AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GEMMELL David - La reine Faucon - L'intégrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire Cat

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: GEMMELL David - La reine Faucon - L'intégrale   Ven 30 Déc - 14:52



La reine Faucon - L'intégrale
David Gemmell

Quatrième de couverture:

Les highlanders ont été écrasés par les armées ennemies. Depuis trop longtemps aliénés par le cruel Baron Gottasson, ils ont perdu toute fierté et toute confiance. Leur unique espoir repose sur Sigarni, une jeune fille farouche et obstinée. Descendante du plus puissant roi des Highlands, elle est la seule capable de mobiliser son peuple et de briser enfin le joug des tyrans. Il est temps pour Sigarni de faire face à son destin et de devenir la Reine Faucon...

Acheter sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire Cat

avatar

Messages : 504
Date d'inscription : 08/11/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: GEMMELL David - La reine Faucon - L'intégrale   Ven 30 Déc - 14:53

Mon avis:

La reine faucon est un recueil de fantasy qui réunit les deux romans de David Gemmell ayant pour personnages principaux des highlanders : d'abord Sigarni puis Caswallon et Gaelen... le tout dans un univers somme toute assez éloigné du cycle des Drenai...
Ici c'est un univers très sombre et violent qui nous est dévoilé par un auteur que nous pouvons considérer comme un des maîtres du genre. Un avertissement : c'est glauque et à la limite du trash par moments alors âmes sensibles s'abstenir...

Reine des batailles


Sigarni est une jeune et magnifique highlander qui attire sur elle nombre de regards... pour son plus grand plaisir, mais aussi son plus grand malheur. Car les highlanders, autrefois craints et respectés grâce notamment au grand roi Poing-de-Fer, sont depuis longtemps brimés et il semblerait bien que le seigneur des environs veuille leur déclarer la guerre pour des motifs fallacieux.
Le danger qui plane sur les highlanders semble inévitable d'autant qu'aucun homme parmi eux ne dispose de la carrure nécessaire pour parvenir à se faire respecter et suivre par toutes les autres tribus... Aucun homme... Peut-être... Mais qu'en serait-il d'une femme qui est la dernière descendante des grands rois ?

Quand bien même ce roman, le premier de cet univers des highlanders, n'est pas considéré comme l'une des œuvres maîtresses de l'auteur, on y retrouve tous les ingrédients pour un bon roman de dark fantasy : guerres, meurtres, violence à l'état pur, … et un poil de fantastique... Ah, le personnage de Poing-de-Fer... (mais je n'en dirai pas plus parce que je suis sadique ;) )
L'auteur maîtrise vraiment bien ce type d'univers, ce qui fait qu'il a tissé une toile dans laquelle le lecteur ne pourra pas manquer de tomber. Il détestera peut-être certains passages (et certains personnages sûrement), mais une fois hameçonnée, il ne pourra s'empêcher de poursuivre sa lecture jusqu'à la fin... Je le sais d'autant mieux que c'est ce qui m'est arrivé.

Bien que la galerie de personnages soit assez développée, comme d'habitude dans les romans de David Gemmell, il y en a un qui sort réellement du lot : celui de Sigarni, alias « la reine des batailles »... Pourquoi ce titre d'ailleurs ? Eh bien parce qu'elle va devoir livrer bon nombre de combats tout au long du récit pour parvenir à fédérer les clans de highlanders (certains étant particulièrement méfiants quant à ses capacités à les mener à la victoire) pour pouvoir faire face à ceux qui veulent les exterminer... mais elle devra également lutter sur nombres d'autres plans et surtout pour sa survie, car un sombre personnage tente de l'assassiner depuis qu'elle est bébé !

Sigarni est une femme qui va devenir forte par la force des choses et les circonstances qui font qu'elle va devenir ce qui lui donnera le titre de « reine des batailles sont particulièrement longues et douloureuses... Heureusement, elle va bénéficier du soutien d'amis tel le nain Ballistar (très touchant comme personnage), le sombre Asmidir ou encore de personnages improbables (comme je disais plus haut, il y a une part de fantastique dans ce récit) et de Taliesen, un mystérieux magicien qui semble en savoir énormément sur elle. Le lecteur (ou la lectrice d'ailleurs) appréciera le fait que ça n'est pas un personnage parfait, ce qui le rend d'autant plus humain quoique laissant parfois une certaine sensation de froideur qui cache des blessures profondes... (et je vous garantis qu'à certains moments vous ne pourrez pas rester insensibles)

Le faucon éternel


Caswallon, un homme du clan des Farlains, assiste presque impuissant à l'assaut brutal et meurtrier des Aenirs contre la ville d'Ateris... quand il décide de secourir Gaelen, un jeune orphelin lowlander que les Aenirs avaient pris en chasse. Il le fait soigner puis l'adopte, faisant ainsi de Gaelen un highlander d'adoption. Mais il semblerait bien que les Aenirs ne comptent pas s'arrêter à la conquête des terres du Sud : vindicatif et ayant soif de sang et de conquêtes, ils se prépareraient à envahir les highlands et à en massacrer les occupants. Et, les highlanders, divisés, n'ont pas les moyens de stopper l'invasion ! Quelqu'un parviendra-t-il donc à les sauver ? Ou bien est-ce déjà trop tard ?

Je dois reconnaître qu'autant j'ai vraiment apprécié le premier roman de la « série », autant celui-ci m'a paru bizarre, difficile à suivre et assez inclassable. Je ne peux pas dire que j'ai détesté Le faucon éternel, mais je l'ai trouvé assez décousu, dur à aborder, non fini... un peu comme un puzzle auquel il manquerait des pièces. Bien que perdue dans les méandres du récit, j'ai réussi à plusieurs reprises à me « raccrocher » à l'histoire principale, mais pour me reperdre ensuite.

Ainsi, le lecteur apprend qu'il est question de portails qui permettent à Taliesen et d'autres de voyager entre de multiples réalités alternatives... eh bien c'est justement lors des changements de réalités que l'auteur m'a perdue ;) Car les personnages s'entrecroisent ont vécu des choses avec des « doubles » de ceux qu'ils rencontrent dans le récit… C'est franchement bizarre par moment. Ce qui fait d'ailleurs que j'ai parfois sauté des passages pour réussir à suivre l'histoire « principale » de Caswallon et Gaelen, les héros du faucon éternel (titre que j'ai encore du mal à m'expliquer, mais peut-être est-ce parce qu'il est trop tard pour réfléchir (il est 1h40 du matin))


Car effectivement, au-delà de l'invasion des Aenirs, d'autres histoires s'entrecroisent de manière tortueuse avec des personnages que je n'ai pas forcément apprécié :le personnage d'Oracle fait un peu vieux con aigri qui refuse d'assumer ses responsabilités, celui de Taliesen fait par trop manichéen... tandis que le personnage de Gaelen, de jeune voleur luttant pour sa survie, va devenir un personnage fidèle à ses idéaux, à sa famille (y compris adoptive)... et je vous garantis une sacrée surprise concernant Caswallon. Ceci dit, bien que n'ayant que moyennement apprécié ce volume, j'ai été soulagée de lire que « la boucle était bouclée » à la fin... (vous comprendrez pourquoi je dis ça comme ça si vous lisez le roman)

Bref, pour résumer : un premier livre très sympa (quoique sombre) dans la droite ligne de certains des meilleurs romans de l'auteur et un deuxième livre m'ayant laissé un sentiment assez mitigé.
Revenir en haut Aller en bas
 
GEMMELL David - La reine Faucon - L'intégrale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fantasy / SF :: Bragelonne :: David Gemmell-
Sauter vers: