas pourquoi on se complique la vie avec des choses qui ne se disent pas ou ne se demandent pas. Sa franchise, sa nature, ses émotions vives et sincères nous donnent un tout autre regard sur l’autisme. C’est un personnage qui sait ce qu’il veut et qui va se heurter à ce regard critique comme quoi l’amour, ou que du moins vivre une relation amoureuse, n’est pas forcément accessible à son handicap. J’ai complètement craqué pour ce personnage masculin sexy, amusant et franc qui ne triche pas. Emmet est donc très direct, mais l’envers du décor est qu’il ne supporte pas le contact des autres et a beaucoup de mal à définir leurs émotions avec une personnalité méticuleuse, maniaque, qui nécessite une organisation bien particulière pour vivre avec un minimum de sérénité.

Jeremey, c’est l’inverse, il parait plus fragile, son handicap ne se voit pas, et est donc certainement moins « compréhensible » pour les autres. Sa famille en tête qui ne le soutient pas du tout et ne lui demande que d’être « normal ». La dépression et l’anxiété chronique, c’est l’angoisse des grands espaces, des bruits un peu forts, de l’agitation d’une foule, la peur de traverser un magasin pour atteindre un rayon spécifique, tout autant de choses qui, pour ceux qui ne ressentent pas ces peurs, sont moins intuitifs et je suis la première à avoir du mal avec cette pathologie. Très sincèrement, l’ouvrage m’a ouvert les yeux, m’a permis de comprendre certaines choses sur la psychologie humaine, ses défaillances, indépendantes de notre volonté propre. Jeremey est donc très sensible, a besoin de soutien, de contact aussi et vit dans l’émotion intense avec un côté bordélique puisqu’il n’arrive plus à isoler ses différents besoins.

Tout deux sont donc des antithèses de caractère et de personnalité, mais ils s’aident l’un et l’autre même. Si Emmet est certainement le pilier central de la relation, Jeremey est aussi un soutien indispensable pour Emmet, qui découvre ainsi qu’il peut être aimé comme il est et peut aussi avoir le droit de vivre une histoire d’amour. Là où l’autisme d’Emmet m’a passionnée, la dépression de Jeremey m’a un peu plus déstabilisée, mais au final, je porte un regard nouveau sur le sujet. Je les ai trouvés beaux tous les deux, beau dans leur courage, beau dans l’acceptation de leur pathologie, beau dans leurs sentiments l’un pour l’autre. La relation amoureuse est tendre mais aussi très naïve et innocente, les deux personnages découvrent l’amour, le contact physique, là aussi une chose qui demande d’être très attentif. Leur handicap nécessite qu’ils apprennent ensemble doucement, sans que cela viennent heurter leur propre fragilité, chacun a leur rythme et cet apprentissage tout en douceur, pas forcément romancé mais plutôt adapté à leur innocence, est très bien traité.

Vous l’aurez compris, autisme, dépression ou anxiété chronique, mais aussi tétraplégie, à travers un personnage secondaire, sont autant de sujets balayés par l’auteure même si elle se concentre essentiellement sur les deux premiers, que le handicap soit visible ou non, ils ont tous une importance, et ouvrent à des notions de différence, de tolérance mais aussi de compréhension et d’ouverture d’esprit. Ce roman n’est pas toujours facile, peut mettre en colère face à l’injustice, mais c’est surtout un condensé d’espoir pour toutes les personnes concernées, avec un message important, l’amour est accessible à tous.

L’auteur semble s’être très bien documentée, elle a parfaitement su s’adapter à l’un et à l’autre de ses personnages, puisque l’on change de point de vue régulièrement, elle a su bien les distinguer en fonction de leur pathologie psychologique respectve. Elle a su également apporter un peu de légèreté avec les nombreux clins d’oeil au film des Blues Brothers ou la chanson « Happy », de l’humour qui vient dédramatiser les sujets abordés. Ainsi, les émotions sont variables pour le lecteur.

En bref, une belle romance certes mais surtout un roman qui ouvre les cœurs et les esprits. Le choix de l’auteur d’user de deux personnages abîmés psychologiquement renforce cette histoire, une belle façon de démontrer que la normalité est une notion toute relative et que le handicap doit faire intégralement partie de notre société sans en être exclu ou marginalisé. Une vision des choses qui m’a beaucoup plu. N’hésitez plus à lire cet ouvrage !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan   

Revenir en haut Aller en bas
 
CULLINAN Heidi - LE POIDS DE L'OCEAN - Tome 1 : Le poids de l'océan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poids monetaire
» Poids max sur barre à trou ou attelage N73
» Calculer le déplacement d'un navire
» Spyri Johanna - Heidi - Heidi Tome 1
» LE POIDS DES SECRETS (Tome 1) TSUBAKI de Aki Shimazaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: M/M Romances (Gay) :: M/M Romances VF :: Romances contemporaines :: Drame - Handicap-
Sauter vers: