AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L.S. ANGE - Quand la mort nous sépare - l'intégrale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34

MessageSujet: L.S. ANGE - Quand la mort nous sépare - l'intégrale   Jeu 16 Juin - 23:34



Quand la mort nous sépare - L'intégrale
L.S. Ange

Sortie le 15 août 2015
chez L'Ivre-Book

Quatrième de couverture :

Adélice ne dort jamais et reste éveillée jour et nuit à observer la vie des autres.
Elle est morte depuis des siècles et donnerait n'importe quoi pour rejoindre la lumière... Elle a tout essayé pour y parvenir. Mais elle reste là, entre ces murs, prisonnière de cet enfer.
L'arrivée de Timaël dans sa maison, dans sa vie, il y a quelques années, fut son rayon de soleil dans les ténèbres…
Elle l'aime... Plus que tout, elle l'aime... Mais il ne sait pas qu'elle existe. Ne connaît pas la force de son amour pour lui...  Alors comment réagirait-il en découvrant l’existence d'Adélice ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 34

MessageSujet: Re: L.S. ANGE - Quand la mort nous sépare - l'intégrale   Lun 20 Juin - 9:00

Mon avis :

Je sais que cela peut paraître inimaginable pour certains, mais je n’en suis plus à ma première plongée dans la romance. Mes précédentes plongées m’ont permis de constater et de lancer un appel aux lecteurs, leur annonçant que ce genre n’était pas qu’à laisser à la gente féminine, mais que le lectorat masculin pouvait y trouver aussi de très bons moments de lecture. L.S. Ange le confirme avec Quand la Mort nous Sépare, un récit teinté d’érotisme qui a déjà connu une première vie sous la forme d’épisodes et que j’ai découvert pour ma part dans son intégralité.

Adélice reste éveillée nuit et jour à observer la vie des autres. Depuis des siècles, elle est morte, mais ne peut rejoindre la lumière. Elle reste prisonnière dans sa maison. L’arrivée de Timaël dans sa vie, il y a quelques années lui apporta un peu de gaieté. Elle l’aime, meurt d’envie de lui dire, mais il ne sait pas qu’elle existe et ne peut la voir. Que se passerait-il s’il pouvait la découvrir ?

Il ne faudra pas longtemps à l’auteur pour nous attraper entre ses griffes, pour captiver toute notre attention. (Et ce malgré les coquilles qui sont présentes et sur lesquelles je ne m’attarderai pas, ayant déjà fait le point avec l’auteur. Celles-ci seront par ailleurs corrigées pour le prochain tirage)
En effet, dès les premières pages, nous sommes envahis par la mélancolie d’Adélice et nous prenons d’affection pour elle. Nous partageons ses espoirs et ses craintes.
Nous réalisons bien vite qu’elle est un fantôme, une âme errante alors qu’elle partage la maison avec Timaël, qu’elle l’attend avec amour au retour de son travail, mais qu’il ne la voit pas ni ne l’entend. Elle le voit sombrer dans la dépression sans pouvoir agir. Jusqu’à accomplir l’impensable. Et à partir de cet instant, leur vie bascule à tous deux.
Un autre personnage principal fera ensuite son apparition, Alastor, un être bien sombre dont on découvrira la nature assez rapidement. Par contre, nous mettrons plus de temps à déterminer son rapport avec Adélice, tout comme elle. Alors que lui, il semble la connaître plus qu’elle se connaît elle-même.
Les sentiments de l’héroïne seront ballottés par cette arrivée et les vagues semblent de plus en plus violentes. Il devient difficile pour elle de réaliser ce qu’ils sont réellement. Pour nous, le chemin nous semble pourtant tout dessiné et nous attendons de savoir de quelle manière elle le suivra. Nous ne pouvons que nous laisser envahir par les émotions qui naissent des événements et des révélations qui s’enchaînent.

Je vous ai parlé d’une teinte d’érotisme en introduction et je vais donc maintenant vous en parler un peu plus. L’érotisme s’inscrit de manière logique dans le récit et est partie prenante du mécanisme des révélations qui nous guideront vers les réponses aux questions que nous nous posons. Les scènes ne sont pas présentes à outrance, ce qui aurait desservi l’histoire, cassant trop la romance, à mon goût. Et nous n’avons pas non plus affaire à des scènes de violences, mais plus à des communions entre deux corps.

Bien trop vite à notre goût, nous parvenons à la dernière partie. Celle-ci lève le voile sur le passé. Elle nous permet de réaliser comment tout a débuté et pourquoi. Nous enrageons alors que nous arrivons à la fin du livre, car nous aurions aimé que cela se poursuive plus encore. Notre attachement à Adélice est si fort que nous ne pouvons l’abandonner dans pareille situation, alors nous mourrons d’envie de faire à L.S. Ange un coup à la Misery, la kidnapper pour l’obliger à nous écrire une suite.

Au final, Quand la mort nous sépare réussit parfaitement ce qu’on lui demande en tant que romance, c’est-à-dire de faire vibrer notre cœur, et la petite teinte d’érotisme ajoute du piment à notre relation avec ce roman qui se finit bien trop vite, vous vous en doutez.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
L.S. ANGE - Quand la mort nous sépare - l'intégrale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [L'Ivre-book] Proposition de Lumière d'abîme, de La Planète des femmes, de L'Heure perdue et de Quand la mort nous sépare l'intégrale
» [ZOOM] Jusqu'à ce que la mort nous sépare
» Jusqu’à ce que la Mort nous Sépare
» Collectif - Le Jour où la mort nous sépare (présenté par Harlan COBEN)
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Romance Erotique :: Autres Editions-
Sauter vers: