AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SPEEDWELL Rowan - Aimer éperdument

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karen
Admin
Admin


Messages : 11454
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: SPEEDWELL Rowan - Aimer éperdument   Lun 16 Mai - 10:58



Aimer éperdument
Rowan Speedwell

Dreamspinner Press
Sortie en mai 2016

Quatrième de couverture :

Trois ans d’infiltration dans l’un des pires gangs du pays ont laissé l’agent du FBI, Joshua Chastain, complètement bouleversé. Luttant contre les cauchemars et l’addiction, il quitte la jungle bétonnée pour le Nouveau-Mexique, le pays des chevaux, en espérant recommencer à zéro dans le ranch de son oncle.

Le contremaître Eli Kelly passe sa vie à réhabiliter des animaux maltraités, et Joshua est juste une autre âme perdue. Mais quand Joshua commence doucement à reconstruire sa vie, Eli réalise que Joshua représente beaucoup plus qu’un nouveau projet.

Le plan de Joshua semble fonctionner – peut-être qu’un nouveau départ était exactement ce dont il avait besoin. Puis, au moment où il commence à peine à trouver un semblant de paix, le crime et la haine détruisent presque tout ce pour quoi il a travaillé, le forçant à réévaluer ce qu’il veut vraiment faire ressortir de sa relation avec Eli et de sa propre vie.


Revenir en haut Aller en bas
Karen
Admin
Admin


Messages : 11454
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 37
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: SPEEDWELL Rowan - Aimer éperdument   Lun 16 Mai - 11:03

Mon avis :

A cause de ses origines latino-américaines et de l’identité de son père, l’agent du FBI Joshua Chastain a été désigné pour infiltrer l’un des pires gangs aux Etats Unis. Après trois ans d’infiltration, trois années d’enfer, Joshua n’est plus le même homme. Maigre à faire peur, malade, dépendant au crack, il est aussi en proie aux horribles cauchemars qui lui rappellent sans cesse ce qu’il a dû faire et voir pour mener à bien sa mission et survivre.
Pour l’aider à s’en sortir, sa mère le pousse à rejoindre pour un temps le ranch de son oncle au Nouveau Mexique. Josh accepte sans grande conviction. Il se sent comme mort à l’intérieur et reste persuadé que rien ni personne ne pourra l’aider. Et que de toute façon il ne le mérite même pas.
Dès son arrivée, il fait la connaissance d’Eli Kelly, le contremaître de son oncle, spécialiste en dressage de chevaux maltraités. Eli voit en Josh un nouveau cheval, l’un de ceux aux regards morts, tellement maltraités qu’il n’est jamais certain de pouvoir les aider. Plein de compassion, il décide de traiter Josh comme l’un de ses chevaux, et au fur et à mesure qu’ils en viennent à se fréquenter, Eli ne peut empêcher son attirance pour lui de grandir, alors même qu’il est encore blessé, alors même que rien n’indique qu’il soit gay…

Tout comme Eli, on ne sait pas si Josh est gay. Et j’ai beaucoup apprécié cet état de fait, comme si l’auteure nous disait que vu l’état physique et émotionnel de Joshua c’est franchement le cadet de nos soucis. Il y a bien d’autres choses bien plus importantes. Le temps n’est clairement pas au début à la bagatelle mais à la survie et à la reconstruction de soi. Sauf que cette dernière va passer par Eli, le seul homme qui voit au-delà des apparences et que Josh en vient à considérer comme un ami. Le seul homme aussi à titiller sa libido depuis très longtemps.

Comme à son habitude, Rowan Speedwell nous offre une histoire pleine d’émotions intenses, on a la gorge serré tout au long du roman, on a mal pour Josh qui peine tellement à se reconstruire. Mais en même temps nous sommes loin de l’émotion suscitée par un Pour Zach du même auteur. La raison en est toute simple : Josh est loin du héros auquel on s’attendait. Il est certes meurtri, brisé, mais il est aussi infantilisé tout au long de l’histoire alors même que c’est censé être un agent du FBI qui a passé des années dans un gang. Où est l’homme et sa virilité ? On veut bien comprendre au début qu’il lui faille cela pour l’aider, sauf que ça dure tout le roman. Dommage !
ça n’en reste pas moins excellent, comme tout ce qu’a écrit Rowan Speedwell !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Plum Kreole



Messages : 70
Date d'inscription : 18/01/2016
Localisation : Guyane ! jusqu'en AOUT 2016

MessageSujet: Re: SPEEDWELL Rowan - Aimer éperdument   Mar 17 Mai - 18:30

Mon avis :

Quel plaisir ce fut pour moi que de lire une histoire qui se déroule au cœur d’un ranch … Suffit de me souffler à l’oreille le mot « Cow-boy » et je ne peux résister.

Cette fois-ci, pas de grand Ouest sauvage ! Direction les grandes terres arides du Nouveau-Mexique, au cœur d’un ranch, où l’homme est avant tout au service et aux petits soins pour son fidèle compagnon, le cheval.

Quand Joshua arrive à la ferme de son oncle, nous faisons connaissance avec un homme meurtri, détruit, un homme qui erre sur son semblant de vie. Un homme qui ne croit plus en rien, un homme qui ne veut plus se battre, et qui se laisse inlassablement sombrer … Mais parfois, il y a des secondes chances qui s’imposent à nous, qui viennent nous porter secours, nous redonner le souffle nécessaire à notre salut, et cela malgré nous …

Joshua ouvrera-t-il les yeux ?

Finira-t-il par accepter qu’il mérite réellement cette chance, ce bonheur tout neuf ?

Elian, quand à lui, est un cow-boy quelque peu solitaire, renfermé sui lui-même, qui parle peu. C’est un homme avec un cœur Enorme, un homme qui prend soin des animaux, qui fait preuve de patience, d’abnégation. J’avoue qu’il m’a énormément touché et m’a fait beaucoup penser à Robert Redford pour son rôle dans « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ». Quand il voit Joshua pour la première fois, pour lui c’est comme une évidence, tel un coup de foudre. Il voit en ce dernier par delà les apparences, il voit en lui tout simplement, il voit ses failles, mais surtout sa force …Il donnera tout ce qu’il a, ce qu’il peut, afin de l’apprivoiser, afin de panser ces blessures. Il prendra soin de lui, de la même manière qu’il le ferait avec un cheval sauvage.

Arrivera-t-il à dompter l’animal sauvage qu’il perçoit en Josh ?

Arrivera-t-il à accepter les sentiments puissants qu’il ressent ?

Saura-t-il faire tomber toutes ces barrières et faire abstraction du regard ou du jugement d’autrui ?

« Aimer éperdument », c’est l’histoire de deux hommes qui vont apprendre doucement à s’aimer, à se reconstruire … l’abnégation, le don de soi de l’un pour le réapprentissage de la vie de l’autre … Tout cela ne se fera pas sans heurts, sans douleurs, sans déchirures, sans rejet, mais malgré toute cette souffritude, l’auteure arrive à nous transmettre, à nous faire ressentir énormément d’amour, de tendresse, de complicité. Avec de la simplicité dans ces mots, elle nous fait ressentir aussi tous leurs doutes, leurs craintes quand à leur attirance mutuelle, encore plus qu’en ils finissent par y succomber …Et surtout leurs peurs (celle d’Eli en particulier) face aux yeux du monde …

Voici une histoire qui m’a énormément touché, ému. J’ai succombé au charme de ces deux êtres totalement différents, mais ou leurs différences se complètent à merveille. J’ai ressenti leurs émois, j’ai eu mal avec eux quand la vie malgré tout ne les épargne pas…

Par contre, j’ai un Enorme Bémol, qui ne m’a pas permis de vibrer intensément au rythme de leur amour, ce qui fait que ce n’est pas un coup de cœur… Alors que ce bouquin avait tout pour l’être !

Non de dieu !!! Pourquoi ??? Quelle idée d’infantiliser un des deux protagonistes ? Mince alors … Le mec est agent du FBI, il m’est décrit certes anéanti, mais vu ses missions, je m’imagine facilement un mec bien viril … au cours de ma lecture, j’ai bien ressenti un homme avec un fort caractère, du tempérament … Et là, son amant le surnomme « Fiston » ou encore « Mi hijo » Sérieux ??? Désolé, mais là cela m’a gâché mon plaisir. C’est carrément un « Tue l’amour » Adieu la grande envolée de papillons !… Je suis déçue et fâchée, parce qu’en plus de cela ils n’ont même pas de vrai différence d’âge qui pourrait à la rigueur expliquer ces termes … je ne comprends pas …

Bon malgré cela, c’est un très très beau livre à côté duquel il ne faut absolument pas passer.

Je finirai avec ces citations :

« — Qu’est-ce que tu fais là, putain ? demanda-t-il furieusement. Sors d’ici, tout de suite ! Qui t’a donné le droit… ?

Eli traversa la pièce, prit le menton de Joshua dans sa main et l’embrassa fort.

— Ne t’avise plus, siffla-t-il, les doigts maintenant Josh en place.

Son regard se fixa sur les yeux sombres et effrayés de Joshua.

— Ne t’avise plus de me fuir quand je n’en ai pas fini avec toi, Josh. Je t’ai presque perdu dans le désert et je ne vais pas te perdre à nouveau, tu comprends ça ?»

Ma note : coeurheart coeurheart coeurheart coeurheart /5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://thelibraryworld.wordpress.com/
 
SPEEDWELL Rowan - Aimer éperdument
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une philosophie d'aimer
» A TROP AIMER
» [Taylor Bradford, Barbara] A force d'aimer
» Les personnages que vous aimer le plus ou que vous détester
» laine rowan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: M/M Romances (Gay) :: M/M Romances VF :: Romances contemporaines :: Drame - Handicap-
Sauter vers: