AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JONES Darynda - CHARLEY DAVIDSON - Tome 9 : Neuf tombes et des poussières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11840
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: JONES Darynda - CHARLEY DAVIDSON - Tome 9 : Neuf tombes et des poussières   Ven 21 Oct - 11:58



Neuf tombes et des poussières
Darynda Jones

Milady
Sortie le 21 octobre 2106

Quatrième de couverture :

«Hilarant et émouvant, sexy et surprenant. Indispensable!» J.R. Ward, auteure de La Confrérie de la dague noire

Mon nom ? Jane Doe. En fait, pas vraiment, mais comme je ne m’en souviens pas... Oh, et je peux voir les morts.

Plus bizarre encore, tous ceux qui m’entourent depuis que je me suis réveillée sans mémoire semblent me cacher des choses. Heureusement, parmi eux il y a ce cuisinier hyper sexy qui me fait craquer – même si je sais qu’il ment comme il respire. Alors il a intérêt à bien se tenir, parce que je suis décidée à découvrir la vérité, et tant pis pour lui s’il se met en travers de ma route !

Lien Amazon


Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin
avatar

Messages : 11840
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 38
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: JONES Darynda - CHARLEY DAVIDSON - Tome 9 : Neuf tombes et des poussières   Ven 21 Oct - 12:44

Un tome complètement dans la continuité du précédent...

Charley n'a pas supporté la séparation avec Pépin et s'est infligée sans s'en rendre compte une amnésie totale avant de se téléporter à Sleepy Hollow, bien loin de chez elle.
Nous la retrouvons donc plusieurs semaines plus tard. Charley n'a toujours pas retrouvée la mémoire et est devenue la Jane Doe locale. Mais Charley étant toujours malgré tout Charley, elle préfère se faire appeler Janey Deux. Pour gagner sa vie, elle travaille en tant que serveuse dans un café et essaye désespérément de comprendre ce qui cloche chez elle. Car elle voit non seulement les morts mais aussi les auras des gens, comme s'il existait tout un monde parallèle auquel elle-seule a accès. Et en attendant de comprendre, elle suit sa routine quotidienne, tout entière tournée autour de sa collègue et meilleure amie Cookie, nouvellement mariée à Robert Davidson et outrageusement heureuse en ménage, ainsi qu'autour des trois beaux spécimens mâles qui prennent tous les jours tous leurs repas au café, Garreth, Osh et surtout Reyes Farrow qui l'attire comme jamais et qui n'est clairement pas humain...

Dès les premières pages donc, nous avons l'impression d'être tombés dans la quatrième dimension. Charley, ou plutôt Janey, est là, complètement amnésique, entourée de tous ses amis, qui semblent attendre désespérément que quelques chose se passe. C'est qu'ils ont reçu des consignes très strictes : Charley est traumatisée et doit retrouver sa mémoire par elle-même quand son subconscient la jugera prête. En attendant, tous sont dans l'expectative jusqu'à ce que Charley se retrouve comme au bon vieux temps embarquée malgré elle dans de nombreuses affaires à résoudre - des voisins pris en otage, un cavalier sans tête farceur, un flic collant et psychopathe, d'étranges apparitions, un bébé en danger et le retour d'Earl - et que peu à peu elle va enfin comprendre qui elle est.

Tout le roman a donc une atmosphère étrange, d'attente et de malaise, à l'image de ce que ressentent les personnages. C'est Charley - avec le même humour, les mêmes maladresses - mais en même temps c'est quelqu'un de différent qui va de suppositions en suppositions sur son identité. C'est génial de la voir évoluer avec ses amis sans qu'elle sache ce qu'ils représentent pour elle. Et c'est surtout magique de la voir à nouveau tomber amoureuse de Reyes. Les moments qu'ils partagent ensemble sont juste géniaux.

"C'est le problème de la mémoire. Je m'étais réveillée dans cette allée en sachant parler, marcher, surfer sut internet. Et je m'étais réveillée amoureuse. C'était inscrit dans mon ADN. J'aimais Reyes Farrow. J'avais besoin de lui, et je ne pouvais rien faire contre."

"Je l'aime depuis des siècles. Et je l'aimerais jusqu'à ce que la dernière des étoiles s'éteigne."

Bref, j'ai aimé mais c'est loin, très loin, d'être le meilleur de la série. Le roman comporte clairement des longueurs. Il faut attendre la fin du roman avant que Charley ne recouvre la mémoire et franchement on finit par se lasser en se disant qu'on tourne un peu en rond même si les multiples intrigue et enquêtes se poursuivent. En fait c'est un tome de transition, un tome "entre-deux" où malgré tout des révélations sont faites.
Et puis, comme le tome précédent, il y a encore beaucoup trop de coquilles qui nous arrêtent dans notre lecture. C'est dommage.

En tout cas, l'intrigue du tome suivant démarre à la fin et on se demande encore comment Charley et la petite bande vont parvenir à arranger la situation. Trop hâte de le lire !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aelynah

avatar

Messages : 421
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 43
Localisation : Penn Ar Bed

MessageSujet: Re: JONES Darynda - CHARLEY DAVIDSON - Tome 9 : Neuf tombes et des poussières   Dim 6 Nov - 12:38

Comme quoi tout le monde n'a pas les mêmes ressentis à chaque fois et c'est génial wink Pour moi ce tome a été une éclate totale ! biiienn

Mon avis:

Pour me changer des lectures jeunesse de ces derniers jours j'ai décidé de repartir dans de l'urban fantasy et de retrouver avec un bonheur que je ne pensais pas aussi absolu une série que j'adore : Charley Davidson.
Car à peine avais-je débuté ma lecture que des sensations soutenues en sont ressorties. Ça a été intense et fort dès le départ car sans le vouloir je m'étais mise dans la même disposition d'esprit que Charley/Janey. En ne relisant pas les derniers chapitres du tome précédent pour me remémorer un peu les événements, comme je le fais d'habitude, j'avais clairement loupé un élément capital : Pépin.

Charley commençant ce tome amnésique nous avons eu ainsi toutes deux le sentiment d'avoir oublié un truc super important sans nous rappeler lequel. J'ai ainsi compris d'autant mieux sa frustration, son besoin de se rappeler cet élément qui laisse un vide dans son cœur et dans son âme meurtrie.

Et puis Reyes...quoi!!!

Amnésique ou pas il ferait fondre un iceberg alors mettez une Charley/Janey dans ses parages ça ne peut qu'être volcanique. Surtout lorsque celle-ci décide qu'il n'est pas un homme pour elle. La voir lutter contre ses hormones en ébullition pendant que lui semble éprouver une colère intense et irraisonnée à son encontre a de quoi mettre le lecteur dans tous ses états.

Mais que nous font-ils donc ?? Quelle torture exquise (pour le lecteur) mais absolument démoniaque pour nos personnages l'auteure leur a t-elle concoctée?

C'est vraiment un tome prenant de bout en bout. La preuve je ne l'ai lu qu'en quelques heures, disons dévoré comme j'aurais dévoré la cuisine de Reyes à défaut du cuisinier.

Le contexte de l'amnésie de Charley et tout ce que ses amis et famille font pour elle sans qu'elle le sache, en commençant par être auprès d'elle sans essayer de la forcer à se rappeler est vraiment ...ahhhh !!! On sent leur tristesse de ne rien pouvoir faire mais aussi leur soutien et tout leur amour. Beaucoup d’anciens personnages reviennent « faire un coucou » à cette occasion.

Enfin tout ça pour dire que cette amnésie et ses conséquences amènent une ambiance tendue comme un string ficelle.
L'humour reste cependant omniprésent, Charley a beau ne plus être Charley, elle ne change pas vraiment. Son besoin de se lancer dans des actions complètement loufoques ou relativement dangereuses à l'insu de son plein gré reste les meilleurs moments de chaque tome. Mais cette fois-ci c'est encore plus génial du fait que Charley le fait sans savoir ce qu'elle fait, sans savoir que c’est son métier, l’origine même de son pouvoir.

Ses réactions face aux fantômes, aux êtres surnaturels qu'elle croise alors qu'elle ne se souvient de rien sont parfois désopilantes. Elle est attachante à bien des égards et même si on regrette qu'elle ait oublié les noms de certaines parties de son anatomie, sa furieuse manie est toujours présente quoique plus soft. Personnellement je n'aurais pas nommé mon matelas Denzel (Washington) mais plutôt Hugh (Jackman) mais je ne lui en veux pas wink chacune ses fantasmes wink

Enfin tout ça pour dire que ce tome est absolument diabolique, génial et nous laisse un goût de reviens-y comme ces enchiladas au piment ou ce pozole qui me faisaient saliver rien que de la savoir en train de les manger. C'est un méga coup de cœur pour moi et j'ai plus que hâte de les retrouver encore et toujours.


_________________
"La vie c'est comme les chocolats... on ne sait jamais ce que l'on va trouver dedans" (Forrest Gump)
Revenir en haut Aller en bas
 
JONES Darynda - CHARLEY DAVIDSON - Tome 9 : Neuf tombes et des poussières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bit-Lit / Urban Fantasy :: Milady :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: