AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 35

MessageSujet: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   Mer 18 Mai - 16:58



La Captive des Hommes de Bronze
Valérie Simon

Sortie en avril 2016
Editions l'Archipel

Quatrième de couverture :

Sur la planète sauvage de Mysteria, Jim, 10 ans, et Jessica sont les seuls survivants du massacre qui a vu périr leurs parents, des pionniers à la tête d’une ferme, et leur petit frère. Ils sont kidnappés par leurs agresseurs, de mystérieux primitifs à la peau couleur de bronze, les De-Shirs. Alors qu’ils sont emmenés vers les lointaines montagnes du Sardan, Jim s’échappe mais est contraint d’abandonner sa petite sœur, âgée de 3 ans.
Des années plus tard, devenu médecin sur Terre, persuadé que Jessica est encore en vie, il retourne sur Mysteria pour tenter de la retrouver. A peine arrivé sur la planète, on l’accuse de meurtre. Il est emprisonné et livré à un geôlier sadique.
Mysteria est un monde de prédateurs aux pouvoirs étranges, où les plantes douées d’intelligence sont carnivores et où les tempêtes ravagent tout. La colonie d’humains qui y vit – des repris de justice – n’obéit à aucune règle ; la violence y est reine. Le chemin menant jusqu’à Jessica risque d’être semé d’embûches…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 35

MessageSujet: Re: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   Mer 18 Mai - 17:00

Mon avis :

La Captive des Hommes de Bronze, le nouveau-né de Valérie Simon, attise la curiosité. Qui sont donc ces hommes de bronze ? La couverture ajoute également au mystère. Et le synopsis chasse toute réserve, il nous faut le lire et au plus vite.

Sur Mysteria, une planète sauvage, Jim et Jessica, âgés respectivement de 10 et 3 ans, sont les seuls survivants du massacre de leur ferme ayant coûté la vie à leurs parents et leur jeune frère. Les agresseurs, les De-Shirs, des primitifs à la peau couleur de bronze, les kidnappent. Mais Jim réussit à s’échapper alors qu’ils sont emmenés vers les montagnes du Sardan, en devant abandonner sa petite sœur. Des années plus tard, alors qu’il est devenu médecin sur Terre, il est persuadé que Jessica est encore en vie et retourne sur Mysteria dans l’espoir de la retrouver. Son retour ne se fait pas sans heurt, car il est accusé de meurtre et emprisonné. Cette planète est un monde de prédateurs, humains ou non, qui n’obéit à aucune règle outre la violence. Le chemin pour retrouver sa sœur ne sera pas de tout repos.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé la plume de Valérie Simon, car il est toujours aussi agréable de la lire et ce nouveau livre en est un exemple de plus. Elle sait ravir notre attention dès les premières pages et nous sommes donc prisonniers de l’histoire qu’elle nous propose. Et quelle histoire !

On découvre Jim alors qu’il n’est qu’un jeune garçon de 10 ans, avec des envies de liberté, en ayant assez de suivre les directives de ses parents. Il quitte donc la sécurité de la ferme familiale pour s’aventurer aux alentours, dans le bush. Il est rejoint par sa petite sœur, Jessica. Tous deux profitent donc de leur liberté, mais une fumée et un sentiment d’urgence les font retourner chez eux. Ce qu’ils découvrent les remplit d’effroi. Jim finit par réagir et se découvre un courage qui leur sauvera la vie, mais ils se feront kidnapper. Alors que sa sœur semble résigné, lui ne l’est pas et s’échappe et démontrera encore une force intérieure, un courage et une volonté de vivre qui le maintiendront en vie et lui permettront de survivre.
Alors qu’on le retrouve des années plus tard, on ne décèle plus en lui tout ce courage, il semble avoir été absorbé par sa vie sur Terre, n’être devenu rien d’autre qu’un simple jeune homme, ancré dans sa morne existence, si ce n’est ses cauchemars qui ne l’ont pas quitté depuis son évasion. Il décide de quitter tout pour retourner sur Mysteria suite à une lueur d’espoir, rallumée par sa tante et les nouvelles qui lui ont été rapportées. Dès lors, il va devoir réapprendre ce qu’est la vie sur cette planète sauvage et primitive. Il aura fort à faire et l’aide qu’il recevra ne sera pas de trop pour le garder en vie.
L’aide, il la recevra d’un personnage qu’on apprendra à connaître et à apprécier, un de ceux qui ont tout vu et qui savent ce que signifie survivre dans ce monde hostile. Et il y aura fort à faire, car le danger peut surgir de nulle part à tout instant. Animaux, végétaux, météo, humains, tout semble se liguer contre lui et la folle quête qu’il s’est fixée.

Imaginez donc Mysteria comme un continent jusqu’alors inconnu des hommes dits civilisés et qui se révèlerait à eux, avec ses dangers, ses mystères, son climat, sa faune et sa flore, mais multiplié par cent, voire mille, par rapport à ce qu’on put connaître les colons français, anglais ou les conquistadors. Ou pour que cela soit plus facile dans notre monde moderne à imaginer, la campagne profonde pour les citadins, où le réseau mobile ne passerait pas et où l’ADSL ou la fibre ne relierait pas les chaumières. L’auteur n’a pas lésiné pour nous offrir ce monde où nous pouvons rester en contemplation indéfiniment sur les paysages et où en une seconde nous serions en danger de mort, surpris par des prédateurs animaux ou végétaux. Où le temps changerait si vite que même la nature a fini par trouver le moyen de s’en protéger, car les tempêtes s’abattent et se lèvent si brusquement et si violemment que c’en est cataclysmique.
Et pour ne rien arranger face aux dangers de cette planète, les « hommes politiques » ont décidé qu’il ne fallait apporter aucune arme, technologie où toute chose pouvant aller contre l’évolution actuelle de ce monde. Jim et son guide, tout comme les autres hommes le peuplant, sont donc contraints d’utiliser des armes blanches, des armes de jet primitives pour se défendre, et des chevaux pour se déplacer.

Quant aux Hommes de Bronze, les De-Shirs, nous les côtoyons dans la première partie, vus par le jeune Jim, alors que dans la suite, ils se révèlent parcimonieusement. Le mystère reste donc grand autour d’eux, mais ce que nous en découvrons nous semble des plus prometteurs. En effet, leur culture, leur force, leur apparence nous poussent à chercher à quel peuple primitif nous pourrions les comparer par rapport à notre histoire, ou parmi les anciennes civilisations. La suite prévue début 2017 nous apportera peut-être plus d’informations et nous aidera à nous en faire une idée plus précise. Mais quoi qu’il en soit, il est plus difficile de les haïr que de vouloir les comprendre.

Ce tome-ci se trouve être une parfaite introduction à Mysteria, je dirais même une initiation avec le voyage de Jim et les découvertes, les épreuves et les quelques révélations qui le parsèment. Notre héros est contraint de se dépasser, de surmonter ses émotions pour continuer. Et nous devons nous aussi affronter de nombreux sentiments au fil de notre lecture parsemée de frissons, de sursauts, et même par moment d’une forte envie de hurler, de rage ou de joie.
Ce n’est pas le final du livre, avec ce cruel cliffhanger que nous impose l’auteur qui viendra nous contredire. Après avoir refermé la dernière page, une comparaison m’est venue pour tenter d’expliquer ce que je ressentais :
« La fin, c’est comme si L’empire Contre-Attaque  se terminait sur la fameuse scène de combat entre Luke Skywalker et Darth Vader et que ça coupait sur les mots : Luke, je suis... »
J’espère que vous comprenez donc ce sentiment violent qui m’a envahie, cette terrible frustration de devoir attendre pour connaître ce qu’il adviendra.

En conclusion, Valérie Simon sait toujours aussi bien nous emporter dans les univers qu’elle crée et celui de La Captive des Hommes de Bronze vous parlera bien plus encore, tant on peut trouver de similitude avec ce que l’on connait, mais bien plus encore avec un monde riche de nombreux dangers et de paysages à couper le souffle et qui nous offre donc l’évasion que l’on désire tous dans un livre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3346
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   Mer 18 Mai - 22:22

Ah il me tente vraiment bien celui là !
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Un Ange Noir

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 09/12/2013
Age : 35

MessageSujet: Re: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   Jeu 19 Mai - 10:48

Laisse toi tenter alors ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Walkyrie

avatar

Messages : 3346
Date d'inscription : 17/12/2012
Age : 33
Localisation : Sud Clermont

MessageSujet: Re: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   Jeu 19 Mai - 13:13

Je note, je note ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://songesdunewalkyrie.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze   

Revenir en haut Aller en bas
 
SIMON Valérie - La Captive des Hommes de Bronze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arnaques au NINJA!!!!
» [Valérie Simon] Arkem, tome 1 : Yanis, déesse de la mort
» COEUR A CORPS - RECUEIL de Valérie Simon
» Quel autre métier aurait pu éxercer simon baker si il n'était pas devenu acteur?
» Pourquoi les hommes reviennent ils ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fantasy / SF :: Autres Editions :: Autres auteurs / Autres séries-
Sauter vers: